FILIÈRE AUTOMOBILE : LIQUIDATION EN COURS (Pierre Duriot)

Durant la liesse de Noël, l’automobile française s’effondre, dans un silence assourdissant, avec un déficit commercial record. Cette filière automobile, qui génère 42% du déficit total des produits manufacturés français, n’en finit plus de plonger, d’année en année, depuis 2010, avec une forte accélération depuis le début du second quinquennat Macron. 11,3 milliards d’euros de déficit commercial sur les six derniers mois et près de 20 milliards pour l’ensemble des acteurs de automobiles.

Il ne peut s’agir en partie, que d’un sabordage. Sur le banc des accusés : l’Europe. Elle empile les normes idiotes les unes derrière les autres, au point que les constructeurs n’en peuvent plus et l’ont fait savoir récemment. La sécurité obsessionnelle, le traçage, conduisent à des aberrations techniques, dont personne n’a l’utilité et qui rendent exorbitant le prix des véhicules neufs. L’arrêt des véhicules thermiques en 2035, ahurissant puisque la zone Euro sera la seule au monde, décrété par les politiciens ineptes en automobile et téléguidés par des idéologues hors sol, se substitue à un vrai travail d’ingénierie, qui aurait consisté à mettre au point un moyen de déplacement suffisamment attractif pour s’imposer auprès des familles qui, de toute façon, auront toujours besoin de ce moyen individuel, pour tous ceux, et ils sont nombreux, situés en dehors des grands centres urbains. Rappelons à cet effet que les transports collectifs, en France, sont sales, peu ponctuels et surtout peu sûrs. Ils sont même l’un des principaux terrains d’exercice des violences sur voie publique.

L’ÉLECTRIQUE INVENDABLE

La voiture électrique est d’ores et déjà un échec cuisant. La violence du matraquage publicitaire, le coût élevé des aides, montrent assurément que le bazar est invendable, n’intéresse finalement pas grand monde, d’une utilisation très limitée et en plus quasiment pas écologique. Il n’y a guère que quelques bobos pour souscrire à cette option et plutôt que de remettre cette technologie en question, les autorités se contentent d’expliquer que ce sont les Français qui n’ont rien compris, comme d’habitude, pourrait-on dire. Ils ne tarderont sans doute pas à être “d’extrême droite”, selon la dialectique habituelle. Pour preuve, les propriétaires de Tesla neuves et globalement des voitures électriques neuves, sont les plus jeunes : 44 ans, quand il est de près de cinquante-six ans en moyenne, toutes marques confondues. Ce qui confirme l’image bobo-CSP-plus-urbaine de la clientèle électrique. Tout le monde ne peut pas être ingénieur dans une start-up à la mode.

Pour les autres, l’équation est simple. « Quand le prix des voitures neuves augmente, l’âge moyen des clients aussi ». Soit 55,3 ans et même 57 ans, pour ceux qui l’achètent « cash ». Et le prix des voitures augmente, boosté par les normes inutiles, là où un pays comme la Russie propose des modèles simples et fiables, accessibles aux familles. Mauvais choix économiques, mauvais choix techniques, mauvaise gestion de la maintenance, mauvaise évaluation de la clientèle, tout se coordonne pour abattre consciencieusement un fleuron industriel autrefois prospère et à ce niveau d’incompétence, il est difficile de penser que ça ne soit pas fait exprès. L’obsession sécuritaire et de surveillance a conduit a des modèles aux prix exorbitants, bourrés de technologies inutiles, mais qui ont l’avantage, pour le législateur à la tentation totalitaire, d’être géolocalisables à tout moment et reprogrammables à distance, en votre absence et surtout sans votre consentement. Ainsi, pour fonctionner, certains modèles doivent être connectés à votre téléphone portable, avec un système de codes, le tout vendu au nom de la sécurité, alors qu’il s’agit de pure surveillance.

FANTASME DE SURVEILLANCE DES DÉPLACEMENTS

Le cahier des charges de la Logan, en Roumanie était simple : quatre personnes, sur 400 kilomètres, avec un sac de patates et un cochon. A-t-on besoin de plus pour emmener ses enfants à l’école, aller au supermarché et rendre visite à ses amis ou sa famille ? Les trajets quotidiens se situent entre 5 et 14 kilomètres, la distance moyenne en voiture s’est réduite récemment de 6,4 km à 6,1 km et plus de la moitié des déplacements automobiles font moins de 4 kilomètres, tous sur des itinéraires connus. On mesure donc l’inutilité de la débauche de technologies actuelles, pour l’utilisation que l’on fait de nos voitures et les dimensions mercantile et de “surveillance” du produit que l’on vous oblige à acheter.

Au 1er janvier 2022, l’âge moyen des véhicules en circulation en France a passé les dix ans, pour atteindre 11 ans, alors que les primes à la conversion en vigueur depuis 2018 ont pour objectif de retirer de la circulation les modèles les plus anciens. C’est le signe que les modèles sont trop chers par rapport aux moyens financiers du plus grand nombre, qu’il est plus économique de garder une vieille voiture que d’en acheter une neuve difficile et ruineuse à faire entretenir et que les constructeurs se sont trompés de cible, encouragé en cela par des autocrates ineptes qui ont décrété tout et n’importe quoi.

Au RPF, avec une vision toute Gaulliste, qui fait de la voiture un outil de travail, de loisir et de liberté, nous préconisons la fin du permis à points, la fin des radars gérés par des sociétés privées, la mise en place de normes nationales moins contraignantes pour les constructeurs, afin de pouvoir proposer des modèles simples et accessibles à tous, permettant à chacun de se rendre à son travail, ou de véhiculer ses enfants, y compris depuis les terroirs les plus reculés.

Pierre Duriot
Porte-parole du RPF

30/12/2023 

17 Commentaires

  1. Il me semble qu’une personne très impliquée dans ce domaine et qui n’est pas “une pince”…
    Il s’agit de Monsieur TAVARESSE patron du groupe P.S.A +++ Celui-ci a dénoncé cette stratégie suicidaire pour le pays, programmant la mise à pied de 60 000 personnes pour la France sans compter les manufacturiers qui s’y rattachent. Et comme le dit Luc FERRY la France fonce dans le mur et klaxonne !!!
    Nous sommes dépassés par les fous et les incompétents. Partant du principe: pourquoi faire simple lorsque l’on peut faire compliqué???

  2. Pensez vous qu’une telle équation soit à la portée d’un énarque législateur qui ne se déplace uniquement dans un véhicule avec chauffeur????

  3. Si je suis entièrement d’accord avec ce texte car l’industrie automobile suit finalement le même chemin que le nucléaire, je constate que personne ne parle plus de 2026 !?
    Dans les « accords » sur la voiture électrique, il y a une clause de « revoyure » pour décider si on continue avec celle ci. Même si le résultat de cette réunion est déjà à peu prêt connu, n’y aurait t’il rien à faire du coté des « cellezeceux » à commencer par ne pas acheter lesdites voitures électriques?

  4. Si je suis entièrement d’accord avec ce texte car l’industrie automobile suit finalement le même chemin que le nucléaire, je constate que personne ne parle plus de 2026 !?
    Dans les « accords » sur la voiture électrique, il y a une clause de « revoyure » pour décider si on continue avec celle ci. Même si le résultat de cette réunion est déjà à peu prêt connu, n’y aurait t’il rien à faire du coté des « cellezeceux » à commencer par ne pas acheter lesdites voitures électriques?

  5. j’ai 84 ans et je suis ancien cadre supérieur de RENAULT je souscrit entièrement à ce texte , et ayant connu la période où nous étions dans le peloton de tête international de cette industrie , je suis effaré de la situation actuelle . Il est évident qu’il s’agit d’un sabordage au niveau national , et observons que l’Allemagne n’est pas dans cette situation et est la grand bénéficiaire de cette trahison .

    • Nan, pas de garage à vélo !
      Ils y vont en voiture électrique bien sûr mais suivis par des camions chargés de groupes électrogènes comme cela s’est déjà fait, si, si !

  6. Quant à ceux qui s’inquiètent des systèmes électroniques de pistage et surveillance inclus dans les voitures, il faut savoir qu’il existe des entreprises où des ingénieurs revoient et modifient la programmation des boitiers de gestion moteur pour améliorer la puissance, le rendement et la consommation. Ils peuvent aussi certainement neutraliser des systèmes inutiles…C’est de la pure programmation qui peut être modifiée, généralement indétectable.

  7. Les voitures électriques sont un fiasco et sont dangereuses. Je les appelle des BarbeQ roulants ! Vous êtes assis sur des batteries explosives qui peuvent cramer à tout moment et exploser comme un camion à munitions.
    Nous en sommes déjà à deux cargos (un en Atlantique et l’autre dans le Pacifique près de la côte californienne) qui brulent car transportant des voitures électriques et des batteries. Personne ne les éteint car c’est impossible donc on les laisse cramer (bonjour la pollution mais les escrologistes restent silencieux) et couler tout seuls. Les voitures électriques sont le cauchemar des pompiers.

    Les concessionnaires en ont marre des voitures électriques. Celles-ci, en occasion, ne se vendent pas. L’abandon des véhicules thermiques est une chimère qui ne se fera pas. Plusieurs constructeurs ont dit non. Néanmoins l’avenir est à l’hydrogène et l’aviation expérimente.

  8. “Le cahier des charges de la Logan, en Roumanie était simple : quatre personnes, sur 400 kilomètres, avec un sac de patates et un cochon”.
    Je le redis, ce n’est que la copie tardive du cahier des charges de la 2CV Citroën !

    L’automobile est l’outil incomparable de la liberté individuelle et c’est çà fondamentalement que veulent détruire les fonctionnaires de l’Europe.
    Par n’importe quel bout que vous preniez le problème, l’Europe, ses fonctionnaires non élus et ses élus hors sol sont le cancer de la liberté et de la production de richesse. Il faut en sortir car il n’y a aucune chance de la transformer.

  9. Je pense que ce sont des propositions de bon sens, tout simplement… Et je découvre même que sur certains modèles il faut connecter son portable pour démarrer la bagnole, bien bien… Je serais vachement emmerdé dans ce cas-là, parce que je n’ai JAMAIS EU de smartphone et je ne compte pas en avoir (pas envie d’être écouté par les Grandes Oreilles et ça ne m’est d’aucune utilité dans ma vie quotidienne…)
    J’ai fait passer ma vieille ZX de 32 ans d’âge en “véhicule de collection”, et je regrette tous les jours la disparition de ce fleuron de l’industrie automobile française qu’était la 2CV !

  10. Je pense que ce sont des propositions de bon sens, tout simplement… Et je découvre même que sur certains modèles il faut connecter son portable pour démarrer la bagnole, bien bien… Je serais vachement emmerdé dans ce cas-là, parce que je n’ai JAMAIS EU de smartphone et je ne compte pas en avoir (pas envie d’être écouté par les Grandes Oreilles et ça ne m’est d’aucune utilité dans ma vie quotidienne…)
    J’ai fait passer ma vieille ZX de 32 ans d’âge en “véhicule de collection”, et je regrette tous les jours la disparition de ce fleuron de l’industrie automobile française qu’était la 2CV !

    • Hé oui, encore une raison de plus pour le Frexit, la sortie de l’OTAN et de l’euro condamné.
      Mais le RPF préconise-t-il tout celà exactement ? L’UPR pour sûr oui, mais le RPF ?

      Je ne compte voter, aux européennes, que pour ceux qui veulent le Frexit.

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié apres contrôle.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.