ON EST CHEZ NOUS ! (Cédric de Valfrancisque)

On est chez nous !

(Poème vaguement inspiré par la chanson « Fais du feu dans la cheminée » de Jean-Pierre Ferland,
interprétée par les « Compagnons de la Chanson »)

Bande son (artisanale) ci-dessous

 

On n’en peut plus du fait du Prince,
Son arrogance et son dédain
Pour le bas peuple de province,
Ces gueux qu’on traite de « Souchiens ».

Amis, la France est à vau-l’eau,
Elle est dirigée par des fous,
Incompétents et mégalos,
Et qui se moquent bien de nous.                       

Tout ceci ne peut plus durer
Car on est chez nous.
Ce pays que vous détestez
Ne veut plus de vous !

Ils affirment leur préférence
Pour l’allogène bigarré.
Leur détestation de la France
Est par Bruxelles encouragée.

Ils détricotent la nation,
Renient son passé et sa gloire,
Ses coutumes et ses traditions,
Et tout ce qui fit son histoire.                           

Tout ceci n’a que trop duré,
Ce sera sans vous.
Vous rêviez de nous remplacer,
Mais on est chez nous.

Nous n’en pouvons plus de subir
Leur humanisme dévoyé.
Ils obèrent notre avenir
Et rêvent de nous remplacer.

Ils favorisent l’immigré,
Au détriment des gens d’ici,
Les provinciaux enracinés
Qui aiment avant tout leur pays                        

Tout ceci ne peut plus durer,
Car on est chez nous,
Ce pays que vous détestez
Ne veut plus de vous.

Débarrassons-nous de Macron,
Et de sa clique d’affidés,
Ses haridelles et ses « mignons »,
Qu’ils soient ministres ou députés.

Ces gens détruisent le pays,
Il est grand temps de les virer.
Car assurément ils sont pis,
Que vérole sur le bas clergé.

 

Cédric de Valfrancisque

11/01/2024                                                                                                                                                                         

11 Commentaires

  1. voilà un poème très réaliste et qui met bien en avant que la PATRIE EST EN DANGER et ce danger il faut le combattre par tous les moyens mème par les armes s’il le faut VIVE LA FRANCE ! ! ! ! !

  2. Il y a combien de jeunes qui pourront rapprocher le nouveau texte de révolte avec la belle chanson des “Compagnons de la Chanson”. ? Il faut pratiquement être né avant la dernière guerre!!

    • Vous aveez raison Elie ; je suis né en 1936 … et les jeunes d’aujourd’hui ne comprennent pas ce qui va leur arriver. J’ai encore un fils de 44 ans qui ne veut rien entendre malgré toutes les explications que j’ai pu lui donner. J’ai vécu en Algérie mais je n’y suis pas né. Arrivé à 3 ans (père officier) j’y suis resté jusqu’à le fin de mon servicce (4 ans et demi come engagé) et je crois bien connaîtreles salopards qui ont fait ce coupe du 7 octobre. Un seul moyen pour en venir à bout ! les ayer du monde des vivants dpar n’importe quel moyen ! et surtout ne pas oublier ceux qui vivent en France, qui prennent doucement possession de notre Patrie (grâce à nos gouvernants epuis de Gaulle) et qui transforment Notre France si belle en un monceau d’immondices. AUX ARMES CITOYENS ! Réveillez-vous les Français ! La France se meurt !

      • Bonjour,
        Votre cri d’alarme ne va rien changer tant la majorité des français sont et resteront mous et aveugles.

        Votre exemple est votre fils comme bien d’autres de ces français dont on se demande ce qu’ils feraient si une nouvelle guerre pointait son nez à notre France.

        Les élections de Juin pour les Européennes nous donneront ce que deviendra la France aux présidentielles de 2027…

        Je doute du réveil de cette France ; Ceux qui se sont réveillés depuis longtemps sont encore minoritaires face à un ennemi sournois…

        Seul le face à face par les armes restera peut-être la seule solution pour refaire de cette France un pays libéré.

        Bien cordialement.

  3. Maintenant que le tiers état ainsi que la sous caste catégorie B reniflent du taliban-woke de près, ça se réveille..
    Vous avez nié 2005 2008 avec les députains et quelques gradés pensant ” arranger” les choses ou “faire avec” dans le temps, c’est raté, c’est votre tour les collectivistes-spéciaux.
    Bon kebab Lamoitier 😉

  4. Un très beau texte de Raymond DEVOS à lire jusqu’à la fin et à déguster sans modération.

    “C’est terrible ; je suis bien obligé de le reconnaître : je suis raciste. Je viens de m’en rendre compte en mettant en route ma lessive du jour. 

    J’ai séparé le blanc des couleurs. Affligeant. Et dire que j’agis ainsi depuis des années !Et circonstance aggravante, avec une lessive qui lave plus blanc que blanc. C’est pathétique.

    Comme Monsieur Jourdain dans un autre domaine, j’étais raciste sans le savoir. 
    Du coup, je suis d’une humeur noire. 
    Ça ne va pas arranger les choses.

    Oh, je savais que je ne suis pas blanc comme neige. 
    J’ai connu des périodes noires.

    Dans un précédent emploi, on m’avait donné carte blanche. Résultat, j’ai monté une caisse noire.

    Quelque temps plus tard, alors que j’étais déjà connu comme le loup blanc, j’ai travaillé au noir. Découvert, j’ai essayé de montrer patte blanche, mais j’ai été placé sur liste noire. Et comme disait le chanteur, noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir. Alors que faire ?

    Pour sûr, j’avais mangé mon pain blanc. Je dirais bien que j’ai pleuré à l’arme blanche, mais ça serait de l’humour noir. Alors dans la glace, je me suis regardé dans le blanc des yeux. Pas question de me retrouver dans une misère noire. L’avenir restait une page blanche. Inutile de voir tout en noir !Je pouvais sortir blanchi de tout ce sombre passé. Finis les noirs projets ! Je serais désormais plus blanc que neige !

    Finie la série noire. Et patatras, voilà que je me découvre raciste. Mais c’était cousu de fil blanc. Je dois être la bête noire de quelqu’un, c’est sûr. Tout de même, ce sera un jour à marquer d’un caillou blanc. Bon, je ne vais pas tout peindre en noir. D’autant que c’est bientôt la semaine du blanc !

    Inutile de broyer du noir. Ni de me faire des cheveux blancs. Allez, je vais me servir un petit noir. Et puis non, plutôt un petit blanc. Avec un morceau de chocolat noir. Et un peu de fromage blanc ça me remontera.

    Tiens, il commence à faire nuit noire. Je vais regarder un vieux film en noir et blanc. Chouette, c’est une version originale, sous-titrée ! Si, c’est écrit dans le programme. Noir sur blanc.

    On l’appelait : la Tête de nègre.. Maintenant on l’appelle ” Meringue chocolat, ou tête de choco “.Ouf ! Ils n’ont pas changé le nom du champignon Tête de nègre, ni le Cap Nègre. On aurait pu aussi se demander s’il est bien « correct » de se taper une , un « Congolais », un « Jésuite », un « Diplomate » un « Financier » ? Je ne vous parle pas de la fameuse Forêt Noire qu’il faudra bientôt appeler forêt sombre ! La SPA va sans doute un jour nous interdire de manger les « langues de chats ». Les antitabac les « Cigarettes russes ». Et les« Pets de nonne » ?…Où s’arrêtera la bêtise humaine ?

    Savent- ils seulement que pour faire une tête de nègre il faut battre les blancs au fouet ?…

    Il n’y a qu’une chose qui ne change pas : LES TÊTES DE C ….

    • Bravo, ça vaut tous les discours bla-bla qu’on nous sert à profusion jusqu’à plus-faim et plus-soif, sur toutes les chaînes TV et radio de France et de Navarre! Mais faisons qd même attention de bien garder des artistes humoristes comme Devos, car si ça continue il sera, comme d’autres de son talent, remisé à fond de placard car reconnu comme politiquement incorrect!!

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié apres contrôle.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.