EDITO 715 – L’UNIFORME À L’ÉCOLE ? MOI, JE SUIS POUR !!! (Xavier Jésu)

J’ai aujourd’hui souhaité manifester mon soutien au projet de notre ministre de l’éducation Nationale en ce qui concerne le « test à grande échelle de l’instauration de l’uniforme à l’école ».

J’ai donc écrit, sous forme de slogan, cette toute petite phrase :

L’uniforme à l’école ? Moi, je suis pour !!!

Et les réactions ne se sont pas fait attendre. La majeure partie des commentaires s’agrègent à mon avis et sont en faveur du projet, que je considère comme étant ambitieux, de remettre un peu d’ordre dans les dérives vestimentaires en tous genres. En revanche, j’ai reçu quelques messages qui me faisaient remarquer, à juste titre, que ce n’est pas le port d’un uniforme qui va remonter le niveau général, sous-entendu que notre chute dans le classement PISA ne s’arrêtera pas en portant la même chemise, le même pull-over ou les mêmes chaussettes que son petit camarade.

Bien sûr que non. Mais alors, peut-on demander aux clubs de judo, de karaté, de foot etc… de supprimer l’obligation de porter, pour les uns, un kimono, pour les autres un maillot à l’effigie du club ?

N’est-ce pas déjà le début d’une réponse à l’opposition qui m’est faite de ne voir, dans la notion d’uniforme, qu’un simple « emballage » sans aucune participation à l’éducation de nos bambins ?

Et si c’est le mot « uniforme » qui pose vraiment un problème car il fait référence à l’armée (donc à l’extrême droite, au bruit des bottes, à Pétain, aux nazis etc… (comme l’expliquerait très bien Michel Onfray)), alors que dire du rêve de Mélenchon de voir le monde entier créolisé ? Cette uniformité-là me gêne car on ne la quitte jamais. Un uniforme d’école, de militaire, on peut l’ôter chaque jour, et on peut même le quitter pour toujours quand bon nous semble.

J’ai été militaire pendant 5 ans dont deux en école à Rochefort Sur Mer, après ma Terminale, pour avoir mon diplôme d’électronicien d’aéronavale. En classe, l’attention était portée exclusivement à notre formation et non pas au pantalon du voisin ni au super blouson du collègue de la rangée d’à côté, puisque tout le monde était habillé de la même façon.

Pour en revenir à l’école, il est bien évident que l’uniforme ne résoudra pas le problème de l’inculture générale, pas plus que de se vêtir d’un kimono vous donnera immédiatement le niveau d’une ceinture noire. Mais il aura un premier avantage, celui de « tuer dans l’œuf » le projet d’introduire un autre uniforme, qu’il soit lié à une mouvance religieuse extrémiste ou simplement lié à une soumission à des marques hors de prix, aux bénéfices gigantesques et, de plus, dévorées par le wokisme international.  

Autre avantage de ce que certains désigneront comme une « contrainte » ou pire une «  soumission »  : pas de harcèlement possible, en tous cas pour un motif vestimentaire, en se moquant de celui qui n’est pas habillé avec la toute dernière version du jeans troué à 100€ (car plus il y a de trous, plus c’est cher) ou de la dernière paire de basket à la mode ; ces curieux objets qui semblent héberger le cerveau de nos p’tits djeuns qui les gardent aux pieds pour se vautrer dans leurs « canap’ » en regardant des publications Tik Tok sur leurs IPhone de dernière génération.

« L’habit ne fait pas le moine », me disait un commentateur sur ma publication pour tenter de me démontrer que mon « slogan » n’avait pas de sens ; mais le jeans troué ne fait pas non plus  l’intello et les basket de marque ne font pas le coureur de fond.

Xavier Jésu

6 décembre 2023

 

Quoi qu’il arrive, nous n’oublierons jamais le massacre du 7 octobre 2023
perpétré en Israël par les terroristes du HAMAS.

Pour commenter et discuter librement, cliquez sur le FORUM des LECTEURS !

 

 

Qu'en pensez vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires

  1. blank REVALOR Marie-Chantal dit :

    Je suis pour !!! moins de descrimination, plus du tout de signes ostentatoires religieux, la mode au rancard et des économies pour les familles moins aisées ! enfin, comme le réclame la gauche : EGALITE pour tous les enfants ! tous EGAUX sur ce probjème de tenue ….. et peut-être moins de hacèlement ?
    Je n’aurais jamais cru avoir à féliciter Monsieur ATAL (c’est bien le premier du gouvernement Macron), on voit qu’il a fréquenté des Etablissements catholiques ! grand, très grand MERCI Monsieur ATAL ! continuez sur cette voie !!!!

  2. Hé oui, de tels uniforme, c’est classe !
    Ah mais ça fait trop bourge dans la république socialiste française.

    Melle ATTAL comptent lancer l’uniforme mode des cités : un sweater à capuche…

    • JE NE SUIS PAS D ‘ AVIS DE FAIRE VETIR TOUT LE MONDE D ‘ UN UNIFORME , CAR CELA NE RESOUDRAIT RIEN , LE PROBLEME N ‘ EST PAS LA , ET LE PORT D ‘ UN UNIFORME NE RESOUDRA RIEN AU SUJET DE L ‘ EDUCATION GENERALE .