MASSACRE À NICE → à Montpellier, à Aigues-Mortes : les Français dénoncent l’incompétence et la complicité de fait du gouvernement (par Luc Sommeyre)

Après la tuerie innommable de Nice le 14 juillet, la LIGUE DU MIDI a organisé au pied-levé deux rassemblements dont vous avez été informés par nos soins : le mardi 19 juillet à AIGUES-MORTES dans le Gard (17:00) et à MONTPELLIER dans l’Hérault (22:00). Cette information a aussitôt été relayée par nos amis de Lengadoc Info, Riposte Laïque, Résistance Républicaine et de nombreux autres medias de la réinfosphère.

Nous fûmes ce mardi 19 juillet 2016 une quarantaine de Camarades à AIGUES-MORTES et une centaine à MONTPELLIER. À Aigues-Mortes, nous avons déposé au Monuments aux Morts une sobre couronne d’épis de blé et de branches de pin barrée d’un crêpe noir en mémoire des victimes niçoises ; 84 battements de tambour ont salué leur mémoire. Comme à Montpellier quelques heures plus tard, les discours furent sobres et poignants. Sobres et poignants, oui. Mais laissant sourdre une détermination inébranlable de Résistance.

À Montpellier, coupant la circulation sous l’Arc de Triomphe, nos Jeunes se sont laissés aller à une invite quelque peu “sodomite” à l’endroit des barbares. Cliquez donc sur l’image ci-dessous pour être parfaitement éclairé, et… “bonjour l’ambiance” comme dirait M. Bidochon.

Sans titre2

Le torchon de DAECH a retrouvé sa place : dans les flammes de l’Enfer d’où il n’aurait jamais dû sortir.


Reportage de TV Liberté

Cliquez sur ce lien.


L’occupation du terrain… de notre Terre.

Aujourd’hui, convier les Français à manifester leur sentiment dans la rue n’est pas chose aisée… Même leur colère la plus légitime ! Nos compatriotes sont effrayés par les mots à l’image de ce qui nous sert de gouvernement comme vient fort justement de le souligner à l’Assemblée Nationale Gilbert Collard (député RBM de la 2ème circonscription du Gard), anesthésiés comme des bobos incultes par la Bienpensance ou plutôt par le prêt-à-penser que leur injecte en goutte-à-goutte létal “La Voix du Minotaure” (les medias autorisés par le Système). Ils sont en état de mort clinique. ILS ONT PEUR ! Peur d’eux-mêmes, peur de leur ombre, peur du présent, peur du passé, peur de l’avenir. Peur de vivre !

J’en veux pour preuve l’attitude hallucinante de ces pauvres jeunes gens qui assistaient un soir de novembre à un concert de rock au Bataclan. Quand les chiens de l’enfer sont entrés dans la salle de spectacle pour ouvrir le feu, au lieu de se jeter à terre entre les rangées de fauteuils, au lieu de se précipiter au risque de se piétiner vers les issues de secours par instinct de survie, ils se sont dressés face à leurs assassins en levant les bras par instinct de mort. Pourquoi ? − Parce que, élevés dans le coton léthargique du « tout-le-monde-il-est-beau-tout-le-monde-il-est-gentil », ils ne pouvaient pas imaginer que des êtres humains puissent tuer des innocents. Surtout face à ceux qui prétendent œuvrer pour le compte d’une religion de paix et d’amour comme La Voix du Minotaure leur répète toujours et sans cesse, 24 heures sur 24, avec le sourire du Diable.

Où est passée la solidarité active ?

On chuchote à l’envi que le Français est égoïste, que le Français ne lèvera pas le petit doigt pour défendre son semblable tant qu’il n’aura pas été touché dans sa chair. Tant qu’il pourra remplir le réservoir de sa voiture pour aller en weekend…

Même quand il s’agit d’une simple manifestation de rue (des plus légitimes s’entend), M. Bidochon se confiera à vous d’un air docte et entendu quand vous lui parlerez de mobiliser nos compatriotes, mais dans la plus extrême discrétion de peur qu’on lui dise “chiche !” Car il parle de son voisin bien sûr, pas de lui, pensez donc ! « Malheureusement » vous dira-t-il d’un air contrit quand vous lui demanderez de répondre “présent” « ma belle-mère vient d’arriver ! »« ma grand-mère est au plus mal, la pôvre ! »« mon employeur va me licencier s’il apprend que je suis avec vous et mes enfants vont crier famine ! »« je suis venu mais je ne vous ai pas vu ! » (tu parles, Charles !) Vous ne pouvez imaginer les excuses que le “bon copain” est en mesure de vous servir quand vous le sollicitez ! L’un d’eux même, contacté par téléphone, a répondu avoir rendez-vous… chez son dentiste. À 22 heures, ça ne s’invente pas. On s’est retenus de le rappeler pour lui demander s’il ne s’était pas fait trop mal quand il s’est mordu la langue en raccrochant. Mais si, mais si…


L’État de Non-Urgence en Temps de Guerre

En Hollandie, don Manuel dit “le Vallseur” répète en suant et trépignant que « la France est en état de guerre ».

Et pendant ce temps-là, à Nice, pour assurer la sécurité de 30.000 personnes…

  • Une seule voiture de la Police Municipale de Nice, heureusement armée − ce qui devrait donner à réfléchir à toutes ces Municipalités bienpensantes rouges, roses, verdâtres et bleuâtres − avec trois Policiers courageux : Bravo “Escrosi” !
  • Aucun dispositif de la Police Nationale : Bravo Cazeneuve !

En temps de guerre, Monsieur Cazeneuve, si l’on accorde la tenue d’une manifestation de liesse populaire, on place des chicanes et des plots en ciment sur les voies d’accès. On dispose des unités de Police ou de Gendarmerie munies de gilets pare-balles niveau IV, armées de fusils d’assaut ou de riot-guns.

À Nice, “Escrosi” songe peut-être à présenter les blindés de la Gendarmerie Nationale au défilé de chars fleuris du Carnaval 2017.

Toute cette Gauche où fleurissent à foison les “Incapables d’État” et cette Droite mollasse où surnagent de ci de là les collabos misérables de l’UDI (Union Des Inutiles) comme l’écume graisseuse d’un bouillon faisandé me donnent envie de vomir.


Nous remercions vivement les Forces de l’Ordre qui ont assuré la sécurité de ces deux rassemblements avec professionnalisme et discrétion : Gendarmerie et Police Municipale à Aigues-Mortes, Police Nationale et Police Municipale à Montpellier.


Luc Sommeyre


0 0 votes
Évaluation de l'article
8 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
blank