TRISTES CHRONIQUES
(Marc Le Stahler)

En ces temps obscurs, on a beau chercher et tenter de « positiver », les bonnes nouvelles sont plutôt rares. Il faut donc les déguster comme des mets rares et précieux.
C’est justement le cas de l’affaire Battisti…

L’Affaire Battisti (suite et fin)

L’extradition vers l’Italie de Cesare Battisti, célèbre assassin des « années de plomb », qui avait eu le culot de se faire passer pour un activiste politique (il fut membre des PAC « Prolétaires Armés pour le Communisme »), a mis un terme à 37 ans de cavale entre le Mexique, le Brésil et la France. Et simultanément à 37 ans de protection d’un criminel par une gauche toujours prompte à trouver les plus grandes excuses aux plus ignobles salopards.

Reconnu coupable par la justice italienne de 4 meurtres (un gardien de prison, un policier, un bijoutier et un boucher) commis entre 1978 et 1979, il fut finalement condamné par contumace en 1993 à la réclusion criminelle à perpétuité. Protégé par Mitterrand puis Jospin, il s’était « réfugié » en France jusqu’en 2004, puis au Brésil. 

En passant aux aveux face à ses juges italiens, reconnaissant enfin les faits qu’il avait toujours niés et pour lesquels il avait été condamné, Battisti n’a pas manqué d’afficher son mépris pour ceux qui l’ont ainsi protégé « sans qu’il ait jamais eu besoin de leur demander quoi que ce soit » (dixit).

Et ils sont nombreux, ceux qui, en le défendant, se sont ainsi montrés complices d’assassinats et bénéficient aujourd’hui de l’omerta médiatique, alors qu’ils sont su à l’époque remuer ciel et terre pour défendre leur protégé.

Heureusement, quelques personnalités honnêtes, comme Xavier Raufer  (qui sait ce dont il parle) sont là pour rappeler les faits :

Ce fan-club, on le connaît. Dès qu’il faut jouer la dame patronnesse-gauche-caviar, c’est d’ailleurs peu ou prou le même. Show-biz bien glauque cherchant à peu de frais une vertu révolutionnaire… Bourgeoises échauffées par le contact des tueurs… Politiciens deuxièmes couteaux quêtant les projecteurs… Citons-en quand même – qu’au moins on n’oublie pas ces honteux soutiens d’un assassin : l’abbé Pierre, Christophe Alévêque, Jacques Audiard, Guy Bedos, Daniel Bensaïd, Richard Berry, Olivier Besancenot, Jane Birkin, José Bové, Patrice Chéreau, Pascale Clark, Régine Deforges, Bertrand Delanoë, Julien Dray, Anny Duperey, Jean Ferrat, Dan Franck, Adeline Hazan, Jacques Higelin, François Hollande, Alain Krivine, Bernard-Henri Lévy, Lio, Miou-Miou, Georges Moustaki, Renaud Muselier, Philippe Sollers, Fred Vargas, Daniel Picouly, Yves Simon, Jacques Tardi, Pierre Vidal-Naquet, Dominique Voynet, etc.
Ainsi que le “groupe communiste de la ville de Paris”, le “bureau national du Parti socialiste”, la “Ligue des Droits de l’Homme”, la “fondation Danielle-Mitterrand”. Enfin, le Conseil de Paris, dont la majorité fit du tueur gauchiste un « ami de la ville de Paris ».

Et si la page existe encore, ne manquez pas de cliquer sur le lien ci-dessous où vous trouverez – entre autres – la liste des 520 signataires « acteurs culturels » de la lettre ouverte au Ministre de la Culture en 2004.

http://cesarebattisti.free.fr/

Mitterrand et Hollande furent les plus célèbres défenseurs de ce criminel, auquel la France a scandaleusement offert refuge. Il y eut aussi l’inénarrable BHL, toujours friands des coups tordus, qui se dépêtre aujourd’hui comme il peut de cette affaire, aggravant son cas en remplaçant en quelque sorte une tache par un trou.
Voyez plutôt et appréciez !

En conclusion, on ne manquera pas d’observer que cette cavale se termine grâce aux efforts conjugués de l’Italie de Salvini et du Brésil de Bolsonaro, pays passés entre les mains de « l’extrême droite » depuis quelque temps, comme chacun sait !

Les (tristes) records de la France

La France pénalisée par l’Euro…

Le « Centre de Politique Européenne », un « think tank » allemand, a publié le mois dernier une étude montrant que la France avait été sérieusement pénalisée par l’Euro, annonçant même le montant de 56 000 €, revenu perdu par chaque Français au cours de la période 1999 – 2017, soit autour de 20 € par jour et par personne ! Simultanément, l’Allemagne bénéficiait, quant à elle, des bienfaits de l’Euro avec un gain de 23 000 € par habitant…
(pour plus de précisions, lire l’article du Figaro)

Pas besoin d’un Think Tank pour faire ce genre de constatation ! L’Allemagne est structurellement exportatrice, la France structurellement importatrice. Avant l’Euro, pour compenser ce différentiel, la France dévaluait un peu trop facilement sa monnaie (le Franc) quand l’Allemagne réévaluait la sienne (le Mark). Ce qui est maintenant évidemment impossible avec une monnaie commune.
Donc, sans ou avec l’Euro, la France s’appauvrit, et l’Allemagne continue de s’enrichir. Nihil nove sub sole !
Dans les 2 cas la France est perdante et elle le restera, même en sortant de l’Euro ! 
Une seule solution : améliorer nos exportations, en rendant nos produits et services plus compétitifs, c’est à dire en allégeant les charges des entreprises. C’est à dire en améliorant la gestion de l’Etat. Car c’est bien l’Etat qui plombe l’économie française, ses politiciens et ses hauts fonctionnaires incompétents qui en sont restés à la doctrine kéynésienne des années 30. Toujours une guerre de retard !
La Grande Bretagne a eu Thatcher, les USA Reagan, l’Allemagne Schröder, la France Mitterrand.
3 gestionnaires réformateurs contre un socialiste idéologue. Le mal est fait.

Le « PROJET POUR LA FRANCE« , conçu par Minurne, ses lecteurs et ses contributeurs, en réponse au fumeux « Grand Débat » (qui aura coûté 12 millions € pour bientôt accoucher d’une souris), propose des solutions concrètes, dans le chapitre II intitulé : « Optimiser la gestion de l’Etat »
Vous pouvez télécharger, lire et diffuser le Projet pour la France en CLIQUANT ICI

L’administration en deçà des 35 heures…

Un rapport de l’Inspection Générale des Finances vient d’être remis à Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes Publics. Il révèle que 310 000 fonctionnaires sur 1,1 million (les professeurs, magistrats, militaires et gendarmes étant exclus de l’étude) travaillent moins de 35 heures par semaine ! Dont 190 000 qui n’entrent pas dans le cadre des conditions difficiles nécessitant un aménagement du temps de travail et qui représenteraient, s’ils étaient contraints de s’ajuster aux 35 heures, la création nette de 30 000 postes en équivalent temps plein !

Il faut reconnaître que la France a eu aussi l’immense chance d’avoir eu Martine (Aubry), la fille de Jacques (Delors)…

Quand Martine a décrété les 35 heures, les fonctionnaires étaient déjà parfois hostiles à son projet. Et pour cause ! « Toujours à la pointe des luttes », beaucoup étaient déjà en dessous des 35 heures !!!
Et voilà maintenant qu’ils invoquent « la qualité du service public » pour rejeter la réforme du statut que leur mijote Emmanuel Macron ! Ce serait pourtant LA réforme prioritaire à faire passer. Ne serait- ce précisément que pour améliorer la qualité du service public !

Réorganiser l’Etat, ça aussi vous le trouverez dans le PROJET POUR LA FRANCE… 

Moins de fonctionnaires statutaires et plus d’agents sous contrat, respect des 35 heures dans l’Administration, moins de sécurité mais plus de flexibilité et de motivation, moins d’usagers et plus de clients… Y’a du boulot, après tant de décennies de laxisme…
Et ça risquerait bien de chahuter, précisément parce qu’ils sont nombreux, bien trop nombreux, à défendre leur fromage ! Ils sont 5,65 millions, un record pour un pays de 67 millions d’habitants ! 
La France, qui combine une pression fiscale record avec une dégradation simultanée des services publics est, avec la Chine et la Corée du Nord, l’un des derniers pays communistes !

Le nouvel abandon de Macron…

Remettre l’économie de la France en ordre avant la fin du quinquennat ? Le nouvel abandon de Macron ! L’annonce est un peu passée dans le silence général, mais on ne réduira pas le déficit budgétaire ; l’endettement – déjà colossal – va continuer de croître ; et bien évidemment la croissance restera en berne. Macron mettra ça sur le dos des Gilets Jaunes et de la conjoncture internationale, évidemment. Mais avec cet abandon de l’effort, il se range définitivement aux côtés de son triste prédécesseur – dont il fut d’ailleurs le ministre de l’économie, on l’oublie trop souvent -.
La conséquence directe de ce changement de cap, c’est la pression fiscale qui, quoi qu’on raconte, ne pourra que s’aggraver. Et, donc, le pouvoir d’achat et la consommation baisser, engageant encore plus notre pays dans ce cercle vicieux qui l’attire irrésistiblement depuis que les énarques ont pris le pouvoir.
C’est un nouveau « quinquennat pour rien » qui se profile…   

Sibeth Ndiaye

La meuf à la barre !

Le remaniement ministériel n’a pas accouché d’une souris, mais d’une jeune africaine, naturalisée depuis 2 ans, fille de la haute bourgeoise sénégalaise, qui vient d’enflammer les réseaux sociaux par son comportement.

Flash back… On est le 30 juin 2017, Simone Veil vient de mourir. Sibeth Ndiaye est alors responsable de la communication à l’Elysée. Un journaliste lui demande s’il y aura des funérailles nationales. Elle répond par un tweet laconique et méprisant « je n’en sais rien, la meuf est dead depuis moins de 24 heures« . Un style pour le moins bizarre et irrespectueux en la circonstance pour quelqu’un supposé parler au nom du Président !

Plus tard, vraisemblablement au sujet de l’affaire Benalla, elle lâche sans vergogne : « j’assume parfaitement de mentir pour protéger le président », pour préciser si besoin était « nous appelons les médias quotidiennement quand on a des divergences d’interprêtation ». Serions-nous entrés sans le savoir dans la phase II de la Propagandastaffel ? 

A Rome, vis comme les Romains !

blankElle en remet une couche un peu plus tard en postant la vidéo dans laquelle Macron trouve qu’on dépense un « pognon de dingue » pour les aides sociales.

Tout cela n’empêche pourtant pas Jupiter de mettre en orbite la sénégalaise en la nommant Porte-parole du Gouvernement en remplacement de Benjamin Griveaux.

En dehors des méthodes bizarres de communication de l’impétrante, on notera avec intérêt le look surprenant de Ndiaye, sans doute fière d’afficher son « africanité » comme d’autres leur religion, mais on ne peut s’empêcher de se souvenir de ce sage conseil de Saint-Ambroise que la nouvelle Porte-Parole du gouvernement de la France ferait bien de méditer si elle veut se maintenir quelque temps dans ce poste prestigieux : « A Rome, vis comme les Romains ».

Très détendue, loin d’être déstabilisée par la bronca médiatique, l’intéressée a participé à la séance de questions à l’Assemblée Nationale en mâchouillant un chewing-gum, écart qui valait au jeune écolier que j’étais au début de l’ère gaullienne d’être viré sans délai de sa classe. Autres temps, autres moeurs…

Il faut quand même reconnaître que Sibeth a des principes : elle ne croit « que ce qu’elle voit », dit-elle, ajoutant : « comme Saint Thomas d’Aquin » (!). N’en croyant pas ses yeux, Saint Thomas l’Apôtre a du se retourner dans sa tombe.

Marc Le Stahler
6 avril 2019

blank

blank

0 0 votes
Évaluation de l'article
2 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Pellerm
Pellerm
8 avril 2019 14 h 53 min

C’est l’ Allemagne qui dirige l’ Europe ..Le grand rêve d’ Hitler depuis les années 30 … Il doit bien rigoler dans sa tombe ! Continuons à vivre à genoux dans cette belle Europe …Elle est l’ AVENIR ! la MODERNITE ! la MORT surtout ! Si nous voulons sortir de cet enfer ..= FREXIT ..= François Asselineau . La France dans le monde était belle et grande et influente quand elle était libre ….Maintenant , elle n’est qu’une petite chose obéissante soumise aux dictats européens .. Ne manque plus que le tocsin , et la boucle sera bouclée !… Lire la suite »

claude Roland
claude Roland
7 avril 2019 14 h 36 min

Comment peut-on espérer voir un pays bien géré quand on sait que ses dirigeants, quelque soit leur parti, sortent de l’ENA et Science-Po où la moyenne générale des élèves ne dépasse pas 09/20 ?!! Et je ne mentionne pas l’avis des professeur sur leurs performance en matière de synthèse et de rédaction… Mais la médiocrité n’est-elle pas dans l’air du temps ? Plus les gens sont médiocres, plus ils font de raffut et plus ils la ramènent en tenant la dragée haute aux autres stupéfaits par leur culot. Quand au doute, ils ne connaissent pas, pas plus que la remise… Lire la suite »

blank