LA HAINE EST DE GAUCHE (L’Imprécateur)

LA GAUCHE VOUS REDONNE LE DROIT DE HAÏR ET DE TUER

Surprenant virage à 180° de la gauche.

Depuis des années, elle nous serine la rengaine « SURTOUT PAS D’AMALGAME » après chaque attaque à main armée, chaque viol, chaque égorgement au couteau commis par un arabe, un africain, un musulman, un migrant, un jeune des cités seul ou en bande pour une « tournante »…

Et il y a des milliers de ces attaques et crimes chaque année en France.

Pas d’amalgame avec quoi ? La couleur de peau, la race, la religion.
Sinon, cela prouve que vous êtres intolérant, raciste, d’extrême droite, anti progressiste, fasciste. Bref, une ordure qui ne mérite pas de vivre au paradis socialiste (ou nazi puisque les deux ont la même source marxiste, comme l’a prouvé le pacte Hitler-Staline dans les années 1935-1941).

Que la victime soit un homme, une femme, une jeune fille, un enfant, peu importe. Mais si la victime est blanche, la gauche soutient qu’il est normal qu’elle ait été tuée pour venger la colonisation que les gens de couleur ont subie des occidentaux aux siècles passés. Leurs enfants n’ont qu’à payer pour leurs ancêtres partis outre-mer apporter aux peuples tropicaux routes, ponts, ports, aéroports, villes, écoles, hôpitaux, cultures agricoles et espèces nouvelles de bétails pour les nourrir ; mais aussi la fin des guerres tribales permanentes et du cannibalisme, une meilleure santé et plus longue durée de vie, une éducation et l’ouverture sur le monde et plus les religions, telles que christianisme et socialisme.

Rappelons à la gauche que c’est elle qui lancé le mouvement colonial au XIXème siècle*.

Il fallait absolument sortir « ces pauvres gens… ces êtres qui nous sont inférieurs » de la misère, de la guerre des maladies et de l’esclavage, d’abord africain puis aggravé par le trafic musulman d’esclaves pour l’exportation.

Un trafic islamique bien plus féroce que le trafic vers les Amériques, puisqu’il n’y a pas de population descendant des esclaves dans les pays musulmans** alors qu’il y a des dizaines de millions de descendants d’esclaves afro-américains

Vous devez déclarer à la presse que le violeur ou le tueur « n’aura pas [votre]  haine« . Surtout ne pas parler de vengeance pour faire payer à l’homme de couleur son crime sordide, ne pas accuser l’imam qui a enrégimenté l’assassin, lui a enseigné la sanctification de la violence islamique, il peut continuer de la prêcher librement au nom du Coran.
Vous pouvez cependant déposer, sur le lieu de l’attaque où est tombée la victime, fleurs et bougies, peluches et petits mots de compassion. Cà, c’est toléré par la gauche…

LE DROIT DE HAÏR N’EXISTE QUE S’IL VISE LES RUSSES ET LA DROITE

Soudain, donc, la haine est devenue recommandée, ainsi que la promesse de vengeance.

Amalgamer la couleur de la peau du tueur avec sa race, sa religion, son nationalisme patriotique, n’est plus un péché mortel, puisque la victime est blanche. Il est blanc ce salaud, il faut le haïr, le menacer de mort, le vomir.

Même Facebook, qui censurait toute expression de haine, de racisme, d’allusion à la couleur de peau ou à la religion, a retourné sa veste et autorise maintenant la haine des Russes et surtout de leur chef, Poutine.

On peut licencier les musiciens, les artistes russes, interdire la lecture de Soljenitsyne, de Dostoïevski, l’écoute de Rimski-Korsakov, de Borodine et de Balakirev. Il est recommandé de faire un amalgame de tous les Russes, même ceux de la Sibérie riveraine du Pacifique : tous des fumiers, même les chevaux et les chats interdit d’exposition !

Il y a, à gauche, une surenchère permanente dans la haine et le racisme anti-blanc et même multicolore puisqu’il y a des millions de Russes asiatiques en Sibérie et arabophones, turcophones, musulmans, etc… dans les républiques sud de la Fédération de Russie.

Alors, pourquoi cette haine et ce racisme ? Pourquoi ? Qu’ont-ils fait de si horrible ?

TRAHIS PAR LES OCCIDENTAUX, LES RUSSES SE DÉFENDENT

Ils ont constaté que les pays européens vassaux des Etats-Unis et donneurs de leçons d’humanisme et de morale au monde entier, ont violé deux accords de paix internationaux et laissé faire un début de génocide dans l’est ukrainien par un dictateur qui n’hésite pas à utiliser des milices néo-nazies pour réprimer les velléités d’indépendance des populations russophones.

Il est vrai qu’en cette période historique de globalisation marxiste et chinoise par les mondialistes schwabiens, la notion d’indépendance d’un peuple est devenue complètement ringarde, obsolète, « beurk » pour la gauche. Il y a quelques années encore, elle la réclamait à cor et à cris pour les ex-colonies françaises qui pourtant ont toutes changé de statut, ces pays ayant tous des présidents de la couleur de peau de la population locale, comme en Calédonie, en Polynésie, Saint Pierre et Miquelon, etc.

L’ACCORD INTERNATIONAL DE 1991 SUR L’OTAN EST VIOLÉ

Le premier accord violé par l’Occident sous tutelle US est celui du 6 mars 1991, peu après l’effondrement du communisme soviétique, signé entre les Etats-Unis, l’Angleterre, l’Allemagne, la France et la Russie.

Il fixait la limite Est de l’action de l’OTAN, bras armé des États-Unis en Europe, à la rive Est de l’Oder et de la Neisse, fleuve et rivière séparant l’Allemagne de la Pologne.

L’OTAN avait interdiction d’implanter ses bases militaires dans les pays limitrophes de la Russie comme la Finlande, les pays Baltes, la Pologne, la Roumanie et l’Ukraine à l’Ouest.

De même, les Etats-Unis refusent des bases proches de leurs frontières Sud, comme ils l’ont fait à Cuba. L’objectif est de donner le temps au pays de réagir à un tir de missiles provenant d’un pays frontalier.

Or, l’OTAN a violé cet accord en implantant plus de dix bases à missiles nucléaires dans ces pays, à l’exception de la Finlande, qui a respecté la neutralité, et l’Ukraine (ne faisant pas partie de l’OTAN).

Seule la Russie a protesté contre cette violation de l’accord ; les Etats-Unis de Trump l’avait fait aussi, mais Biden l’a encouragée.

L’UKRAINE POLITIQUEMENT COLONISÉE PAR LES USA ? C’EST BIEN…

L’Ukraine a été quasiment colonisée par les Américains après que la CIA ait noyauté la révolution Orange de 2004 (en fait un coup d’état), qui permit l’élection à la présidence du pro-européen Viktor Iouchtchenko et marqua pour la première fois dans l’histoire une prise de distance avec la Russie, l’Ukraine ayant jusque là toujours été proche alliée de la Russie.

Ce fut aussi l’intervention dans l’économie ukrainienne de la famille Biden, père et fils. Ce qui créa des tensions sur le gaz dès 2006.

En 2010 un pro-russe, Viktor Ianoukovytch reprend la présidence et son gouvernement refuse de signer un accord de rapprochement avec l’Union Européenne. Mais il est renversé par un nouveau mouvement dit Maïdan, lui aussi noyauté par la CIA. Commence la période de tension entre l’Ouest, ukrainien agricole pro-européen, et le Sud-est industriel et pro-russe.

Le 10 mars 2014 la Crimée russe, dont Nikita Krouchtchev avait fait cadeau à l’Ukraine, proclame son indépendance. Mais le 27 mars la majorité de l’Assemblée de l’ONU – encore sous influence américaine, et pas encore chinoise comme aujourd’hui -, condamne cette indépendance à une faible majorité de 100 oui, 93 non.

Le 20 mai 2019 un clown, Volodymyr Oleksandrovytch Zelensky, s’exhibant nu dans un cabaret pour jouer de la guitare ou l’hymne national ukrainien sur un piano avec son sexe – mais Young Leader globaliste de Schwab et pro-USA – est élu président.

La guerre du Donbass éclate, les bombardements ukrainiens et au sol la milice pro-nazie Azov y font plus de dix mille morts.
Puis la guerre se transforme en guerre « de basse intensité » provoquant le départ de plus de 800 000 personnes dont 600 000 vers leurs pays d’origine, la Russie et les pays Baltes. Seule la milice pro-nazie Azov continue les meurtres.
En mars 2022, Poutine décide d’intervenir militairement pour arrêter le massacre. Mais curieusement, étonnante prémonition, Joe Biden avait recommandé dès janvier 2022 aux familles américaines de l’ambassade US à Kiev de quitter le pays.

L’ACCORD INTERNATIONAL DE MINSK EST VIOLÉ PAR ZELENSKY

Deuxième viol par l’Occident et l’OTAN : le 5 septembre 2014, un Accord entre la Russie, l’Ukraine et les deux Républiques de Donetsk et Lougansk est signé à Minsk en Biélorussie sous les auspices de l’OSCE. L’OSCE est la seule institution où la Russie, les États-Unis, le Canada, tous les pays d’Europe et d’Asie centrale, peuvent dialoguer directement dans un cadre multilatéral et sur un pied d’égalité.

Cet « accord de Minsk » prévoyait la neutralité des républiques russophones dissidentes de l’Est ukrainien. Mais Zelensky n’en voulait pas et l’armée ukrainienne continua ses exactions meurtrières au Donbass sans que les USA tout puissants en Ukraine, ni l’Union Européenne, tous deux membres de l’OSCE  ne fassent quoi que ce soit pour l’empêcher.
Vladimir Poutine considéra pour la seconde fois que les Occidentaux étaient incapables de tenir leur parole, pourtant contresignée dans un accord international.

Voilà comment, en quelques mois, la gauche marxiste à viré à 180°, reniant ses convictions antiracistes, laïcistes et anti-colonialistes.

L’Imprécateur
19/3/2022

* « La première forme de la colonisation, c’est celle qui offre un asile et du travail au surcroît de population des pays pauvres ou de ceux qui renferment une population exubérante » (Jules Ferry – 1965)

** Avant de partir pour les pays arabes, les esclaves mâles étaient toujours châtrés, les descendants que l’on peut y voir proviennent de grossesses de jeunes esclaves africaines engrossées par leurs maîtres musulmans.

blank

 

 

 

blank

 982 total views,  6 views today

5 5 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Domi2
Domi2
28 mars 2022 16 h 31 min

Bonjour, Mes sources sont fiables…pourriez vous creuser ces constats pour en faire un article SVP Le président US Biden est un terrible renégat : il a en deuxième ligne favorisé la guerre en Ukraine 1.en faisant miroiter au naïf Zelenski la possibilité de rentrer dans l’Otan 2. En poussant les inféodés comme Macron et Merckel à ne pas respecter les accords de Minsk. Le seul but : exaspérer Poutine . Tout le monde le sait mais personne n’ose le dire. L’intérêt économique est le seul but poursuivi par Biden dans droite ligne US( les morts sont un dommage collatéral : comme le « bloody Bush », il… Lire la suite »

Dissident
Dissident
20 mars 2022 17 h 42 min

Zelensky le magicien qui transforme un banal piano en piano à queue, « young leader » !
Je m’interroge, il les sélectionne comment le schwab ses mignons ?

2
0
Votre commentaire serait appréciéx
blank