Observatoire du Risque Génocidaire (O.R.G.)
(Marc Le Stahler)

 

Chers Compatriotes !

Depuis la création de Minurne – Résistance (il y a presque 10 ans), vous avez été nombreux à nous demander – comme le président J.F. Kennedy l’avait suggéré à son peuple en 1960 – ce que vous pouvez faire pour aider votre pays.

Il existe aujourd’hui une excellente opportunité : L’Observatoire du Risque Génocidaire (O.R.G.)

A quelques notables exceptions près, la presse, devenue complice du pouvoir, a abandonné son rôle d’information et de réflexion, se limitant souvent à relayer les communiqués des agences tout en triant l’information et s’auto-censurant en fonction de ce qui est autorisé par la bien-pensance.
Et, accessoirement, en suggérant au lecteur ce qu’il doit penser…

Les 3 pouvoirs institués (exécutif, législatif, judiciaire) ont ainsi progressivement fait main basse sur une grande partie du 4ème pouvoir, le pouvoir médiatique.

Les conséquences ne se sont pas fait attendre : nos compatriotes ne sont plus que 24 % (1) à faire confiance aux médias (radio-TV, presse papier et en ligne).

Quelques personnalités, des blogs et sites de ré-information sérieux font tout ce qu’ils peuvent pour compenser ce déficit d’information objective, souvent au prix d’ennuis de tous ordres. L’écrivain Renaud Camus, Eric Zemmour, Christine Tasin, Pierre Cassen et bien d’autres en savent  quelque chose…

En réaction à cette sous-information organisée (quand il ne s’agit pas de « désinformation »), l’O.R.G. s’est donné pour mission de recenser tous les faits et actes objectivement hostiles aux intérêts de la France, à sa culture et à son histoire. Puis de les compiler, de les faire connaître au grand public et, si nécessaire, de contribuer à faire traduire en justice leurs auteurs.

VOUS N’ETES PAS SEUL(E)S !

Lancé officiellement le 18 novembre 2019 à l’initiative du général Piquemal (voir l’Appel de Plieux du 29 septembre 2019), président du Cercle de Citoyens Patriotes (C.C.P.), l’O.R.G. est désormais opérationnel.

Qui que vous soyez, où que vous soyez – en France, dans les DOM-TOM, et même à l’étranger – quels que soient vos moyens, vous pouvez, vous devez aujourd’hui participer à la création et au développement de cet Observatoire qui permettra de connaitre et de mesurer avec précision l’ensemble des atteintes à l’intégrité de la France.

Ces attaques contre la France ont été regroupés en 3 domaines et 9 catégories (2).

Le classement ci-dessous, qui regroupe un large spectre d’agressions contre notre pays, n’a pas vocation à rester rigide, et pourra éventuellement évoluer en fonction des observations constatées.

 

blank

 

1 – Désagrégation de l’identité française

  • 11 – Occupation illégitime de l’espace public
      • 111 – Manifestations pro-migratoires
      • 112 – Entraves à la libre circulation
  • 12 – Graves atteintes aux personnes et aux biens
      • 121 – Atteintes aux personnes
      • 122 – Atteintes aux biens
      • 123 – Violences verbales et/ou physiques contre les femmes
  • 13 – Atteintes aux valeurs et aux droits de la France
      • 131 – Atteinte au patrimoine culturel et aux valeurs de la France
      • 132 – Dictature mondialiste ou tribale

2 – Atteintes systémiques à la vie et culture de mort

  • 21 – Mise en joug systématique du peuple français
      • 211 – Mise en danger du Peuple
      • 212 – Discrimination positive / favoritisme tribal
  • 22 – Périls divers
      • 221 – Désastre écologique et sanitaire
      • 222 – Eugénisme et dérives de l’IA (3)
  • 23 – Anéantissement
      • 231 – Paupérisation organisée par l’Etat
      • 232 – Ruine de la famille

3 – Violence d’Etat, déni de guerre, crimes contre l’Humanité

  • 31 – Droits bafoués
      • 311 – Dérives du pouvoir judiciaire
      • 312 – Détournement totalitaire de la notion de protection
  • 32 – Crimes de guerre
      • 321 – Laxisme et impunité face aux appels à l’extermination des français
      • 322 – Déni de crimes contre l’humanité (Bataclan, Nice, égorgements)
  • 33 – Manipulations médiatiques
      • 331 – Endoctrinement
      • 332 – Dissimulation des crimes racistes

 

blank


COMMENT AGIR ?

C’est très simple.
Vous êtes témoin, dans votre quartier, dans votre ville, dans votre région, voire même à l’échelle du pays, d’un (ou de plusieurs) événements graves portant atteinte aux intérêts et/ou à l’intégrité de la France, et susceptibles d’entrer dans l’une (ou plusieurs) des catégories ci-dessus…
Ou bien vous avez peut-être été informé d’un acte de ce type qui se prépare à être commis…

=> Faites un rapport à l’Observatoire du Risque Génocidaire !

Pour ce faire, un espace spécial vous est dédié sur le site O.R.G.
Cliquez sur le bouton « Je témoigne »
Cet espace vous permet de vous identifier et de décrire, soit directement, soit en joignant une pièce explicative et des photos éventuelles l’agression ou les faits constatés ou annoncés – si possible en vous référant à l’une des catégories correspondantes du classement -.
Vous devez y joindre une attestation sur l’honneur.
Dans la mesure du possible, un double témoignage sera toujours bienvenu pour consolider la crédibilité de l’information.

NB : Si vous n’avez aucun témoignage à apporter pour l’instant, mais si vous souhaitez être tenu informé(e) des actions de l’O.R.G., cliquez sur le bouton « s’enregistrer / se connecter« 

 

LA SUITE…

Après contrôle d’un des responsables de l’O.R.G., les faits signalés seront diffusés et feront l’objet d’une publication sur les sites patriotes, les réseaux sociaux, et portés à la connaissance des élus et autorités publiques concernés.
Des actions judiciaires pourront éventuellement être déclenchées par l’une ou l’autre des personnes physiques ou morales impliquées dans la plate-forme de coordination.


QUI EST CONCERNE ?

VOUS !
Et au premier chef, les adhérents du Cercle de Citoyens Patriotes et les lecteurs de Minurne-Résistance. Mais aussi toutes les organisations souhaitant rejoindre la plate-forme de coordination et, de manière générale, tous les patriotes soucieux de préserver les acquis de la France.

Vous pouvez TOUS apporter votre contribution à l’O.R.G.

Et nous comptons aussi sur vous pour diffuser largement cette information à l’ensemble de vos contacts.

Il s’agit de créer un véritable réseau de surveillance en mobilisant tous les patriotes conscients des dangers majeurs qui menacent notre Patrie.

Et ça, nous ne pourrons le faire qu’avec votre aide.

Merci à tous !

Marc Le Stahler
20 décembre 2019

(1) Rapport annuel de Reuters

(2) Voir plus de précisions sur le site de l’O.R.G.

(3) Intelligence Artificielle

blank

0 0 votes
Évaluation de l'article
6 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
dan pa
31 mars 2020 14 h 14 min

Groupe ORG et Minurne résistance:
https://www.facebook.com/groups/560809687585558/

<email: minurne@gmail.com

Patrick VERRO
25 février 2020 12 h 08 min

Non à la dictature de l’esprit
https://volontaires-france.fr/non-a-la-dictature-de-lesprit/
Patrick VERRO

Patrick VERRO
30 janvier 2020 5 h 15 min

Que Madame La Ministre de la Justice s’applique à sanctionner, conformément à la loi (3 ans de prisons et 45 000 euros d’amende, peines maximales) ces rappeurs qui tombent sous le coup de la loi par leurs incitations à la haine raciale et aux meurtres, comme le montre sans ambiguïté cette petite sélection de textes infâmes, éructés par chanteurs d’un nouveau style : MEDINE :Donne-moi une arme de poing, Je vais faire un pédophile de moins LUNATIC : Vote pour emmener les porcs à la morgue, J’rêve de loger dans la tête d’un flic une balle de G.L.O.C.K. Nique la… Lire la suite »

Pellerm
Pellerm
13 janvier 2020 20 h 26 min

L’intention est louable …Mais …!! On se plonge dans la délation ..Elle commence où et s’arrête où.. ???

Michel
Michel
20 décembre 2019 12 h 59 min

Que la république commence par reconnaître le génocide Vendéen, après on verra.
Vu les évènements, ce n’est pas dit que ça ne recommence. (Menaces de mort envers Reynald Sécher, Louis de Caqueraye de la liste RN du Mans)…… Nous SOMMES EN DICTATURE !

Pr Sheldon Cooper
5 avril 2020 18 h 11 min
Répondre à  Michel

Pour les historiens ce n’était pas un génocide.

blank