EURISLAM
(L’Imprécateur)

EURISLAM est un rapport commandé par la Commission européenne, financé par le Fonds FP7-SSH qui bénéficie d’un budget de 687 millions d’euros prélevés sur nos impôts, et qui propose une méthode pour implanter l’islam au cœur de l’Europe, comme l’illustre parfaitement sa couverture.

Dimitris Avramopoulos (←), le Commissaire européen aux migrations et affaires intérieures, est un intégriste forcené de l’immigration et de l’islamisation de l’Europe. Pour cela il a élaboré une stratégie : détruire les peuples autochtones en les dissolvant dans un flot continu et grandissant de migrants, de préférence musulmans et africains plutôt qu’orientaux, car Avramopoulos considère ces derniers comme plus intelligents, moins dociles et donc susceptibles de créer des problèmes. C’est une opinion, mais on entend parfois de drôle de choses de la bouche des hauts fonctionnaires européens, je n’en donne qu’un exemple pour ne pas surcharger cet article mais il y en a d’autres, l’un d’eux a déclaré qu’il se félicitait « de la progression des mariages interraciaux » en Europe.

Le 18 décembre dernier, sur le site Politico, basé à Washington, Avramopoulos a donné les grandes lignes de son programme, en débutant par : « Il est temps d’avouer la vérité… nous devons commencer à être honnête ». (Un aveu qui rappelle celui de Macron « L’honnêteté m’oblige à vous dire que je ne suis pas socialiste », lors qu’il avait déclaré peu de temps avant qu’il le fût.)

Ces aveux de mensonges et de malhonnêteté préalables à leurs déclarations publiques sont inquiétants. Et notez qu’Avramopoulos n’envisage que de commencer à être honnête. Quand disent-ils la vérité ? Mais Avramopoulos se dit sincère quand il déclare :

« Les migrations ne s’arrêteront pas. Nous sommes dedans, et pour longtemps… »

[…]

« Les migrations sont profondément inscrites dans nos politiques, que ce soit pour l’économie, le commerce, l’éducation, l’emploi. »

[…]

« Malheureusement (sic)… la montée du nationalisme, du populisme, de la xénophobie, a limité nos opportunités de mettre en place des politiques migratoires intelligentes et tournées vers l’avenir. »

[…]

« Il est temps désormais… de mettre en place des politiques visant à promouvoir l’intégration et l’inclusion. […] Pour cela, il faut changer nos attitudes, changer notre discours, changer d’abord nos façons de penser : nous devrons tous être prêts à accepter les migrations, la mobilité et la diversité comme étant la norme nouvelle, et y accorder nos politiques. »

Avramopoulos n’a pas inventé ces directives tout seul. Il travaille sous la coupe du COPAM, Comité d’Action pour un Parlement Mondial, créé en 2000. Cet organisme est soutenu par des personnalités comme Georges Berthoin, 92 ans, (cofondateur et coprésident de la Commission Trilatérale), Jacques Delors, 92 ans aussi, (ex-président de la Commission européenne, fédéraliste convaincu), Valéry Giscard d’Estaing, 91 ans, (ex-président et membre de la Commission Trilatérale)…

Catherine Lalumière (ex-secrétaire générale du Conseil de l’Europe et vice-présidente du Parlement européen, qui a signé les accords de Schengen pour la France) et, bien sûr, Dimitris Avramopoulos.

Plusieurs des membres les plus connus du COPAM sont déjà morts de vieillesse, comme Michel Rocard, Raymond Barre et Peter D. Sutherland (dirigeant de Goldman Sachs, dirigeant actif du groupe de Bilderberg, membre de la Commission Trilatérale, immigrationniste convaincu) qui vient de mourir le 8 janvier dernier. Le COPAM est actuellement présidé par Olivier Giscard d’Estaing, 90 ans, le frère de l’ex-président.

L’objectif de ces nobles vieillards cacochymes du COPAM est d’obtenir la création d’un parlement mondial. Il gérerait les grands problèmes mondiaux, comme le réchauffement climatique, le terrorisme, la démographie (le surpeuplement de la Terre) et les migrations qu’il juge indispensables pour régénérer l’Europe. Mais, prudemment, Olivier Giscard d’Estaing évite le sujet dans sa présentation du COPAM, laissant Avramopoulos mettre sur le tapis ce sujet polémique dans l’ambiance actuelle de début de révolte des peuples européens.

un-parlement-mondial

[placez votre souris sur l’image ci-dessus et cliquez sur les flèches, en bas à gauche, pour lire le document en entier − moins de 3 pages]

Reprise en mains en Europe de l’Est et aux USA, et… ça commence aussi (enfin) en Europe de l’Ouest

Et pas seulement européens. Les pays de l’Est européen sont en révolte ouverte, la colère gronde en Allemagne et commence à gronder en Angleterre et en France. L’Australie et Israël ont déjà pris des mesures énergiques pour contrôler strictement l’immigration, la Russie et les États-Unis viennent de leur emboîter le pas.

La chute d’admission aux USA des réfugiés au quatrième trimestre 2017 a été de 79% : 5.323 au lieu de 25.671 réfugiés au quatrième trimestre 2016 (dont 13% seulement de musulmans et 60% de chrétiens). Quant à la Russie, elle bloque les entrées de migrants et met en place un énergique politique de natalité nationale, avec une prime de 3.700 € par nouveau-né russe (que bien entendu les immigrationnistes pro-africains qualifient de « raciste »).

Mais « en même temps »

blankMacron s’attaque aux familles françaises pour faire de la place aux migrants.

Il coupe dans les allocations, ne fait rien pour enrayer l’avortement de confort (211.000 en 2016) ce qui justifierait que l’on laisse entrer 200.000 migrants légaux (plus de 300.000 ont traversé la Méditerranée en 2016) et 20.000 clandestins pour rétablir l’équilibre.

L’incertitude sécuritaire, économique et politique provoquée par la présidence Hollande et maintenant par celle de Macron a provoqué une baisse de la natalité en France, le taux de fécondité devient déficitaire (1,89 en 2017, 1,93 en 2016, 2,01 en 2012). L’immigration n’est pas la solution, la France et l’Europe devraient à la fois arrêter l’immigration et favoriser la natalité, afin de survivre et de garder leur identité. Et que les racistes des associations pro-migrants arrêtent de nous dire qu’un bébé blanc ne vaut pas un bébé coloré, que le métissage est l’avenir du monde comme le prétendent Emmanuel Macron, Jacques Attali, Mélenchon et le pape !

En Galilée (et non à Jérusalem), Jésus, après sa résurrection, avait donné aux apôtres la mission d’annoncer l’Évangile à toutes les nations.

Le sous-pape dans ses œuvres

blankMais ce lundi 8 janvier 2018, le “pape” a lancé devant les diplomates accrédités auprès du Saint-Siège un appel aux Européens pour qu’ils intègrent les réfugiés… « avec leur identité religieuse ».

 

C’est le premier pape qui fait la promotion de l’islam, ce dont Daesch se moquait dans sa revue internationale Dabiq :

« Le Pape combat contre la réalité quand il s’efforce de présenter l’islam comme une religion de paix, alors que celui-ci enjoint aux vrais croyants de tirer l’épée du djihad. C’est même leur plus grand devoir : imposer la loi d’Allah par l’épée est une obligation fondée sur le Coran, parole de notre Seigneur… Même si vous arrêtiez de nous bombarder, nous continuerions de vous haïr ; même si vous nous payiez le jizyah [l’impôt pour les infidèles] et viviez humiliés sous l’autorité de l’islam, nous continuerions de vous haïr. Pourquoi ? − Parce que le Coran nous commande de le faire. »
(Dabiq, revue publiée par Daesh, a récemment changé de nom et s’appelle désormais Rumiyah).

blankMais le pape persiste !

La “Commission Internationale Catholique pour les Migrations” (ICMC à la tête de laquelle il avait mis Peter D. Sutherland de la Trilatérale et membre du COPAM !) travaille à créer de nouveaux canaux de migration depuis l’Afrique musulmane. Mais le CICM pratique à merveille la langue de bois, ainsi sa représentante, Agnès Bertrand, dans une conférence à Rabat n’utilise pas le mot « migrants », mais parle de « personnes en déplacement », tout en insistant sur la priorité : « il est d’abord nécessaire de mettre l’accent sur le développement des canaux de migration » (cf. Processus de Rabat).

Bref, Avramopoulos (soutenu par Macron, François-le-Pape et son train, etc.) estime qu’il faudrait rapidement six millions de migrants islamo-africains supplémentaires en Europe.

L’Imprécateur


blankblank


 

0 0 votes
Évaluation de l'article
7 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
blank