OUI, JE SUIS CLIMATO-SCEPTIQUE ET APRÈS ?  (Éric de Verdelhan)

Maurice Newman - DeSmog

« Le réchauffement climatique est une invention défendue par les Nations Unies pour créer un nouvel ordre mondial autoritaire… »

(Maurice Newman, homme politique australien (2000)).

« La climatologie est un art divinatoire visant à déduire du comportement humain l’avenir climatique de la Terre, dans l’idée de prescrire à chacun des actions de pénitence ».

(Benoît Rittaud, « Le Mythe climatique » (2012)).

Depuis mon retour de voyage, j’écris peu. Les sujets brûlants pourtant ne manquent pas : les émeutes autour de la mort de Nahel, ce « petit ange »  enlevé trop tôt à l’affection des siens ; le retour sur le devant de la scène d’Assa Traoré qui commençait à nous manquer ; la guerre en Ukraine qui n’en finit pas et qui peut, à tout moment, virer à la 3ème guerre mondiale ; l’assassinat – qui n’émeut  pas grand monde puisqu’il s’agit d’un « mâle blanc » – d’un retraité par trois racailles dans le nord ; les injures du ministricule de l’éducation antinationale, Pap Ndiaye, envers la presse qu’il soupçonne d’être d’extrême-droite ; le soutien de l’avorton présidentiel à son ministre racialiste ; les déboires de Lili-Marlène Schiappa avec l’argent du « Fond Marianne » ; l’annonce de Gabriel Attal que le Français vont devoir mettre la main au porte-monnaie pour payer le « quoi qu’il en coûte » (à vrai dire on s’en doutait un peu) ; les leçons de morales de l’Algérie et de la Turquie, etc…etc…

Ces sujets sont traités, et bien traités, par les sites amis dans lesquels j’écris régulièrement.

Aussi, je n’ai pas envie d’en parler, par peur de rabâcher toujours les mêmes choses, mais aussi par paresse intellectuelle ET physique. Par lassitude aussi car il m’arrive de plus en plus souvent de baisser les bras même si je me dis qu’un jour on me demandera de les lever, pour… me rendre.

J’en étais là de mes réflexions quand, hier, j’ai trouvé dans ma boite-aux-lettres « Le Mag d’Agglo de Saintes » et ce canard, payé par mes impôts, m’a fait littéralement bondir.

Saintes est une sous-préfecture de Charente-Maritime où il fait bon vivre malgré une gestion calamiteuse que l’on doit tantôt à des municipalités de gauche (1), tantôt, comme en ce moment, à une équipe centro-macroniste qui ne vaut guère mieux.

La première page du « Mag d’Agglo » comporte le sempiternel édito d’autosatisfaction du président de la communauté d’agglomération de Saintes, qui est également maire de la ville. La page suivante nous vante une conférence sur « les défis énergétiques, climatiques et écologiques ». Un article de bas de page est sous-titré « la transition énergétique et écologique de l’agglo ».

La page d’après, elle, est consacrée à la « collecte des biodéchets » et un croquis bêtifiant vous explique comment mettre « chaque déchet à sa place ». La page en vis-à-vis vous raconte comment la communauté d’agglomération trie les « biodéchets », ce dont je me fiche éperdument.

La page suivante contient deux articles encadrés. L’un sur la transition écologique, l’autre sur la préservation de l’eau : « l’eau, on l’aime, on la préserve ». Une autre page nous invite à consacrer une heure par mois à aider ses voisins. Une autre nous parle de la « mobilité verte », le vélo. On met des vélos électriques à laLocation de vélo à Saintes - Bicy's - Service de location de vélo - Agglo Saintes gare, on réactive les « Bicy’s » (qui est le « vélib » des provinciaux) et on nous annonce pour septembre des « vélobox » pour ceux qui n’ont pas de garage.

Une page encore sur la rénovation de l’habitat pour qu’il soit plus écolo. Un mot sur la « Flow-vélo », piste cyclable qui passe chez nous et que j’emprunte régulièrement (2) et sur la « jeunesse engagée » dans « l’impact environnemental des mégots », entre autres. On croît rêver !

Il m’arrive, en exagérant un peu j’en conviens, de comparer notre pays à la Corée du Nord ou à l’ex-URSS. En fait nous y sommes : ils ont réinventé la « Pravda ». L’écologie est leur nouvelle religion. Elle a ses gourous, ses grands prêtres, ses vestales et… ses disciples, conditionnés, formatés, instruits pour bien penser. Il existe bien quelques personnes qui doutent, mais elles se taisent, rasent les murs, acceptent les poncifs du genre « à notre époque, on n’a pas LE DROIT d’être climato-sceptique ! », car elles ont très peur de finir sur les buchers de la nouvelle inquisition.

Je vois poindre le retour – massif et douloureux – de l’écologie punitive : de nouveaux impôts, contributions et taxes pour aider à la « transition énergétique » soi-disant dans le but, ô combien louable, de « sauver la planète ».

En effet, il ne se passe pas un jour sans que la télé ne nous démontre combien la terre allait mieux quand nous étions confinés. Les avions ne volaient plus, du coup les petits oiseaux revenaient. Les bateaux ne naviguaient plus, pour le plus grand bonheur des poissons. Nos villes n’étaient plus polluées, puisque nos voitures, nos ateliers et nos usines étaient à l’arrêt.  

A la télé ou sur Internet, quelques imbéciles voyaient dans le Covid 19 une bénédiction, un retour aux vraies valeurs, à la terre, qui « ne ment pas » comme disait Emmanuel Berl (3).

Je suis, depuis ma plus tendre enfance, un amoureux des grands espaces et de la nature.

Et je n’ai pas attendu que l’écologie soit devenue un dogme sectaire pour la respecter, mais j’ai envie de dire à ces donneurs de leçons qu’ils devraient avoir le courage de mettre leurs actes en conformité avec leur idéologie de bobos trop riches et trop gâtés. Qu’ils vivent comme les Amish de Pennsylvanie : sans eau courante, sans électricité, sans textiles synthétiques. Qu’ils se déplacent en calèche, cultivent la terre avec un cheval, s’éclairent à la lampe à huile, en faisant des gosses et en priant le Seigneur. Mais je sais que c’est idiot, l’écolo-bobo ne cultive que son hédonisme narcissique, son petit confort bourgeois, acquis avec de l’argent (mal) gagné dans des métiers dans lesquels on ne transpire pas beaucoup : la « pub », la « com », la presse ou le « show-biz ».

Mais l’écolo-bobo-socialo, qui est pétri de certitudes, sait que TOUS nos malheurs viennent du « réchauffement climatique » et il connait même le coupable : le CO2.

Sainte" Greta Thunberg bientôt canonisée ? - RAËL FRANCE

Greta Thunberg, la Bernadette Soubirous de la religion écolo, a été beaucoup plus loin. Elle a découvert que le réchauffement climatique serait dû à… la colonisation. Salauds de Blancs !

Pour ma part, je ne suis pas scientifique mais j’ai le droit de douter de la responsabilité de l’homme dans le réchauffement climatique. En disant ça, je sais que je frise l’anathème.

Souvenez-vous de la crise d’hystérie de cet écolo dont j’ai oublié de nom, quand, sur un plateau télé, Elisabeth Levy avait osé se déclarer climato-sceptique. Ou encore Nicolas Hulot quittant – très en colère – une émission pour ne pas débattre avec un contradicteur.

Je pense d’ailleurs que, pour le bon fonctionnement de notre démocratie et au nom de la sacro-sainte « liberté d’expression », le scepticisme climatique devrait être un délit puni comme tel. Le climato-sceptique, sorte de « révisionniste » voire de « négationniste » devrait subir les foudres de la justice ce qui lui ôterait l’envie de recommencer.

Très récemment, une harpie écolo-gauchiste m’a dit que je n’avais « aucune compétence en climatologie » ce qui devrait, je présume, m’interdire d’avoir un simple avis sur la question.

C’est vrai, au fond, les gens qui, chez nous, pérorent sur l’écologie et/ou la climatologie sont tous très compétents ; la preuve par quelques exemples (la liste n’est pas exhaustive):

  1. Nicolas Hulot, qui a été un éphémère ministre – ministre d’Etat, tenez-vous bien ! – n’a pas le moindre titre universitaire. Il a commencé sa carrière comme photographe-paparazzi.
  2. La folledingue Ségolène Royal, l’ex madone des pingouins, est sortie de l’ENA en 1980, à une époque où personne ne parlait d’écologie et encore moins de climatologie.
  3. Le baron de Rugy, ex ministre et auteur du best-seller « Homard m’a tué », le pédant qui se nourrissait de homard pendant que la pauvre Sibeth Ndiaye se contentait de Kébab (4), a terminé Sciences-Po (en 1994) dans la section « communications et ressources humaines ».
  4. Cécile Duflot, elle aussi ex ministre, a obtenu un DEA de… géographie en 1997, ce qui l’a autorisé à déclarer, devant un Jean-Jacques Bourdin médusé : « Nous Français, on a la chance de vivre dans l’hémisphère sud », ce qui en dit long sur ses compétences géographiques !  
  5. Barbara Pompili, la « poupée Barbie » de l’écologie, sort de l’IEP de Lille et n’a pas la moindre formation en écologie.   
  6. Terminons par l’inusable « Mémé-téo », l’ex-speakerine Evelyne Dhéliat qui, à 74 ans, se cramponne à son poste comme la moule à son rocher et qui, sous la protection de Saint Plagiat, est l’auteur d’un très mauvais livre intitulé « C’est bon pour la planète » (5). Elle a arrêté ses études en première année de licence… d’Anglais.

On le voit, tous ces gens-là sont bien placés pour parler d’écologie et de climatologie.

Pour ma part, je n’ai pas la moindre compétence en climatologie, c’est vrai, mais je lis beaucoup. Je sais que divers carottages dans la croute terrestre nous démontrent que, depuis 400 000 ans, chaque élévation de la température du globe a été suivie par une augmentation du niveau C02. L’élévation du taux de C02 est donc une conséquence et non une cause.

Ce que l’on nomme, comme si c’était le mal absolu, le « réchauffement climatique », est en réalité un cycle bien connu des paléontologues, mais que les gens qui prétendent nous informer semblent ignorer (volontairement ou par un manque de culture).

Rappelons à ces ignares et/ou ces menteurs que l’air est constitué de :
– 78 % d’azote
– 21 % d’oxygène
– 0,93 % d’argon
– 0,07 % de gaz divers (Xénon, Hydrogène, Hélium, Krypton, Ozone, Néon, C02, Radon, etc.).

Dont 0,03 à 0,04 % de C02.

Il faut aussi leur rappeler que le C02 n’est pas un polluant. Tant s’en faut : il est même indispensable au verdissement de la végétation. Son taux était de 1% à la préhistoire, quand la végétation était abondante et luxuriante.  La faible variation du taux de C02 (que 0,03 à 0,04 % dans l’air) ne détruit en rien la nature et n’a aucune influence sur le climat.

Or l’écologie punitive – fortement augmentée depuis 2014 à la demande de Ségolène Royal – est fondée sur ce paramètre faux : on accuse le CO2 de tous les maux, or la France n’émet que 0,89% des émissions mondiales.

Le gouvernement – très imprégné de la culture bobo (ou par pur clientélisme électoral) –
veut-il sacrifier son pays pour laisser le solde de C02 (soit 99,11 %) vivre sa vie sur tous les autres pays du globe ?  Oui, le climat est changeant et chaotique. Les cyclones ont toujours existé et existeront encore. Oui le climat évolue, mais il ne s’agit absolument pas d’un « dérèglement climatique », mais d’une évolution climatique : 0,6°C depuis 150 ans…

Depuis presque 600 millions d’années, la température moyenne de la terre a été comprise entre 12 °C et 23 °C. Nous sommes actuellement à 15 °C.  Le niveau de C02 se situait entre 0,03 % et 1 %. Nous sommes à 0,04 %. Il y a 10 000 ans, la mer est montée subitement de 110 mètres.

La fonte du glacier du Mont-Blanc a fait apparaitre des habitations du…12ème siècle.

Alors, pourquoi se faire peur ? Pourquoi NOUS faire peur ?  

On est consterné par la politique calamiteuse et suicidaire de nos dirigeants en matière de stratégie énergétique, et ce, depuis des décennies. Ils vont tuer l’automobile, un des rares secteurs qui fonctionnait bien chez nous (6). Je finirai par penser que la destruction de toutes nos industries est voulue et qu’elle nous est imposée par ceux qui rêvent d’une gouvernance mondiale.

Il y a, chez les politiciens, une volonté d’entretenir la peur en nous prédisant des lendemains apocalyptiques. Pourtant, il ne faut pas confondre pollution et climat, ce sont des choses très différentes !  Le climat ne se dérègle pas, tout simplement parce qu’il ne se règle pas. CQFD !

Je demande à tous les « experts » et « spécialistes » autoproclamés d’être indulgents avec le béotien que je suis. Et si j’ai tort, qu’ils veuillent bien me le démontrer. En attendant, je reste climato-sceptique… enfin… tant que ce n’est pas puni par la loi : brave mais pas téméraire !

Et puis, et puis, et puis, il me semble que l’immigration incontrôlée et l’islamo-gauchisme représentent un danger plus grave, plus inquiétant et surtout plus proche pour notre pays. Les émeutes autour de la mort de Nahel sont un avant-goût de ce qui nous attend.

Éric de Verdelhan

15 juillet 2023

1)- Saintes a longtemps été sous l’influence du socialiste Philippe Marchand, ancien ministre de l’intérieur,  qui  a été conseiller général du canton de Saintes-Nord de 1976 à 2001, puis président du conseil général de la Charente-Maritime de 1982 à 1985, député de la Charente-Maritime (élu à quatre reprises du 19 mars 1978 au 28 janvier 1991). Il a également  été conseiller régional de Poitou-Charentes, premier adjoint au maire (1977) puis Conseiller municipal (1982-2001) de Saintes.

2)- A bicyclette « normale » car, contrairement aux bobos, je n’ai pas de vélo électrique (car je suis soucieux de la fabrication des batteries et de leur recyclage).

3)- Belle citation reprise par le maréchal Pétain, ce qui la rend forcément suspecte aux yeux de la bien-pensance.

4)- le gabarit des deux protagonistes semble démontrer que les valeurs nutritives du Kébab sont très supérieures à celle du homard.

5)- « C’est bon pour la planète »,  Editions Calmann-Lévy ; 2007. Avec ce livre, elle s’est fait épingler pour avoir simplement… recopié les recommandations du GIEC.

6)- La mort programmée du moteur atmosphérique au profit du moteur électrique mérite un long développement ; j’ai écrit par le passé plusieurs articles à ce sujet.    

8 Commentaires

  1. entièrement d’accord avec tout ce qui a été écrit ici ! Tout ce que l’on nous fait avaler dans ce pays passe comme une lettre à la poste ( climat, danger de l’extrême drouaaate guerre en ukraine ,gentil zelensky, méchant Poutine, islam modéré , kévin et mathéo,.. j’en oublie!) et le pire c’est que nous n’avons absolument pas le droit d’élever la voix ou d’apporter une contradiction, car aussitôt la bien pensance médiatiquo gauchiste vous traine devant les tribunaux!.. comme disait le général BIGEARD: j’ai mal à ma FRANCE !

  2. J’ajouterai à cet article, en cette période de chaleur qui sévit dans certaines régions de France, une certaine emphase forcée des commentateurs, journalistes et même spécialistes météo qui n’hésitent pas à évoquer des “records”. “Il n’a jamais fait aussi chaud à Vérargues !”… Fort bien….
    Mais le lecteur a-t-il la perspicacité de remarquer qu’il s’agit de “température relevée”. Relevée par qui ? Par la météo ! Donc, plus forte température RELEVEE depuis la création de la METEO. En 1855 ! Que sont à peine 2 siècles dans l’histoire du climat ?
    Je laisse cette question à la perspicacité des lecteurs de Minurne…

  3. Toutes ces sottises débiles sur le climat n’ont cours qu’en Occident.

    L’Occident est dans une phase de destruction massive au profit d’une étroite caste qu’on désigne sous le nom “mondialistes”. Cette caste veut le pouvoir pour elle seule, elle s’autodéfinit comme une masse de 500 millions d’individus, pas un de plus, qui poossèderont tout à eux seuls, auront toujs les pouvoirs à eux seuls et profiteront de tout à eux seuls, les autres catégories d’êtres humains étant déclarées “inutiles”.

    Cette caste considère la Science comme un trésor fixe destiné à elle seule, il faut donc en priver la grande masse des humains, c’est-à-dire les plus de 7 milliards, qu’elle déclare nocifs à l’environnement, en ne cachant pas qu’elles souhaitent les éliminer physiquement.

    En attendant de s’attaquer au gros morceau de l’humanité qui ne veut pas d’elle, c’est-à-dire à tout ce qui n’est pas l’Occident otanien, la caste a décidé de détruire dans un premier temps l’Occident tel que nous le connaissions encore en 1980. Elle espère bien, une fois atteint ce but, avoir concentré assez de pouvoir pour en découdre avec la grande masse des non-occidentaux, de façon à devenir les rois de la planète à eux seuls.

    En Occident, la caste a décidé depuis plusieurs décennies de détruire toute instruction publique, de diaboliser les sciences classiques, donc de réduire l’humanité occidentale à l’état de bête humaine idiote, la plus illettrée possible, ce qui permettra à terme de la détruire à 80 ou 90%, l’ignorance crasse étant l’outil principal de la mise en esclavage dans un premier temps, de la mise au tombeau dans un second temps.

    En France, la situation est particulièrement dramatique. La masse centrale de la population n’a aucune idée de la catastrophe scolaire qui fabrique réellement des arriérés mentaux réduits à l’état d’animaux humains.

    J’ai récemment sondé plusieurs écoliers âgés de 11 à 13 ans, qui fréquentent des classes prétendues de “sixième”.

    Zéro connaissance en calcul. Tables de multiplication : ils ne savent même pas qu’elles existent. Ne savent pas faire une addition à trois chiffres. Ne parlons pas des soustractions, encore moins des divisions.
    En français : vivent avec moins de 300 mots (un chimpanzé en mémorise 400). Des mots courants non bébêtes comme “thorax”, “tropique”, “Antiquité”, “précipitations”,
    “plénitude”, “hydrologie”, “voierie”, “système”, “graphique”, “scriptural”, “esthétique”,
    “conflictuel”, “cohorte”, “expressif”…… leur sont inconnus, ce qui les empêche de LIRE des oeuvres dignes d’êtres lues à cet âge-là, comme les livres de Jules Verne, ou de JH Rosny aîné, ou des livres plus élémentaires comme Moby Dick, Michaël chien de cirque, ou même Robinson Crusoë, et pire encore, des livres aussi élémentaires que “L’île au Trésor”. Même les albums de Tintin deviennent illisibles pour ces abrutis qu’on forme dans nos écoles publiques.

    Et les connaissances historiques, quel désastre ! J’ai questionné un jeune de 12 ans sur Napoléon Bonapart. Incroyable mais vrai, le gosse m’a répondu “c’était un allemand qui a envahi la France” ! ! ! je poursuivis : “et qu’a-t-il fait ?” ; réponse : “il a fait des choses pour l’égalité entre hommes et femmes” ! ! !

    J’ai insisté : “en quelle année vivait-il” ? réponse “c’était vers l’an mille, avant Charlemagne”. Epoustouflé, j’ai posé une dernière question : “Et Charlemagne, c’était qui ?” . Réponse :”Il venait d’Afrique “.

    Dans cette école, il y a DES COURS DE CORAN.

    Les parents, même si c’est interdit, veulent sortir le gosse de l’école publique et cherchent à se débrouiller entre familles pour faire une vraie école aux enfants. Pas simple ! le pouvoir gaucho a tout prévu pour interdire cette bouée de sauvetage, pour tuer cette dernière liberté ! !

    J’ai quand même essayé la géographie.J’ai vite renoncé , là l’ignorance est ABSOLUE. Ce jeune garçon n’a aucune carte de géographie dans la tête. La Garonne ? réponse “une mer où se jettent les rivières”. Superficie de la France ? réponse : <>

    Quant aux adultes actuels, ça n’est guère mieux ! en France, les gens de ma génération n’ont aucune idée de la catastrophe.

    L’adulte français moyen ne sait pas la différence entre planète et étoile. Sur notre bonne vieille Terre, il ne sait absolument pas ce qu’est un cercle polaire, et encore moins ce qu’est un tropique ! ! ! J’ai été ahuri : certains croient que l’existence, dans certaines contrées, du soleil de minuit, est un bobard ! si ! si ! la phrase “les 23,5 degrés de l’inclinaison de l’axe de rotation diurne de la Terre sur le plan de l’écliptique” est de l’hébreu pour 99 % des gens, je dis bien 99 %. Les phases de la Lune ? personne ne sait ce que ça signifie. Essayez, faites des micro-trottoirs, vous verrez ! on a fait de la France un asile de débiles mentaux d’une ignorance qui les empêche de prendre le relais de notre société ! . Quand ils écoutent nos miteux bulletins de météo à la TV, des mots comme “anticyclone”, “dépression”, “tornade”, “débâcle”, “brise”,”bise”, “ouragan”, “aurore boréale”, “alizé”, “tramontane”, “mistral”, “bourrasque”, “typhon”, “zéphyr”, “foehn”, “tourmente”, ne leur évoquent rien de précis. Vous aurez beaucoup de chance si quelqu’un vous explique les différences entre aube, aurore et crépuscule ! et vous aurez encore plus de chance si vous tombez sur un français capable de vous expliquer ce qu’est une étoile filante. Et si vous cherchez quelqu’un qui vous dise ce qu’est une comète, bon courage !
    En résumé, ce que les gauchos ont fait de l’école, au nom de ces attrape-nigauds vaches sacrées que sont les mots abstraits vides de sens : “égalité” et “écologisme”, est un assassinat du peuple.

  4. Votre tableau de la composition de l’air est juste et je confirme que le CO2 y est si rare qu’il n’est pas possible de le récupérer dans les unités de liquéfaction automatique comme les FLOXAL d’AIR LIQUIDE.
    Mais j’ai découvert l’existence d’un gaz extrêmement rare autant que délétère et totalement ignoré.
    Il s’agit de l’oxyde de cyanogène obtenu par réarrangement atomique entre le CO2 et l’azote N, probablement sous l’effet du bombardement d’idées confuses.
    Sa formule est CON.
    Les faits nous montrent que le CON se fixe sur le cortex de certaines personnes particulièrement sénestrogyres, ce qui provoque des idées délirantes et des accès de communisme escrolo actif.
    Les individus les plus touchés deviennent agressifs et développent un faciès caractéristique dit “grethunbergien”.
    Le CON comme le CO se fixe de manière si chimiquement stable qu’il n’est pas possible de guérir de l’affection que nous nommons Connerie escrologia maxima senestre. Le seul moyen connu à ce jour est l’arrêt de la respiration durant au moins 1 heure.
    Je livre cette info exceptionnelle exclusivement à Minurne.

    • Excellent: Mais attention …….chez minurne l’humour à 200% est passible des plus terribles critiques melenchonistes, ecologistes car:Ils croient detenir l’art du bien vivre et de la vérité.

  5. Et bien puisque c’est la faute des hommes :il ne fallait rien inventer : rien créer .: lavoisier , ampère, beau de rochas ETC ils sont légions
    En fait Chez l’homme c’est la loi du tout ou rien
    uen fois qu’il va à paris ,faut qu’il aille à acapulco et quand il a fait le tour de la terre ,faut qu’il aille dans l’espace: il faut toujours du meilleur et du différent :
    Qaund il a chaud ,il voudrait avoir froid et l’inverse et il aime se les raconter et pour ça il ya maintenant deux gros supports:l’orgueil et les medias :surtout les medias qui ont fait tous les metiers et même diseurs d’avenir.::Depuis des millenaires l’homme est comme ça :il veut même ce qu’a son voisin.ou pays voisin: ET celui qui préconise la bonne parole ,fait souvent l’inverse de ce qu’il dit : Je suis sûr que la petite conne du nord donneuse de leçons se deplace en avion ou en hélicoptère (gratuit bien sur) A ce compte là ,on ne pourra pas s’en sortir:Moi voyez vous ,je n’ai que le minimum d’électrique (la lumière) et ne change pas de matos tous les 4 matins et on n’a même pas de lave vaiselle ni de volets électriques et ne faisons pas de voyages en avion,n’avons pas de grosses voitures et n’en ai jamais eu……. par contre mea culpa avec ma petite caisse à savon je grillai des voitures nettement plus puissantes…. seulement sur le mouillé ou les virages:C’était le pied./Moi aussi j’ai mes crises d’orgueil. et ne suis pas un exemple à suivre. :Alors que ces cons ne n’emmerdent pas.//ILs puent l’hypocrisie et les vrais nantis. et sont aussi cons que moi.

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié apres contrôle.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.