CHINE : LA FIN DE L’OMERTA ? (Hélène Panzera / L’Imprécateur)

DEUX RAPPORTS OFFICIELS QUI OSENT ENFIN DIRE LA VERITE !

Le sénateur André Gattolin informe le Sénat et les Français, dans un rapport qui rompt le silence : « Très vite nous nous sommes rendu compte que la Chine occupait 90% des sujets d’influence, d’ingérence et d’interférence dans le monde universitaire. Le virus du PCC a muté et est désormais dangereux, non seulement pour le peuple Chinois mais pour l’ensemble de la planète. » (Propos recueillis par NTD-TV).

Ce rapport du Sénat vient compléter celui de l’IRSEM (École Militaire).

 

GATTOLIN DÉNONCE LE MIXAGE CHINE-UNIVERSITÉS FRANÇAISES

André Gattolin, invité à l’émission Esprit français, développe les éléments de ce rapport. Précédemment, il avait pris position au Sommet mondial sur la lutte et la prévention des prélèvements forcés d’organes par des ONG Internationales (DAFOH, Comité des Droit de l’Homme de l’ONU) sur le thème des Crimes contre l’Humanité. Le Parti Communiste Chinois (PCC) a été vertement mis en accusation par cinq journalistes et de nombreux spécialistes pour la pratique inhumaine du prélèvement forcé d’organes sans anesthésie sur des innocents.

Cette fois, André Gattolin traite de l’asservissement par le PCC des universités françaises, infiltrées à leur insu par la pensée maoïste et gratifiant le régime de Pékin. Les multiples Associations d’étudiants et chercheurs chinois, les Instituts Confucius, servent d’outils dans cette guerre d’informations au service de l’Armée Populaire de Libération, qui n’est pas une armée, mais le bras armé du Parti.

Synthèse du rapport de l’IRSEM          

blank

LE PLAN MACHIAVELIQUE DE LA CHINE

LE RAPPORT DE L’ISREM : l’émission Nouvel Horizon de NTD-TV, analyse et résume pour vous, les éléments à retenir sur le rôle éminemment nocif de la Chine, révélant la structure et ses stratégies pour infiltrer le monde. Ainsi que le Soft Power, pour que les esprits acceptent sa pensée rouge en vue de son projet d’hégémonie mondiale pour 2049.

Voici quelques extraits de ce rapport détaillé qui révèle un plan « diabolique » hors norme  :

§ 31 : Le Front Uni est un organe de supervision et de coordination présent en Chine comme à l’étranger, qui identifie et classifie les ennemis ou amis potentiels du Parti.

Omniprésent, il manipule, et parfois enrichit, des personnalités publiques et politiques comme, en France, J.P Raffarin, Emmanuel Macron, Édouard Philippe et bien d’autres, à partir de leurs profils stockés et exploités dans une grande base de données (voir la liste impressionnante dressée par Jean Robin).

Le Front Uni agit dans la politique, l’économie, la recherche, l’éducation, la culture, etc. et aussi par ses « clubs » sous tutelle du Renseignement chinois, comme France-China Foundation, China business club, Shangaï club… dans lesquels tous les étudiants sortis de Science Po, ENA, etc. se précipitent pour devenir Young leaders quand Raffarin et d’autres y sont Seniors. Et autant d’agents de l’espionnage chinois.

§ 32 : La stratégie des Trois Guerres

Ce titre confirme le fait que la Chine communiste n’est pas dans un rapport d’amitié avec les pays du Monde, mais dans un rapport guerrier en vue de leur conquête.

§ 321 : La guerre de l’opinion publique cible l’orientation cognitive des masses populaires ; l’objectif étant d’exciter leurs émotions et contraindre leurs comportements. 

Il faut priver l’opinion de toute analyse logique qui lui permettrait de comprendre le danger chinois.

§ 322 : La guerre psychologique vise elle, à démoraliser, dissuader, faire douter, voire terroriser les masses pour briser le lien de confiance entre gouvernement et gouvernés et perturber l’ordre décisionnel du pays ennemi.

§ 323 : La guerre du Droit consiste à faire usage d’une interprétation révisionniste du droit. Elle est utilisée comme arme d’influence pour dissuader, attaquer (ou contre-attaquer), contraindre ou sanctionner.

Il faut créer une situation révisionniste du droit national et international.
Trois phases : dissuader, contraindre, attaquer. Ceci pour imposer à terme les lois et les normes communistes chinoises, faire accepter les Routes de la soie, présentées comme une opportunité commerciale à saisir, alors qu’avec leur « collier » de bases militaires (Xi Jinping l’appelle « le collier de perles »), il s’agit d’une vaste et sournoise opération (inspirée de la doctrine de la guerre de Sun Tzu) dont le but final de domination militaire
.

La base 311 est dédiée à la stratégie des trois guerres, ciblant notamment Taïwan et les Etats-Unis.

Le « bureau 610 », qualifié de Gestapo, compterait environ 15 000 personnes en Chine comme à l’étranger, avec un membre dans chaque mission diplomatique, pour détecter, ficher et persécuter les adeptes du mouvement Falun Gong et dissuader les gouvernements étrangers d’entretenir toute relation avec eux.

Enfin, le Ministère de la Sécurité d’État s’occupe de créer une base colossale de données pour ficher et contrôler la population du Monde entier et la préparer à a domination par la secte communiste maoïste qui domine déjà la Chine.

André Gattolin, nous laisse une note positive. Il dit que, derrière un silence apparent, le président est sur ses gardes. Peut-être ces deux rapports induiront-ils un changement significatif de la gauche française, de l’extrême gauche à LREM qui ne s’est cantonnée jusqu’à présent qu’à se réjouir de ce qu’elle voit superficiellement et à court terme : une prospérité personnelle, à l’opposé que tous ceux qui connaissent vraiment la Chine engendrant un avenir d’esclavage et de misère pour l’humanité.

Sans oublier la presse mondiale, pour laquelle la Chine déverse des milliards de $ (à l’exception, en France, de Valeurs Actuelles), qui ne fait rien pour enquêter sur cette monstrueuse conquête silencieuse qui se trame.

Même chose pour dénoncer le prélèvement d’organes, la colonisation du Tibet, du Sud Mongolie et du Kazakhstan oriental (Xi Jiang) et celle de la totalité de l’Afrique (à la seule exception du Centre-Afrique). De plus elle présente Taiwan comme une terre autrefois chinoise, alors qu’un recensement récent à prouvé qu’il n’y a que 2 % de Chinois du continent résidents, et quelques descendants de l’armée de Tchang Kai Cheik, les autochtones étant la famille originelle des Philippins.

Hélène Panzera (journaliste)
L’Imprécateur

13 octobre 2021.

blank   

 

 

  

5 3 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
0
Votre commentaire serait appréciéx
()
x
blank