EDITO 679 – LA LONGUE MARCHE DE LA SUBVERSION GAUCHISTE (Xavier Jesu)

De mai 68 à juillet 2023 :

La longue marche de la subversion gauchiste 

En 1968, les manifestations avaient fait près de 2 000 blessés chez les policiers et gendarmes pour environ 500 000 manifestants (la préfecture de police en dénombrait 230 000 et l’ORTF 171 000)

Les émeutes de juin 2023 ont fait 700 blessés chez les forces de l’ordre et une personne décédée par une balle perdue d’un émeutier.
D’après Pierre Brochand (ex-DGSE), il y a eu entre 100 000 et 200 000 émeutiers (que je préfère finalement appeler « voyous sauvages »).

Les manifestations de Sainte Soline ont fait 47 blessés côté gendarmes pour environ 15 000 manifestants

Les émeutes de 2005 avaient fait 149 blessés chez les forces de l’ordre mais, à ce moment-là, seules les banlieues étaient touchées. On ne sait pas trop dire combien il y avait de « voyous sauvages ».

Pourquoi ce récapitulatif ? Tout simplement pour montrer que la proportion de blessés chez nos forces de l’ordre, que nous saluons et soutenons au passage, n’a pas baissé malgré les évolutions dans les tenues qu’ils portent maintenant.

Or, pendant les manifestations de 1968, l’équipement des gendarmes se composait d’un fusil MAS 36 (sans sa baïonnette) et d’un casque modèle 1951, dépourvu de visière. Quant à la tenue, elle était quasiment identique à celle des gendarmes départementaux : vareuse, pantalon bleu à galon noir, rangers, chemise bleue, cravate et baudrier.
En 2023, on aurait presque envie d’en rire si la réalité ne nous rattrapait pas brutalement. Aujourd’hui, la tenue anti-émeute les rapproche plus de l’image de « robocop » que des gendarmes de St Tropez.

Dans les années 1970, la police d’Allemagne de l’ouest s’équipait de boucliers…  en rotin.

Heureusement, depuis 1968, les tenues ont techniquement beaucoup évolué (robustesse, efficacité et poids limité à 8 kg).

Alors, s’ils sont mieux protégés et qu’il y a autant de blessés, c’est que les manifestants d’aujourd’hui (black blocs, antifas ou « voyous sauvages ») sont bien plus violents qu’avant.

La différence majeure entre 1968 et 2023, c’est que la voyoucratie gauchiste veut « tuer » du flic.

Cette montée de la violence, entretenue et soutenue de façon totalement inadmissible par l’extrême-gauche-nupesienne du Duce Mélenchoni, peut faire craindre un embrasement de Paris et de tout le reste de la France, si la droite patriotique venait à prendre le pouvoir en 2027. Je précise bien « prendre », sous-entendu par les urnes, et non pas « usurper » comme en rêve secrètement le Lider Maximo à la française ainsi que ses sbires de l’Assemblée Nationale en claquettes-chaussettes. Il nous ressortira la « peste brune, le bruit des bottes et le danger néo-nazi » en laissant les hordes de sauvages détruire le pays, piller les magasins et tuer les Français à la machette pour les plus pauvres ou à la kalachnikov pour les chefs de gangs. Il « travestira la vérité pour exciter les sots ». Le premier mensonge étant le racisme supposé de la police.

En 2010, suite à une étude demandée par Nicolas Sarkozy, on dénombrait un policier sur dix d’origine étrangère. Treize ans plus tard, on peut imaginer que cette proportion a largement augmenté. Mais pour notre Robespierriste d’opérette, « le racisme dans la police est dorénavant une cause reconnue par les gens normaux » (source : blog de Mélenchon).
Les gens normaux : comme Louis Boyard ou Sandrine Rousseau ?

Il faut rester extrêmement vigilant avec les sorties à caractère insurrectionnel du chef des islamo-gauchistes. Son armée à lui est composée de ceux qui jettent des pavés, des cocktails molotov ou des mortiers d’artifice sur les représentants de l’ordre républicain, qui détruisent les bâtiments publics, pillent les commerces, mettent des voiles sur leurs femmes, démolissent des banques et crient leur haine du capital après avoir rangé la carte bancaire de leur père ou de leur mère dans leur portefeuille made in China. 

Xavier Jesu

17/7/2023

 

4 Commentaires

  1. Merci à Dany le Rouge qui a été formaté chez les ricains pour foutre la France en l’air en 68 ! Pape Ndiyayé est lui aussi arrivé tout droit des USA, et Macron l’a foutu à l’éducation nationale !!! Il vient d’être viré mais son remplaçant sort de la cage aux folles et ne fera pas remonter le niveau scolaire des petits Français (blancs).
    La France est au fond du gouffre et je ne vois personne à l’horizon capable de la sauver.

  2. Je pense que les appels incantatoires de La France Immigrée relèvent de l’application de l’article 412-6 du Code pénal :
    “Le fait de diriger ou d’organiser un mouvement insurrectionnel est puni de la détention criminelle à perpétuité et de 750 000 euros d’amende.”
    Seul problème : quand on lit les dernières déclarations du SNM (qui aurait dû être dissous depuis bien longtemps, en particulier depuis le “mur des cons”), on peut douter de trouver des magistrats suffisamment c***llus pour appliquer ce traitement radical à la Méluche et à ses acolytes, en dépit des risques encourus de voir un embrasement général des enclaves musulmanes avec emploi des réserves d’armes de guerre des caïds de la drogue.
    Et si une telle situation devait se développer, quelles seraient les actions du régime : soumission et rédition aux insurgés ou proclamation de l’état de siège avec tous les moyens impliqués, en particulier l’armement de nos vénérables VBRG et de blindés plus modernes tels que les Griffons ou des Centaures. Mais cette fois, les tourelleaux ne devront pas rester vides…

  3. Ce n’est pas une “anecdote”, hélas. Ces individus se croient chez eux et tout-puissants, puisque la police (qui “tue”) est dénigrée par certains élus du peuple qui roulent pour l’islamogauchisme et que les juges relâchent gentiment la plupart des interpellés. Notre rôle ici est de donner de l’audience à tous ces faits, de plus en plus nombreux, qui transforment peu à peu la France en champ de bataille.

  4. Vous comparez Mélenchon au Duce ; il était pas bien méchant… Moi, je le compare à Pol-Pot et ses khmers rouges et aussi verts. Ce qu’ils ferait serait suivre l’exemple du Cambodge.
    Je m’élève toujours contre l’inconscience totale des moutons qui veulent à tout prix rester sereins et espérer en une belle solution politique à la Walt Disney tout en avalant antidépresseurs et anxiolytiques. Et ils croient ainsi conjurer le destins fatal du pays. Le réveil sera terrible quand ils frapperont à la porte des gens et qu’ils la défonceront, armes à la main…

    Pour l’anecdote, des amis de mon gendre ont eu une visite violente un soir tard de deux individus “Suédois” cagoulés qui, après avoir frappé à la porte sont entrés en trombe les menaçant et cherchant une personne. En fait ils s’étaient trompés d’appartement au lieu d’aller chez le voisin réclamer leur dû. Du coup, l’ami de mon gendre et sa compagne sont restés traumatisés et ne dorment plus la nuit depuis. Alors imaginez pire…
    Certains feraient bien de revoir le film “La déchirure”. Tout pays peut basculer dans l’horreur, même en 2023…

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié apres contrôle.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.