IL POURRAIT BARRER LA REFORME DES RETRAITES… IL NE LE FAIT PAS ( Gilles La-Carbona )

La première journée de manifestation réussie montre que le sujet inquiète et rassemble.

 

 

 

La première journée de manifestation réussie montre que le sujet inquiète et rassemble. Surtout que le Conseil d’Orientation des Retraites, réuni le 19 janvier, vient de rappeler une fois de plus que le système n’est pas en danger et qu’il ne se dégrade légèrement, que sur le long terme, temps suffisant pour prendre des mesures adéquates, propres à faire entrer plus tôt les jeunes sur le marché de l’emploi et avoir ainsi plus de cotisants. Nous le rappelons une fois de plus, retarder l’âge de départ n’augmente pas le nombre de cotisants, c’est en abaissant l’âge moyen de l’entrée dans la vie active, de 28 ans à 25 ou 24, que la masse va gonfler.

Le gouvernement a pu observer ce qui s’est passé hier, enfin ceux qui ont eu le courage de rester, et encore, parler de courage dans une telle circonstance, est abuser, mais avec ces précieux macronistes, la témérité se résume à peu de choses. En effet, onze ministres et Macron lui-même, avaient choisi de fuir en Espagne. La posture est habituelle chez lui. Il s’était enfui durant tous les week-ends des Gilets Jaunes… « Cachez ces manifestants que je ne saurais voir ! » : tour de force impossible vue l’ampleur des cortèges d’hier. Non seulement ces macronistes ne se sentent responsables de rien, mais en plus ils n’ont pas le cran de rester sur place. Et ils veulent impressionner les Russes…

MARTINEZ EN BON COLLABO…

Philippe Martinez - caricaturiste et caricature

 

Martinez, responsable de la CGT, qui avait appelé à voter Macron, dans le cadre du barrage républicain, récidive en intimant l’ordre aux responsables du RN, de se tenir loin des cortèges. Non seulement il délivre donc les certificats de bons opposants, se pose en pur Stalinien et cache à peine sa collaboration sans faille à ce pouvoir. Il joue un double jeu ostensible, tout en tentant de faire croire qu’il s’oppose. Mélenchon à Marseille, est sur la même ligne, apparatchik du système, opposant adoubé et vrai collaborateur de la Macronie. Auraient-ils oublié que dans son programme cette réforme était largement inscrite ? En votant pour lui, ils l’ont de fait acceptée. Ces gens-là ne peuvent exister que dans la revendication bruyante et la lutte ouverte, Macron est donc leur fonds de commerce.

Imaginez un instant qu’ils aient voté MLP, ou qu’ils aient voté avec le RN, une motion de censure, que de serait-il passé hier ? Rien, les rues auraient été paisibles, les salariés seraient allés travailler normalement, sans devoir, pour certains, faire le choix cornélien de devoir perdre une journée de salaire. La réforme inutile ne serait pas arrivée à l’assemblée et Macron serait isolé dans la cohabitation. Non seulement les responsables syndicaux n’ont pas combattu cette réforme, mais ils ont tout fait pour qu’elle arrive, en faisant réélire Macron.

Et si cette réforme passe, les mêmes se répandront en discours haineux et colériques, alors qu’ils auraient pu se dispenser de cette irascibilité en faisant battre Macron. Qu’est ce qui les différencie, au fond, des sociaux-patriotes du RN, avec lesquels ils se retrouvent sur la réforme des retraites ? La seule question de l’islam et de l’immigration afro-arabe. A la NUPES, ils n’ont pas encore réalisé, qui commet l’essentiel de la délinquance, qui peuple les prisons, qui combat vraiment la République et la démocratie, par la revendication communautaire, l’incendie et l’attentat. De côté là aussi, ils collaborent sans faille.

LES IDIOTS UTILES DU SYSTEMEblank

Ils auraient pu, ensemble, être les défenseurs du peuple, tuer cette réforme dans l’œuf, éviter de mettre des familles dans une grande difficulté financière. Mais les gauchistes préfèrent faire leur cirque dans la rue, hurler avec leurs drapeaux, apparaître comme des petits pères des peuples, plutôt que de voter utile. Il n’y a pas chez eux et d’ailleurs, historiquement, il n’y a jamais eu, d’union sacrée pour le peuple et la nation. Ils sont les idiots utiles du système et n’ont de cesse de dérouler le tapis rouge aux pouvoirs, qui chaque fois leur en sont largement gré, sur le dos des travailleurs.

Au RPF, nous prônons l’union, non pas des idées et des visions pour le pays, mais l’union sacrée, le Rassemblement du Peuple Français, contre le pouvoir en place qui démantèle méthodiquement l’héritage gaulliste.

 

Gilles La-Carbona

21 janvier 2023     

blank

blank

 184 total views,  15 views today

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

5 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Serge GRASS
29 janvier 2023 7 h 03 min

Tous les problèmes que nous connaissons sont les conséquences de la mondialisation libérale qui a pour ambition de détruire les nations afin que ceux qui se prennent pour des élites puissent imposer leurs intérêts et pouvoirs à l’humanité. La concurrence « libre et non faussée » démontre ses perversions dans le « marché » de l’électricité notamment. L’immigration elle aussi « libre et non faussée » détruit la cohésion du peuple qui ainsi n’est plus à même de s’opposer à ceux qui l’asservissent. Le déficit du financement des retraites est aussi la conséquence de la désindustrialisation de la France. L’envie de partir le plus tôt possible… Lire la suite »

Phil2
Phil2
25 janvier 2023 4 h 34 min

Avez-vous vu la pancarte du conna.d de gauchiste (sur la dernière photo).
Des claques dans la g…le qui se perdent !
Écœurant, ces mecs !

Jeza
Jeza
29 janvier 2023 7 h 29 min
Répondre à  Phil2

D’accord avec vous et idem pour la dondon qui l’accompagne.
Bande de feignasses.

Martel
Martel
22 janvier 2023 18 h 49 min

Posez vous la question de savoir quel sera le montant de la retraite du collabo Martin’aise de service et vous aurez compris pour qui mène t’il un prétendu combat…

MUFRAGGI JEAN MICHEL
MUFRAGGI JEAN MICHEL
23 janvier 2023 14 h 48 min
Répondre à  Martel

Vous voulez parler du syndicaliste Heureusement car vous m’avez fait peur.Alors là je reniais tout en bloc et je fuyais : Personnellement la réforme des retraites est étudiée comme l’est la médecine en ce moment cad statistiquement ,épidémiologiquement :L’état voudrait qu’on devienne des médecins d’état (état tistique)et non des soignants. .C’est pareil pour la retraite il y a des particularites et ça, ça gène la statistique comptable; Malgré leurs outils qui se veulent compliques pour épater la,galerie et se dire rigoureux ,les statisticiens étatiques ne savent pas impliquer différents variants et s’adapter au terrain :notamment des gens qui voudraient s’arreter… Lire la suite »

5
0
Votre commentaire serait appréciéx
blank