Lettre à un ami qui a décidé
de quitter la France
(Alexandre d’Alteyrac)

Quoi qu’on fasse, quoi qu’on pense, quoi qu’on écrive, seule une guerre dite étrangère et de grande ampleur rebattra les cartes. Seul espoir à court terme : « La Tenaille » (alliance ouverte Trump/Poutine prévue pour le second mandat US, ce que personne ne soupçonne).

À moyen terme, le « vivre en France » est mort. Les jeunes générations dont le QI n’avoisine pas le zéro absolu quittent le pays, conscientes ou inconscientes (mais ça revient au même) que l’avenir est de la couleur de la peau des envahisseurs. Ta décision de t’établir ailleurs est de bon sens.

Évidemment, nous pouvons lancer des barouds d’honneur pour nous regarder sans rougir dans le miroir, favoriser ces isolats qui peu à peu se créent en divers Pays de France, prodiguer à leur endroit des conseils éclairés pour constituer des « réseaux » propres à préserver leur sécurité et le mode de vie des nôtres…

Peut-être aussi – du moins pouvons-nous l’espérer – ces isolats tiendront-ils assez longtemps, jusqu’à ce que la Tenaille arrache le clou implanté à Bruxelles. Ça n’est pas impossible. Mais non loin d’ici, les eaux bouillonnent dans le Détroit d’Ormuz et plus loin, en Mer de Chine.

Les Occidentaux (les Blancs) sont objectivement de culture chrétienne. Constatation avérée.

Mais sur le Trône de Saint Pierre se vautre aujourd’hui un « pape » déicide. La Chrétienté est morte.
Non seulement en sa qualité de puissance civilisationnelle, mais jusqu’à son rôle de gardien des esprits et des âmes.
Le problème que nous rencontrons est que les vrais Chrétiens s’en aperçoivent lentement, trop lentement.
Le dogme de l’infaillibilité du Pape fait s’atermoyer les Chevaliers.
Or, si ce « pape » a pris le nom de « François », c’est bien parce que c’est la France qui doit tomber la première pour entraîner le Monde Blanc dans la chute d’une cascade de dominos.

Nombre de nos amis se montrent encore réservés quant à la perfidie létale et diabolique de la Rome d’aujourd’hui.
Plût au Ciel que les yeux de ce qui reste des Chrétiens pratiquants se décillent sans tarder. Sinon, comme les enfants du village d’Hamelin, ils suivront ce joueur de flûte jusqu’au Styx, où ils se noieront.

Alexandre d’Alteyrac
10 août 2019

blank

0 0 votes
Évaluation de l'article
11 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Dagobert
Dagobert
19 août 2019 23 h 05 min

Entièrement d’accord sur monsieur Borboglio . La seule solution pour un « catholique » patriote est de rejoindre l’orthodoxie .

Alteyrac
Alteyrac
21 août 2019 10 h 55 min
Répondre à  Dagobert

Borboglio ?

Alteyrac
Alteyrac
21 août 2019 11 h 07 min
Répondre à  Dagobert

PRÉCISION :
« Bergoglio » (et non « Borgoglio ») est le nom de famille du pape actuel qui se fait appeler François.

Pellerm
Pellerm
18 août 2019 18 h 42 min

Bravo et merci ! Encore un article magnifique et une grande finesse de jugement . Preuve que pour encore ..la France vit toujours …même si son Eglise est en état de décomposition avancée …!

Alteyrac
Alteyrac
18 août 2019 22 h 32 min
Répondre à  Pellerm

Madame, je vous remercie pour votre fort aimable commentaire.
Le monde de la géopolitique est un théâtre d’ombres… Il est grand temps de déciller les yeux de nos compatriotes dont la réflexion va trop vite en besogne. N’hésitez pas à diffuser auprès de vos amis.
Je vous souhaite la belle soirée.
AA

claude Roland
claude Roland
18 août 2019 17 h 05 min

Je comprends parfaitement les jeunes diplômés qui veulent quitter la France qui sombre. Moi, j’ai passé l’âge de partir et puis je suis devenu d’un service indispensable pour des milliers de gens, donc je finirai ici à mon poste. Car ici, c’est mon pays, ma terre, et je préfère mourir armes à la main pour la défendre plutôt que de fuir. Mais j’incite mes enfants à sauver leur vie ailleurs. Cela dit, au train où vont les choses, je ne sais pas si l’ailleurs sera sécurisé car le conflit Chine/USA menace comme une guerre mondiale dévastatrice. Quant au pape actuel,… Lire la suite »

boticéa
boticéa
13 août 2019 9 h 28 min

Il y a effectivement quelque chose de diabolique dans l’église catholique. Lucifer a eu tout le loisir et l’accord du Christ pour faire ce travail, qui permet de révéler les iniques, c’est à dire les plus nombreux. Leon XIII écrivit son exorcisme à la suite de l’audition de l’entretien entre le Christ et son ennemi sur la prise de l’église par le démon. Léon XIII ordonna que cet exorcisme soit prononcé avant la célébration de chaque messe, par tous les prêtres. Vatican II leva l’obligation. On connait la suite. En 2017, complétement débordés, les évêques de France publient un recueil… Lire la suite »

Gloriamaris
Gloriamaris
11 août 2019 15 h 14 min

Les Français ont choisit un nuisible pour les guider. Le nuisible a fait élire sa claque au parlement pour faire approuver, sans réflexion, toutes ses lubies. Pour se maintenir a son poste, il a besoin des voix des écolos-bobos-gaucho-immigrationnistes puisqu’il a perdu celles des laborieux : il caresse donc dans le sens du poil les écolos et les migrants et éborgnent les Gilets Jaunes. Le truc qui étonne, c’est l’ardeur de la Police à massacrer le peuple alors qu’elle est tenue dans l’indigence par les politiques qui se foutent des policiers comme de leur première malversation. Comprenne qui pourra….

Alexandre d'Alteyrac
Alexandre d'Alteyrac
11 août 2019 17 h 10 min
Répondre à  Gloriamaris

Monsieur (ou Madame…) A priori, votre commentaire est sans rapport avec le sujet traité. Mais a priori seulement… Là où je ne suis pas d’accord avec vous, c’est quand vous écrivez « Les Français ont choisi un nuisible pour les guider. ». Les Français n’ont rien choisi du tout. Le Nuisible que vous évoquez leur a été imposé par la tentacule-maîtresse du Mondialisme qui dirige les sociétés occidentales : LA PRESSE AUTORISÉE, porte-parole des Banksters qui dictent la Loi de Bruxelles pour l’Europe. Or, au Vatican (désormais réduit au rôle d’une « ONU pseudo-spirituelle ») les mêmes Banksters ont placé… Lire la suite »

Pierre Girondeaud
Pierre Girondeaud
11 août 2019 12 h 39 min

Dès mon CAP de typographe obtenu en 1960, je n’ai eu de hâte que quitter la France. Ce fut le Canada en 1967. Puis j’ai essayé de revenir en France après 2 ans. IMPOSSIBLE, je m’y sentais plus étranger qu’à l’étranger ! J’obtiens un poste à New York. Après un certain temps j’essaie à nouveau un retour en France. IMPOSSIBLE, je m’y sentais encore plus étranger, beaucoup encore qu’à l’étranger ! Je repars au Canada et y reste jusqu’en 1996, où l’on m’envoie enseigner l’infographie à l’Université Textile à Shanghai. Si en 2007 je n’avais pas été diagnostiqué d’un cancer… Lire la suite »

RAYMOND
RAYMOND
18 août 2019 6 h 28 min
Répondre à  Pierre Girondeaud

J’ai 5 ans lorsque mon père tombe sous les balles d’un milicien, bien français puisque Biterrois Jacques G Un mois plus tard c’est la libération du pays, puis la condamnation à mort du sieur Jacques G. avant qu’il ne soit gracié et finalement libéré. Je constate avec amertume que la justice était déjà la même que celle d’aujourd’hui. 1960, j’ai 20 ans c’est encore la guerre d’Algérie et pupille de la nation je suis dispensé d’aller au casse pipe. J’écarte cette disposition et au grand dam de ma mère qui est restée veuve, je pars servir mon pays dans les… Lire la suite »

blank