EDITO 717 – JE N’EN PEUX PLUS DE CES PUBS WOKE (Xavier Jésu)

 

Aujourd‘hui, je suis en colère, j’enrage, je tempête, je grogne, je fulmine, je peste contre les agences publicitaires. Et au final, je broie du noir, je broie du créole, je broie du subsaharien.

Plus une seule (ou presque) publicité sur Facebook, à la télé, sur les affiches, sans y voir une coiffure à la Jimmy Hendrix ou, au pire, à la Assa Traoré. Que l’on ne voie pas la moindre once de racisme dans ce propos ; je sais très bien que l’extrême gauche est toujours à l’affût de la moindre phrase qu’elle pourrait interpréter à sa façon pour vous trainer devant la 17ème chambre correctionnelle. Mais là, reconnaissez qu’on frôle franchement l’overdose au risque de ne plus pouvoir s’en relever.

Mais peut-être, suis-je dans l’erreur et dans un réel déni de réalité ?

Cherchons donc un peu :

D’après le « centre d’observation de la Société », « La seule enquête publiée sur le sujet est un sondage réalisé par la Sofres pour le Conseil Représentatif des Associations Noires en 2007. Résultat : 3,2 % de la population se déclarait « noire », autant qu’« arabo-berbère », 1,4 % s’estimait « métis », 0,5 % « asiatique », 0,2 % « indo-pakistanais » et 1 % « autre ». Au total, notre pays comptait 90 % de « blancs » et 10 % de « non-blancs ». Depuis 15 ans, la part de non-blancs a probablement augmenté, sous l’effet de la hausse de la population immigrée, plus élevée que la population totale, de 8,3 % à 10,3 % entre 2007 et 2022. Si on additionne l’ensemble des immigrés originaires d’Afrique subsaharienne, leurs descendants ainsi que la population noire des Dom ou de cette origine pour l’année 2019, on obtient environ 6 % de personnes noires. »

Donc, si je comprends bien : 75% de personnes noires dans les publicités sont censées représenter 6% de cette même population dans la réalité (et encore, je minimise volontairement le chiffre de la représentation dans les publicités pour m’éviter les foudres de quelques décoloniaux violents qu’on peut retrouver dans les milices d’extrême gauche) !

Mais alors où sont passés nos amis asiatiques qui pourraient aussi revendiquer une présence bien plus importante dans ces publicités ? Certes, ils n’ont pas d’organisations de « Voyous & Co » comme « La Bande à Assa » pour réclamer, du haut ses pompes Louboutin à 1000 balles, des droits à la délinquance et s’imposer dans le monde médiatique comme les vrais représentants de peuples opprimés et victimes éternelles de la colonisation par les blancs (et tout ceci un genou à terre et le poing droit levé).

Les Chinois, les Vietnamiens, les Japonais et plus généralement toutes les personnes issues de l’Asie centrale, de l’Est et du Sud-est ne hurlent pas et ne passent pas leur temps à se victimiser : ils travaillent, s’entraident, élèvent leurs enfants dans le respect de la famille et des anciens. Oh certes, ils ont aussi leurs voyous, mais dans les mêmes proportions que les « DeSouche ».

En voyant le sondage ci-dessus qui date de 2007, je me souvenais que Michael Jackson faisait tout pour se blanchir la peau. Il est mort en 2009, soit il y a 14 ans. Personne ne disait rien à cette époque.

C’était la star mondiale. Aujourd’hui, il serait banni du clan des néo-racistes Black Live Matter et de leurs succursales françaises comme la LDNA (Ligue de Défense Noire Africaine qui voulait aller “cracher” sur la tombe du “criminel raciste” de Gaulle en 2020). En 2023, on dirait à ce pauvre Michael que s’il est devenu pédophile, c’est parce qu’il était passé « du côté des suprémacistes blancs ». D’ailleurs, la grande mode, à cette époque, chez les femmes noires, c’était de se lisser les cheveux en utilisant des produits hyper-toxiques. Personne ne leur imposait de le faire, et surtout pas les blancs ! Aujourd’hui, on dirait que leurs chevelures très frisées (le terme crépu étant devenu péjoratif …), sont un nouveau marqueur de lutte pour une reconnaissance du peuple noir ; phénomène étrange quand on sait que le pasteur Martin Luther King « exigeait que l’on juge ses enfants sur leur caractère et non sur leur couleur de peau ».

Les progressistes, ou du moins ceux qui se définissent ainsi, ont une telle détestation du monde occidental blanc qu’ils s’imposent leur vision du monde de demain à la manière de Mélenchon qui parle maintenant de « Peuple humain » ! C’est vous dire s’il est sur la voie du remplacisme à grande échelle. Il fricote avec les islamistes et nous vend sa créolisation. Et les agences de publicité se vautrent dedans car elles pensent ne pas faire l’objet de critiques pour discrimination. Sauf qu’elles le font maintenant en sens inverse et que cela devient aussi gros que le nez au milieu de la figure. Un jour, le boomerang reviendra sur elles.

L’expression « racisme anti-blanc » peine à émerger, même s’il apparait dans de nombreux domaines, parfois ouvertement et en toute impunité (n’est-ce pas, Madame Abdul-Malak ?)

Mais vous le savez aussi bien que moi :

« Le fait de parler de racisme anti-Blanc est déjà considéré comme du racisme anti-Noir!! »

Xavier Jésu

16 décembre 2023

 

Quoi qu’il arrive, nous n’oublierons jamais le massacre du 7 octobre 2023
perpétré en Israël par les terroristes du HAMAS.

Pour commenter et discuter librement, cliquez sur le FORUM des LECTEURS !

8 Commentaires

  1. Bonsoir ,quel bonheur de voir toute cette neige (pas celle consommée par la racaille ) tomber, de ne voir que du blanc partout cela nous change et nous fait plaisir Je n’en dirais pas plus !!!!!!!!!! .Il faut boycotter toutes ces marques .Quand nous voyons la vidéo du commerçant d’AMIENS qui se fait voler en quelques minutes pour 700 roros de fringues par qui ???? Nous ne pouvons que constater avec objectivité ,qui sont les voleurs .

  2. J”ai également une “overdose” de ces publicités ; mais un (ou une) adolescent qui les regarde subit inconsciemment un lavage de cerveau avec les résultats catastrophiques que l’on peut imaginer….

  3. Depuis quelques années déjà, je boycotte toutes les marques qui nous inondent de publicités où les femmes blanches sont obligatoirement accouplées avec un noir. C’est fou le montant des économies que j’ai pu accumuler et je m’aperçois qu’il n’y a rien de mieux et sain que de consommer local dans un village du Maine-et-Loire où la diversité est quasiment nulle.

  4. J’aimerais assez qu’on crée un mouvement de refus vers toutes ces sociétés qui nous pourrissent la vie avec leurs bronzés, leurs arabiens et les pédégouines à tout va.
    Mais l’accès aux services client ou à la communication des sociétés est très confidentiel.
    J’ai essayé de mobiliser sur les sites résistants sans succès.
    Je ne sais pas comment il faudrait faire pour leur pourrir la vie autant qu’ils nous la pourrissent.

    • la lecture de votre message, je viens de les appeler sur un numéro assistance.
      L’opératrice au bout du fil était très étonnée et désolée de mon appel.
      Je lui ai demandé de transmettre à sa direction qu’ils pouvaient se désoler de perdre ainsi un maximum de clients … dont moi.
      Elle m’a répondu qu’elle transmettrait et qu’elle mes souhaitait néanmoins de bonnes fêtes.
      Je lui ai dit : non, un bon Noël et une bonne nouvelle année..

      • Vous n’êtes pas le seul à agir … nous avons décidé, quelques amies à aller rendre notre carte de fidélité chez Sephora, n’étant plus représentées dans leurs pubs … nous n’étions pas les 1eres, d’après l’indiscretion d’une employée ! La situation actuelle nous pousse à défendre notre couleur de peau … qui l’aurait cru en 2023 ???

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié apres contrôle.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.