DARMANIN SERAIT-IL RATTRAPÉ PAR … LA VÉRITÉ ? (Pierre Duriot)

Un rappel de Pierre Duriot, porte parole du Rassemblement du Peuple Français.

 

 

Dans un entretien accordé au Journal du Dimanche du 21 août, Gérald Darmanin a affirmé que :

« il serait idiot de ne pas dire qu’il y a une part importante de la délinquance qui vient de personnes immigrées. 48 % des gens interpellés pour des actes de délinquance à Paris, 55 % à Marseille et 39 % à Lyon sont des étrangers ».

Et d’ajouter :

« Bien sûr que l’étranger n’est pas par nature un délinquant. Mais il est évident que nous avons un problème de délinquance étrangère ».

Le ministre de l’intérieur dit la vérité ou il est rattrapé par elle, puisqu’elle est devenue tellement évidente qu’il devient impossible de la cacher ? Et encore, les chiffres du Ministre ne prennent pas en compte les Français délinquants, de la même origine que celle des étrangers incriminés.

Ces résultats catastrophiques n’étonnent à vrai dire, pas grand monde, du moins, chez ceux qui sont sur le terrain, forces de l’ordre, enseignants, magistrats, travailleurs sociaux… mais la dictature ravageuse du « politiquement correct » a empêché à la fois, dire la réalité, mais aussi de déployer les actions qui s’imposaient.

Déjà, en 2011, son prédécesseur, Jean-Pierre Chevènement, avait dit :  

« Il suffit de consulter les listings de la Direction centrale de la Sécurité publique du ministère de l’Intérieur, pour constater que plus de 50% des infractions constatées sont imputables à des jeunes dont le patronyme est de consonance africaine ou maghrébine ».

Cela ne concerne donc pas les étrangers de toutes les provenances et ce n’est certainement pas allé en s’améliorant. Et de justifier, quand on le reconnaît, cette délinquance exogène, par la pauvreté ou la promiscuité : allons donc. Il n’y a strictement aucun lien entre pauvreté, promiscuité et délinquance, sinon des endroits comme la Lozère ou Hong-Kong, seraient des coupe-gorges. Reste à savoir pourquoi les gens de ces origines se permettent en France ce qu’ils ne se permettent pas ailleurs ?

Au Rassemblement du Peuple Français, nous avions déjà fait des propositions pour régler ces problèmes : se doter d’outils statistiques ethniques, réformer le code d’accession à la nationalité française, réserver les aides sociales aux nationaux, en finir avec le regroupement familial et le droit du sol, appliquer les OQTF, qui très majoritairement, ne le sont pas. Le gouvernement a commencé à aller dans ce sens avec Mayotte, où la catastrophe migratoire est en cours.

Rappelons tout de même que ces mesures de bon sens sont celles en vigueur dans la très grande majorité des pays du monde et que la France n’aurait pas à être considérée comme un pays xénophobe, si elle les appliquait.

Pierre Duriot

29/08/2022

blank

blank

 796 total views,  4 views today

5 3 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Claude Roland
Claude Roland
30 août 2022 7 h 55 min

Mais les gouvernements depuis Mitterand font semblant de s’occuper de la sécurité des Français, mais ils ne la cherche pas. Le coeur du problème est la Justice gauchisée limite antifa qui prend plaisir à être magnanimes avec les délinquants et humilier les vrais Français de souche. « Ordo ab chaos » : vous ne voyez pas que c’est ce qu’ils cherchent ? C’est le programme. Les couillonnés sont les citoyens et les forces de l’ordre. Ils attendent les manifs pour lancer leurs mercenaires antifas dedans et ensuite déclarer l’état d’insurrection et sceller la dictature. Le seul moyen, selon moi, et le blocage… Lire la suite »

1
0
Votre commentaire serait appréciéx
blank