BRÉSIL : SE MÉFIER DES NARRATIFS TROP BIEN FICELÉS ( Pierre Duriot )

Les forces de l'ordre sécurisent le palais présidentiel à Brasilia, le 11 janvier 2023.« La campagne était devenue une métaphore du bien contre le mal »

Des affiches de Bolsonaro et Lula dans les rues de Brasilia pendant la campagne présidentielle.

blank

 

blank

 

Les méchants et les gentils - Le blog de Roger ColombierL’affaire brésilienne est complexe et la télévision nous sert un narratif habituel, en mettant en scène un scénario simpliste, fait de bons, Lula et les siens et de méchants, Bolsonaro et les siens, d’extrême droite, mots systématiquement accolés aux méchants, sur consigne, sans aucun doute. On a toutes les raisons de se méfier des narratifs tout ficelés de la presse devenue, depuis quelques années, totalement unanime, car vivant dorénavant sous perfusion d’argent public. On imagine bien que ce n’est pas sans contrepartie. Les narratifs unanimes de la presse, on les connaît : les bons vaccinés et les méchants non-vaccinés. Les bons Ukrainiens et les méchants Russes. Les bons macronistes et les méchants d’extrême droite. A une autre époque, il y eut des presses contradictoires, il n’y en a plus.

UNE PRESSE TOUJOURS BIZARREMENT UNANIME

C’est souvent plus compliqué que cela. Ainsi, le narratif sur le vaccin s’est avéré largement fissuré, dans de nombreux pays occidentaux, sauf en France, où les effets secondaires et l’inefficacité contre la transmission, se sont bizarrement arrêtés à la frontière, comme le nuage de Tchernobyl. Pour l’Ukraine, même scénario, il a fallu taire les bataillons de nazis ukrainiens, la corruption endémique du gouvernement Zélensky, les reventes d’armes livrées, sur le marché international du terrorisme, quelques bombardements de son propre pays, par l’armée ukrainienne et une explosion de gazoduc, pour faire accuser les Russes.

blank

Le Brésil n’échappera pas à la règle et le narratif finira aussi par se fissurer. Les manifestants, que tout le monde condamne unanimement, n’auraient sans doute pas pu se livrer à de tels actes, sans que l’armée et la police ne ferment les yeux. D’ailleurs quelques analystes moins prompts à hurler avec les loups, ont commencé à expliquer que Lula aurait du mal à mettre à sa botte certains généraux, gouverneurs et différents services de la défense et du renseignement.

SATANÉES MACHINES A VOTER

Les machines à voter sur la sellette - ladepeche.frLes « progressistes », qui s’auto-proclament « garants de la démocratie », ne rechignent pas à passer au 49.3, en France ; à fournir des armes à l’Ukraine, pour d’obscurs objectifs qui nous échappent aux Etats-Unis ; à entamer une répression massive, digne d’une Stasi, au Brésil. C’est aussi le propre des dictateurs, de hurler au complot, quand on ne se soumet pas à leur volonté. Il paraîtrait que les « progressistes » se plaignent que les autres les accusent de voler les élections. Il n’y a certes pas, ou peu de preuve, mais tout de même, quel est l’intérêt de voter avec des machines ? Il a été maintes fois montré qu’elles étaient manœuvrables à souhait.

Au RPF, nous n’avons pas l’habitude de hurler avec les loups et la hauteur du gaullisme interdit que l’on se mêle des affaires intérieures d’un pays. Laissons donc les Brésiliens régler leurs comptes, et leur vérité émerger. Ceci dit et de manière générale, l’utilisation de machines de vote informatiques n’a aucun autre intérêt que celui de permettre de tricher et alimente donc la suspicion, alors qu’elles ne sont absolument pas nécessaires et encore moins indispensables. Il se trouve même qu’il y a une concomitance entre le moment ou des peuples se sont plaints du vol des élections et la mise en service de ces machines.

Revenir à un vote matériel et palpable, dans les grandes démocraties qui se réclament comme telles, serait un premier gage de transparence.

Pierre Duriot

12 janvier 2023

blankblank

 267 total views,  8 views today

4.7 6 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Dorylée
Dorylée
13 janvier 2023 20 h 54 min

Ainsi va la presse française qui voue Donald TRUMP aux gémonies pour les dossiers présidentiels retrouvés dans sa villa tandis que les mêmes faits commis par Robinette le décati relèvent de la simple erreur de bonne foi. Selon que tu seras de  » goche  » ou d’extrêêêêême droite, les jugements des médias…. Le papier journal sent mauvais déjà AVANT d’avoir emballé le poisson.

Claude Roland
Claude Roland
13 janvier 2023 8 h 56 min

C’est clair que les machines de vote puent l’arnaque. Elle doivent être interdites tant il a été démontrée que leur trafficotage des votes est facile. Seule une justice aveugle et corrompue les tolère. Il faut donc les boycotter.

Quant au Brésil, remarquez comme les merdias ont éludé les manifs gigantesques qui ont duré plus de 70 jours et nuits consécutifs. Silence total. Les manifs gilets jaunes n’étaient que des petites promenades en comparaison. On ne parle que de répression. Mais les Brésiliens fulminent et c’est de mauvaise augure…car au Brésil, il y a des armes partout…

Dissident
Dissident
12 janvier 2023 17 h 45 min

Le lendemain soir de l’affaire brésilienne, la préposée baveuse des infaux de TF1 a bien rempli son contrat de propagandiste en rapprochant les faits des manifestations pro-Trump du Capitole.

3
0
Votre commentaire serait appréciéx
blank