HOLLANDE, CAZENEUVE, TAUBIRA, DEMISSION ! (par l’Imprécateur)

AperçuSchermSnapz002

L’opéra de Sydney a fait de même, avec toute sa toiture tricolore

Il y a ceux qui ont réagi vite et avec dignité, Barack Obama avec un discours sobre et digne assurant la solidarité totale des Etats-Unis, et le maire de New-York qui a sitôt le drame connu fait illuminer la flèche du Wold Trade Center en bleu, blanc, rouge ; Cameron, Rajoy, le Pape François, le prince Régnier… Remercions aussi les forces de sécurité et les médecins qui, quoiqu’en grève, ont réagi au quart de tour et avec efficacité.

Et puis il y a ceux qui ont mal réagi, comme Anne Hidalgo qui a passé la nuit aux basques de François Hollande au lieu d’organiser à la Mairie de Paris un centre d’urgence pour répondre aux questions des Parisiens affolés. « Toute la nuit j’ai appelé cent fois la mairie, personne ne répondait« , a déclaré un Parisien au micro de BFMTV. Christiane Taubira non plus, qui n’a pas jugé utile de se joindre aux ministres qui suivaient François Hollande alors qu’elle porte une lourde responsabilité, fut-elle indirecte, dans la situation.

Nicolas Sarkozy était au chevet de Carla qui aurait, paraît-il, un gros problème de santé, il a parlé à 11 h samedi matin. Marine Le Pen a parlé dans l’après-midi. Elle aurait pu proposer une grande manifestation républicaine et française, elle faisait un tabac, elle n’a pas eu le réflexe, c’est dommage.

François Hollande depuis sa loge sécurisée au stade de France a senti le vent du boulet, bien qu’à vrai dire il a été exfiltré tellement vite par ses gardes du corps, qu’il n’a rien vu, juste entendu deux explosions. D’autres auraient attendu sur place de savoir ce qui se passait, combien de morts, combien de blessés,aurait  prononcé quelques mots aux haut-parleurs du stade, il n’a pas eu non plus le bon réflexe, il a préféré se mettre à l’abri tout de suite, n’est pas lion qui veut.

Le discours qu’il a fait ensuite était plein de tristesse et de compassion, mais plat, on n’a pas senti la colère qui aurait du l’animer. C’est d’un ton presque neutre qu’il a parlé de réaction « implacable« . Que veut-il dire par là ? Mystère. Être implacable ne signifie pas seulement prendre quelques mesures pour protéger les Français. Ce n’est pas non plus sermonner Al Baghdadi. Être implacable, c’est aller chercher les salafistes « jusque dans les chiottes » pour les buter, comme disait Poutine qui a ainsi évité la charia à la Tchétchénie. C’est virer immédiatement tous les imams salafistes qui enseignent le djihad dans les écoles musulmanes financées par la République, c’est rompre avec l’Arabie Saoudite qui fait semblant d’être fréquentable, mais a les mêmes pratiques sociales que l’Etat Islamique qu’elle finance en douce : amputer, décapiter, crucifier, utiliser des mercenaires, avoir des esclaves, considérer les femmes comme des être inférieurs.

Hollande a ordonné la fermeture des frontières, bien, même si la mise en place de filtres efficaces aurait du être faite depuis longtemps pour trier les vrais réfugiés des profiteurs économiques. Il a déclaré l’état d’urgence, bien encore.

Mais l’ennemi n’est pas désigné par son nom, il a juste parlé de « barbares ». Comme le Gang des barbares de Yousouf Fofana le tueur de Juifs ? Ou « barbares » comme l’entendaient les Romains : des immigrés pillards et assassins envahissant la patrie ?

Il a enfin utilisé le mot « guerre », mais seulement après le Conseil de défense. Il a raison, mais il faudrait compléter : guerre civile ou guerre de religion, puisque les adversaires ont la nationalité française et qu’ils mènent leur guerre au nom de l’islam contre la France chrétienne, « les croisés », et que, dans ce cas, il faudrait parler de « police ».
Ne pinaillons pas sur les mots, il y a des ennemis, actifs, organisés, armés, qui tuent, achèvent les blessés, s’en prennent au civils, et aux militaires, mais seulement si ces derniers sont isolés et/ou désarmés. « Des lâches » comme l’a répété à plusieurs reprises une fille d’origine espagnole qui a eu le bon réflexe d’accélérer à fond sa Clio  quand un tireur a ouvert le feu sur elle, la criblant de balles.

La question est de savoir si Hollande, Cazeneuve et Taubira ont l’intention de vaincre les terroristes barbares qu’ils désignent aujourd’hui, ou de négocier leur clémence en échange, par exemple, de l’introduction d’éléments de la charia dans le Code civil, ou le retrait des forces françaises en Syrie.

Il n’a pas reconnu sa lourde responsabilité personnelle dans ces attentats. La France faisait partie de la coalition anti-Daech, mais n’agissait que pour combattre Bachar El-Assad, en état de légitime défense après qu’Al Qaïda masquée en « opposition modérée » l’ait agressé pour instaurer la charia sunnite dans la Syrie laïque. Ce pauvre Fabius ignorait que, quand un moyen-oriental se présente en se prétendant « modéré », il faut commencer par le fouiller de fond en comble pour trouver le poignard ou la Kalachnikov ! La réaction d’El Assad fut excessive à nos yeux de démocrates occidentaux, mais normale, classique, pour un pouvoir arabe. Qu’a fait d’autre notre « allié » saoudien quand il a vu les chiites prendre le pouvoir au Yémen ? Il est allé les bombarder, civils comme « houtis » chiites.

Puis, Hollande vexé après avoir découvert qu’Obama et l’Arabie négociaient dans son dos avec l’Iran et Bachar et qu’on le tenait éloigné des premiers rôles à la conférence de Vienne sur la Syrie, a voulu reprendre la main et faire une démonstration de force en envoyant ses Rafales bombarder des positions de l’Etat islamiste. Celui-ci s’est senti agressé par la France et a voulu se venger, comme le veulent la vieille tradition arabe de la loi du talion et le Coran. Comme, vu l’absence de la France sur le sol syrien, ce n’était pas faisable en Syrie même, ils sont venus chez nous, depuis la Belgique semble-t-il, en y envoyant quelques terroristes professionnels. Ils sont entrés sans difficulté en profitant de la bêtise droit-de-l’hommiste de la gauche française qui refuse tout contrôle et tri des « réfugiés » ou prétendus tels.

Il sera intéressant de voir maintenant quelles mesures Hollande va prendre concrètement sur le terrain, et vite, et pas seulement en discours fleuris de « pas d’amalgame« , « ça, ce n’est pas l’islam » ou « un témoin du Bataclan a vu qu’ils avaient les yeux exorbités et hallucinés, ils n’agissaient donc pas au nom de l’islam mais sous l’effet de la drogue« , etc. Il va falloir qu’il apprenne à passer de la posture à l’acte, du fantasme droit-de-l’hommiste à la réalité.

Il va falloir qu’il ne se limite pas à dénoncer « l’armée de Dache » (c’est ainsi qu’il le prononce), mais les musulmans sunnites-salafistes français, qui sont concrètement en France, ceux qui attaquent les Français.

Qu’il se décide à interner les 4 000 islamistes qui font l’objet d’une fiche S, comme le propose Laurent Wauquier, mais aussi les 148 imams salafistes, comme celui de Brest, qui, en France, enseignent le djihad aux jeunes dans des écoles (madrassas) annexées aux mosquées et financées par nos impôts comme investissements « culturels » ! Fermer ces mosquées et ficher S tous ceux qui les ont fréquentées.

Qu’il prenne aussi conscience des suites et des conséquences que ces 7 ou 8 attentats vont engendrer : le président Rohani d’Iran a déjà annulé son voyage officiel en France, sous le prétexte, quelque peu hypocrite il est vrai, que la France n’est plus un pays sûr ! D’autres suivront peut-être qui devaient venir à COP21. American Airlines a cessé ses vols vers la France, d’autres compagnies pourraient suivre et tarir le flot des touristes qui maintiennent à flot notre tourisme. Des agences chinoises commencent à poser aux candidats-touristes à la France la question « Êtes-vous certains de vouloir aller en France ?« 

Si des mesures sévères ne sont pas prises, Hollande peut dire adieu à son succès espéré à COP21, adieu au redressement économique, adieu à quelques provinces de plus qui passeront LR ou FN, adieu à sa réélection en 2017. Notez que les deux derniers points seraient plutôt une bonne chose pour la France. Sinon il restera pour les Français celui qui a tout raté et qui porte la poisse à la France : après l’élimination de la France en rugby et le drame de Paris, le déraillement d’un TGV près de Strasbourg cet après-midi, qui a fait plusieurs morts, est passé inaperçu. De plus, les ennemis musulmans de la France continueront à l’appeler « l’imbécile de François Hollande » comme dans le communiqué ci-dessous. Mais il est tellement habitué à ce qu’on lui pisse dessus sans réagir qu’il se contentera d’un « Heuuuu, heuuuu ? » : (si l’image n’est pas nette, cliquer dessus)

slack-imgs.com_

L’Imprécateur

Logo signature

0 0 votes
Évaluation de l'article
18 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
blank