BIENVENUE AU WOKISTAN ! (Xavier Jésu)

Au GIEC, à Rousseau, Jadot, aux écolos-wokistes et tous ceux qui vous démoralisent et vous culpabilisent pour mieux vous faire avaler leurs théories fumeuses.

 

L’homme est une femme et vice versa, ou la négation du masculin et du féminin

Le grand rêve du parfait petit wokiste adhérent d’EELV et certifié bio, c’est considérer que l’humain n’est qu’un simple conglomérat de cellules sans intérêt et malléables à souhait pour en faire ce que l’on veut. Qu’importe les traits, le poids, la santé, le sexe, la beauté ou la laideur, du moment qu’on puisse décider, à chaque instant et sans aucune contrainte, de l’apparence qu’on veut opposer aux autres. Pousser à l’extrême cette vision purement biologique du terrien, nous amènera peut-être à trouver dans un avenir plus ou moins proche un moyen génétique de pouvoir décider, au jour le jour, si on veut être une blonde grosse d’1,95 m, un brun maigre d’1,50m, un roux trans avec de très grandes oreilles ou un autre assemblage baroque. Un peu comme on choisit en fonction de l’humeur matinale, des vêtements avant de prendre sa douche.

Au XXIème siècle, exister ne veut plus dire « apporter sa pierre à l’édifice » national. C’est juste être reconnu comme une entité biologique interchangeable et, si on veut se faire remarquer, mieux vaut faire partie de ce que j’appelle d’une des « minorités hurlantes » ; un peu comme le tout petit chien qui fait plus de bruit, en aboyant, qu’un élevage de dogues allemands.

DUBITO ERGO COGITO, COGITO ERGO SUM, SUM ERGO DEUS EST :

(du latin : ‘Je doute donc je pense, je pense donc je suis, je suis donc Dieu est/ existe.’).  Mais ça, c’était avant !! Aujourd’hui, on ne « dubidat » pas, pas plus qu’on ne « cōgitat », par contre on « est ».  Mais est-ce un problème, vous demanderait une Sandrine Rousseau ou un Louis Boyard (qui n’écrit plus ses discours que sur du papier maïs dans le but de faire un tabac à l’Assemblé Nationale) ? Doit-on vivre pour contribuer au bien commun ou exclusivement pour soi-même ? C’est probablement la différence fondamentale entre la gauche et la droite quand la première souhaite le bien-être individuel et la deuxième le bonheur collectif.

blank

Mais c’est aussi une différence entre les générations : À part quelques soixante-huitards fortement esquintés par une consommation excessive de cannabis qui continuent de vivre dans une utopie pour ne pas paraitre « has been » tout en préservant leur confort personnel, les générations les plus anciennes, dont je fais partie, ont plutôt tendance à vouloir stabiliser l’environnement dans lequel elles vivent. La modernité, sans la refuser, devient plus difficile à « assimiler » et nous avons besoin de garder nos repères chronologiques : ceux qu’on nous enseignait à l’école et ceux de notre propre vie.  

En revanche, pour la plus jeune génération, elle semble un peu plus fracturée sur les sujets sociétaux. Une partie semble vivre dans un monde virtuel lié aux jeux et se moque éperdument de ce qui peut advenir demain : c’est la version Romaine de «Panem et circenses» ( du pain et des jeux).

blankUne autre, qui n’est qu’au début de sa consommation de cannabis loue les délires de la nouvelle équipe de « Colle en tas » qui s’accrochent, tel des morpions, non pas au parti écologiste, mais à des œuvres d’art ou des voitures. C’est ce qu’appelle Mathieu Bock Côté, avec beaucoup de justesse, la « génération Zombie » avec un Z comme « Zeune ». Cette génération conchie tout ce qui lui a permis de s’élever péniblement au-dessus d’un Qi de 70. Elle n’acceptera que tout ce qui lui permettra, demain, de se payer le Bio indispensable à sa « certification » et ses délires de mutations de genres tout en contraignant les plus riches, qui travaillent bien souvent plus que 32heures par semaine, à cracher au bassinet pour financer ses déviances.

Une dernière qui est plus sensible au maintien d’un ordre moral et d’un respect de leurs ancêtres commence à se faire entendre, à travers, par exemple,blank le groupe important de jeunes chez Reconquête! Ils sont vite classés par les médias comme extrémistes de droite, technique bien connue pour conclure un débat avant même de l’avoir commencé.

Le comble de ces 5 dernières années, c’est que les minorités délirantes ont été capables de faire de leurs causes les plus folles le nouveau curseur de respectabilité politique. En d’autres termes, gare à celui qui contesterait le nouveau postulat « L’homme est une femme et vice versa » ; il serait immédiatement propulsé dans la catégorie des gens du mal, des vieux conservateurs et donc de l’extrême droite. Car il faut bien reconnaitre que cette nouvelle tribu de wokistes décérébrés a une détestation profonde des anciens et qu’il serait presque normal, pour eux, de les supprimer dès l’obtention de leur retraite. Ce sont de nouveaux adeptes du géronticide. Il suffit de voir leurs commentaires méprisants sur les réseaux sociaux par l’emploi du terme « boomer » qu’ils vous jettent à la figure dès que vous contestez leurs nouvelles théories. A cela s’ajoute, dès que la moutarde bio leur monte au nez, l’utilisation condescendant du tutoiement qui vous plonge dans la catégorie des moins de 70 de Qi.

Nous sommes depuis 5 à 10 ans pris dans les tentacules d’un monstre qui nous vient d’outre-Atlantique et qui veut nous contraindre à changer radicalement en quelques années ce qui a fait notre socle fondateur depuis des millénaires et qui avait été parfaitement résumé dans un graphisme embarqué sur les deux sondes Pionner en 1972 et 1973 : un homme, une femme et notre place dans le cosmos. Déjà, au moment de la réalisation de la plaque, certains militants se plaignaient que les personnages représentaient plutôt des « blancs » ….

blank

La gauche et les verts, sont les chevaux de Troie du wokisme qui nous pourrit la vie un peu plus chaque jour, et bien moins que demain …. hélas .

Alors ne nous laissons pas entrainer dans le nouveau monde qu’on veut nous imposer, sinon…

Bienvenue au Wokistan !    

Xavier Jésu

1 novembre 2022     

blank

 

blank

 453 total views,  4 views today

4.4 7 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

11 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
MUFRAGGI JEAN MICHEL
MUFRAGGI JEAN MICHEL
3 novembre 2022 22 h 07 min

WOKISME / ce terme m’a fait sourire … au début Qu’est ce qu’ils veulent dire : Nous faire cuire à la vapeur : presque une pratique nutritionnelle asiatique ou un supplice chinois mais c’est notre esprit qu’on veut dévorer : Donc depuis j’ai appris que finalement je n’étais pas loin de sa signification; On veut nous intoxiquer par des sujets que personne ne maitrise : féminisme : un sujet que certaines femmes discutent mais seulement entre elles et quelques fans : Antifascisme : Quand le mot FASCISME est synonyme de NAZISME qui lui même vient de National socialisme ça m’interpelle.… Lire la suite »

Dissident
Dissident
3 novembre 2022 19 h 08 min

J’ai bien peur que tout ce qi consiste à parler, débattre, exposer d’autres idées, essayer de convaincre, démontrer … ne soit plus désormais qu’une utopie obsolète. Les peuples vont devoir agir beaucoup plus fermement pour écraser les cafards funestes de Soros et sa mafia.

MUFRAGGI JEAN MICHEL
MUFRAGGI JEAN MICHEL
8 novembre 2022 16 h 25 min
Répondre à  Dissident

Vous avez raison : il faudrait  » comme on dit faire table rase » mais on ne peut pas dire qu’il n’y a aura pas eu d’avertissement sur de trés gros problêmes .Les élections ne sont plus dans tres longtemps: il faut présenter de bons candidats ;Il y a en a deux qui me plaisent: intelligents , énergiques , pres de la population et qui ont fait leurs preuves deja à l’échelle d’une ville ou d’une députation .Macron ? il sortait d’ou lui? .de Nulle part comme dans une pochette surprise.De toutes façons pour les journaleux ,si l’on n’est pas WOKISTE… Lire la suite »

MICELLI
MICELLI
2 novembre 2022 19 h 39 min

Comme le disait Voltaire, ils se sont fait dévots (éco-bio certifié ou commerce équitable) de peur de n’être rien !

rondepierre
rondepierre
2 novembre 2022 16 h 44 min

Merci pour ce rappel du Sublime message à l’Univers ! La PLAQUE !
J’espère une réponse…dans quelques siècles…
Hélas, l’Humanité ne sera plus là pour le recevoir !

Dorylée
Dorylée
2 novembre 2022 10 h 22 min

Aujourd’hui, ce sont Sardine Ruisseau, Clémentine au Thym ou Alice Coffin qui font autorité. Les journaleux s’en délectent car ils peuvent enfin parler d’égal à égal intellectuellement parlant. Comme nos gouvernants ont le même QI que ces attardés, ils leur ouvrent les portent des écoles afin d’instruire nos enfants ; c’est ainsi qu’on les retrouve dans les rues le vendredi pour gesticuler à la gloire de Thunberg. Comme disait Georges BRASSENES  » J’ai bien peur que la fin du monde soit bien triste… « 

TINANT
TINANT
3 novembre 2022 20 h 44 min
Répondre à  Dorylée

Cessons de prendre nos gouvernants pour des attardés mentaux. Ils savent très bien ce qu’ils font et le font à dessein, sur ordre. Et l’abrutissement voulu des masses est « en marche ».

Patrick BECQUERELLE
Patrick BECQUERELLE
2 novembre 2022 8 h 50 min

Excellente analyse Xavier nous payons malheureusement le prix de 70 ans de paix aujourd’hui nous vivons dans l’individualisé sans idéaux. nius devenons un peuple zombi gouverné par des politiciens faibles et incapables. cette incapacité à gouverner fait naître des groupuscules inspirés des USA qui sournoisement vont saborder notre civilisation, notre bien-être. aujourd’hui nous en arrivons même à oublier les risques de guerre en Europe, en Asie. si, ce que je ne souhaite absolument pas, une guerre survenait sur notre planète. toutes ces revendications seraient annihilées et les pleurnicheries changeraient de tournure. encore félicitations pour ton analyse Xavier avec toute ma… Lire la suite »

TINANT
TINANT
3 novembre 2022 20 h 48 min
Répondre à  Patrick BECQUERELLE

Comme je le dis ci-dessus, arrêtons de prendre nos politiques pour des incapables et des abrutis. Ils ont été « placés » là pour faire un travail et ils le font admirablement bien : travail de sape de tout ce qui faisait la valeur et la beauté de notre civilisation pour mettre en place un peuple non identifié et acculturé, débile et malléable.

sonja
sonja
4 novembre 2022 11 h 03 min
Répondre à  TINANT

Certes mais si l’homme occidental ne s’était pas vautré dans la facilité, la nonchalance, la paresse intellectuel pour un hédonisme vide de sens sinon pour l’apparence, l’abandon de la foi en toute chose et pas seulement religieuse, notre France serait encore solide et admirée. Les gauchos écolos apostats depuis 50 ans métamorphosent notre minuscule planète en substrat immonde où on n’a plus la sensation de vivre sereinement. ON nous ôte la qualité et le besoin d’ÊTRE, la raison d’exister pour une cause supérieure.

11
0
Votre commentaire serait appréciéx
blank