IMPUNITÉ POUR LES FOUS (DU DJIHAD) par Stratediplo

Bonne nouvelle : si vous souhaitez être classé « pénalement irresponsable » après avoir occis votre belle-mère : avouez immédiatement votre crime.

  • Dites posément et calmement que vous l’avez commis pour obéir à une divinité qui vous a ordonné l’assassinat des gens d’apparence mécréante.
  • Ajoutez (vous n’avez pas besoin de témoin) que vous avez récité une courte prière à ladite divinité avant d’agir.
  • Ne prenez pas la peine de déranger votre avocat : vous ne passerez pas en jugement, car le Ministère Public lui-même (c’est-à-dire l’État ou plus exactement « la république » qui a mis fin à l’indépendance de la Justice il y a 225 ans en nommant, fonctionnarisant et gérant la carrière des magistrats) demandera au magistrat instructeur de vous déclarer pénalement irresponsable.

L’Instruction, devinant l’intervention de l’État en votre faveur, prenant conscience que votre irresponsabilité pénale est plus importante que la sécurité publique, vous enverra au service psychiatrique le plus proche. Ensuite, vous n’aurez aucune difficulté à convaincre le psychiatre de l’intégrité ou la récupération de votre santé mentale, critère suffisant à votre libération définitive.

Prenez soin cependant de démontrer votre irresponsabilité pénale en vous accoutrant en padamalgam. Si vous enfiliez une robe jaune safran, la république risquerait de reconnaître officieusement l’existence de votre divinité, et donc de ne pas vous déclarer pris de folie passagère.

En cas d’hésitation du magistrat, pensez bien à citer la jurisprudence de la décision de la Chambre d’accusation de la Cour d’appel de Paris en 13date du 5 novembre 2015 dans l’affaire Alexandre Dhaussy. Attention aux termes cependant : il s’agit d’une décision prise au niveau de l’Instruction, non pas d’un arrêt de la Cour d’Appel. En effet, selon le principe français établissant la force jurisprudentielle, un Tribunal ou une Cour qui souhaiterait décider dans un sens différent de la jurisprudence établie (un seul cas suffit à l’établir) aurait besoin d’arguments plus sérieux pour argumenter une décision contraire à la jurisprudence.

Converti à l’Islam à l’âge de 17 ans, Alexandre Dhaussy est issu d’une famille catholique. Le 25 mai 2013, le jeune homme, alors âgé de 24 ans, avait planté un couteau dans la nuque de l’un des trois militaires en patrouille dans le hall du RER qu quartier de La Défense, à l’ouest de Paris. Avant cela, il s’était agenouillé dans un coin pour faire une prière. Puis avait bondi sur sa victime, pour l’attaquer par derrière. (L’Express)

003

cliquez sur l’image ci-dessus pour entendre son avocat − commis d’office − commenter la décision du magistrat instructeur (00:21)

Un expert psychiatre avait très doctement déclaré que « les psychotiques se saisissent de l’air du temps pour alimenter leurs délires mystiques » ce qui exclue toute responsabilité pénale, donc la comparution devant la Cour d’assises.

13

PS : si vous choisissez pour cible une belle-mère connue pour ne pas être mécréante au sens des critères padamalgamiens (une belle-mère qui fait Hare Krishna cinq fois par jour en se prosternant vers Louxor) il devrait être cependant plus difficile d’établir que vous étiez sain d’esprit.

Stratediplo


0 0 votes
Évaluation de l'article
2 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
blank