LA GUERRE A PARIS – MERCI HOLLANDE !

Minuit vendredi soir. Attentats à Paris, plus de 40 morts dénombrés au moment où j’écris (*). Stade de France où se trouvait Hollande, Bataclan prise d’otage en cours de plusieurs centaines de spectateurs ?), un restaurant rue Méricourt, Le petit Cambodge, …

Mais nom de Dieu ! (le seul, celui des Chrétiens) ce n’est pas faute de les avoir prévenus ces débiles du gouvernement, qui trouvent le djihad « légitime », l’islam un religion « de paix et le lumière« , qui nous accusent d’être islamophobes quand on leur dit « attention », méfiez-vous des musulmans, de tous les musulmans puisque vous n’êtes pas capables de faire le tri entre les vrais modérés, assimilés, français, laïcs, que l’on a appris à aimer et les faux modérés qui pratiquent la taqqya (dissimulation), les salafistes, les terroristes…

LEt à vrai dire, si vous n’en n’êtes pas capables, ce n’est pas que les services de renseignements soient incompétents, c’est parce que certains ministres, et il faut les nommer : Bernard Cazeneuve, Christiane Taubira, peut-être d’autres, ne le veulent pas par islamophilie maladive. L’un pratique l’indulgence « pour ne pas faire de provocation« , l’autre remet en circulation la racaille que la police arrête.

S’ils ont le moindre sens de l’honneur ils doivent démissionner, et si le président et le premier ministre sont aussi responsables qu’ils le prétendent, ils doivent les déférer devant la Cour de justice de la République pour qu’ils rendent compte de leur crime par omission, idéologie et incompétence.

On laisse entrer n’importe qui en France, E.I. a prévenu qu’ils nous envoyaient des djihadistes ? Meuuuh non ! Ce sont de gentils « réfugiés ».
Qu’ils allaient faire de la France le Liban de l’Europe ? Meuuuh non, en France aucun risque, nous avons Vigipirate et 7 000 soldats dans les rues de Paris, dormez tranquilles, braves gens, votre nounou l’Etat socialise veille sur vous. Merci Président !

On leur a dit : sur les 2 400 et quelques mosquées en France, il y en a au moins 150 qui sont salafistes, des nids de djihadistes, les imams y exhortent au djihad ouvertement, il faut les fermer, expulser leurs imams tout de suite. Au Liban, on appelle maintenant les sunnites assassins « les porcs » (L’Orient le jour, après l’attentat contre une mosquée chiite) et c’est ainsi qu’il faut maintenant les appeler : « les porcs d’Allah ».

Et si demain ils nous disent, comme le premier ministre l’a encore fait récemment, qu’ils s’attendaient à un attentat de masse un jour ; s’ils nous disent, comme vient de le dire le président parlant des assassins « nous les connaissons », alors il faudra expliquer aux Français pourquoi ces attentats ont pu avoir lieu, et rendez-vous aux élections prochaines.

À moins, Président Hollande, que vous ne vous engagiez à enfin prendre conscience que la guerre a été déclarée à la France et que cette guerre il faut la gagner parce que c’est votre devoir. Ou alors, démissionnez tout de suite, emmenez vos bras cassés avec vous et confiez la France à ses généraux le temps qu’ils rétablissent l’ordre.

L’Imprécateur

(*) Actualisation samedi, 10 h.
128 morts, 250 blessés dont une centaine dans un état désespéré.
8 terroristes encore non identifiés.
Le stade de France pris pour cible, puis le Bataclan, où se déroule un concert de rock avec un millier de jeunes gens : un commando terroriste remonte la salle, tue systématiquement tout ce qui dépasse, puis se fait sauter lors de l’assaut.
D’autres djihadistes sillonnent le quartier Charonne et tuent au hasard dans les restaurants. Tous les assaillants sont mis hors d’état de nuire…
Tout celà, nous le savions, depuis plusieurs années, et bien avant la tuerie de Charlie Hebdo. Nous l’avions dit et crié, alertant ce gouvernement d’incapables et de traitres, tout juste bons à lutter contre les « islamophobes », à fermer les blogs de réinformation, à pourchasser les patriotes pour « incitation à la haine raciale », au lieu de tout simplement et prioritairement défendre le peuple français qui l’a élu, premier devoir sacré de la république et d’un état de droit.
Maintenant c’est la guerre en France, la vraie. Et ceci n’est qu’un hors d’oeuvre. Avec un ennemi, non plus à nos portes, mais dans nos villes, dans nos banlieues, dans nos quartiers. Cet ennemi terrible a les moyens de détruire notre pays millénaire, « berceau des droits de l’homme », comme disent les gauchos bobos qui n’ont eu de cesse de l’affaiblir par tous le moyens.
On va encore entendre le concert boboiste des « Pas d’amalgame », mais où sont les condamnations officielles des instances musulmanes en France ? Vous allez voir rapidement, sur les réseaux sociaux, les manifestations de joie dans les quartiers. Même s’ils ne sont pas supposés représenter l’islam, le seul fait que les terroristes se revendiquent de cette prétendue religion devrait suffire à l’interdire en France et à l’éradiquer sur la planète…
« 1 % de croissance minimum pour 2015″ annonçait hier le pauvre Sapin ». Vous allez la voir, la croissance, Messieurs, avec l’état d’urgence ! En pleine période de Noël !
Mais ce n’est pas la croissance le problème, ce n’est même plus le chômage. C’est la survie même de la Patrie, qui, à défaut d’être gouvernée par des patriotes courageux, ne peut plus compter que sur son armée – si elle a le courage de la subversion, et sur son peuple – s’il a le courage du soulèvement.
Et si tout celà ne se fait pas, et si la France sort victorieuse de ce combat terrible, nous n’oublierons jamais les noms de ceux qui l’ont conduit à ce drame national.

Ils seront un jour jugés et châtiés.

Marc Le Stahler

Logo signature

0 0 votes
Évaluation de l'article
31 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
blank