ATTAQUE AU COUTEAU A MARSEILLE
(Suricate)

Un certain « Karim » attaque un passant au couteau ? Un déséquilibré, cela va de soi !


À Marseille, mardi 13 février vers 16 h 45, sur la Canebière à l’angle de la rue de Rome, Karim L. sort un couteau et (selon des témoins) « après leur avoir demandé leur nationalité« , poignarde quatre personnes dont une au cou (source LCI 19 fév.) Puis il prend la fuite en remontant la Canebière.

Un fourgon de police alerté tente de lui couper la route à l’angle du Cours Belsunce. Karim L. sort une « arme de poing » (= pistolet, revolver ?), l’un des policiers du fourgon l’abat du premier coup, preuve qu’ils sont bien entraînés, et c’est tant mieux. 

Le quotidien communiste La Marseillaise titre « Un homme gravement blessé par la police » ! Salauds de flics ! Premièrement, il est mort quelques minutes après, deuxièmement, les blessés au couteau juste avant par un Karim ? La Marseillaise connait pas. Elle est quand même spéciale la presse marseillaise ! Cela dit, la presse nationale est restée étrangement silencieuse, il a fallut attendre le 19 février pour que Gilles Bouleau en parle sur TF1 et LCI dans son journal de 20 h.

Commentaire immédiat du maire : «L’enquête déterminera s’il s’agit d’un attentat ou d’un tragique fait divers». Prudence et lâcheté sont la norme chez les politiques (et la plupart des journalistes) de nos jours.

L’attaque au couteau signe l’appartenance à une certaine culture

Ceux qui connaissent les ouvrages de Victor David Hanson, et notamment Carnage & culture, comprendront tout de suite qu’un homme qui a une arme à feu sur lui, mais choisit d’attaquer au couteau pour tuer, agit inconsciemment conformément aux normes de sa culture.
Or, dans quelle culture obéit-on aux diktats d’un livre sacré qui recommande d’égorger les infidèles « Frappez-les au cou » (Sourate Le Butin) ? Que les musulmans intégristes prennent au pied de la lettre ?
Ignorant tout cela, le procureur de la République de Marseille, Xavier Tarabeux, a évoqué «un acte de droit commun…(1) Il n’y a rien qui permette, pour l’instant, de le considérer comme un acte terroriste ». On quitte le fait divers criminel pour aller vers l’acte d’un malade mental.

Pas de crime terroriste, un acte de droit commun

Les journalistes islamophiles et christianophobes qui n’y avaient pas pensé (il ne faut pas trop leur en demander non plus), s’engouffrent dans la brèche : « Âgé de 36 ans, il était inconnu des services de renseignement, selon des sources proches de l’enquête, mais il avait été condamné en 2005 à 15 ans de prison par la cour d’assises des Bouches-du-Rhône, pour le meurtre de son père, commis à l’aide d’une carabine. Il était alors décrit comme coléreux et fasciné par les armes« .

Être colérique et fasciné par les armes est évidemment un signe de folie. D’ailleurs on devrait incarcérer préventivement tous les membres de clubs de tir amateurs d’armes à qui il arrive de se mettre en colère contre leur tendre et fidèle épouse qui, parce qu’elle était en train de se faire lécher par le facteur en attendant le retour de son mari adoré, comme le recommande Marlène Schiappa dans l’un de ses romans (2), a laissé brûler le sauté de veau aux champignons de Paris. (Notez que pour se payer un sauté de veau aux truffes il faut au moins avoir les revenus d’un secrétaire d’État ou d’un directeur de service à Bercy).

Notez aussi ce « détail », il ne tue pas son père avec un couteau, il prend une carabine, parce que dans sa culture, on tue les parents avec tout sauf au couteau. La fille ou la sœur qui a fauté avec un jeune couillu de son âge, on la tue à coups de poings ou de bâton, on l’arrose d’essence et on y met le feu ou on la lapide « pour sauver l’honneur », comme la femme adultère, mais on ne l’égorge pas. L’attaque au couteau, et de préférence au cou, c’est réservé aux infidèles juifs et chrétiens et aux animaux, moutons, ânes, chameaux.

Les Français ne sont pas dupes

Les Français ne sont pas dupes, mais comme dit l’autre, « Où va-t-ton si l’on donne la même importance à la parole du premier venu qu’à celle d’un ministre ou d’un élu ?  » Heureusement, les Français ne sont pas comme les ministres, ils ne manquent pas d’humour :
L’internaute vieux bidasse dit : « Karim L. : je suppose que c’est « Louis » ?
Réponse : Pepere dit : « exact car, c’est bien connu : « ci pas moi ci loui » (21 février sur le seul organe de presse libre, le net).

Suricate
25 février 2019

1 : En matière pénale, on distingue parfois le régime de droit commun (d’où le terme de « délinquants de droit commun ») des régimes spéciaux tels que les règles de procédure pénale applicables pour des délits ou crimes particuliers (exemple du terrorisme).  Donc avant de connaître le résultat de l’enquête, le procureur juge qu’il n’y a pas crime ni acte terroriste. Un accident ? Karim L. a buté sur le bord du trottoir alors qu’il se curait les ongles avec son couteau et bêtement il a tendu le bras pour amortir sa chute embrochant au passage quatre innocents piétons ?

2 : « Votre mari refuse de vous lécher, demandez au facteur ». Je recommande aussi aux amateurs de X ou admirateurs de Marlène Schiappa  « Les filles bien ne sucent pas » ou  « Mensonges et banlieues chaudes » Editions La Musardine  par Marie Minelli, pseudonyme de Marlène Schiappa quand elle jouait à l’écrivaine-enseignante en sexualité excentrique pour gagner sa vie avant de faire fortune dans la ministritude, ce qu’on ne saurait lui reprocher. https://www.youtube.com/watch?v=mLULElak73E (ça démarre un peu lentement, mais après 4 minutes environ, ça décoiffe…) et la suite, épisode 2 https://www.youtube.com/watch?v=PgeYjYW3MfY

blank

0 0 votes
Évaluation de l'article
4 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Omar Krüger
Omar Krüger
1 mars 2019 2 h 52 min

Bon article agrémenté d’un humour acide. Merci.
Le nom du gentilhomme a été soigneusement occulté de la plupart des articles.
On a même lu dans le Figaro que l’acte terroriste pouvait être écarté puisque le malheureux avait oublié de crier « Allah Akbar ». Nous voilà rassurés pour de bon…

CRI
CRI
28 février 2019 7 h 32 min

QUAND EST CE QUE LA COLERE DES FRANCAIS VA SE REVEILLER IL Y EN A MARRE

Pellerm
Pellerm
26 février 2019 15 h 39 min

C’est incroyable le nombre de « déséquilibrés » que fabrique cette religion de paix et d’amour …!
Et le plus curieux , c’est que , seuls , les médias et les gens « trop intelligents  » de notre malheureux gouvernement n’en aient pas encore pris conscience !!!!
C’est PITOYABLE …

Claude Roland
Claude Roland
28 février 2019 8 h 58 min
Répondre à  Pellerm

Oh si ils ont pris conscience, mais la mentalité de moutons est grégaire : ils se regroupent et tremblent de trouille. C’est tout. Tétanisés d’effroi devant une réalité qu’ils ne veulent pas conscientiser. La lâcheté se paie un jour ou l’autre.

blank