L’OR DE LA FRANCE CONFIE A UNE BANQUE AMERICAINE !
(L’Imprécateur)

L’OR DES FRANÇAIS CONFIÉ À JP MORGAN


La gestion du stock d’or de la Banque de France, propriété collective des Français, vient d’être confiée, sans qu’ils en soient prévenus et sans la moindre explication, à une Banque américaine à la réputation sulfureuse, JP Morgan & Chase. Il se pourrait qu’il se retrouve bientôt à la Banque Centrale Européenne en échange d’une autorisation à poursuivre la politique économique catastrophique du gouvernement et dans le cadre du projet d’européanisation forcée de la France. Cela pourrait aussi avoir pour objectif de priver un gouvernement (RN par exemple) de la possibilité de recréer un Franc solide.

À quoi sert un stock d’or ?

Les 2 435 tonnes d’or stockées dans le sous-sol de la Banque de France (BdF) ont été acquises au fil des décennies avec les impôts payés par les Français, notamment au cours des années 1950 à 1965. De plus, le président de Gaulle a procédé à des ventes de dollars américains pour les convertir en or, et il a rapatrié de l’or français stocké aux Etats-Unis pendant la guerre pour reconstituer un stock de 3 024 tonnes auxquelles s’ajoutent, mais il ne nous appartient pas, de l’or confié en garde par des banques centrales ou organismes financiers, tels que que la Banque centrale européenne, le Fonds monétaire international et la Deutsche Bundesbank. C’est une pratique courante de répartition des risques.

Ce stock est un fond de garantie en cas de crise financière, de guerre ou autre catastrophe majeure. Il permet ensuite la reconstitution d’une monnaie solide ou des transactions financières entre États via leurs banques centrales. C’est en quelque sorte le bas de laine des Français, même si juridiquement cet or est la propriété de la République, inscrit à l’actif du bilan de la BdF. Aujourd’hui, il servirait en cas, par exemple, d’effondrement de l’euro, ce qui n’est plus impensable en raison de l’état désastreux de la gestion de l’économie de l’Union Européenne gérée par les technocrates de Juncker.

Stocker de l’or est une erreur pour Bercy

Stocker de l’or, quelle erreur, vous diront les énarques de Bercy, l’or comme les devises ou l’argent, ça doit travailler. Premier grand succès de ces énarques, ils réussissent en 2004 à convaincre Nicolas Sarkozy, alors ministre des Finances de Raffarin, de vendre 588,6 tonnes d’or du stock pour remédier aux conséquences de la crise financière de 2002. Le stock tombe à 2 435,4 tonnes. En soi, l’idée n’est pas mauvaise, mais nos spécialistes énarques de Bercy s’occupent de la vente et font perdre 10 milliards à la France, car entre 2004 et 2009, la valeur de l’or a considérablement augmenté et ces 588 tonnes qui valaient 9 milliards en 2004 en auraient valu 19 en 2009… si la BdF les avait gardées. Personne n’est parfait, surtout les énarques, et la leçon a porté.

Depuis, selon l’accord entre l’État et la BdF publié au J.O. en 2011, la Banque de France n’a plus le droit d’offrir un service de vente et d’achat de lingot d’or, ni d’acheter ou vendre des napoléons 20 francs en or. De toutes façons, ça n’avait jamais rapporté grand-chose à cause d’une fiscalité déjà excessive.

Le président veut et autorise un marché de l’or à Paris

Voilà nos énarques de Bercy bien contrariés. Heureusement, un miracle se produit : Macron-l’énarque est élu, Bercy repart à l’assaut et obtient au mois de novembre 2018 la  création d’un marché de l’or à Paris. Prétexte : le marché londonien de l’or va s’effondrer en raison du Brexit (les énarques l’espèrent !), la France va le récupérer et se faire des c… en or.

Mais pas question de laisser Bercy gérer comme en 2004. Le 2ème sous-gouverneur de la BdF, Sylvie Goulard, énarque comme il se doit et recasée par Macron à la BdF après un éphémère passage d’un mois au ministère des Armées où elle n’a pas fait la moindre étincelle, trouve la solution.

Il faut savoir que Sylvie Goulard, outre d’être très compétente pour passer des concours, s’en mettre plein les poches (c’est pour ça qu’elle a été virée de la Défense, elle était en même temps payée 10 000 $/mois par un institut américain), et compétente en communication comme tout bon énarque mais totalement incompétente dans tout le reste, a passé deux ans comme « conseiller spécial » à l’Institut Bergrruen (celui qui la payait quand elle était ministre).

C’est un Institut californien où l’on débat pour « changer le Monde », imaginer comment construire l’Europe fédérale et le gouvernement mondial. Et en débattant, car on y débat beaucoup, on s’y constitue un carnet d’adresses en or. En effet, on y trouve des gens comme Romano Prodi, Gerhard Schroder, Mario Monti, Felipe Gonzalez, Joseph Stiglitz, Pisani-Ferry, Jacques Delors, Pascal Lamy de la Banque Mondiale, Peter Sutherland de la Banque Fédérale allemande et accessoirement ex-président de la Trilatérale, Pierre Moscovici, le très brillant ministre de l’Économie de Jean-Marc Ayrault (52 Milliards d’impôts supplémentaires en 2012-2013, 10 % de chômage) recasé par Hollande à la Commission européenne, le président de Goldman Sachs, etc.
Avec tout ça, si vous ne savez pas gérer un stock d’or ensuite…

Bref, Sylvie Goulard, 2ème vice-gouverneur a eu une idée géniale : confier la gestion de notre or à JP Morgan & Chase, 1ère banque américaine, 4ème banque mondiale, qui gère 42 % des comptes aux USA, Visa, etc. avec un bilan annuel de 2 513 milliards de $ en actifs. En 2010 JP Morgan a racheté Chase afin de pouvoir rentrer dans le marché des matières premières, pétrole, gaz, électricité, métaux. Dont l’or où, en s’associant sur le marché de Londres avec plusieurs grandes banques, Barclays et Goldman Sachs notamment, elle est devenue le premier agent d’influence sur les cours. D’où son nouveau nom : JP Morgan & Chase.

JP Morgan & Chase, banque à problèmes

Pour ne parler que des douze dernières années (JP-MC existe depuis 180 ans), JP-MC avait commercialisé en avril 2007 un produit financier complexe lié à des prêts dans l’immobilier, sans informer les investisseurs du rôle joué par le fond « Magnetar Capital », qui lui appartenait et dont le rôle était précisément de miser sur la baisse de ces produits financiers. Dix mois plus tard, les investisseurs étant ruinés, et pour éviter d’être trainée en justice, la JP-MC a finalement accepté en juin 2011 de rembourser les investisseurs.

En 2012, JP-MC avoue avoir perdu 2 Mds $ à cause d’un trader français, Bruno Michel, plus malin qu’elle. Normal, il est français.

En novembre 2013, JP-MC annonce un accord sous forme d’amende de 13 Mds$ avec le ministère de la Justice des États de New York et de Californie, pour arrêter les poursuites judiciaires liées à la crise des subprimes.

Toujours en novembre 2013, JP-MC a également dû payer 4,5 Mds$ à une série d’institutions financière dont Goldman Sachs, ING, et BlackRock, pour solder un conflit qui les opposait suite à diverses malversations.

En janvier 2014, JP-MC paie une amende de 1,7 Mds$ pour escroquerie (dite au « schéma de Ponzi ») dans le cadre de l’affaire Madoff.

En novembre 2014, après une enquête de la Financial Conduct Authority (Royaume-Uni), de la Finma (Suisse), de la Commodity Futures Trading Commission (États-Unis) et de l’Office of the Comptroller of the Currency (États-Unis),  JP-MC avec quelques autres banques paie une amende de 4,2 Mds$ dans le cadre d’ententes entre banques pour manipuler le cours du Libor, un indice de taux de change. Ayant soudoyé un employé du Trésor, elle avait appris que Lehman Brothers était sur le point de déposer son bilan, avait, la veille, avec l’aide de ses copines, fait saisir 8,6 Mds$ de liquidités, y compris 5 Mds$ en numéraire.

Etc. Etc. Bref, comme dit sa publicité, « 180 années d’excellence« . Dans l’escroquerie ?

Escroqueries en tous genres, la banque rêvée pour lui confier de l’or !

blank

C’est donc la Banque rêvée pour lui confier la gestion de l’or de la BdF. Surtout au moment où États-Unis, Chine, Russie et quelques autres achètent de l’or à tour de bras pour faire face à la probable crise financière qui arrive. Et ceci au moment où John Edmonds, l’un des « gold-traders » de JP-MC vient d’avouer au FBI s’être adonné à la technique de manipulation de marché dite du « spoofing » (1) des centaines de fois avec l’assentiment de sa hiérarchie pendant 6 longues années, de 2009 à 2015.

Sa hiérarchie, s’appelle Jamie Dimon, CEO (2) de JP-MC, lequel après avoir déclaré que le Bitcoin était « une fraude« , s’est écrié « Nom de D…, la con… Bon sang, mais c’est bien sûr » et a créé un bitcoin-JP-MC spécifique. Quand on est champion du monde de la fraude et de l’escroquerie sur les marchés, tous les marchés, immobilier, financiers, métaux, palladium, lithium, or, etc. on ne rate pas une occasion pareille ! Et surtout pas de devenir partenaire de la BdF sur le marché de l’or.

L’accord-or avec la Banque de France est un marché particulier

Cela dit, il ne s’agit pas d’un marché de l’or au sens classique, c’est-à-dire qui coterait le Napoléon et le lingot. Le stock d’or de la Banque de France va être « mobilisé » par JP-MC pour garantir des « swaps or contre devise » (contrats d’échanges or contre devises) et du « leasing d’or » (prêts d’or). Pour l’instant, seules les autres banques centrales de la planète pourront faire usage de ces produits financiers avec la BdF, mais comme celle-ci a pris pour partenaire la banque la plus pourrie du monde (ou presque), pourquoi pas une banque européenne ou française ? Cela ouvre la possibilité qu’à l’avenir des banques commerciales internationales puissent également y avoir accès. D’où son évolution récente en JP Morgan-Chase & Co.

De facto, l’or de la Banque de France n’est plus à l’abri : une mauvaise opération, un krach financier soudain, des calculs erronés, et une partie de cet or qui sert de garantie aux Français devra quitter le gigantesque (22 000 m2) coffre-fort du sous-sol de la BdF à Paris.

Sylvie Goulard s’y est préparée, elle a fait exécuter des travaux  d’agrandissement pour que de gros élévateurs puissent y circuler quand il faudra sortir l’or : La rénovation des coffres, des ascenseurs et des salles est pratiquement achevée. Le sol a été renforcé pour supporter le poids du passage de chariots élévateurs lourds et le stockage a été réaménagé pour faciliter la manutention et « d’ici la fin de l’année un nouveau système informatique sera mis en place, pour répondre au mieux aux opérations de marché » (Sylvie Goulard à L’Usine nouvelle).

Pourrait-on nous expliquer pourquoi ce ne sont ni le gouverneur de la BdF, ni le ministre des Finances, ni le président mais une obscure sous-fifre qui nous apprend tout ça, sans nous dire ce que le gouvernement va faire comme spéculations hasardeuses avec l’or des Français, par un banque américaine plus ou moins louche, et sous le contrôle d’énarques incompétents dans ce domaine ?

L’Imprécateur
25 février 2019

1: « spoofing » Le spoofing en finance est une technique manipulation boursière qui consiste à offrir des titres à la vente ou l’achat dans l’intention d’annuler l’ordre juste avant qu’il soit exécuté, et ceci afin d’obtenir un mouvement favorable au spoonfinger. JP-MC achetait des titres-or, les revendait quelques instants avant la clôture à prix bas, provoquant un panique à la baisse, pour protéger le dollar, car l’or à un cours trop élevé provoque une baisse du dollar. Or elle spéculait sur le dollar.

2: CEO : Chief Executive Officer = Directeur Général

blank

blank

5 1 vote
Évaluation de l'article
32 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
ROGER VAFFIER
ROGER VAFFIER
2 mars 2019 9 h 40 min

SI LE PEUPLE FRANCAIS DE LIT PAS CETTE HISTOIRE D OR LOUCHEE PAR MACRON QUI VEUT PAR CE FINANCEMENT PRIVER LE FRANCE DE TOUS SES DROITS AQUIS DEPUIS 1789 ET ENFIN MUSELER DEFINITIVEMENT LE R N MOI A BIENTOT A 77 ANS TOUT CE QUI VA SE PASSER DE NEFASTE DE FACON INELUCTABLE POUR LA FRANCE D ABORD ET TOUS LES AUTRES PAYS DE L EUROPE NE ME CONCERNERA PLUS JESPERE QUE BEAUCOUP DE FRANCAIS LIRONT CET ARTICLE ET REAGIRONT COMME IL SE DOIT

Krumacker
Krumacker
2 mars 2019 7 h 06 min

C est une honte macron avec et les hauts francs-maçons votre destin va vous rappelle à l ordre voleur de peuple L’or du sang des morts le gouvernement ses vauriens c est Dragon vous êtes à vomir et des sales menteurs au peuple du monde vous m enmènerai rien rien ceux seront vos descendants ou famille qui serons puni de tout actes de prendre et prendre et volées et rien donné ni aidez le gouvernement c est vous le mal du monde de et la pauvreté du peuple le peuple ne se laissera plus faire et bientôt la prochaine étape… Lire la suite »

Zammit
Zammit
6 mars 2019 12 h 54 min
Répondre à  Krumacker

Soyez confiant en LA LUMIÈRE ! TOUT CELA EST ECRIT ET DOIT SE PASSER AINSI CAR NOUS SOMMES A LA FIN DES TEMPS ET LA LUMIÈRE A DÉJÀ GAGNÉ SUR L’OMBRE !

necas
11 mars 2019 0 h 09 min
Répondre à  Zammit

Zammit : je suis un peu d’accord avec vous ; la Bete Immonde 666 s’ empare de ce monde , par le biais de l’argent ! vous n’avez pas tout tort .

neness
neness
1 mars 2019 13 h 38 min

Sarko avait vendu 600 tonnes d’or en catimini avec Trichet de la banque de France !

necas
11 mars 2019 0 h 04 min
Répondre à  neness

tous agissent en CATIMINI ! spécialité d’action enseignée à l’ ENA !

dayan
dayan
1 mars 2019 12 h 31 min

Bel article bien documenté…à faire frémir un mort !

Yves Lefèvre
Yves Lefèvre
28 février 2019 12 h 25 min

Avez vous pensé d’expédier cet article sur le compte Twitter du président Macron afin de provoquer son explcation?
Toute cette démonstration du mouvement de nôtre or, est ce débatu à l’ assemblée nationnale et sénat?
Comment réagit le conseil des sages? La cours des compte?
Peuvent ils donner une réponse?

Claude Roland
Claude Roland
28 février 2019 10 h 09 min

Nous vivons dans un monde où tout est mesuré à l’aune de l’argent. Comme le culte du veau d’or sous Moïse. Il va falloir évoluer et rattraper le retard de niveau de conscience avant que ce monde ne disparaisse sous les cendres. (Cf. Jean 2:15, 16, 17)

Claude
Claude
12 mars 2019 14 h 05 min
Répondre à  Claude Roland

Quand des hommes d’Affaires sont à la tête d’un pays, ils font des affaires.
Leur carburant: c’est le fric.
Le pouvoir par le fric et pour le fric.

porte
porte
27 février 2019 11 h 05 min

c’est une honte car l’essentiel de l’or allemand c’est volatilisé dans les banques américaines Angela Merkel avait demandez à récupérer l’or déposé ET C’ÉTAIT il y a peu prés 2 ans IL LUI À ÉTÉ RÉPONDU IMPOSSIBLE il c’est dit que en autre que la réserve de fort knock avait été vider de son continue de même que l’or étranger confier au usa en stockage par des pays amis envolé à force de taper du point sur la table la chère Angela à récupérez à peine 1/4 de l’or déposé qui à été rapatrier en allemagne discrètement à une époque… Lire la suite »

DANIEL dantaux
DANIEL dantaux
28 février 2019 16 h 37 min
Répondre à  porte

RELISEZ VOS TEXTES – – – C’EST PLEIN DE FAUTES

CA FERA PLUS INSTRUIT ET COMPETENT

Caradec
Caradec
1 mars 2019 19 h 11 min
Répondre à  DANIEL dantaux

Merci pour cette remarque, ça devient très désagréable de lire sur Internet, plus personne n’écrit Français correctement !

lepatriote1111
lepatriote1111
4 mars 2019 17 h 42 min
Répondre à  porte

Effectivement , Merkel avait envoyer des experts aux Etats -Unis pour qu’ils vérifient la densité les lingots .Sachant que des lingots d’or avaient été trafiquer avec du tungstène à Hong Kong . La quantité de barres d’or “trafiquées au tungstène” en question serait en fait comprise entre 5 600 et 5700 lingots de 400 onces « Good Delivery », donc certifiées. [à peu près 60 tonnes métriques] Tout cela a été apparemment brillamment orchestré par une opération criminelle bien financée Quelques heures seulement après que ce plan ait été identifié, les officiels chinois avaient mis un certain nombre de suspects… Lire la suite »

pimprenelle
pimprenelle
27 février 2019 8 h 10 min

ben VOILÀ c est exactement ce dont je me doutais quand ces deux GROS camions de l armée qui en pleine manifs des GILETS JAUNES avaient bloqués toute la circulation……

necas
26 février 2019 23 h 58 min

Mais alors ? Si la France a des tonnes d’or : pourquoi donc, avons nous autant de pauvres dans les rues de nos grandes villes ? HOLLANDE , SARKO , MACRON :
pouvez vous éclairer ma lanterne ?

Claude Roland
Claude Roland
28 février 2019 10 h 04 min
Répondre à  necas

Le ruissellement se fait à l’envers, en fait, contre la gravité…

dussaux
dussaux
28 février 2019 12 h 42 min
Répondre à  necas

quand hollande, sarko et macron seront à la rue, on pourra se servir de cette or …s’il en reste lol

necas
10 mars 2019 23 h 59 min
Répondre à  dussaux

DUSSAUX ! à présent , je n’ai pas encore vu un politique , viré du gouvernement , ou non réélu , faire la manche , à la sortie d’un Super U , ou un Monoprix !!!!?????? si par hasard , vous en voyez un ou une , prenez le en photo , pour qu’on puisse se rendre compte que ces gens , ont les memes difficultés que nous , sur Terre ! pour l’instant , je n’ai toujours pas vu ce genre de spécimen !…….. PS: pitoyable , la visite de Macron envers un sdf , dans sa tente ,… Lire la suite »

Jim
Jim
4 mars 2019 1 h 25 min
Répondre à  necas

Simple, la France a environ une dette de € 2500 MdsEUR mais ne dispose pas d’autant en OR ! Sinon ce serait déjà remboursé, CQFD

Patriote Résistant
Patriote Résistant
26 février 2019 21 h 31 min

Jean Montaldo,, « Rendez-nous l’argent » et combien d’autres livres que vous avez écrit ai-je pu lire!
je suis ravi de voir que finalement on se retrouve sur les mêmes sites (merci internet) avec toujours l’envie de combattre ces oligarches corrompus au plus profond d’eux mêmes et qui méritent que la potence.
Je n’ai pas le temps d’approfondir ma pensée ni de lire les commentaires ce soir mais ce sera chose fait demain.

Dissident
Dissident
26 février 2019 19 h 36 min

Jean Montaldo Main basse sur l’or de la France « 18 mars 1998 : à 11 000 kilomètres de Paris et 4 100 mètres d’altitude, me voilà en « Tintin » reporter au nord-est du Pérou, à Yanacocha, l’un des plus riches gisements d’or du monde. Mirifique filon… bradé par la France en 1994, lors d’une privatisation truquée, sous le président François Mitterrand, le premier ministre Edouard Balladur et Claude Allègre, alors président du bureau de recherches géologiques et minières, le BRGM. Scandale d’État… où l’on voit aussi, en 1997-1998, un « ami » du président de la République Jacques Chirac (et du président du… Lire la suite »

Dissident
Dissident
26 février 2019 19 h 33 min

Et si on se souvenait de l’or de la mine du Pérou soldée par un certain Chirac.
700 tonnes c’est çà ?

Dissident
Dissident
26 février 2019 19 h 31 min

Et si on se souvenait de l’or de la mine du Pérou soldée par un certain Chirac ….
De mémoire, 700 tonnes

rpima qui ose gagne
rpima qui ose gagne
26 février 2019 18 h 42 min

je pense qu’il est plus que temps ( sinon déja trop tard pour jailler notre président qui se conduit comme un traître à sa patrie , je vais commencer à réviser le chant des PATRIOTES

Pellerm
Pellerm
26 février 2019 15 h 28 min

A mon avis , toute cette affaire est pensée et réfléchie …par un psychopathe dépité de ne pas être aimé et adulé …
Il laissera derrière lui , une France à feu et à sang , dépouillée de ses plus belles entreprises et d’une grosse partie de son patrimoine , et qui avec ses réserves d’or parties en fumée ,aura le plus grand mal à se redresser .
Ce sera sa vengeance … Cet homme est un fou dangereux !
Pourquoi la Banque de France ne réagit pas ? A-t-il le droit de disposer du trésor de la nation ?

Claude Roland
Claude Roland
28 février 2019 10 h 07 min
Répondre à  Pellerm

Alors qu’est-ce qu’on attend pour le virer manu militari ? En fait, en 1789, les Français avaient encore des couilles…

DANIEL dantaux
DANIEL dantaux
28 février 2019 16 h 40 min
Répondre à  Pellerm

C’EST EVIDENT NOTRE « PETIT MARQUIS » – – N’AIME NI LA FRANCE ,NI LES FRANCAIS(SES)

Zglb
Zglb
26 février 2019 10 h 54 min

Il y a des centaines de fois plus d’or papier que d’or physique, ce qui écrase la valeur de l’or physique en le maintenant à un cours ridiculement bas, d’une part. D’autre part, il est désormais difficile de s’en procurer, vu que le monde entier se rue sur l’or physique, étant donné que le monde entier a éventé l’escroquerie d’un cours maintenu bas artificiellement. La Chine et la Russie au moins se gavent d’or physique et à fond de train s’il vous plait! ben tiens, il est sous-évalué de plusieurs milliers de fois sans doute, donc c’est le moment d’en… Lire la suite »

Richard LEGRIN
Richard LEGRIN
26 février 2019 9 h 47 min

les magouilles financières font le bonheur de Macron. Confier son « OR » à la banque en voie de disparition, ou de recapitalisation doit faire peur aux Français peut soucieux du stock d’OR , mais avec leurs poches trouées, ils finiront par s’en apercevoir, Quoique….leur intérêt s’arrête ou Macron dépense sans compter , avec un satisfecit du « bon peuple »
FRANCAIS à vos poches, la crise financière est au bout de l’année;

Cardot germaine
Cardot germaine
28 février 2019 14 h 54 min
Répondre à  Richard LEGRIN

Que faut il faire retirer notre argent des banques livret ex….

Marianne Munger
28 février 2019 23 h 33 min
Répondre à  Cardot germaine

Il faudrait impérativement retirer tout l’argent à la banque, et ce dans n’importe quel pays et si nécessaire le convertir en or ou autres valeurs sûres diférentes de la valeur.. papier.

blank