LE PAPE FRANÇOIS EST-IL CHRÉTIEN ? (L’Imprécateur)

Certains chrétiens se demandent si le Pape François n’est pas un musulman déguisé, tant sa sympathie pour l’islam est patente. Ils le surnomment d’ailleurs « l’Imam François ».

Pourtant, depuis la création de l’islam, celui-ci est l’ennemi déclaré du christianisme et des chrétiens, comme en témoignent de nombreux versets du Coran ordonnant de « les frapper au cou », autrement dit de les égorger, ce dont ils ne se privent guère encore de nos jours.

 

 

LA CONSTRUCTION DU PREMIER MUR DU VATICAN

C’est une vieille histoire. Elle remonte aux premières années de la conquête de l’Occident par le sabre et la mise en esclavage des chrétiens. En 846, les troupes islamiques avaient envahi le Sud de l’Europe et si Charles Martel et Pépin le Bref pour la France, les rois et princes d’Europe, notamment hongrois et polonais ne les avaient pas stoppés et chassés, ils y seraient encore. C’est pourquoi, pour les musulmans, l’Europe est dar el islam, une terre islamique où ils se croient autorisés à revenir de droit en nombre et en en force.

En 846 ils s’attaquèrent aux états catholiques du Vatican et parvinrent à Rome. Ils pillèrent la cathédrale Saint Pierre et y volèrent tous les objets précieux. Mais ils furent battus et finalement repoussés par les troupes suisses (les fameux gardes suisses) des papes Léon III et Léon IV.

Ce dernier décida de protéger la cité du Vatican par un mur haut de 12 mètres et de trois kilomètres de long, en U partant du Tibre, entourant la cathédrale et revenant au Tibre, percé de trois portes. De l’autre côté du Tibre, c’était Rome et ses fortifications.

Les Suisses de Léon IV n’avaient pas égorgé leurs prisonniers musulmans, afin de leur montrer que le Dieu chrétien n’est pas un assassin comme Allah le dieu des musulmans. Pour conforter cette leçon, Léon IV ordonna que les prisonniers musulmans soient condamnés à construire le mur, pour bien leur faire comprendre que le seul vrai Dieu et le maître de tous ceux qui prétendent l’être est le Dieu des chrétiens. 

De plus, il réunit les Corses, réfugiés dans les états du Vatican après le ravage de la Corse par les Arabes et ayant échappé à la décapitation ou, pour les plus jeunes, à l’émasculation et avec les femmes à l’esclavage en Afrique, car la Corse était colonisée par les Arabes. Et les Arabes, déjà dès le VIIème siècle, avaient organisé en véritable industrie de l’esclavage avec des camp de stockage, des ateliers d’émasculation pour les jeunes mâles et un service maritime pour le transport au Maghreb alors que partout ailleurs dans le monde il était encore pratiqué de façon familiale. Léon IV chargea les Corses d’encadrer et surveiller les prisonniers arabes, et pour éviter les excès de violence dictés par la vengeance, n’autorisa que les coups portés à main nue ou avec un bâton.
(Source Liber pontificalis et L’affaire de la garde corse du pape).

En 1527, une armée de Charles Quint, dirigée par le connétable Charles III de Bourbon, faisait sans excès le siège de Rome.
« Sans excès » veut dire que Charles III interdisait les pillages. Mais Charles meurt d’une balle et la paie déjà en retard depuis des mois n’arrive pas. Les lansquenets allemands et luthériens (des mercenaires allemands réputés pour leur efficacité mais aussi leur violence et leur cruauté) rallient des soldats espagnols et italiens au projet d’une rébellion pour aller se servir dans Rome. Ils commencent le pillage et le 6 mai 1528 arrivent devant le mur du Vatican, l’attaquent au canon ; le mur médiéval construit à l’ancienne ne résiste pas, les gardes suisses sont massacrés, Saint Pierre à nouveau pillée.

blankLansquenet, épée plus lance

Le saccage de Rome et du Vatican commence le 7 mai. La ville entière, les églises, les hiérarchies ecclésiastiques et les civils se voient soumis à des cruautés sans limite ; assassinats, tortures, ventes de cardinaux et d’évêques comme esclaves, vols de reliques, actes sacrilèges, viols des femmes, tombes profanées. Des processions parodiques parcourent les rues au cri de « Vivat Lutherus Pontifex » et des lansquenets revêtus d’habits ecclésiastiques jouent à élire parmi eux un « pape Luther ». On dénombre des milliers de victimes, des dommages incalculables sur le patrimoine artistique. Puis, comme tous les mercenaires, les lansquenets allemands et protestants luthériens partent piller ailleurs.

En 1532, le pape Paul III décida de terminer la construction de Saint Pierre et de construire une nouvelle fortification bastionnée conçue selon les principes modernes. D’abord dirigés par Antonio da Sangallo le Jeune et par Michel-Ange, les travaux continuèrent sous le pontificat de Pie IV, et furent achevés sous celui de Pie V. Cette nouvelle muraille s’écartait considérablement du tracé de l’ancien mur léonin vers le Nord et l’Ouest.

Depuis, tous les papes habitent dans cette enceinte de murs qui délimitent leur état du Vatican et les protègent d’éventuelles agressions extérieures.

C’est pourquoi l’étrange déclaration récente du pape François, lequel témoigne d’une toute aussi étrange appétence pour le communisme et l’islam, m’a surpris :

blank

Ainsi, qui pense aux murs plutôt qu’aux ponts n’est pas chrétien ? Il vit cerné de murs… où sont les ponts ? Il a 85 ans, même s’il s’agit de ponts symboliques pour faire entrer les migrants en Europe, il aurait eu le temps d’en créer, mais rien, pas un seul. A-t-il ouvert les portes du Vatican (où il n’y a qu’environ 850 résidents) aux migrants musulmans africains ? Non. Alors en fait, il est comme Emmanuel Macron et l’on comprend pourquoi ils s’entendent si bien qu’ils se tutoient comme deux vieux membres du PC ou du PS qui se retrouvent. Ils parlent beaucoup mais agissent peu, voire pas du tout. Eux c’est le verbe, les conseils et les engueulades ; aux autres d’agir.

blank

L’État du Vatican c’est un peu moins d’un demi-kilomètre carré, dont presque la moitié en parc ; il y aurait de la place pour construire des HLM à migrants musulmans, mais je le déconseille vivement. La seule solution juste et efficace serait de faire le nécessaire pour que les migrants ne soient plus désespérés au point de fuir leur pays. Et si bien renseignés quand ils arrivent en Europe que beaucoup maitrisent toutes les combines pour se faire prendre en charge par les contribuables sans faire le moindre effort pour trouver du travail, et beaucoup plus en France qu’ailleurs.

Pour cela il existe une solution, en plus de filtrer aux frontières comme le demandent les peuples européens : refuser d’accueillir à bras ouverts, comme le font Macron et François, les dirigeants africains en voyages d’affaires. Leur dire sévèrement que nous savons pour l’avoir appris de la Fondation Clinton et d’autres, que seulement 5 % des subventions accordées aux pays africains « pour leur développement » parviennent au niveau du peuple, le reste disparaissant au passage dans les poches des membres du gouvernement, des hauts fonctionnaires, des chefs d’entreprises locaux, des militaires et des petits fonctionnaires de terrain. Tant que la proportion ne sera pas inversée – au minimum 90 % pour le peuple – le robinet aux subventions sera fermé.

N’accueillir que les dirigeants africains dont les pays ont un bas niveau de corruption, il y en a. Certains sont même mieux classés que la France par Transparency International. Ce n’est pas très difficile, la France elle-même est mal classée en matière de corruption administrative et politique.

En même temps, avertir la Chine : si elle tente de profiter de la situation pour coloniser et asservir par des prêts remboursables les pays africains sanctionnés, elle sera elle-même sanctionnée sur son commerce international.

Il existe sans aucun doute d’autres solutions peut-être plus efficaces. Que François et Emmanuel les cherchent et les appliquent, cela fera certainement remonter leur cote d’amour internationale en chute lente, mais sûre : ils sont vus par une majorité comme des baratineurs inefficaces qui ne savent pas s’entourer d’adjoints efficaces parce que l’un et l’autre ne veulent pas autour d’eux de gens trop intelligents qui pourraient un jour leur faire de l’ombre.

UNE BELLE HISTOIRE…

Ce texte axé sur le Pape m’oblige à vous expliquer pourquoi je prends la liberté de le critiquer aussi vertement car je comprendrais que cela offense des lecteurs catholiques.

1er point : Je suis le petit neveu d’une dame, Constance A. En 1945, elle a refondé la communauté des sœurs des Annonciades de Sainte Jeanne de France dissoute en 1905, à sa mort elle a été déclarée « bienheureuses ». 

Sa sœur, ma grand-mère, financière compétente, gérait les finances des monastères, et avait donc des relations avec l’archevêque de Paris et aussi avec le nonce apostolique en France.

2ème point : Ma grand-mère, Marie A., sœur de Constance, aimait m’avoir en garde quand mes parents le lui demandaient, parce que j’étais le seul de ses petits-enfants aimant le soir discuter avec elle de ses commentaires sur les articles de Aux écoutes de la finance, hebdomadaire marqué à droite, positionné dans un conservatisme libéral expressément antifasciste, antiraciste, pro-israélien.

En 1948, elle reçoit un jour un coup de téléphone qui l’agite beaucoup. Elle m’emmène à la gare d’Austerlitz, nous y retrouvons sur le quai d’un train partant pour Rome un monsieur habillé en civil avec qui elle discute de problèmes financiers. Je comprends que c’est un cardinal, nonce apostolique mais il ne l’est plus car il vient d’être nommé au Vatican.

Elle doit s’absenter pour demander par téléphone un rendez-vous en urgence à un notaire et me confie au cardinal pour quelques minutes. Gentiment il s’accroupit à côté de moi pour me parler, mais je le prends de vitesse et lui demande « c’est vrai, monsieur que tu vas voir le pape à Rome ? » Oui. « Ben, alors, monsieur, si tu veux être pape il faut que tu fasses… ceci et cela ». Il se relève en frottant son menton, me regarde sans rien dire puis aperçoit ma grand-mère qui revenait en courant. Il l’interpelle aussitôt d’un « Marie ! qui la surprend car il l’appelait toujours « Madame » « Marie, pourquoi votre petit-fils a-t-il l’air triste ? » « Je lui ai appris ce matin la mort de son parrain marin-pêcheur et… » « Bon, alors si vous m’y autorisez, je voudrais devenir son nouveau parrain » « bien sûr, Monseigneur, mais… » « Attendez, Marie, je vous expliquerai après, et si je vous appelle maintenant familièrement Marie c’est parce que j’entre dans votre famille en devenant son parrain ».

blankIl appelle alors son secrétaire et lui dicte : « Je soussigné, cardinal Giussepe Roncalli, déclare prendre comme filleul le jeune… , âgé de huit ans, ce jour…  Et vous le classerez dans mon dossier au Vatican». Puis il m’a béni et embrassé avec un grand sourire sur le front, puis Marie toujours en larmes et en état de sidération, avant de monter dans son train.

Je ne l’ai jamais revu. 

En 1958 il a été élu pape sous le nom de Jean XXIII, en a informé la famille en disant « Grâce à un judicieux conseil de mon filleul (le jeune Imprécateur) il y a dix ans, je viens d’être élu pape… ».

Il est mort en juin 1963, a été canonisé par François. Je suis donc jusqu’à ma mort le neveu d’une bienheureuse et le filleul d’un pape et d’un saint. Admettez que c’est assez rare pour quelqu’un qui ne va à la messe que pour des enterrements et des mariages de la famille ou des copains ! 

Et voilà pourquoi je peux me permettre de faire des observations à un Pape qui ne me semble pas à la hauteur de sa fonction.

L’Imprécateur
1er décembre 2021

blank

5 8 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

8 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Albatros
Albatros
9 décembre 2021 21 h 32 min

Je dirais plus un « illuminé » qu’un musulman…Il suffirait qu’il aille habiter un immeuble du 93 pendant un an en travaillant comme caissier d’un supermarché..et s’il est vraiment chrétien il ralliera alors Zemmour pour défendre l’Occident et la chrétienneté !Marek Halter disait « La haine vient de l’ignorance ». Pour François je dirais »la bêtise et la soumission viennent de l’ignorance » et c’est malheureusement son cas dont le monde subit les agissements ahurissants! Et quand il va laver les pieds de ces exogènes pendant que leurs « collègues » lapident une pauvre innocente…que dire sinon vomir !

Heron36
Heron36
6 décembre 2021 13 h 43 min

Très juste analyse d’un
Pape Musulman plus que catholique, il détruit par ses actions tout un passée ou nos valeurs sont bafoué et ridiculisé . je ne suis pas très fervent à suivre dans les messes les prières et avec ce pape je ne risque pas de revenir au saint du catholicisme

Moi je
Moi je
3 décembre 2021 13 h 18 min

1 ) Actuellement nous avons 2 papes élus, dont un a démissionné (2 pour le prix d’un) . Selon la prophétie de St.Malachie , nous en sommes au 111ème pape (évidemment un diviseur de 666) , puis est censé venir un dernier pape qui verra l’effondrement du christianisme (si j’ai bien compris – à moins que ce ne soit son avènement, enfin je parle du christianisme du Christ , qui reste encore à définir puisqu’il ne l’a jamais été) .. 2) J’ai lu quelque part la divigation d’un complotiste , selon laquelle le KGB avait autrefois enrolé des jeunes gens… Lire la suite »

Zglb
Zglb
3 décembre 2021 11 h 59 min

La seule chance qu’il lui reste de ne pas passer à la postérité comme antipape c’est que, comme Saul, il arrive à Damas les yeux grands ouverts. Pour le reste, sa Pachamama m’est resté en travers de la gorge et je ne lui pardonne pas sa persécution insidieuse du rite Tridentin. Je pense que « François » est infesté par l’hérésie moderniste, qu’il devrait par conséquent s’en faire vacciner d’urgence et cesser, dans la foulée, de jouer au représentant de commerce de Pfizer. Qu’il se mêle de ce qu’il est censé savoir faire en d’autres termes, et, si d’aventure il ne sait… Lire la suite »

FRANCOISE GIRAUD
FRANCOISE GIRAUD
3 décembre 2021 10 h 17 min

La question ne se pose plus, une charge de « crime contre l’humanité pèse sur lui depuis quelques années. par ailleurs, quand on voit avec délicatesse, il prend de ses deux mains, comme si c’étaient des objets précieux, les panards des m pour les baiser…….. on doit légitimement s’inquiéter et commencer sévir. J’ai lu il y a un an et demi qu’il était arrêté par la justice italienne pour le motif cité plus haut !

Bercheny
Bercheny
2 décembre 2021 7 h 30 min

ce Pape est surtout un opportuniste comme on en compte beaucoup dans le monde politique. Il observe l’ascendance de l’islam sur la chrétienté et choisi du coup la teneur de ses «  sermons « 
autrement dit , il pourrait être ministre LR dans un gouvernement LRM
le Muselier , le Darmanin , l’Édouard Philippe Bruno Lemaire ou le meilleur d’entre eux le number one …Jean Castex

L'Imprécateur
Administrateur
2 décembre 2021 11 h 18 min
Répondre à  Bercheny

Bien vu, merci Bercheny

Albatros
Albatros
9 décembre 2021 21 h 35 min
Répondre à  Bercheny

Si Valérie Pécresse ne passe pas en 2022, elle posera sa candidature pour être la 1ère femme Papesse !

8
0
Votre commentaire serait appréciéx
()
x
blank