ISLAM : NOS ERREURS STRATEGIQUES
(L’Imprécateur)

Les meilleurs connaisseurs de l’islam affirment que le conflit est inévitable. Le gouvernement répond qu’il n’est nullement prédéterminé et que grâce au génie du président Macron, la France va créer un « islam de France« . Hélas, son début de réalisation stupéfie les vrais spécialistes. Macron choisit Musulmans de France comme opérateur, Musulmans de France n’étant que le nouveau nom de l’Union des Organisations Islamiques de France, l’ex-UOIF, dont les liens avec le groupe terroriste et salafiste Frères Musulmans est de notoriété publique dans la communauté musulmane. En effet, Musulmans de France est discrètement affilié à l’Union des Organisations Islamistes d’Europe, UOIE, dont le président recherché comme activiste-terrorise-islamiste est actuellement réfugié au Qatar.


L’AVEUGLEMENT IDEOLOGIQUE FACE A L’ISLAM

Quand une grande puissance commet par idéologie des erreurs stratégiques à répétition, elle se piège elle-même, dit le président chinois Xi. C’est ce que fait par ignorance la France avec l’islam qu’elle traite en référence à l’idéologie des Droits de l’Homme érigée en religion. Comme l’Allemagne, d’ailleurs.

L’essor rapide et brutal de l’islam depuis une demi siècle constitue, au regard de l’équilibre des pouvoirs, une évolution extrêmement menaçante.

En Afrique sahélienne où elle avait débarqué en 2013 avec la prétention de régler le problème du terrorisme islamiste en quelques mois, la France emberlificotée dans ses préjugés droitdelhomistes et ses conventions internationales est en situation d’échec.
Le Secrétaire général des Nations Unies a déclaré récemment « Au Mali, les conditions de sécurité n’ont pas cessé de se détériorer depuis 2015. Alors que le processus de paix n’avance presque pas, l’efficacité des actions contre-terroristes est remise en doute par plusieurs, surtout dans un contexte de régionalisation de l’insécurité« .

Dans un village dogon, en plein centre du Mali, les 9 et 10 juin, un groupe terroriste a fait 95 morts de source gouvernementale et un grand nombre d’estropiés, amputés d’un pied ou d’une jambe. En représailles « les armées française et malienne ont neutralisé vingt terroristes » Le centre du Mali est maintenant vérolé par l’islam intégriste et terroriste, le nord l’est toujours depuis 2013. Dans le village de Badaladougou, la population s’est révoltée et refuse l’installation du nouveau quartier général du G5, elle se demande à quoi sert la force internationale Minusma qui « partout où elle passe apporte plus d’insécurité que de sécurité« , et accuse la politique sécuritaire de la France au Sahel d’être un nouvel impérialisme (1).

LES REACTIONS MALADROITES ET DANGEREUSES DE LA FRANCE

C’est un constat : partout où il y a des provocations islamistes, la France a des réactions maladroites.
Que surgisse un ennemi mieux organisé et armé et ce sera la catastrophe.

L’islam, quelle que soit sa forme, peut-il devenir dominant et prendre le pouvoir en France ?
Bien sûr, comment en serait-il autrement ?
Qui les empêchera ensuite de devenir dominants partout en Europe ?

Ils ont avec eux la démographie, et ce d’autant mieux que la mode écolo-stupide incite les femmes « de souche » à faire moins d’enfants, et la finance qui leur permet d’acheter ce qu’ils veulent sans que le gouvernement s’y oppose, mais en même temps torpille une fusion Renault-Fiat dont il n’aurait pas le contrôle, comme si son rôle régalien d’État était de fabriquer des voitures !

Le problème réside en grande partie dans le fait que le ministre Le Drian et le ministère des Affaires étrangères qu’il dirige n’ont pas de principes stratégiques adaptés à l’islam qui permettrait une coexistence harmonieuse entre les prétentions de domination islamique et la République.

Or, c’est possible puisque Vladimir Poutine a su le faire. Après un affrontement dur avec le terrorisme islamiste tchétchène il a obtenu de vivre en paix en interne avec ses républiques et en externe avec ses voisins musulmans, comme le Kazakhstan.

L’INTERVENTIONNISME PROVOQUE LE CHAOS

En 2011 Le Monde posait la question « La politique arabe de la France est-elle un mythe ?« .
La question reste posée aujourd’hui.

Depuis les présidents Sarkozy et Hollande, la France s’est engagée dans une politique résolument interventionniste et clairement néo-impérialiste dans le monde musulman africain, Sarkozy en Libye, Hollande au Mali et au Sahel. Cette politique a partout échoué et provoque le chaos mais Macron persévère dans l’erreur.

Dans ses relations avec le Moyen-Orient pétrolier, la politique arabe de la France est dictée par sa dépendance énergétique énorme. De Gaulle a voulu l’énergie nucléaire pour en sortir et c’est la seule réussite de la France mais elle est aujourd’hui remise en cause par l’idéologie anti-scientifique de l’écologie. Divers gouvernements ont tenté de diversifier l’origine des approvisionnements en achetant ailleurs, Russie, Amérique du Sud, Nigeria, mais sans persévérance. Et la chance qu’ont saisie avec succès les Etats-Unis qui ont reconquis leur indépendance énergétique, le gaz de schiste, a été négligée en France par de stupides a-priori écolos mal informés sur le plan technique et scientifique.
C’est donc volontairement que la France reste dépendante de l’Arabie et des Émirats arabes.

Profitant de notre faiblesse diplomatique, ils en abusent pour imposer des contreparties comme la construction de grandes mosquées, récemment Mulhouse, Evry, Reims… financées avec d’importants apports financiers du Qatar, de l’Arabie, du Koweit (2). Mais aussi un comportement hostile à Israël, pourtant seule démocratie du Moyen-Orient, comme le montre Macron dans ses déclarations et son comportement. De Gaulle, lui, savait tenir bon et soutenait Israël. La faiblesse de la France est moins technique par manque de connaissances suffisantes, que psychologique. Et comme le dit le grand savant arabe Ibn Khaldoun, « Quand une nation est victime d’une défaite psychologique, cela marque la fin d’une nation« . Et effectivement, devant les exigences diplomatiques et politiques arabes, nous avons rendu les armes. Or, dit encore Ibn Khaldoun, « Tout pays conquis par les arabes est bientôt ruiné…Voyez tous les pays que les Arabes ont conquis depuis les siècles les plus reculés : la civilisation en a disparu, ainsi que la population… » Nous sommes prévenus.

Les Arabes conçoivent volontiers les relations internationales comme l’application à l’étranger des principes politiques, sociaux et religieux contenus dans le Coran. Il serait tout à fait possible d’obtenir des Arabes qu’ils s’engagent à respecter nos intérêts essentiels en échange du respect que nous porterions aux leurs et leur faire comprendre qu’il n’y a pas de concessions à sens unique. S’ils veulent des mosquées chez nous, ils autorisent des églises et des communautés chrétiennes chez eux. Il suffit de montrer une volonté ferme.

LE TRISTE EXEMPLE DU KOSOVO

Si l’on met de côté le danger d’une guerre nucléaire, le plus grand danger que court notre pays est d’être saigné à blanc par le terrorisme islamique qui prendrait le pouvoir en France sans que l’Europe ou l’OTAN intervienne par lâcheté de ses dirigeants. L’OTAN a déjà pris la province cœur de la Serbie, le Kosovo, pour la donner aux musulmans albanais. Certes, ils étaient devenus majoritaires, mais pour quelle raison ? La même qui fera que d’ici peu ils seront majoritaires en France, parce que pendant des années ils avaient migré au Kosovo sans rencontrer d’opposition du gouvernement serbe et avaient fait des enfants en plus grand nombre que les Serbes. Quand le gouvernement serbe s’est réveillé, c’était trop tard, et la communauté occidentale a décidé pour lui de donner le Kosovo aux Albanais et le lui a imposé par la force. Pensez-vous que la gouvernance de l’OTAN ait changé ? Elle dira à tous les musulmans d’Europe d’aller en France puisqu’ils y seront chez eux avec leur loi criminelle la Charia qu’ils imposeront aux « Sous-chiens » comme ils nous appellent.

Nos dirigeants seront-ils capables de voir un jour la vérité en face ? Au vu du faible niveau intellectuel et du manque de caractère des députés LREM et de leurs dirigeants, de la lâcheté de la bourgeoisie décadente qui conspue le peuple qui lui s’est réveillé et voit que la France est au bord du gouffre, il est permis d’en douter. Ni la démocratie décadente des institutions françaises actuelles, ni l’autoritarisme de freluquet de la présidence ne sont à la hauteur de l’enjeu qu’ils ne sont même pas capables de voir, alors comment voulez-vous qu’ils fassent preuve de l’imagination et de la volonté nécessaires pour faire face au défi intérieur qu’est devenu l’islam sans plonger le pays dans la guerre civile ?

HUIT MILLIONS DE MUSULMANS EN FRANCE !

Ils seraient huit millions en France, majoritairement arabophones et sunnites, et tentant avec ténacité, par une pression sociale au quotidien et des attentats répétés, d’imposer et de répandre des normes islamiques strictes dans tous les domaines, l’alimentation, l’habillement, le « respect » des zones déjà islamisées, le ramadan, et même l’histoire. La presse, l’éducation nationale, la gauche et le milieu politique répandent avec obstination la légende d’une forte présence musulmane en France du 8ème siècle à nos jours.

C’est un énorme mensonge. Ils arrivèrent au début du 8ème siècle, mais comme ils ne faisaient que piller et prélever des esclaves, le pouvoir royal décida de les chasser (Charles Martel, Pépin le Bref, etc). Ils ont été expulsés en moins de cent ans ; ne sont restés que quelques ilots isolés en Provence que les rois de Provence finirent par chasser aussi au 10ème siècle. Ensuite et jusqu’en 1914-18 le musulman en France est rare, des razzias sur la côte méditerranéenne, des prisonniers sarrazins et barbaresques qui souvent se convertissent au christianisme et s’assimilent en une génération (3). Quant à la Corse, dès le 10ème siècle elle fût sous la domination de la Cité-État de Pise, puis de Gênes, puis de la France.

L’Imprécateur
18 juin 2019


1 : https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/03/27/faire-la-paix-au-mali-les-limites-de-l-acharnement-contre-terroriste_5442076_3212.html

2 : https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/marne/reims/reims-inauguration-officielle-plus-grande-mosquee-france-1638304.html

3 : La France et l’Islam au fil de l’Histoire, onze siècles de relations tumultueuses, Gerbert Rambaud

blank

0 0 votes
Évaluation de l'article
6 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
anonyme
anonyme
24 juin 2019 19 h 34 min

c’est triste pour les dogons,un peuple si ancien qui se souvenait des etres venus d’une autre planète qui avaient un corps de dauphins et une tete comme nous. ils parait qu’ils venaient de sirius…c’est d’ailleurs un de ces etres là qui enseigna les mathématiques aux humains (on en parlait dans les archives de l’egypte…c’etait surement avant l’histoire du déluge de noé qui se passa en mésopotamie,et puis silence….vu le déluge..
moi je respecte ces descendants des dogons qui nous parlent encore de ce passé si lointain …laissez les dogons tranquilles.
vivre à leur manière..

Zglb
Zglb
19 juin 2019 23 h 03 min

Trouvé dans un livre d’Etienne Couvert sur la Gnose. « En Islam, il n’y a pas de culte sacrificiel, donc pas de sacerdoce, pas de sacrifice, pas de sacrement (…) rien de spécifiquement sacré. En Islam il n’y a pas de doctrine, donc pas de magistère, donc pas d’enseignement. La récitation cadencée et balancée du Coran, les commentaires sur les « hadiths » ne peuvent pas décemment s’appeler un enseignement. En Islam, il n’y a pas de distinction fondamentale entre le domaine temporel et le domaine spirituel (…) nous constatons que le spirituel est dominé et écrasé par le temporel… Lire la suite »

Filsde1789
Filsde1789
19 juin 2019 8 h 54 min

il n’y a pas deux lectures de l’islam , l’une fondamentaliste et l’autre progressiste, il n’y en a qu’une, elle est littérale. Quand un Musulman ne peut pas faire une « vraie » lecture, c’est qu’il n’est pas en situation de le faire comme aujourd’hui une grande majorité des Musulmans de France mais partout dans le monde où les Musulmans sont majoritaires et ont le pouvoir, ils en reviennent aux fondamentaux, à la barbarie de la Charia. L’Islam est quand même la seule religion qui ordonne de frapper à la gorge les croyants des autres religions s’ils refusent de se soumettre. Et… Lire la suite »

Serge GRASS
19 juin 2019 6 h 52 min

L’analyse ne fait pas état d’une volonté délibérée d’utiliser l’islam pour détruire la nation. Pour ma part je considère qu’il s’agit d’une stratégie pour détruire la cohésion du peuple pour que règne les puissances de l’argent roi.

LaurentS
LaurentS
19 juin 2019 1 h 32 min

Il ne s’agit pas d’erreurs politiques comme on le lit trop souvent, mais d’une évidente volonté politique partout en Occident depuis la fin des années 70. Comme dans le domaine économique, ce qui paraît de profondes erreurs est en fait si prévisiblement catastrophique pour tous ceux qui ont un minimum de raison et d’instruction, qu’au lieu de prendre pour des idiots ou des inconscients ceux qui les mettent en œuvre, et qui en quelque sorte les dédouane, il convient plutôt de se demander quel est leur but…la réponse apparait alors très facilement, notre éradication planifiée.

Rossi
Rossi
11 août 2019 18 h 58 min
Répondre à  LaurentS

Pour une Europe pérenne il faut que tous les Européens puissent se parler et pour se parler une seule solution, c’est avoir une langue officielle commune. L’union de l’Europe actuelle est une aberration. Les États Unis, le monde Arabe ont optés pour une langue officielle commune. Les Européens seraient-ils sous développer pour ne pas le faire ? Où serait-ils victime d’un complot pour freiner leur ascension. Nous vous invitons à adhérer à l’Union des Citoyens Européens Francophones. Envoyer votre intentions à l’adresse : ucef5302@gmail.com en confirmant votre intention nous vous ferons connaitre nos objectifs. Merci pour les générations futures. Détournons… Lire la suite »

blank