VÉRAN SE CROIT AUTORISÉ A DONNER DES ORDRES AUX MAIRES ÉLUS ! (L’Imprécateur)

Je ne qualifierai pas la décision du maire de Cannes – (David Lisnard) je regrette qu’il l’ait fait de manière autonome sans alerter ni la direction générale de l’ARS ni même le préfet, ni même les soignants qui sont mobilisés pour vacciner à Cannes et partout ailleurs en France.

Je suis certain, parce que je le sais, que l’on peut trouver à Cannes, des personnes âgées de 85, 90 ans, qui n’ont pas encore été vaccinées comme partout ailleurs en France et qui ne comprendront pas que des personnes de plus de 50 ans en très bonne santé, puissent avoir un rendez-vous.

Je préfère les élus qui se battent pour aller chercher, chez eux s’il le faut, les personnes à protéger, ce sont elles qu’il faut protéger en priorité.

Je le dis, la vaccination des 50 ans et plus sans comorbidités ne se fera pas à Cannes, pas tant qu’elle n’aura pas été décidée au niveau national pour toute la population et donc pas tant que nous n’aurons pas protégé la totalité des personnes fragiles et vulnérables « 

Olivier Véran

Je ne qualifierai pas la lettre de ce ministre de la santé par protection présidentielle (car son diplôme de médecine, douteux, semble avoir été essentiellement dû à sa qualité de représentant UNEF pour la Faculté de médecine), mais il me paraît nécessaire de lui expliquer pourquoi la grande majorité de Français le voit comme tel « .

David Lisnard, maire de Cannes, et son épouse

 

 

LE MINISTRE CONFOND MAIRE ET « PETIT FONCTIONNAIRE »

Dans le premier paragraphe de sa lettre au maire de Cannes, Olivier Véran lui reproche de ne pas avoir prévenu la direction de l’ARS, le préfet et les soignants de sa décision d’autoriser les citoyens de la commune dont il est le maire, ceux âgés de plus de 50 ans, à se présenter au vaccinodrome local.

Le maire est chargé, suivant les articles L2122-18, L2122-21, L2122-22 du CCGT ‘Code général des collectivités territoriales) « d’administrer la commune, d’exécuter les décisions du conseil municipal, d’exercer par délégation des attributions du conseil municipal et d’exercer les pouvoirs de police administrative.

Dans les communes, l’État ne délègue pas de représentants dotés de compétences générales, comme il le fait avec les préfets dans les départements et les régions. C’est le maire qui est chargé de remplir, au nom de l’État sous l’autorité du préfet ou du procureur de la République, certaines fonctions administratives et judiciaires :

– sous l’autorité du préfet, publication des lois et règlements, organisation des élections, légalisation des signatures ;

– sous l’autorité du procureur de la République, le maire est officier d’état civil et officier de police judiciaire.

D’où monsieur Véran tient-il donc que le maire est tenu d’informer l’ARS locale dont le millier de fonctionnaires ont un rendement à peu près équivalent à celui d’une éolienne, ou le préfet, chaque fois qu’il invite les joueurs de boules, les obèses, les plus de cinquante ans ou qui que ce soit d’autre à se présenter à la vaccination ?

LE MINISTRE EST « CERTAIN » QU’IL Y A  DES VIEUX NON-VACCINÉS… « PARCE QU’IL LE SAIT »

blank« Je suis certain parce que je le sais, que l’on peut trouver à Cannes, des personnes âgées de 85, 90 ans, qui n’ont pas encore été vaccinées comme partout ailleurs en France et qui ne comprendront pas que des personnes de plus de 50 ans en très bonne santé, puissent avoir un rendez-vous ».

Le ministre est certain « parce qu’il sait » ! Admirable ! Un vrai miracle ! Puis-je lui conseiller la lecture du livre de Guy Sorman « Les vrais penseurs de notre temps » : Einstein, Ernst Nolte, Claude Lévi-Strauss… Tous concluent sans exception, après avoir exposé leur théorie, qu’ils savent beaucoup de choses mais savent aussi qu’ils ne peuvent en être certains parce que dans six mois, six ans, soixante ans, un jeune viendra expliquer qu’ils se sont trompés et une nouvelle théorie enterrera la leur.
Quand on a un esprit scientifique, on sait en fonction des connaissances de l’époque, mais on n’est jamais certain.

Cela dit, le ministre a pour une fois raison sur un détail, il y a effectivement partout en France des 85, 90 ans non vaccinés. Mais ce n’est pas parce qu’ils ne pouvaient pas l’être, ils ont été les premiers en 2020 à être invités à la vaccination. S’ils ne sont pas vaccinés, c’est parce qu’ils n’ont pas voulu l’être après s’être informés ou avoir été informés par leurs proches, ailleurs que dans propagande gouvernementale diffusée par la presse subventionnée qui refusent (propagande et presse) de donner l’information, sur la vraie nature du test expérimental injecté sous la fausse appellation de « vaccin anti -covid 19 », sur les conditions à remplir pour être piqué sans risque de détériorer son état naturel de bonne santé et sur les effets secondaires nocifs ou mortels potentiels.
Ce que la Convention d’Oviedo  et la loi française exigent et que le gouvernement et les laboratoires n’ont pas fait.

Et il serait normal que les 85-90 ans ne comprennent pas que des personnes de plus de 50 ans en très bonne santé puissent avoir un rendez-vous puisqu’étant en très bonne santé, elles ne sont pas contaminées par Covid-19 et n’ont donc pas besoin d’un vaccin, surtout quand toutes les études scientifiques sérieuses montrent qu’il ne protège pas et n’empêche pas la transmission de la Covid.

D’autant plus si elles sont âgées, car tous les médecins compétents savent que les personnes âgées ont des taux d’anticorps élevés qui assurent leur immunité.

Par contre, si elles sont vaccinées et infectées Covid dans les semaines qui suivent, elles savent, grâce aux informations des Services nationaux de Santé de pays comme Norvège, Israël et d’autres, que leur risque de mortalité est quatre fois plus élevée si elles ont été contaminées Covid en étant vaccinées que s’elles l’avaient été sans être vaccinées.

LE RAPPORT ATIH RÉVÈLE UN MENSONGE GOUVERNEMENTAL

Cela dit, ce qui menace le plus la crédibilité déjà largement compromise du ministre, de son ministère, du directeur de la Santé, du conseil scientifique, du conseil de défense et du président lui-même, ce sont les révélations du rapport de l’ATIH (Agence Technique de l’Information sur les Hospitalisations).

Il vient de sortir et révèle qu’ils ont énormément menti sur Covid-19 durant toute l’année 2020.

Ils ont gonflé toutes les statistiques Covid sur les hospitalisations, notamment celles sur les hospitalisations pour réanimation, pour créer un climat de peur dans la population et de terreur pour les plus âgés, justifiant ainsi une campagne de vaccination avec des produits expérimentaux baptisés abusivement « vaccins » qui se révèlent dangereux pour la santé et incapables d’agir sur Covid, sinon à la marge.

En 2020, les hospitalisations en réanimation pour cause de Covid n’ont représenté que 5 % des cas au pire de la crise, et en moyenne 2 % des hospitalisations sur l’année entière.

Comme les durées d’hospitalisation ont été plus longues pour les malades Covid, il faut approximativement doubler les 2 et 5 %. Mais même avec 4 et 10 %, on serait loin d’une catastrophe, si, en même temps, 5 800 lits n’avaient pas été fermés dans les hôpitaux pour créer artificiellement une situation de manque de lits « pour cause de Covid », et aujourd’hui « à cause des non-vaccinés ».
Mais le gouvernement donne pour raison « le manque de personnel soignant ».

C’est sans aucun doute pour ce motif du manque de personnel soignant que des dizaines de milliers d’autres viennent d’être licenciés ?

Écoutez Martin Blachier sur LCP résumer le rapport ATIH (à partir de la minute 56) dans la vidéo ci-dessous :

http://www.autochtonisme.com/2021/11/enorme-martin-blachier-et-l-atih-pulverisent-le-covidisme-video.html?

L’Imprécateur

13 novembre 2021

blank

5 3 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Bercheny
Bercheny
22 novembre 2021 17 h 15 min

l’avant dernière porte paroles de ce «  gouvernement «  la dénommée si beth ( je ne sais pas comment ça s’écrit je m’en fous ) donc j’en suis toujours resté à ce qu’elle avait répondu lors d’un interview a l’époque
«  je mens pour protéger mon président «  et donc forcément ce gouvernement par la même occasion
Sorti de là , à part le rappeler régulièrement, il n’y a rien à analyser ni expliquer…LRM du patron au dernier des larbins , utilisent sans vergogne , le mensonge à toutes les sauces .

1
0
Votre commentaire serait appréciéx
()
x
blank