CONFINEMENT, DÉCONFINEMENTS, MANOEUVRES POLITIQUES…
(L’Imprécateur)

Bien qu’aucun pays au monde n’ait cherché à nous imiter, on nous répète en boucle depuis un siècle que nous avons « le meilleur système de santé au monde, que le monde entier nous envie ». Pour le personnel médical, cette affirmation n’est qu’un mensonge éhonté fait pour museler la grogne d’une profession totalement sinistrée, sacrifiée à l’autel du service public qui, en l’occurrence, signifie service régenté par une administration obèse, une paperasserie en grande partie inutile et une hiérarchie démentielle de copains et de coquins en strates multiples et tous aussi incompétents que surpayés, quand une infirmière avec 3 ou 4 années d’études gagne au départ le SMIC (1).

 


 

Dans Contrepoint, Olivier Maurice raillant la décision présidentielle de décorer tous les soignants fonctionnaires d’une médaille créée au 19ème siècle, explique qu’effectivement, cette administration de la Santé a fait régresser la médecine française au niveau du 19ème siècle.

Les auteurs d’une étude du M.I.T. (Massachussetts Institute of Technology) sont moins durs « Nous avons l’impression que les dirigeants et les comités scientifiques de la Santé en France ont fait leurs études en 1930« . 1930 c’est déjà plus gentil que 1830 ! Mais ça n’est pas plus rassurant.
Que valent les 11 156 fonctionnaires du Ministère de la Santé ? (chiffre 2013, faute de chiffre plus récent !)

DÉTAIL DES MESURES DE CONFINEMENT INADAPTÉES OU INUTILES

L’étude du M.I.T. détaille de façon lapidaire les mesures prises pour le déconfinement.

Si les masques portés sont efficaces, y ajouter des mesures de  distanciation est inutile

Mais ne sont vraiment efficaces que les FFP3 (2% de fuites).
Masques chirurgicaux (22% de fuites) et FFP2 (8% de fuites) ne protègent que partiellement.
L’ennui c’est que les FFP3 sont plus chers.

Le gouvernement a fixé la « distanciation sociale » à 1 mètre. C’est inefficace, parler envoie des micro-gouttes de 0,80 à 1, 50 mètre, tousser de 3,50 à 4 mètres, éternuer entre 7 et 8 mètres, parce que le gouttelettes sont beaucoup plus fines et légères explique le M.I.T. cela se voit sur la photo.

Tousser dans son coude est inutile et même nuisible

Cela ne fait qu’éparpiller vers le haut et le bas, sur le nez et le front une bonne partie du flux de gouttelettes. La partie qui reste piégée dans la manche du vêtement le rend dangereux, il faudrait pouvoir le laver où le chauffer rapidement à + 60°, ou encore pulvériser un virucide dans les minutes qui suivent. Qui le fait ?

La bonne  méthode est d’éternuer ou tousser dans ses deux mains jointes  et de les laver le plus vite possible au savon ou au gel hydro-alcoolique.

Fixer des limites à un déplacement, que ce soit 1 ou 100 km, ne sert à rien

Une personne contaminée quel que soit son moyen de déplacement, à pied, vélo, bus, train ou voiture, contaminera tout autant les personnes qu’elle rencontrera, et ne les contaminera pas si elle porte un masque FFP3.

Confiner les enfants en famille ne fait que multiplier les micros-foyers de contamination (clusters en basic-english)

Les statistiques ont montré que les enfants ont été très peu contaminés et les rares qui sont morts avaient un autre et grave problème de santé. Avoir prétendu qu’ils sont plus contaminants était aussi une fake-news.
Avoir fermé les écoles était la pire des solutions.

Pourcentages de contaminés par classes d’âges sur un échantillon
de 0 à 20 ans, 0 cas sur 1022.
Les 60-80 ans sont les plus touchés, 622 cas sur 1022

Confiner les adultes n’est pas très malin non plus.

la meilleure des preuves, ce sont les statistiques de mortalité.
Les pays qui ont eu le plus de morts sont ceux qui ont confiné le plus durement, comme la France, le ministère de la Santé et le gouvernement ayant voulu montrer leurs gros bras.
Ne pas exiger le respect du confinement dans les enclaves musulmanes et les banlieues, n’a pratiquement rien changé par rapport aux régions où le respect du confinement était exigé et sanctionné. Il n’y a pas eu plus de cas chez les musulmans qui ne respectaient pas le confinement.

Les pays qui se sont limités au port obligatoire du masque et à l’isolement des seuls malades déclarés, et de leurs familles et relations si nécessaire, comme les pays du Sud-est asiatique, ont parfois eu 100 fois moins  de morts que les pays confinés.

La Suède, félicitée par l’OMS, a adopté la stratégie de l’immunisation naturelle de la société. Aucune mesure globale, l’épidémie a explosé, est retombée aussi vite : très peu de morts, une économie qui a continué à produire, impactée seulement par la chute des exportations.

De même, les pays africains qui n’ont rien fait du tout ou presque, se contentant d’administrer de la quinine et divers antibiotiques en vente libre dans les pharmacies, ont eu un taux de mortalité très faible (bien que l’épidémie ne soit peut-être pas terminée en Afrique). Notons au passage que pour la même raison (hydroxycholoroquine + azythromycine) c’est aussi le cas de Marseille où il y a eu  cinq fois moins de décès qu’à Paris (760 morts/million d’habitants à Paris, France 419, Marseille 140).
Ce qui pourrait s’expliquer aussi par le fait que Paris est en même temps frappée par une épidémie de rats et de punaises, résultat de la saleté  et de l’hygiène déplorable de la ville gérée par Hidalgo.

Certains tentent d’expliquer le cas de l’Afrique par le manque de statistiques et l’habitat très dispersé, mais il y a aussi des villes très populeuses et très sales comme Lagos au Nigéria où il y a eu peu de cas pour des millions d’habitants concentrés dans les bidonvilles des banlieues.

Le 15 mai, en Afrique, sur 2834 décès pour 57 pays, l’Algérie à elle seule en avait 522. Son erreur est d’avoir voulu suivre le mauvais exemple de la France, qui elle-même a suivi le mauvais exemple de la Chine qui a dissimulé puis menti pour ne pas perdre la face.

Le cas de Wuhan a été mal géré dès le départ, et les cas suivants, Hubin, Quongquing, etc… Soigneusement dissimulés par une répression féroce sur les lanceurs d’alerte, les journalistes dissidents, les médecins bavards, l’expulsion des journalistes étrangers et la fermeture totale des frontières.

Les mensonges ont commencé dès octobre 2019 par la dissimulation des cas de deux contaminés au laboratoire de virologie en septembre puisque déclarés dans la première semaine d’octobre (mais pas publiquement), confirmation par la fermeture du 6 au 27 octobre du laboratoire concerné pour désinfection intégrale sous l’autorité d’une médecin major de l’Armée, spécialisée dans la guerre bactériologique !

Interdiction des promenades sur les plages, en montagne, dans les parcs

Mesure inutile, ce sont des endroits particulièrement bien ventilés, notamment les montagnes et les bords de mer. Il existe sous les tropiques des virus halophiles, qui supportent le sel, mais ils sont plutôt rares.
Dans le Pacifique, les indigènes malades, ou pas, se rincent la  bouche à l’eau de mer, en boivent une gorgée et disent que ça les protège des infections internes.

Fermer les frontières nationales a été une mesure très efficace pour tous les pays qui l’ont prise rapidement et totalement

Exemple, le Vietnam : 100 millions d’habitants, port du masque, pas de distanciation sociale et zéro mort !

Fermer (trop tard) les frontières de Schengen n’a servi à rien

C’est que disent les épidémiologistes. Mauvaise mesure prise par Macron et Ursula Van der Leyen, parce que prise trop tard elle n’a donc pas empêché l’entrée des porteurs du virus chinois ou touristes et résidents en Chine, qui étaient les seuls en janvier et février à circuler contaminés dans le monde entier. 

Ce que savait le gouvernement Xi Jinping. Beaucoup de signes indiquent qu’il a laissé faire en toute connaissance de cause, et surtout en sachant les effets qui en résulteraient en Occident dans les semaines suivantes. Être le seul pays au monde contaminé par le coronavirus après tant d’efforts pour lui rendre sa grandeur impériale, c’était perdre la face une fois de plus, inadmissible pour un dictateur à vie aussi fier et prétentieux que Xi Jinping.

Faire confiance à l’OMS fut une erreur magistrale

C’est aussi dangereux que faire confiance au GIEC pour le changement climatique !
Il s’agit de deux organismes internationaux peuplés de fonctionnaires (dont une très petite minorité de scientifiques) proposés ou nommés par les États, dont l’indépendance affichée est quasiment nulle. Ils obéissent aux injonctions de leurs mandataires, ONU et États, l’OMS (dont le directeur général est, de plus, sous autorité réelle et influence de la Chine (2).

Les pseudos « Comités scientifiques » du gouvernement ne sont pas dignes d’une grande confiance

Une moitié ont été choisis pour leur réputation de docilité aux instructions gouvernementales, comme Mme Crémieux ou M. J.F.Delfraissy. Les autres, comme Mme Lacombe sont payés de manière plus ou moins déclarée par des grands laboratoires pour influencer le gouvernement (lobbying).
Ils devraient d’ailleurs être plus méfiants car, au sein du gouvernement, certains fonctionnaires commencent à leur imputer les nombreuses erreurs de jugement commises à la suite de leurs conseils.

Compter sur l’Europe fut une erreur

La seule mesure prise (fermer Schengen) fut mauvaise, et pour le reste, les 28 pays ont préféré prendre des mesures disparates chacun de leur côté. Et c’est tant mieux, car l’Europe aurait probablement suivi l’exemple de la Chine et tous auraient maintenant des scores de mortalité désastreux, comme l’Italie, l’Espagne et la France, tous à plus ou moins 30 000 morts.
La France plus de 35 000 si l’on ajoute aux 28 000 officiels les morts en cliniques privées, ou à domicile après avoir été refusés par les hôpitaux, ou renvoyés des Ehpad, soit, selon un syndicat de médecins, au moins 8 000 morts de plus.

LE DÉCONFINEMENT EST AUSSI MAL GÉRÉ QUE LE CONFINEMENT

Toutes les épidémies virales récentes suivent le même cycle, celui d’une courbe de Gauss :

blank

À gauche, contaminés, à droite, contaminés testés.

Les deux courbes sont du même type, montée rapide et descente plus lente, avec à chaque fois des vaguelettes qui vont décroissant jusqu’à un zéro durable. Il est donc inutile de hurler au redémarrage de l’épidémie à chaque nouvelle vaguelette et il est à peu près certain qu’il n’y aura pas de deuxième vague

Excepté si une nouvelle mutation engendrait un virus plus agressif.

Or, la dernière mutation montre que le génome commence à perdre des segments, ce qui confirme l’opinion du professeur Montagnier : « ce virus fabriqué contient une partie de SIDA et une partie de malaria, mais la nature n’accepte pas ces choses qui ne sont pas en harmonie et les élimine, il perd donc des morceaux et devient inoffensif ».

Le Pr Montagnier est, faut-il le rappeler, prix Nobel de Médecine, ce qui le rend a priori crédible. Donc pas de deuxième vague à prévoir, excepté si une mesure de reconfinement était prise qui relancerait l’épidémie, pour des raisons qui seront officiellement « de santé », mais en réalité politiques. Pour justifier un nouveau recul des municipales si les sondages ne sont pas bons pour le parti au pouvoir, ou parce que le gouvernement voudrait promulguer en vitesse par décrets des nouvelles lois liberticides.

Parce qu’on est, hélas, obligés de nous attendre à tout de la part d’un gouvernement qui a tellement menti, s’est tellement contredit et a commis tellement d’erreurs de jugement, d’appréciation et de prévisions qu’il n’est plus possible d’avoir la moindre confiance en lui.
Et ça justifie toutes les accusations d’incompétence que nous proférons contre lui depuis plus d’un an.

Le gouvernement trouve actuellement des motifs pour déconfiner lentement et rendre aux Français des parcelles des libertés qu’il leur a volées, en se justifiant par l’avis du Conseil scientifique dont il a lui-même choisi les membres dociles.

Il s’est déjà servi d’eux pour justifier son manque total d’esprit d’initiative et de prévision et l’impréparation de l’État, notamment pour l’approvisionnement en moyens de protection : masques, gel, blouses, tests, thermomètres, etc.

Le confinement lui a donné l’occasion de constater que lorsque la majorité des Français est soumise à d’extrêmes contraintes, leur réaction n’est plus de combattre celles-ci pour sauver les libertés ou de simplement protester contre leur illégalité (3), mais d’exiger que chacun soit soumis à des contraintes au moins équivalentes.
D’où ces dénonciations honteuses de marcheurs solitaires en montagne ou sur une plage, d’une messe avec une poignée de fidèles, etc.

Le président y voit un terrain fertile pour l’instauration d’un régime totalitaire ; il est satisfait lorsque les citoyens préfèrent que l’oppression soit générale plutôt que de défendre leurs libertés.

Il faut se méfier aussi de sa propension à suivre en beaucoup de choses l’exemple de la dictature communiste chinoise, aux diktats de laquelle il se plie trop volontiers comme il vient de le faire en se retirant du soutien aux plaintes de l’Inde et de l’Australie contre la Chine. Macron s’en est vanté pendant sa campagne en 2017. « Je suis maoïstecar, pour Mao « un bon programme c’est ce qui marche » (cité par L’Express). 

L’Imprécateur
24 mai 2020

1 : Ceux qui touchent entre 10 et 20 000 €/mois + primes :
Ministre, 3 Secrétaires d’État, Directeur de cabinet, 3 sous-directeurs de cabinet, Chef de cabinet, 3 sous chefs de cabinet, 10 Conseillers…. Et tous les autres : 11 500 environ fonctionnaires pour un bilan de 35 000 morts environ.

2 : La Chine a donné 20 millions de $ pour la campagne de Tedros Adhanom Ghebreyesius à l’OMS, le Directeur Général, ex-ministre en Ethiopie et membre du Parti communiste révolutionnaire éthiopien, rattaché au PCC maoïste. Ça crée des liens ! La Chine verse très peu au budget de l’ONU, mais beaucoup pour acheter les présidents et membres des organismes onusiens. Une enquête est demandée par plusieurs pays.

3 : L’attestation d’autorisation de circuler dérogatoire est le modèle de l’acte officiel illégal. Rien n’autorise à rédiger soi même, surtout à la main, un document qui a valeur légale et peut donner lieu à des sanctions, voire un emprisonnement au bout de 4 sanctions à 135 € dans le mois. Pourquoi pas se rédiger soi-même une carte d’identité ou un passeport ?
De plus, la Police n’avait aucun mandat légal (c’est le rôle du juge) pour interpréter ce qui est permis et interdit avec cette attestation, comme de demander le ticket de caisse correspondant au contenu du sac de courses, ou orienter vers un magasin plutôt qu’un autre.
                                                                                                        

0 0 votes
Évaluation de l'article
3 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Gloriamaris
Gloriamaris
5 juin 2020 16 h 02 min

La dernière phrase de l’article est terrifiante :  » « Je suis maoïste … car, pour Mao « un bon programme c’est ce qui marche »… » Même si, pour qu’il marche, il faut imposer au Peuple des mesures dictatoriales avec l’aide des médias télé-radio-papier, de l’immense majorité des juges  » murs des cons  » et biens sûrs des  » polices  » verbalisatrices.

Claude Roland
Claude Roland
26 mai 2020 8 h 15 min

Tout est dit ! Ce qui correspond à ce que je dis à mes patients depuis 2 mois. Actuellement, les chacal s’en prennent au Bigeard de la médecine, le Dr Raoult, avec à la main leur étude biaisée du Lancet qui ne mérite plus ma confiance. Mais ce qui est le plus à vomir c’est ce que dit judicieusement Mr L’imprécateur : « Le confinement lui a donné l’occasion de constater que lorsque la majorité des Français est soumise à d’extrêmes contraintes, leur réaction n’est plus de combattre celles-ci pour sauver les libertés ou de simplement protester contre leur illégalité (3),… Lire la suite »

Dissident
Dissident
24 mai 2020 17 h 07 min

Cette triste période restera dans les anales comme le test réussi grandeur nature de la soumission d’un peuple à une dictature bureaucratique délétère.
Les français survivants n’en sortent pas grandis…

blank