BIENVENUE AU GIECKISTAN (Xavier Jésu)

Après “Bienvenue au Wokistan“, voici un nouveau chapitre du Grand livre de la “Dégénérescence du monde” . 

 

Je te fais peur

Tu nous démoralises

Ils nous traumatisent tous.

Mais qu’est-ce qu’on leur a fait, pour en arriver là ? Pas un seul jour sans que les médias nous bombardent d’expressions comme « Réchauffement climatique » ou « Dérèglement climatique » ou « Changement climatique » ou « Choc climatique ». Bien que la première expression soit en train de céder sa première place à la seconde, il n’en reste pas moins qu’on nous met à toutes les sauces du thermomètre, du pluviomètre et de l’anémomètre. On savait déjà que les médias étaient devenus Experts ++ en « Covidologie ». Nous les retrouvons maintenant Experts +++ en Éco-apocalypsologie.

Machiavel disait : « Celui qui contrôle la Peur des gens devient le maître de leurs âmes »

On a bien connu ça avec cette funeste période du Covid, quand Macron martelait dans son discours du 16 mars 2020 que nous étions en guerre (mot répété pas moins de 7 fois en 20 minutes). Pour sûr, après avoir contribué à la destruction de 4 millions d’emplois industriels depuis 2007, et les usines qui allaient avec, il n’y avait plus la moindre usine en France qui produisait des appareils de ventilation pour la réanimation, et il ne restait que deux usines qui soient en capacité de produire des masques dont une américaine…. Seule solution qui restait à notre énarque : nous faire peur et passer pour le bon père de famille protecteur, avec ses petits bras et ses panoplies diverses et variées de guerrier pour tenter de nous faire avaler tout et n’importe quoi.

Aujourd’hui, c’est le climat et la fin du monde qui lui sont associées, qui servent d’épouvantail. Effet garanti quand on suit le lot d’éco-dépressifs qui barbouillent les tableaux de Maîtres avec de la soupe à la tomate (bio et fait maison, j’espère), se collent les mains au sol ou attaquent les forces de l’ordre sous couvert de résistance pour la planète, sous-entendu “Une bonne cause”.

Il faut reconnaitre que le GIEC a fait fort avec ses annonces catastrophistes et parfois contradictoires d’une publication à une autre. Si l’objectif était de faire vendre plus d’anxiolytiques aux jeunes déjà bien fracassés par le shit (bio et fait maison, peut-être) et les discours de Sardine Ruisseau, c’est gagné ! N’hésitez surtout pas à prendre des actions chez Sandoz qui fabrique le Xanax.

L’excellent livre de Christian Gerondeau (polytechnicien, essayiste, haut fonctionnaire français et premier délégué interministériel à la sécurité routière en France) « Le climat par les chiffres » nous alerte sur la manipulation des chiffres dont les pseudo-scientifiques du GIEC semblent être les rois et qui poussent à des investissements gigantesques, totalement aberrants et souvent grotesques.

Passons en revue quelques graphiques (utilisés par le GIEC mais subtilement écarté de leur document de synthèse) qu’il nous propose : 

On remarque que depuis 7 ans la température moyenne a tendance à se stabiliser, voire à légèrement baisser. 

N’oublions pas que de longues périodes à forte chaleur ont impacté la planète terre alors que la révolution industrielle était encore bien loin de notre ère et qu’on ne pouvait pas parler de surpopulation mondiale à cette époque.  

Cette autre courbe est bien intéressante :

Le GIEC nous promet, dans son pire scénario (impossible d’après Christian Gerondeau), une élévation de 15 mètres des océans d’ici 3 siècles !

Voici ce qu’il écrit à ce sujet :

Le rythme moyen d’accroissement du niveau des mers enregistré depuis 1900 a été légèrement inférieur à 2 millimètres par an. Comme l’avait constaté le GIEC dans son cinquième rapport de 2015, aucune tendance à l’accélération de ce rythme n’a pu être mis en évidence, même si par moment celui-ci excède 3 millimètres par an pour ne pas dépasser 1 millimètre dans d’autres périodes. Les auteurs de ce document concluaient ainsi : « Entre les années 1993 et 2010, le rythme mondial de la hausse du niveau des eaux a été très probablement en moyenne de 3,2 millimètres par an, mais le même rythme de 3,2 millimètres par an avait probablement eu également lieu entre 1920 et 1950, avant de diminuer ensuite. » Autrement dit, il s’agit probablement de variations cycliques, phénomène bien connu sous le nom de AMO (Atlantic Multidecaded Oscillation). Pourtant le GIEC, dans son sixième rapport daté d’août 2021 élaboré sous la co-présidence de la Française Valérie Masson-Delmotte a affirmé sans aucune preuve et en choisissant à dessein des années arbitraires par une démarche typiquement a-scientifique, que le rythme de hausse des océans s’accroissait soudainement dramatiquement. Ce rapport est allé jusqu’à évoquer la possibilité d’une élévation des océans de 15 mètres d’ici trois siècles dans l’hypothèse d’un scénario qui verrait les émissions de CO2 tripler comme si les énergies fossiles étaient inépuisables (fig. 16) ! C’est cette affirmation qui a fait le tour de la planète en impressionnant les responsables politiques et les médias du monde entier, chacun s’interrogeant avec compassion sur le sort du milliard d’habitants menacés d’exil, alors que la vérité veut que la hausse du niveau de la mer soit inexistante à l’échelle de nos vies humaines. À son rythme actuel, il faudrait 7 500 ans pour qu’elle atteigne 15 mètres…

Mais quel est l’ultime but de ces messages récurrents et catastrophistes ?

Notre ami Éric de Verdelhan nous fait cette remarque tout à fait pertinente : 

« En 1975, Valery Giscard d’Estaing créait le « G7 ». Dans le discours inaugural de cette institution, il déclarait que les citoyens des pays industrialisés supportaient de plus en plus mal l’hyper-fiscalité (déjà !). Aussi, cet esprit aussi machiavélique que tordu proposait de sensibiliser les peuples à l’écologie. Culpabilisés, ils accepteraient d’être taxés pour une bonne cause : la survie de la planète. CQFD ! ».

Effectivement, le rapport du « Club de Rome » annonçait en 1972 qu’il n’y aurait plus de pétrole en l’an 2000…  Puis les ONG écologistes ont pris le pouvoir au sein de l’Organisation des Nations-Unies après le congrès mondial de Rio de Janeiro de 1992, comme le rappelle Christian Gerondeau.

Notons au passage que les lobbies anti-nucléaires sont les mêmes que les lobbies pro-éoliennes. J’ai beaucoup de mal à croire que le seul but des industries qui se nourrissent de l’éco-anxiété générée par le GIEC, aient pour seul objectif, de sauver la planète. 

Quant à la France, le gouvernement a annoncé qu’il apportera sept milliards d’euros d’argent frais en plus de la part de l’Etat dès l’an prochain pour permettre la fameuse “transition écologique” . Le budget prévu pour les années à venir est de 60 milliards, d’après l’annonce de la première ministre , le 12 juillet 2023. De quoi calmer les ardeurs de tonton Mélenchon et ses copains déjantés de la NUPES. Mais ce sont les industriels chinois et allemands qui doivent se frotter les mains en fournissant plus de ventilateurs, qu’on appelle des éoliennes et les panneaux photovoltaïques qu’on implante peu dans le Nord de la France car le ” changement climatique” n’y a pas encore apporté plus de périodes d’ensoleillement.  

Pour ce qui est des voitures électriques, on commence enfin à se rendre compte que ce choix est une belle bêtise, pour rester poli, car, non seulement il n’y aura pas assez de matière première pour fabriquer les batteries, mais on aura du mal à fournir l’électricité pour toutes les recharges . Il y a aujourd’hui près de 39 millions de véhicules en circulation en France, dont 650 000 véhicules électriques…. Je vous laisse imaginer à quoi ressembleront les stations service sur les autoroutes pendant les départs en vacances, et ne parlons pas de la fourniture de l’électricité pour les 38 millions de véhicules qui devront passer du thermique à l’électrique d’ici 2050 comme le veulent nos énarques.

Et la méthode pour contraindre la population à se soumettre à la doctrine des écologistes est la même que celle qui est utilisée par l’extrême gauche ou par les islamistes pour vous honorer ou vous disqualifier :

  • Soit vous êtes écolo, soit vous êtes climatosceptique
  • Soit vous acceptez le multiculturalisme et le wokisme sous toutes ses formes, soit vous êtes d’extrême droite-facho-pétainiste
  • Soit vous acceptez la charia et son lot d’humiliations et d’interdictions, soit vous êtes islamophobes.

Pour conclure, je reprendrai simplement la phrase de Christian Gerondeau qui résume bien le sujet :

“L’écologie n’était donc qu’un prétexte pour faire prévaloir une vision du monde que décrit mieux un autre mot venu du fonds des temps, celui d’apocalypse. C’est de religion apocalyptiste qu’il s’agit en vérité et non de religion écologiste.”

Xavier Jésu

18/08/2023 

13 Commentaires

  1. Comme toujours cet article est le bon sens même et nos soi-disant climatologues,pseudo biologistes ou autres scientifiques,payés par certains organismes douteux,devraient s’en inspirer car ce sont eux par leur bêtise et par goût du lucre qui vont anéantir notre belle planète!

  2. On nous infantilise, on nous terrorise (enfin pour ce qui concerne les “fragiles”), tout celà uniquement pour nous pomper financièrement. Et ça marche car dans le fond le Français est devenu pétochard, émotionnellement fragile à tel point qu’il devient facile à soumettre. Les premiers, les islamistes, l’ont prouvé. Le Français de souche est égorgeable, violable, pillable à merci et sa justice est faible et clémente à souhait.
    Pendant ce temps, les sombres individus non scientifiques du GIEC se permettent de pérorer et nous obliger à accepter des éoliennes qui fusillent le paysage pour pas grand chose, et accepter de voir nos champs couverts sur des hectares de panneaux solaires immangeables. Et les super-couillons qui ont acheté des voitures électriques “barbeQ” sont mécontents à près de 80%. Par contre, la fin du moteur thermique n’est pas près d’arriver.
    Et les mouches EELV et woke de passer leur temps à nous emmerder sans qu’on se décide à régler leur sort.
    A un moment, il va falloir se décider à purifier l’atmosphère de ces parasites.
    Alors qu’est-ce qu’on attend ?!

  3. La climatologie, c’est comme la covid: comment faire du beure avec?
    Avez-vous trouvé la réponse?
    Non… Demandez alors à Macronor. Il ne connaît rien à rien. Sa science s’arrête à Sciences Po et à l’Ena, Donc il ne connait rien. Mais pour embobiner les français, il n’a pas son pareil.
    Quel bon vendeur de foire il fait!.

  4. Selon le professeur BOURGUIGNON, 94% du poids de n’importe quel végétal vient du carbone extrait du CO2 de l’atmosphère par la photosynthèse et seulement 6% du sol. Les ” élites ” qui pensent pour nous, envisagent de faire baisser drastiquement le taux de CO2 de l’atmosphère (on se demande bien par quel miracle) et ” en même temps ” de planter un milliard d’arbres. Ils ne sont pas à une contradiction près…

  5. 50 ans que je suis écologiste..Quelle misère que ces EELV..Ils ont réussi à tuer le bon sens … Difficile de contredire une doxa répétée à longueur de journée dans les médias…

  6. “Ils” cherchent à nous abêtir praar tous les moyens. Et les couleuvres qu’ils nous font avaler depis Giscard sont devenues des boas … mais ça ne fait rien, le petit peuple de Gaulois continue de les avaler ! Jusqu’à quand ? Et heureusement qu’il y a nombre de gens lucides qui dénoncent leurs stratagèmes. Comme je refuse absolument de les écouter, quel que soit le sujet (écologie, religion, économie, …. ) je dois être sûrement un complotiste de haut vol ! Si c’est le cas je m’en fait une gloire !
    Et merci à Xavier Jésu pour ce nouvel article plein de bon sens.

  7. On nous infantilise afin de vendre le plus de voitures électriques au + cher malgré les aides ce qui va ruiner notre industrie automobile et supprimer la grande compétence de ses techniciens.
    Surtout n’achetez pas, car vive le Diesel : bientôt 200.000 kilomètres sans aucune panne et parcourir 900 kilomètres avec le plein ; feront-ils mieux ?…..

  8. La montée des eaux… parlons en. Dans un chapitre de ses Essais ( I – XXXI ), ce bon vieux Montaigne parle des propriétés du Médoc situées en bord de l’Atlantique dont les propriétaires voient la mer empiéter sur leurs terrains de quatre lieues….
    Et n’oublions pas Aigues-Mortes, au nom évocateur, d’où les Croisés de Saint Louis embarquaient pour la Terre Sainte.

  9. Ca va mal Docteur :
    Soit vous êtes écolo ou vous êtes climatosceptique
    Soit vous acceptez le multiculturalisme et le wokisme sous toutes ses formes, soit vous êtes d’extrême droite-facho-pétainiste
    Soit vous acceptez la charia et son lot d’humiliations et d’interdictions , soit vous êtes islamophobes.

    Je coche toutes les cases !
    Je suis islamofuge et climato-je-m’en-foutiste.
    C’est mal.

    Je suis allé voir sur un site bobo de médecines alternatives responsables …
    Je vais essayer le bicarbonate et le vinaigre blanc.
    (Pour ceux qui sont ignares en chimie, l’un versé dans l’autre dégage une belle quantité de CO²).

  10. . Avec une nuance de taille: les écolo et gauchistes et macroniens, etc. qui nous annoncent cette apocalypse, pour cause d’excès de carbone, tentent, « en même temps », de nous faire adopter des conduites contraires à la morale divine, contre lesquelles, justement, l’Apocalypse, annoncée aux premiers chrétiens du premier siècle, avait été conçue et annoncée !…
    C’est le monde à l’envers !… Si j’en crois Saint Jean de l’Apocalypse, ce ne sont pas nous, ni ceux qui respectent ( le plus souvent, d’ailleurs, même sans presque s’en rendre compte tout-à-fait, tellement ceci est naturel, pour eux, la morale chrétienne, sans homosexualité , ni déviation sexuelle aucune, qui vont entraîner l’Apocalypse, mais ceux qui l’annoncent comme étant notre faute à cause ( soi-disant ) des sources fossiles d’énergie ( jamais annoncée ainsi dans nos livres religieux.… )
    . Autrement dit, c’est le diable qui se mord la queue !…

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié apres contrôle.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.