DOUBS, DOUBS, MORNE BLED (par Maurice D)

Razzy Hammadi est peu connu, c’est pourtant l’un des « jeunes socialistes » les plus prometteurs, il est aujourd’hui secrétaire national à la fonction publique, c’est-à-dire chargé de la gestion du vivier d’électeurs socialistes le plus important : les fonctionnaires. Il est très actif ce garçon, et à l’exception d’une année à la MAAT (gestion de HLM) où le Tribunal de commerce de Paris le soupçonne d’avoir occupé un emploi fictif, il semble à peu près honnête. Il a été élu en 2012 député de la circonscription Montreuil-Bagnolet où le PS l’a parachuté, avec 100 % des voix et 75,5 % d’abstentions, ce qui doit être un record dans le genre, mais n’a, semble-t-il, intrigué personne, éliminant ainsi le vieux crocodile communiste Jean-Pierre Brard,

Il a été filmé participant à une bagarre de rue à Montreuil, s’en expliquant ensuite par « le climat de peur et de violence » qui règne dans « sa » ville, mais rejetant la faute sur « des voyous venus de l’extérieur« , ce qui est possible mais justifie la peur des « souchiens » qui résident encore à Montreuil, de plus en plus rares dans cette ville qui doit être la deuxième du Mali vu le nombre de maliens (environ 15 000) qui y résident. Le « vivre ensemble » entre souchiens, maghrébins et sub-sahéliens y est devenu très problématique.

C’est pourquoi, quand ce militant hyperactif se lâche sur le PS, ça devient croustillant.

Surtout quand il raconte au micro d’Olivier Galzi, sur I-Télé les « lâchetés » des élus locaux face à la montée du communautarisme, avant d’avouer que « certains (élus locaux) ont négocié les mosquées contre des voix » (160 mosquées dans le 93, dont cinq à Montreuil).

Ce n’est plus un secret pour personne, François Hollande a été élu grâce à un apport massif de voix musulmanes, mais il est amusant qu’un député socialiste reconnaisse le fait en l’expliquant par l’achat de voix musulmanes avec des mosquées, et dans le package le laxisme des responsables de gauche face aux agressions et viols causés par les membres de cette communauté.

3068816-dessin-dillem-1-jpg_2684236

Puisque l’on parle du Doubs ces jours-ci, où le candidat-crétin de l’UMP s’est fait rétamer par celui du PS après avoir tenu à quelques jours du premier tour des propos racistes : « les blonds m’inquiètent plus que les musulmans » et annoncé avant même sa défaite prévisible qu’il voterait et appellerait à voter socialiste au second tour.
Combien de mosquées « vendues » aux musulmans par la fédération PS du département en échange de leurs voix ?

Il y a 21 mosquées dans le Doubs, avec de jolis noms d’ailleurs :

Mosquée assemblée culturelle islamique El-Rahmane,
Mosquée de l’amicale franco-turque 25000,
Mosquée Es-sunna culturelle musulmane,
Mosquée Abou-Bakr culturelle de Franche-Comté,
Mosquée culturelle des Turcs de Besançon,
Mosquée Omar de la Jeunesse musulmane,
Mosquée Al-Fath,
Mosquée culturelle islamique de Maiche,
Mosquée Zaïd Ibno Tabit (de chameau)* culturelle des habitants de Béthoncourt.
Etc.(www.leguidemusulman.com/département/25-doubs)

Gde Besançon

Grande mosquée de Besançon

Montbéliard et Morteau, célèbres pour leurs saucisses de porc, Sochaux, Pontarlier… pas une ville du Doubs qui n’ait sa ou ses mosquées. Et aucune n’oublie de mentionner dans son titre qu’elle est « culturelle », ce qui permet aux subventions de pleuvoir sans infraction à la loi de 1905 sur la laïcité.

Besançon

Une autre mosquée de Besançon

Et pour être certain de manger halal dans ce département célèbre pour ses cochonnailles, vous téléphonez à l’Association sénégalo-mauritanienne de Montbéliard qui est justement en train de quêter pour financer la construction d’une nouvelle mosquée-culturelle, ou à l’Association culturelle musulmane de Saint-Vit (de fennec) **, ou encore vous regardez sur le site http://www.pageshalal.fr/halal/Doubs/fr/9 et vous aurez la réponse à votre légitime et musulmane inquiétude.
Si le candidat socialiste n’est pas élu dimanche prochain par les voix musulmanes, ce sera vraiment qu’Allah l’a maudit.

L’ Association des musulmans citoyens a pour objet de « promouvoir la culture islamique et aider la population musulmane à s’épanouir au sein de la société et cela dans le respect des lois républicaines« . L’analyse sémantique de la phrase est intéressante : notez « citoyens… respect… lois républicaines« , des mots qui fleurent bon la volonté d’intégration de musulmans modérés. Mais elle est contredite par d’autres mots : la population est « musulmane« , mais sa culture est « islamique« , les musulmans modérés pourraient être de culture musulmane et les islamistes réputés violents de culture islamique, mais non, la confusion entre la modération et la violence est délibérément sous-entendue, démontrant une fois de plus que l’islam « modéré » est une fiction de la taqyia.

D’autres mots qui crédibiliseraient la modération sont oubliés il est question de « s’épanouir au sein de la société« , mais quelle société, ce n’est pas dit. S’il avait été précisé « franc-comtoise » ou « française » c’était crédible, mais sans l’un ou l’autre de ces adjectifs, cela prend un tout autre sens, car il s’agit en fait, mais il faut aller chercher plus loin dans les statuts, de la société des musulmans pratiquants.
Finalement cette simple et courte phrase d’apparence anodine sent à plein nez la taqyia, la dissimulation prônée par le Coran.

L’Association de la jeunesse musulmane de Besançon a de son côté pour objet de « permettre les cinq prières quotidiennes et celle du vendredi ; mettre en place une école de langue arabe ; améliorer la vie du quartier des Clairs-Soleils avec des activités sportives, culturelles et autres. » Là encore, il faut faire de la sémantique : école, améliorer la vie, activités sportives et culturelles, c’est joli et les subventions vont arriver ! Mais en faisant le rapprochement entre « permettre les cinq prières quotidiennes et celle du vendredi » et « activités culturelles« , vous comprenez tout de suite que l’objet réel de l’association est le financement d’une grande salle dotée en annexes d’une bibliothèque et d’une salle de cours où le sol sera jonché cinq fois par jours et le vendredi de tapis orientés vers le Sud-Est. Bref, une mosquée.

Et si j’étais élu du département, je regarderais aussi de près la nature du terrain et de la salle où vont s’exercer les « activités sportives » : ping-pong et hand-ball, ou tir, rampé sous les barbelés grenade en main et saut de clôture le couteau entre les dents ?

Sochaux est une commune de moins de 4 500 habitants, et il y a déjà deux mosquées. Le maire divers gauche Albert Matocq-Grabot et le conseil municipal ont décidé de vendre un terrain du bout de la rue de l’Hôtel de Ville pour y construire une troisième mosquée. Ils justifient cette aberration : « une mosquée est turque et l’autre bosniaque » la troisième sera quoi ? Algérienne et sunnite, marocaine et malékite, sénégalaise et tabligh…
S’ils se lancent dans la surenchère sectaire, les contribuables sochaliens ne sont pas sortis de l’auberge halal !

UnknownUnknown-1

Les cathos de la ville devraient en faire autant, réclamer à côté de l’église française, une église italienne, une polonaise, une orthodoxe roumaine, en précisant dans le dossier que ce seront des églises culturelles, pourquoi pas ?
Définir le projet comme ceci : une section hôtellerie subventionnée par le secrétariat d’État au tourisme (= presbytère), une bibliothèque subventionnée par le ministère de la Culture et des salles de cours subventionnée par le ministère de l’Education nationale (=école catho) pour améliorer la vie du quartier subvention du ministère de la ville et développer les spectacles vivants 2ème subvention Culture (=processions), le tout avec un centre cultuel pour permettre la prière du dimanche subventionné par la municipalité et l’intercommunalité (=église).
Le tout bien emballé de « citoyens », « républicains », « valeurs », et c’est dans la poche.

Le plus incroyable, c’est que le terrain étant trop exigu pour une mosquée digne des ambitions de l’association culturelle qui porte le projet, le maire de Sochaux projette aussi de détruire une église qui s’y trouve ce qui permettrait d’aménager un rond-point et un parking.

595

Après, il y a des gens pour s’étonner que le F.N. monte dans le Doubs !

Maurice D.

- MINURNE

0 0 votes
Évaluation de l'article
39 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
blank