LA SUPERCHERIE DE MANUEL VALLS (Olivier Patio)

Peut être une image de 1 personne et texte qui dit ’«Sur l'Ukraine, Sarkozy a tort toute posture de faiblesse de l'Occident éloignera la paix»> Pe attaqué s'impose vouloir négocier frontières Ukraine place Ukrainiens qu'àrétablir dans MANUEL VALLS Pour l'ancien premier ministre, les récentes position Sarkozy sservent l'Ukraine contours uable. Ukrainiens souten de'ues au.confitsontenfai paysenguerrequ'a destin’
Manuel Valls vient de verser dans la supercherie et les impostures du discours de propagande occidental (OTAN + UE). Je reprends et conteste ici, quasiment point par point, les idées de sa dernière tribune publiée dans le Figaro pour “séduire” Emmanuel Macron et tous les partisans de l’escalade dans la guerre à l’Est de notre continent :
« Les ukrainiens se battent pour l’Union européenne ».
Faux : ils se battent pour le rétablissement de leurs frontières et contre un agresseur encerclé et endigué par l’OTAN.
« Le 24 février 2022, nous avons brutalement découvert le véritable projet de Vladimir Poutine : la reconstitution de l’Empire par la force ».
Faux : le régime russe entend préserver ses intérêts vitaux et stopper la progression de l’OTAN vers ses frontières. L’Alliance atlantique a repoussé en plusieurs étapes l’ancien rideau de fer plus à l’Est. Elle s’est étendue à l’Est, elle a développé ses alliances et gagné beaucoup de puissance face à la Russie, rompant ainsi « l’équilibre des forces ».
« Le président de la fédération faisait déjà état avant la guerre, et à dessein, du caractère éternellement russe de l’Ukraine et de sa nécessaire « dénazification », de l’unité indéfectible des deux peuples … Il a décidé de mettre en œuvre son funeste projet ».
Faux : les Etats-Unis ont entrepris depuis le début des années 2000 une vaste opération de séduction de l’Ukraine et de soutien à un pouvoir plutôt favorable pour arracher volontairement ce pays à l’influence russe. C’était l’objectif stratégique des américains.
« Comment aurions-nous pu imaginer que la guerre s’impose de nouveau sur le sol européen avec son cortège de victimes, de crimes atroces, de populations déplacées et de destructions ? ».
Faux : tout indiquait, depuis le sommet de l’OTAN à Bucarest en 2008, et les déclarations communes des pays membres sur la future adoption de l’Ukraine dans l’Alliance atlantique, qu’un grand choc militaire aurait lieu après les secousses en Géorgie (2008) et en Crimée (2014).
« Les conséquences humaines, géostratégiques et économiques sont considérables. »
Oui : il a raison. Elles sont considérables.
« Luc Ferry dans une chronique publiée dans Le Figaro affirme que Nicolas Sarkozy livre un « certain nombre de vérités avec une liberté de ton qui tranche sur le conformisme ambiant ».
Oui : il a raison.
« J’entends ceux qui, sincères, veulent éviter le pire. Ils craignent aussi et à juste titre les conséquences sur nos économies d’un conflit qui s’éternise ».
Certes. Mais ce n’est pas avec les bellicistes de salon qui plaident pour la guerre à outrance (sans la faire) et la montée aux extrêmes que nous gagnerons la paix et que nous irons dans le sens de la prospérité. La guerre use, fatigue et épuise même et surtout les démocraties.
« Deux propositions pour mettre un terme au conflit sont en fait avancées par l’ancien chef de l’État qui permettraient à la Russie d’en sortir comme grand vainqueur… Ne resterait aux deux pays en guerre qu’à organiser un « référendum incontestable pour entériner l’état de fait actuel » en Crimée, et aux alliés occidentaux de l’Ukraine de lui refuser d’intégrer l’Union européenne et l’Otan, pour ne pas alimenter la « paranoïa anti-occidentale » qui anime le dirigeant russe. »
Exact : Nicolas Sarkozy a entièrement raison. Et j’aurai apprécié que les Partis souverainistes et conservateurs disent la même chose !
« Mais ni Nicolas Sarkozy ni Luc Ferry n’avancent réellement de véritable solution équilibrée sinon d’abandonner l’Ukraine à son propre sort ou de lui faire accepter un territoire rogné. Et cela sans pour autant réduire l’appétit de Poutine qui, à la moindre occasion après un court répit, retrouverait ses pulsions conquérantes. »
Faux : la rhétorique occidentale tourne ici à plein régime. Elle vise à diaboliser le régime russe pour justifier des soutiens financiers prélevés sans compter sur les contribuables occidentaux, des livraisons d’armements, des formations et du renseignement au régime ukrainien corrompu.
« Nos messagers de la paix négligent l’essentiel : d’abord que la guerre a en fait commencé en 2014 avec l’annexion de la Crimée et d’une partie du Donbass ».
Faux : cette guerre a débuté avec l’intervention russe en Géorgie à l’été 2008 suite aux déclarations du sommet de l’OTAN à Budapest sur son désir d’intégrer l’Ukraine. Et Nicolas Sarkozy s’en souvient puisqu’il était parvenu à diminuer provisoirement le niveau de tension.
« C’est la résistance du peuple ukrainien mobilisé par le verbe de son président qui a empêché l’aboutissement de cette conquête et qui a surpris tout autant les Russes que les Occidentaux… ».
Inexact : si le patriotisme ukrainien est bien une réalité (que nous avons perdue en France à cause du fait séparatiste et de la fracturation de la cohésion nationale), l’Ukraine ne peut résister que grâce à notre aide. Son industrie est réduite à néant, comme ses armements et ses ressources. L’Ukraine seule ne peut plus faire la guerre.
« Avançant finalement que l’Ukraine serait une zone tampon entre l’Occident et la Russie, les défenseurs de ce mythe traduisent un fantasme géographique plus qu’une réalité géopolitique ».
Faux : La guerre est un rapport de force du réel, pas une illusion. Elle a vocation à agir sur la volonté de l’adversaire, à repousser des frontières et à changer les réalités géopolitiques. Si nous voulons la paix à l’Est, il faut admettre que l’Ukraine ne peut pas adhérer à l’UE et à l’OTAN et que ce pays doit servir de pont entre l’Occident et la Russie, notre plus grand voisin immédiat.
« Le peuple ukrainien, indépendant depuis 1991, affirme sa vocation démocratique, européenne et occidentale. La Russie a surtout contribué à consolider le destin occidental des Ukrainiens qui ont désormais le droit d’être membres de l’UE et de l’OTAN ».
Faux : ce peuple a été arraché à ses racines et à ses origines par les Etats-Unis comme les américains ont voulu le faire en Afghanistan, en Irak et comme ils entendent aussi le faire à Taïwan contre les intérêts chinois. Les américains organisent des guerres par procuration pour générer du « chaos profitable » à leurs intérêts.
« Lors de sa conférence aux ambassadeurs du 28 août 2023 à l’Élysée, le président Macron a confirmé avec justesse que la France poursuivrait son aide financière, militaire et humanitaire à l’Ukraine, réitérant son refus de voir la Russie gagner une telle guerre d’agression « violant de manière flagrante la souveraineté d’un État indépendant en Europe ». Le moment n’est effectivement pas aux atermoiements mais au contraire à l’accélération de livraisons de munitions, d’armes de précision à longue portée et d’avions de combat ».
Danger ! C’est la position qui peut conduire à la 3ème guerre mondiale ou à l’apocalypse nucléaire car la Russie est une puissance dotée ! Chacun doit bien comprendre que cette guerre coûteuse et meurtrière est ingagnable et que ce discours de Manuel Valls est irresponsable car le régime russe dispose du pouvoir égalisateur ou d’anéantissement de l’atome.
« C’est l’Occident et ses valeurs démocratiques que Poutine et ses alliés ultranationalistes attaquent à travers l’Ukraine. »
Faux : le régime russe affronte l’Occident décadent, tiraillé et ensauvagé par l’immigration saturante et l’islam conquérant.
« En s’éloignant du discours officiel tenu par le camp occidental, Nicolas Sarkozy ébranle le soutien de la communauté internationale et de la France et nourrit au contraire la propagande russe ».
Erreur Manuel Valls ! Nicolas Sarkozy a raison. Il a eu cet élan de lucidité, de discernement et de courage que la classe politique conformiste, soumise et alignée n’a plus (voir à ce sujet mon billet sur le courage perdu).
« Toute posture de faiblesse du camp occidental éloignera encore davantage la paix et la stabilité de nos voisins à l’Est et en Europe. Il en va désormais de la sauvegarde de notre civilisation, de notre liberté, du rayonnement de nos valeurs ».
Propagande ! L’Ukraine saignée et détruite a déjà perdu cette guerre. Le pays ne tient plus que grâce à son dopage par l’OTAN et l’UE. Quant à notre civilisation, ce n’est pas la Russie qui la menace mais l’offensive islamiste déjà engagée sur notre territoire national.
A la guerre, la désinformation est partout. Elle vient du régime russe, comme des pays membres de l’UE et de l’OTAN. A chacun ses actions d’influence, ses positions à défendre et ses éléments de langage qui fabriquent la propagande qui nous rend sourds et aveugles et qui nous assomme si nous n’y résistons pas.
En se soumettant à la pensée conforme, la plupart des oppositions politiques en France se sont enfermées dans une impasse. Elles ne sont désormais plus libres de s’exprimer sur le sujet de la guerre et suivent sans jamais les discuter ni les contester les décisions prises seul par Emmanuel Macron.

Olivier Patio

9 septembre 2023 

12 Commentaires

  1. Bonsoir,
    DE GAULLE avait raison de souhaiter une Europe de l’Atlantique à l’Oural.
    Les russes ont besoin de nos technologies y compris agricoles et nous avons besoin de leurs matières premières. Les russes ne sont pas à craindre! La Chine fait pression sur d’immenses territoires de l’extrême orient russe quasiment inhabités.L’Europe de l’Ouest plus la Russie représenterait un réel danger économique et militaire pour les USA qui ne veulent pas entendre parler de la fin du monopole du $ dans les transactions internationales. Cela leur permet de faire absorber leurs dettes géantes à la planète. L’Europe vue par DE GAULLE serait un concurrent direct et les USA sont prêts à la guerre totale pour nous conserver inféodés. Ils ont réussi déjà à casser nos marchés agricoles à l’export vers la Russie bien avant l’invasion de l’Ukraine; vrai ou faux? Je ne vois pas d’autre issue que de laisser les russes gagner le Dombass ( russophone ) comme les allemands nous ont finalement laissé l’Alsace et la Lorraine ou nous aurons très vite des déchets radioactifs venant de l’Est dans notre espace vital pour rien au final.(bombes atomiques tactiques) Enfin, c’est ma vision du moment:-)

  2. Une chose toute simple : si un pays doté de la Bombe peut en envahir un autre sans en subir les conséquences, c’est le retour de la loi de la jungle dans les relations internationales
    Alors nous verrons tous les admirateurs du grand Vladimir se plaindre du résultat mais il sera trop tard !

  3. Cher Mr. Patio,
    Comme le disait ma grand-mère : « ce que tu n’as pas dit, tu ne regretteras jamais de l’avoir dit ». Je pense que, si ma grand-mère était encore de ce monde je vous la présenterais bien volontiers pour que vous puissiez vous laissez imprégniez par sa sagesse !
    Je n’apprécie pas plus Mr. Valls que vous mais j’exècre aussi les gens qui prétendent tout savoir ainsi que ceux qui ont des amnésies « arrangeantes » comme Nicolas Sarkozy.
    Autant que je sache, vous n’avez pas de boule de cristal qui prédit l’avenir ; par conséquent vous ne pouvez dire ce qui va se passer pour la guerre en Ukraine. Comme le disait un certain général : « le seul combat perdu d’avance c’est celui que l’on n’a pas mené ». Et même si l’Ukraine est soutenue à bout de bras par l’UE et les américains, elle n’a pas encore perdu la guerre ! Comme lors des 2 dernières guerres tout comme pour la délinquance actuelle, les français ont rentré leur queue et laissé faire. La guerre serait finie depuis belle lurette si nous, les européens, et les américains avions été moins timoré et avions, dès le départ, donné les armes nécessaires aux ukrainiens car eux, contrairement aux français, « ils en ont ». Plus on attendra et plus Poutine se sent fort et nous menacera avec ses armes nucléaires. Ce n’est pas un hasard si un autre dictateur, nord-coréen en l’occurrence, commence à se ranger derrière Poutine. Ces gens-là ne connaissent que la force.
    Comme vous le dites ceux qui nous « ensauvageonne » ont un leitmotiv qui les guident : « si tu es fort alors frappe. Si tu es faible soumet toi ». Et justement celui que vous semblez apprécier, Mr. Sarkozy, est en partie responsable de cet ensauvagement puisqu’il a drastiquement réduit les budgets de la police du temps où il était au pouvoir. Ce qui a laissé la place à toutes ces zones de non-droit ou l’on n’ose plus aller (faites-vous plaisir et regarder le film de Lelouche « Bac Nord »). Mr. Sarkozy, un taulard je tiens à le rappeler, nous donne des conseils… autant aller s’inspirer aux Baumettes ou à Ensisheim. Et puisque ce grand donneur de leçons dit qu’il faut parler à Poutine, il me semble que quand il était président il lui a parlé… et s’est fait « remonter les bretelles » par ledit Poutine puisqu’il est sorti de la réunion en titubant au point que les journalistes de l’époque en ont ri, rapportant qu’ils avaient bu de la vodka. Ce que ce dernier a commenté plus tard et dit qu’il ne buvait jamais mais que Poutine l’avait vertement remis en place en lui rappelant ce qu’était la France par rapport à la Russie ! Il semblerait que beaucoup de gens ont des amnésies arrangeantes, à commencer par vous, cher monsieur !
    Et lorsque ce même Sarkozy ose suggérer que l’Ukraine devrait céder le Donbass ainsi que la Crimée. Je dis non, non et non !!! Je suis alsacien (et fier de l’être) et je comprends parfaitement le peuple ukrainien. Je présume, Mr. Patio et ceux qui sont de votre avis, que vos alleux, députés, sont de ceux qui sont sagement resté assis dans l’hémicycle lorsque l’alsace et la lorraine ont été « cédé » aux allemands.
    Je vomis cet anti-américanisme des français qui ne savent que critiquer et prétendent qu’il ne faut pas s’aligner sur eux. Je leur rappelle la chanson de Sardou : « Si les ricains n’étaient pas là, … ». Mais peut être que la France se porterait mieux si nous étions allemands ?? Peut-être que les français penserait à autre chose qu’au sport et aux vacances et se lèverait le matin pour enrichir leur pays ?
    Oui, pour les américains, « business is business » mais on leurs vends les fleurons de notre industrie, comme Alsthom, ainsi que nos découvertes comme super-Phenix ! Et si au lieu de se plaindre on faisait comme eux et qu’on se sorte, enfin, les mains des poches ? Même les singes font la même chose et apprennent les uns des autres
    Et à celui qui prétend que Joe Biden est sénile je réponds qu’il ferait mieux de se taire car Biden est arrivé sur la plus haute marche du podium et que, lui, ’il s’occupe de son pays. Car à ne pas en douter, il ne le fait pas gratuitement ! Et je ne parle pas du gaz, mais il est certain que lorsqu’il faudra reconstruire l’Ukraine, il empochera un max de contrats. La France aura, peut-être, le droit de fournir les brouettes comme ce fut déjà une fois le cas? Mais ce sera tout !
    Idem pour Taiwan : les USA les défendent dans leurs intérêts mais aussi dans notre intérêt ! Dans quelques années notre industrie automobile européenne sera moribonde (je vous laisse deviner grâce à qui), laminée par les chinois. Sachant que la Chine a à l’heure actuelle les plus grands gisements de terres rares, qu’en serait-il si, en plus, ils avaient les technologies des semi-conducteurs et des micro-processeurs ?
    La France est devenue la risée du monde grâce à ses dirigeants actuel et passé qui ne pensent qu’à se remplir les poches. Mais qui les a élus ???
    Alors « debout la France » mais surtout « debout les français » et au travail ! Car même si Éric Zemmour est élu il ne sauvera pas la France tout seul. Ce sera à nous de la sauver en oubliant quelque peu les matchs de foot et les vacances et en travaillant car, comme l’a dit un économiste chinois : « ce n’est pas en étant affalé dans son canapé qu’on produit de la richesse pour son pays ».
    Je saisis l’occasion de plagier un des premiers président américain : « ne demandez pas ce que la France peut faire pour vous. Demandez vous ce que vous pouvez faire pour la France » !
    En conclusion je dirais : Sarko, Valls c’est blanc bonnet et bonnet blanc. Ils cherchent à faire parler d’eux dans l’espoir d’avoir un nouveau mandat.
    Aux anti-américains primaires je dirais devenez plutôt (comme) les primates !
    Entre une dictature et une démocratie, je choisis la démocraties (même si cette dernière c’est « cause toujours »)

    • Bonjour Monsieur,
      Je connais bien Olivier Patio. Je ne sais pas s’il répondra à votre diatribe pro américaine et anti sarkozyste. Vous devez juste savoir qu’il est petit fils de poilu blessés sur le front par des éclats d’obus, avec les pieds gelés dans les tranchées. Il a lui même une longue expérience du régalien et des relations internationales avec du vécu opérationnel à l’étranger. Par ailleurs, vous omettez une donnée majeure dans votre jugement partisan : la Russie a contribué, avec les américains, à vaincre les nazis. Aujourd’hui, l’OTAN et l’UE soutiennent et dopent un régime douteux réputé proche de militants nazis, avec notre argent, sans transparence, sans débat et sans notre avis. Personnellement, je pense que la Crimée devait revenir à la Russie après les multiples poussées de l’OTAN vers l’est. Car si l’Ukraine était entrée dans l’Alliance Atlantique avec la Crimée, cela aurait conduit à l’otanisation de la Mer noire. Et ça, c’est une ligne rouge écarlate pour la Russie qui a besoin d’un accès vital aux mers chaudes. C’est un peu comme si nous perdions subitement la Méditerranée. Enfin, si je vous écoute, il faudrait maintenir une logique de guerre avec la Russie, c’est à dire avec un grand voisin qui dispose d’une force de dissuasion nucléaire. Votre raisonnement s’effondre devant cette réalité géostratégique. La Crimée fait désormais partie des intérêts vitaux russes. Elle est donc intouchable et imprenable, sauf à risquer une apocalypse nucléaire. Est-ce cela que vous cherchez ? N’oubliez pas les conditions d’emploi de l’arme nucléaire dans votre raisonnement. Cette question est centrale. Car les américains ne vont jamais risquer Kiev pour Washington. Bonsoir.

      • Cher Mr. Bizien,
        Merci pour votre retour. Cela prouve que quelqu’un à au moins lu ma diatribe, certes longue, mais il y avait tellement à dire. Je m’en excuse.
        Pour répondre à votre diatribe, je ne suis pas plus pro-américain que je ne suis pro-russe ou quoi que ce soit. J’essaie d’avoir un jugement impartial et réaliste tout en préférant toujours la démocratie à la dictature.
        Lorsque vous dites qu’il y a des militants nazis en Ukraine j’ai envie de vous dire qu’il n’y en a pas plus « que de cheveux sur la tête à Mathieu ». Plus sérieusement : il n’y en a pas plus qu’en Allemagne voire en France. Et en utilisant cette argumentation vous utilisez tout simplement celle de Poutine. Chez nous on dit que lorsqu’on veut noyer son chien on dit qu’il a la rage ! Et s’il fallait chasser le nazi, c’est dans les pays musulmans qu’il faudrait aller. Car c’est toujours dans ces pays que le livre d’Adolf H. « Mein Kampf » est encore et toujours le plus vendu ! C’est donc que l’idéologie y est encore bien présente.
        Là où je vous rejoins c’est lorsque vous dites que la Russie à besoin d’un accès à la mer Noire. Mais ne l’avait-elle pas déjà avant avec des accords commerciaux ? Il me semble que si.
        Quant au point que la Russie est une puissance nucléaire nous sommes d’accord sauf que je ne pense pas que Poutine soit suicidaire. On dit qu’il a même peur de mourir ? S’il devait appuyer sur LE bouton il est conscient que cela entrainerait aussi la destruction de la Russie puisque si un pays de l’OTAN était attaqué les autres riposteraient immédiatement, ce qui est la règle de l’Otan.
        Quant à savoir si Poutine a peur de l’Otan j’ai aussi des doutes. Il s’est plaint que l’Otan s’approche trop de la Russie, mais s’il occupe l’Ukraine, je devrais plus tôt dire qu’il l’annexe, il se rapproche de facto de ladite Otan ! Je me répète : « si je veux noyer mon chien,… ».
        Je crois que tout simplement le calcul de Poutine est simple et mercantile : ce sont plutôt les richesses de l’Ukraine qui l’intéresse et 2) cela le rapproche de son idéal à savoir qu’il rêve de recréer l’ancienne URSS comme il l’a dit lors de l’un de ses discours au début de son « règne »
        Merci de m’avoir lu. Cordialement

  4. Pourquoi l’Europe laisse-t-elle G. Meloni se débrouiller avec les migrants ? Quand 11.000 personnes débarquent sur une île où vivent 6.000 habitants ce n’est plus de l’immigration c’est une invasion. Ce sont les mots employés par Nadine Morano hier. Allons-nous laisser ces migrants envahir la France ? Où sont les résistants de 1940 ? qu’en pensent tous ceux qui ne foutent rien et touchent le chômage et autres allocations ? AUX ARMES CITOYENS ! La liberté NOTRE LIBERTE est à ce prix !

  5. Valls est comme tous les politiques, un carriériste qui s’est fait viré et qui tente de revenir sur scène, il y aura encore des gens pour y croire, hélas…

    En ce qui concerne la guerre de Poutine, l’Europe s’est effectivement mise à le solde des Etats Unis dirigés par un vieillard sénile… Pauvre monde.

    L’Europe est effectivement minuscule face aux grands pays que sont la Russie, la Chine et l’Inde, l’Europe aboi comme un roquet devant le gros toutou pour l’instant calme, mais faut pas se fier à ce calme, tout peu arriver.

    L’Europe dis-je !!! Mais non, l’Europe grise et noir, l’Europe africaine si rien n’est fait dans l’urgence tant la situation devient critique…

    Merci à Sarko, l’homme au karcher, ha, j’oubliai, il n’avait pas la notice… L’homme au scooter acheva le travail en pire et micron a bien dit qu’il voulait emmerder une catégorie de français, mais au final il emmerde tout le monde… Pour conclure, il a bien raison le micron puisque des gens ont préféré la peste à l’espoir de voir renaître leur pays…

    Pauvre monde, pauvre france (avec un petit f).

  6. Vous avez parfaitement décortiqué le discours de Manuel Valls. N’ayant pas réussi à faire ce qu’il voulait en Espagne, il va tenter de le faire en France ! Les USA ! Y’en a que pour eux en ce moment ! Il suffit de regarder la chaîne NEflix et vous le constaterez. Quant au délabrement de l’UE , de Gaulle doit se retourner dans sa tombe, lu qui avait réussi à remonter la France au rang des grandes puissances. Aujourd’hui, Macron se prend des claques de partout ; l’Afrique nous déteste ; et pour le reste du monde, une écrémonie come celle de l’ouverture de la coupe du monde de rugby a montré ce dont nous étions capables : pas grand chose en vérité !

    • Bonne analyse, en effets, ce Valls n’a pas réussi en France, il a tenté à Barcelone, (Donc viré de toute réussite, les Espagnols sont moins con que nous), partout il a démontré son dégout des français mais sans amour propre se raccroche comme une bernique au premier rocher qu’il peut.

      Je hais ce genre d’individu,

  7. Déjà il ne faut rien attendre de positif, de réaliste, de clairvoyant de la part de Manuel Valls. C’est juste un carrièriste notoire qui se moque du réel comme de sa première chemise. Sa seule priorité est de rentrer dans une équipe dirigeante qui voudra bien l’accepter, il se charge de se mettre lui-même au diapason, comme la girouette face au vent. Alors je me garderais bien de porter un jugement sur ses déclarations. Par contre l’auteur a parfaitement analyser la situation de l’Ukraine face à l’UE, l’OTAN, les USA et même la Russie. Bravo! Dommage que les dirigeants de l’UE, en particulier, continuent de remonter le masque de protection COVID jusque devant les yeux pour ne pas voir la situation catastrophique qui se prépare pour les pays membres. Encore une fois, on a des dirigeants à l’UE qui ne sont pas élus et qui ne peuvent donc voir ce que voient les divers peuples du groupe, des dirigeants qui dirigent finalement seulement grâce à leur idéologie et leurs désirs personnels, ce qui les de plus en plus proches d’une dictature avec tous les problèmes de corruption!

  8. La Russie mène une opération de nettoyage de l’Ukraine, son berceau depuis le 9ème siècle. Un nettoyage d’un cloaque de corruption construit par les USA et l’UE pour le trafic d’enfants et d’organes, le travail morbide de labo de guerre bactériologique interdits sur les territoires US et UE, et les trafics de drogue et d’armes.
    La Russie balaye devant son pas de porte. Elle n’a pas de projet agressifs pour l’UE, contrairement aux fantasmes de beaucoup de gens. Mais l’UE, poussée par les USA/OTAN, la défie sans cesse et la provoque.

    Les USA ont poussé l’UE devant eux sachant que ses crétins de dirigeants se tireraient une balle dans le pied avec les sanctions. En fait, l’UE s’est carrément tranché les jarrets. Et les Américains sont contents car en affaiblissant l’UE, cela leur fait un gros concurrent commercial dangereux en moins. Il reste la Chine et la Russie en face d’eux et dans leur dos.

    L’UE est en train de virer tiers-monde et s’enfoncer dans le marasme socio-économique et moral jamais vu auparavant. Sauf reprise en main par ses peuples avec des dirigeants sérieux et patriotes, ce marasme durera des décennies et fera de l’UE une contrée sauvage et pauvre en chaos permanent avec des populations clairsemées en mode survie permanent, comme au 12ème siècle.

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié apres contrôle.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.