« TOUT VA TRÈS BIEN, MADAME LA MARQUISE »
(Cédric de Valfrancisque)


Texte librement inspiré par la célèbre chanson d’avant-guerre de Ray Ventura et ses Collégiens : « Tout va très bien… »

 

(La Marquise de Morveux d’Enarque téléphone à son majordome, Alexandre BenChaoui.)

 

(La Marquise)  

Allô, Alex ! Quelles nouvelles ?
À Brégançon depuis huit jours,
Au bout du fil, je vous appelle ;
Que trouverai-je à mon retour ?

 

(BenChaoui)

Tout va très bien, Madame la Marquise,
Tout va très bien, tout va très bien.
Pourtant, il faut, il faut que je vous dise,
On déplore un tout petit rien.
Car le Marquis, sombre présage,
Fait un plongeon dans les sondages.
Mais, à part ça, Madame la Marquise
Tout va très bien, tout va très bien.

 

(La Marquise)

Mon bon valet, beau maghrébin,
Mon Emmanuel est critiqué.
Expliquez-moi, jeune larbin,
À quoi faut-il donc l’attribuer ?

 

(BenChaoui)

Cela n’est rien, Madame la Marquise,
Cela n’est rien, tout va très bien.
Pourtant il faut, il faut que je vous dise,
la raison de ce petit rien :
C’est la vaisselle de l’Élysée,
Qui provoque des quolibets,
Mais, à part ça, Madame la Marquise,
Tout va très bien, tout va très bien.

 

(La Marquise)

Oh mon Alex, mon beau chaoui,
Le populo est énervant !
Expliquez-moi, je suis tout ouïe,
En quoi cela est-il choquant ?

 

(BenChaoui)

Ce n’est pas grave, Madame la Marquise,
Car à part ça, tout va très bien.
Pourtant il faut, il faut que je vous dise,
On déplore un tout petit rien :
Votre piscine, à Brégançon,
Rend les Français un peu grognons.
Mais, à part ça, Madame la Marquise,
Tout va très bien, tout va très bien.

 

(La Marquise)

Oh Alexandre, c’est désolant,
Ces Gaulois ne comprennent rien.
Hollande les traitait de « sans dents » ;
Le Marquis ne veut que leur bien.

 

(BenChaoui)

Oui mais voilà, Madame la Marquise
Un soir où j’étais désœuvré,
J’ai matraqué, casqué et par surprise,
Des « gauchos » qui manifestaient.
Et depuis lors, dans les journaux
On ne parle plus que de moi.
À la télé, sur les radios,
La France entière est en émoi.

 

(La Marquise)

Mon Alexandre, ma brute épaisse,
Si vous vouliez vous défouler,
C’est bien normal, que l’on vous laisse
Vous déguiser en policier.

 

(BenChaoui)

Ce n’est pas grave, Madame la Marquise,
Pour le moment, tout va très bien.
Oui mais voilà, il faut que je vous dise,
Le Marquis est dans les tourments :
Le triste Hulot, qui n’en fait qu’à sa guise,
A quitté le gouvernement.
Mais à part ça, Madame la Marquise,
Tout va très bien, tout va très bien…

 

(La Marquise)

Oh mon Alex, mon beau barbare,
Tout s’effondre autour du Marquis !
La France est un pays bizarre
Et ces Gaulois sont des aigris.

 

(BenChaoui)

C’est déprimant, Madame la Marquise :
Les gens ne sont jamais contents.
Présentement, il faut que je vous dise,
Dans le pays, tout fout le camp.
Aussi, voilà, excusez ma franchise,
Les retraités sont sur les dents.
Mais à part ça, Madame la Marquise,
Tout va très bien, tout va très bien.

 

(La Marquise)

Mon Alexandre, mon circoncis,
Le peuple en veut à mon bonheur.
Je n’ai que vous et le Marquis
Pour me consoler du malheur.

 

(BenChaoui)

Cela n’est rien, Madame la Marquise,
Tout va très bien ou presque bien.
Mais à part ça, il faut que je vous dise,
Encore un dernier petit rien :
Le mollusque Gérard Collomb,
Le « sinistre » de l’intérieur,
A décidé, oh le félon !
De partir se faire pendre ailleurs.
Mais à part ça, Madame la Marquise,
Tout  va très bien, tout va très bien.

 

(La Marquise)

Oh mon Alex, mon basané,
Je n’en puis plus, je m’évanouis,
Je voudrais rentrer au Touquet
Avec mon chien et mon mari.

 

(La même, en pleurnichant…)

Je rêvais des ors du palais,
Mais je suis vieille et défraichie.
Pour tous, je reste la mémé
Qui a déniaisé le Marquis.

 

(La Marquise, en pleurs, raccroche au nez du mameluk, lequel donne un grand coup de pied au chien Némo… qui se venge en pissant sur la moquette du palais).

 

 

Cédric de Valfrancisque
21/09/2018


blank


 

0 0 votes
Évaluation de l'article
2 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
hathoriti
hathoriti
25 septembre 2018 10 h 45 min

Un régal ce sonnet, M. de Valfrancisque ! Vous devriez nous en concocter au minimum 1 par semaine, vous nous mettez du baume au coeur et, une bonne et franche rigolade, par les temps qui courent en marche arrière, c’que ça fait du bien, nom d’un chien…! A propos de chien… Nemo est mal élevé ! et où est donc la poule Agathe ? ils l’ont bouffée dans la vaisselle de la Manufacture ROYALE de Sèvres ? La poule u pot ? V’là que le petit, petit marquis de prend pour Henri IV , maintenant ? Eh bé !

Aardvark
Aardvark
24 septembre 2018 15 h 55 min

Bravo pour ce sonnet, une véritable ode à la bonne humeur !…

blank