AFFAIRE AUDIN — LETTRE DU GÉNÉRAL PIQUEMAL
AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE


Le mercredi 3 octobre 2018

 

Monsieur Emmanuel MACRON
Président de la République Française
Palais de l’Élysée – Rue Saint-Honoré
75008 – PARIS

 

Monsieur le Président,

Il y a peu, en vous rendant, soumis, coupable et repentant, chez son épouse, vous avez tenu à demander pardon et à reconnaître la responsabilité de la Nation dans la mort-disparition de Maurice Audin, professeur de mathématiques à la faculté d’Alger, communiste militant de l’indépendance, mais surtout porteur de valise notoire, collaborant avec l’ennemi le FLN, traître à la France et donc directement responsable de la mort de civils et militaires français en 1956 et 57.par son action de soutien auprès de l’ennemi.

En oubliant alors que l’Algérie était française, en accomplissant cet acte de “bravoure”, lamentable et offensant pour l’Armée française, vous avez publié un communiqué clair et scandaleux : ” Le président de la République a […] décidé qu’il était temps que la Nation accomplisse un travail de vérité sur ce sujet. Il reconnaît, au nom de la République française, que Maurice Audin a été torturé puis exécuté ou torturé à mort par des militaires qui l’avaient arrêté à son domicile. […] Il est mort sous la torture du fait du système institué alors en Algérie par la France.”

Ces termes sont véritablement une insulte faite à l’armée française qui a perdu durant 8 ans en Algérie 27.500 militaires tués et un millier de disparus. Croyez-vous que ces propos diffamatoires sur notre Armée, alors en temps de guerre, soient raisonnables de la part du Président de la République ? Ne vous permettez pas de juger des actes et des décisions prises en temps de guerre, il y a plus de 60 ans, alors que vous êtes, aujourd’hui, en temps de paix confortablement installé dans votre bureau de l’Élysée.

Pensez-vous, Monsieur le Président, chef des Armées, que ces militaires qui ont rempli la mission que leur confiaient les politiques soient des criminels et des tortionnaires ? Aussi, que vous demandiez pardon pour la mort d’un traître à sa patrie laisse en revanche perplexe et indigné.

Vous le savez, aucun de vos prédécesseurs à l’Élysée n’avait osé – à juste titre – se risquer à reconnaître la responsabilité de l’État français dans la mort de Maurice Audin, disparu après son arrestation en pleine bataille d’Alger. Alors que cette affaire, depuis 61 ans, dormait et était judicieusement oubliée, vous l’avez exhumée afin de satisfaire un électorat volatile et tenter de récupérer les voix des Français musulmans. Par là même, vous avez ravivé des plaies qui étaient pratiquement fermées.

Déjà le 15 février 2017 lors de la campagne présidentielle vous aviez osé prononcer à Alger cette phrase scandaleuse :

 « La colonisation fait partie de l’histoire Française. C’est un crime contre l’humanité ! C’est une vraie barbarie. »

Cette injure publique portée alors à la France durant ce déplacement clientéliste de boutiquier électoral n’avait pas fait de vous un ami du Peuple Français que vous aviez traîné dans la boue et traité plus bas que terre !

Aujourd’hui, l’affaire Audin et vos propos outranciers sur l’Armée française sont purement et simplement inacceptables. Après la démission fracassante du général de Villiers, cette nouvelle offense à l’Armée traduit, si besoin en était, le mépris que vous portez aux militaires.et la marque de défiance à leur égard.

Je vous prie de croire à l’expression de la considération due à votre fonction.

 

Christian Piquemal
Président du Cercle de Citoyens Patriotes



 

19 Commentaires

  1. Notre président Macron ne respecte pas ses citoyens qu’il Insulte régulièrement en direct d’autre Pays.. cet homme est en outrage permanent de tout ce qui est la FRANCE ..!! Il nous fait honte et nous sommes la risée du monde avec cet homme qui n’a d’admiration Que pour lui ..!!
    Comme le dit très justement le chef des armées qu’il a congédié.. C’est un arriviste sans expérience qui ne tiendra pas la route..!!

  2. Inutile d’épiloguer : on sait tous que le président de notre République est un anti-Français convaincu.
     

  3. blank jeandechristian dit :

    [suite]

    Avoir combattu,pendant 8 ans pour l’Algérie Française, pour rien, et en plus quelle vexation !
    Savoir ce qu’il s’est passé pendant cette inutile guerre, ce qui se passe encore!!! Ici, chez moi…
    Avoir un chef qui se range de l’autre coté, c’est affreux d’assister à cela à 85 ans !

  4. blank jeandechristian dit :

    Bien sûr, ancien combattant du 1er novembre 54 à janvier 57, puis de janvier 57 à mars 62 en unité territoriale, je suis blessé de voir que le premier des français demande pardon à des assassins. Bien, moi qui ai défendu la France à la demande des autorités françaises (MM. Messmer, Mitterand, qui nous disaient “Soldat vous vous battez pour l’Algérie française”, M. Mitterand qui avait à Alger “moi Ministre, jamais le drapeau du FLN ne flottera sur Alger!!!!!!”. 18 mois au cœur des Aurès, sous le commandement du général Vanuxem, en tant que régulateur (transmissions opérationnelle, c’est à dire sur le terrain des accrochages), je savais tout ce qu’il se passait dans cette zone : les égorgements de français, les jeunes du contingent qui tombaient dans les embuscades, les émasculés, etc. , les attentats à Constantine et ailleurs. Une horreur, cette guerre d’Algérie. Inutile.
    La France savait depuis le début du XXème siècle que les autocthones, le colonisés, ne voulaient plus de nous. Et pourtant, le colonisateur est resté par la force, comme dans les régions de Sétif et Guelma. Un véritable massacre. Le général qui avait réglé cette terrible situation avait dit aux gouvernants français “je vous donne la paix pour 10 ans”. Là, il fallait commencer à partir. Le Général De Gaulle à son arrivée au pouvoir a finit par donner l’indépendance, et les festivités, suite à la victoire du FLN, ont encore donné l’occasion, aux algériens…

  5. Si nous acceptons ce geste, nous risquons d’entendre une demande de pardon et par rapport aux miliciens, aux collaborateurs, aux gens de la gestapo et aux ss, ne risquons nous pas une discrimination ? Qu’en penses les anciens combattants Français ?

    • Sans doute, Monsieur.
      Mais pensez-vous que la plupart des Français qui se sont engagés à la LVF pour combattre le Bolchevisme sur le Front de l’Est, n’étaient pas de vrais Patriotes, eux aussi, dont le souvenir mérite le respect tout autant que les Résistants sincères ? Je ne parle pas de la voyoucratie FTP évidemment. Or la LVF a été intégrée à la Division Charlemagne, ce me semble, n’est-ce pas ? Cela les aurait-il transformés en diables ?
      Ne nous hâtons pas de catégoriser les Combattants de la deuxième guerre mondiale (deuxième et non seconde…) et de faire un “amalgame” aussi rapide et stupide qu’irréfléchi. Considérons enfin que la “Résistance” ne s’est pas couverte de gloire pendant la période dite de “l’épuration” et que c’est “sous son couvert” que Maurice Thorez s’est glissé dans las bagages du général De Gaulle (qui a laissé faire) pour initier l’acculturation générale de notre peuple en s’emparant corps et biens de l’Éducation Nationale, préparant ainsi nos compatriotes aux menées mondialistes dont il était l’un des précurseurs. Là non plus, je n’inclue nullement les “vrais” Résistants.
      Essayons-nous un peu à l’objectivité. Vous verrez, l’exercice n’est pas si difficile. Il ne requiert que de l’honnêteté intellectuelle en prenant un peu de recul avec les évènements.

  6. Merci Général, nous savons que le Président est Pro Algérien-Tunisien et Marocain, , et que TOUT sera fait pour nuire aux Français, particulièrement aux plus faibles, “qui ne traversent pas la route”… de peur d’entendre de telle conneries.

  7. Et Georges BOURDAREL !!

  8. Il a oublié l’ignoble Georges BOURDAREL !!!

  9. Célébrer et béatifier une vermine communiste doublé d’un traître Allah nation, un ami de nos ennemis….comme Manu Macron et Brigitte Trognon, et paraît-il qu’on a pas tout vu, notamment le registre “pédérastie quand tu nous tiens”…

    Amen !

  10. Rien à rajouter sinon que de telle actions de la part du président de la République a une autre conséquence: celle d’augmenter la haine qu’ont les immigrés de la France.

  11. blank jean pierre Nataf dit :

    En tant que juif, je n’aime pas le Front National, mais il serait temps de virer tous ces incompétents qui nous dirigent et feront bientôt de la France un pays musulman.
    “Le véritable exil n’est pas d’être arraché de son pays mais de ne plus reconnaître ce qui vous faisait l’aimer.” (Edgar Quinet, né en 1803)

  12. Michel Onfray : de la bonne facture comme Bastien Tiry.

  13. blank Oliva Jacqueline dit :

    La traîtrise est de vouloir donner plusieurs millions d’euros à l’Algérie et au Maroc pour qu’ils renforcent leurs frontières alors que La France n’a plus de frontières et qu’elle subit une migration massive alors qu’elle compte près de 200 000 SDF sur son territoire. Nous ne serons pas étonnés que Macron prêche pour sa paroisse et dénigre La France en osant poser une plaque au nom de cet odieux Audin puisqu’il a une origine paternelle algérienne. N’étant pas né du temps de la guerre d’Algérie et n’ayant d’ailleurs même pas fait son service militaire car né en 1978, il ferait mieux de s’abstenir de se prononcer sur des sujets dont il ne comprend absolument rien.

  14. J’en pense que j’approuve à 100 % la lettre du général Piquemal, que je ne suis pas perplexe, mais indignée et que le type qui est confortablement installé à l’Elysée (et qui n’a jamais fait son service militaire !) est indigne de ses fonctions !

  15. APPROBATION À 100%.

  16. Ceux qui aiment les traîtres sont eux-mêmes des traîtres, comme le sont les sans-papier qui quittent leur pays en guerre pour se réfugier dans un pays riche pour toucher les allocs à vie alors qu’ils sont en âge de prendre l’uniforme pour combattre leur ennemi et libérer leur pays. Surtout que les allocs sont là pour aider ceux qui en ont vraiment besoin, qui sont dans leur pays déshérités et sans ressource et qui ne sont pas des traîtres pour le quitter par amour de leur pays donc ils volent la soupe des pauvres à leur détriment sans honte et sans honneur. Ils ruinent les perspectives d’avenir des pauvres français et prenant tout pour eux les sans-papier mais dommage qu’ils aient vendu leur âme au diable, pour être aussi vil et sans foi ni loi.honte sur eux et aussi aux femmes qui ont osé mettre au monde ces enfants d’Adès, dieu de l’enfer.