ZEMMOUR AGRESSÉ – LES VIDEOS DE KORCHI
(Julien Havasi)

APRES AVOIR AGRESSE ERIC ZEMMOUR, MEHDI KORCHI, PITEUX, S’EXCUSE ET RAVALE SON MOLLARD !

Samedi 2 mai, alors qu’il rentre de ses courses, sacs en main, Éric Zemmour est interpellé et abordé par un individu répondant au doux nom de Mehdi Korchi, résidant à Orléans (en passant, quid du confinement ?) qui le suit en le filmant, tout en l’insultant et le menaçant.
Dans la vidéo postée par l’agresseur lui-même sur les réseaux sociaux tel un trophée, on peut entendre :

« Éric Zemmour, comment tu vas gros fils de pute ? Ça va gros fils de pute ? Nique bien ta mère, nique bien ta mère ».

Entrecoupé par le vent alors qu’il le suit de plus en plus près, il continue d’insulter et de menacer Eric. Il démarre ensuite une nouvelle vidéo, très près d’Éric Zemmour et, pointant son doigt vers son postérieur, on l’entend demander élégamment :

« Éric, un petit doigt dans le cul, un petit doigt dans le cul Éric ? ».

Il tourne ensuite une autre séquence…

« Ouais ouais, je sais que le snap précédent il vous a fait plaisir (sic). En tout cas ça a coupé il tombait des gouttes de pluie sur mon téléphone, j’ai pas pu finir la vidéo jusqu’au bout, mais je peux vous dire, il a goûté un mollard spécial ».
On notera que cette séquence est délicatement sous-titrée « Un gros mollard dans ta tête ».

Dans une autre séquence, il reconnait « qu’il est impossible de débattre avec Éric Zemmour, il est trop fort, alors on peut juste l’insulter (sic) de fils de pute et lui niquer sa mère ».

Cette vidéo enflamme immédiatement les réseaux sociaux. Mehdi Korchi sent alors la tension monter, d’autant plus que tous les médias reprennent l’information en titrant : Éric Zemmour agressé en pleine rue !
Nous sommes de nombreux internautes à être scandalisés par cette agression gratuite, puis à réagir, soulignant notamment le fait que cracher sur quelqu’un en période d’urgence sanitaire est reconnu par la loi comme un délit, prévu par l’article 223-1 du Code Pénal :

« Le fait d’exposer directement autrui à un risque immédiat de mort ou de blessure de nature à entraîner une mutilation ou une infirmité permanente par la violation manifestement délibérée d’une obligation particulière de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000€ d’amende ».

La vidéo devient virale. La polémique enfle. De nombreux journalistes, des hommes politiques, des personnalités réagissent vivement et soutiennent Éric Zemmour face à cette agression gratuite et inqualifiable. Le Président de la République lui-même appelle Éric Zemmour pour lui apporter son soutien.

Mehdi Korchi comprend alors que son « exploit » est en train de prendre des proportions inattendues. Il fait donc prudemment appel à un avocat et publie une nouvelle vidéo samedi soir, dans laquelle il s’exprime, un peu calmé, dans un français presque châtié (merci Maître), pour présenter ses excuses et surtout, ravaler son « mollard ».

Voici le contenu de cette vidéo : lisez et écoutez bien, tout y est !

« Ce jour là je m’attendais pas à croiser Éric Zemmour, (donc pas de préméditation, résidant à Orléans il était à Paris par hasard) une personne avec laquelle je suis en total désaccord, sur ses idées et sur tout ce qu’il véhicule (j’ai quand même le droit de m’exprimer). En le voyant je me suis laissé emporter, (sur le coup de la colère) mais je tiens à préciser plusieurs choses.
La première c’est que je ne l‘ai pas touché
(pas d’agression physique), que j’ai toujours gardé une bonne distance entre lui et moi (pas de mise en danger, respect de la distanciation sociale en période de confinement), j’avais ni l’intention ni l’envie de l’agresser physiquement (c’est gentil, ce n’était donc qu’une simple agression verbale).
La deuxième c’est que je ne lui ai pas craché dessus
(ah bon ?). On peut voir dans une vidéo que j’ai publiée par la suite, me vanter de lui avoir craché dessus, mais c’est complètement faux, c’est pas vrai (et menteur, avec ça !). Donc je sais que j’ai mal agi (mea culpa), j’aurais pas dû agir de telle façon (mea culpa, bis). J’ai pu le blesser et choquer beaucoup de monde et je regrette vraiment mon geste (je reconnais les faits et je les regrette). Et par contre je n’ai agi au nom d‘aucune communauté et contre aucune communauté malgré tout ce qu’on peut lire sur les réseaux sociaux (ce ne peut donc pas être considéré comme un acte terroriste… on ne sait jamais !) ».

Quelle volte-face ! Mais où sont donc passés l’accent racaille, le culot, l’agressivité et le ton menaçant de Mehdi Korchi ? Nous sommes face à cette situation souvent observée, lorsque le voyou, pris sur le fait, pleure et jure de son innocence, appelle sa mère, regrettant son geste ou tentant de se victimiser pour attendrir les juges.

Nous ne sommes pas dupes, nous avons l’habitude de ces comportements déviants, hostiles, violents et insupportables, qui pourrissent la vie de bon nombre de nos compatriotes.

Peut-on pardonner de tels agissements ? N’est-ce pas un peu facile de tenter de s’exonérer d’un tel acte en ânonnant ce vagues excuses, vraisemblablement dictées par un avocat pour tenter d’amoindrir ou de faire oublier le mobile de l’agression ?
C’est pourtant sans complexe, fier de pouvoir passer pour un héros aux yeux de ses abonnés sur Snapchat, que Mehdi Korchi exprime sa haine et son intolérance, et montre son envie d’en découdre, collant Éric Zemmour de plus en plus près pour l’intimider, en venant presque à le toucher.

C’est tout de même avec insistance et détermination qu’il a agi, puisqu’il l’a suivi sur plusieurs centaines de mètres. Plusieurs minutes s’écoulent avant qu’il ne lui crache dessus. Il a eu largement le temps de réfléchir avant de poster la vidéo sur les réseaux sociaux. S’il avait vraiment regretté son geste, la vidéo n’aurait jamais été publiée ! Parions que son avocat plaidera sans doute la folie passagère…

C’est uniquement parce qu’il a saisi après coup la portée de sa vidéo et les risques encourus, qu’il fait semblant de se repentir. Mais c’est bien avec une haine viscérale contre ceux qui défendent l’identité de la France et dénoncent avec courage les dérives sociales, sécuritaires et culturelles de l’immigration qu’il s’en est pris à Éric Zemmour.

Mehdi Korchi est le reflet de ces millions d’étrangers qui n’assimileront jamais notre modèle de société, nos codes et notre art de vivre, ces individus qui viennent chez nous avec leur culture et veulent nous imposent leurs propres règles.

Plusieurs remarques, pour conclure :

1- Medhi Korchi est peut-être porteur du Covid-19. Cracher sur quelqu’un en période d’urgence sanitaire est considéré comme une mise en danger d’autrui, faute pour laquelle il doit être jugé. La Justice doit faire de ce cas un exemple afin que les prochains énergumènes tentés de réitérer un tel acte contre des personnalités publiques, des représentants des forces de l’ordre, des chrétiens ou des femmes non-voilées réfléchissent à deux fois avant de passer à l’acte.

2- Mehdi Korchi tente de justifier son acte par sa propre incapacité à contredire les arguments d’Éric Zemmour !
Il lui donne ainsi raison à 100%.
Il confirme que les affirmations sont justifiées, à un point tel qu’il est impossible de lui apporter contradiction !
Les médias doivent diffuser la partie de ce propos justifiant le mobile de l’individu, afin que l’opinion publique sache (enfin) que nul n’est en capacité de contredire Éric Zemmour, même (et surtout pas) ceux qu’il vise dans ses discours !

3- Mehdi Korchi se comporte exactement de la manière qui insupporte bon nombre de Français, dans un langage à la mesure de son intelligence, avec la vulgarité d’un voyou et la philosophie d’un mahométan. Nous sommes clairement face à un individu qui vit en France, qui a probablement obtenu la nationalité française, mais qui s’exprime avec la logique, la morale, la foi et la compréhension de sa culture d’origine. Il emploie des mots français, bien qu’il en fasse mauvais usage, mais c’est en réalité la traduction littérale de ce qu’il pense en arabe.
Nous n’en pouvons plus de ces individus qui crachent continuellement sur tout ce qui représente la France et qui, à défaut d’avoir assimilé notre langue, notre culture et nos règles de vie, insultent à longueur de journée – dans un français approximatif – ceux qui ne partagent pas leur vision du monde. Il est temps de restreindre enfin l’acquisition de la nationalité française ; on ne doit plus pouvoir devenir Français sur un coup de tampon ou après une simple autorisation administrative.
L’exécutif doit sans délai mettre un terme à la naturalisation des étrangers quel que soit leur temps de présence sur le territoire, au moins tant que nous n’aurons pas trouvé la parade aux périls du Grand Remplacement et de l’islamisation, en renvoyant chez eux ceux qui, par leur comportement, ont prouvé qu’ils ne seront jamais Français.

4- Mehdi Korchi par sa manière de parler, ses propos, son attitude, son comportement, son agressivité, sa manière de raisonner qui est clairement celle d’une autre culture, par son refus de toute pensée ou témoignage ne servant pas la cause de sa communauté, par son mépris de la liberté d’expression, par son intolérance, et enfin par son non-respect des règles de confinement, atteste clairement sa non-assimilation au modèle français.
Mehdi Korchi est le parfait représentant de ces individus, issus de la même origine, partageant la même culture et la même philosophie religieuse qui, chaque jour, agressent, volent, violent, persécutent, terrorisent et tuent parce qu’ils haïssent profondément notre pays.
Le Président de la République ne peut pas se dédouaner par un simple appel téléphonique à Éric Zemmour. Il faut que Mehdi Korchi soit déchu de la nationalité française et en faire ensuite un cas exemplaire de « remigration ».
Ceux qui par leur attitude s’obstinent, non seulement à ne pas se plier à nos règles, mais qui de plus agressent nos compatriotes, n’ont absolument rien à faire en France !
Aucun pays au monde n’accepte un tel comportement !

Si la France est en guerre ce n’est pas contre le Covid-19 mais contre ces individus-là, cet ennemi intérieur qui constitue la plus grande menace pour l’avenir de la France.

Julien Havasi
Membre du CNRE
Secrétaire Général du SIEL
3 mai 2020

5 1 vote
Évaluation de l'article
5 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
kerneilla
kerneilla
9 mai 2020 4 h 48 min

Les gauchistes ont fait supprimer ce qu’ils appelaient la double peine, c’est à dire le renvoi des délinquants dans leurs pays d’origine; or cette mensure devraient être la norme; il faut refuser de donner la nationalité française à tous les illégaux, par principe et les renvoyer chez eux immédiatement , et déchoir ceux qui l’ont obtenue par laxisme et n’en sont pas dignes . Quand la Droite française se décidera-t-elle à redresser le tir, et enfin à défendre la France ? « Nous n’en pouvons plus de ces individus qui crachent continuellement sur tout ce qui représente la France et qui,… Lire la suite »

Claude Roland
Claude Roland
6 mai 2020 15 h 01 min

Ce genre de gus montre la réalité d’un comportement de chacal, voire de hyène : toujours attaquer par derrière en traître et chialer comme une fiotte quand ils sont pris la main dans le sac en essayant de passer pour victime. Ces gens là, il faut les virer direct de notre pays en les destituant de la nationalité française car ce genre de hyène est un terroriste potentiel. Son comportement le prouve clairement.

Il y a une chose que nul ne peut enlever à Monsieur Eric Zemmour, c’est son niveau culturel impressionnant et sa mémoire.

Ducky Smockton
Ducky Smockton
5 mai 2020 13 h 58 min

 » (…) J’ai pu le blesser et choquer beaucoup de monde et je regrette vraiment mon geste. ET PAR CONTRE je n’ai agi au nom d‘aucune communauté et contre aucune communauté malgré tout ce qu’on peut lire sur les réseaux sociaux (…)  »

Pourquoi ET PAR CONTRE ?

Ça voudrait dire qu’il ne regrette rien du tout ou qu’il a agi au nom une communauté et contre une autre communauté ?!

garrouste
garrouste
4 mai 2020 13 h 22 min

Le FRANÇAIS n’est pas un lâche,mais a la moindre incartade,lui,est solvable,alors il a peur de tout perdre,contrairement a ces racailles qui sont protégées depuis trop longtemps et qui profitent de cela(et oui c’est bien de rameuter les votes dans son giron)La nous voyons la lâcheté profonde d’un??(je ne sais même pas le nommer)attardé mental,aucune éducation,aucune intelligence en fait le néant, face a un homme dont l’intelligence,l’éducation,l’instruction et le patriotisme laisse souvent bouche bée la plupart de ses adversaires,alors ce grand,très grand homme par sa présence et sa prestance ,orateur magnifique n’a qu’un seul ennemie, et non contradicteur, les racailles qui… Lire la suite »

Filsde1789
Filsde1789
4 mai 2020 9 h 30 min

Quand on est vraiment un Francais, vraiment un homme et que l on est temoin d une telle scene, il faut etre capable de frapper … et fort. Personne autour d’Eric pour reagir? Normal dans un pays ou une fille peut se faire violer dans le RER sans que personne ne bouge. Les grognards de Napoleon, les legionnaires de Camerone, les resistants de 1940-45 doovent se retourner dans leurs tombes, nous sommes devenus des laches.

blank