CALAIS : SOUTIEN SANS RÉSERVE AU GÉNÉRAL PIQUEMAL ! (par Marc Le Stahler)

Ah… Si la France toute entière était au diapason de cette assemblée de patriotes réunie hier 7 février 2016 à Rungis sous l’égide de Christine Tasin et Pierre Cassen !

Les brillantes interventions des orateurs, ponctuées des témoignages poignants de Simone-la-Calaisienne et de Ghislaine l’ex-RATP furent des grands moments de vérité, d’émotion, d’intelligence et de lucidité.

L’espérance aussi, était au rendez-vous, car rien n’est perdu : la France sortira victorieuse de ce nouveau défi, pour en avoir connu bien d’autres ! Et c’est à nous tous, hommes et femmes libres qui sauront dire NON, héritiers fidèles des plus célèbres dissidents de notre Histoire, de Jeanne d’Arc au Général De Gaulle, qu’il revient de maintenir et de faire grandir l’ardent flambeau de la Résistance.

Hélas, la colère aussi était dans les cœurs. Un courageux Général avait été arrêté la veille parce qu’il avait osé (malgré l’interdiction de la manifestation) prendre la parole devant quelques dizaines de Calaisiens désespérés !

Privé de son mégaphone, maltraité, mis à terre, ceux qui tentaient de le défendre, “gazés” par une police municipale ne faisant pas honneur à ce qu’on aurait du mal à qualifier de “forces de l’ordre”, le Général Piquemal avait été mis samedi en état d’arrestation, en attendant sa comparution immédiate ce lundi 8 février à Boulogne-s/Mer.

Ainsi donc, ce régime détestable laisse des corporations entières manifester leurs désaccords en bloquant la circulation dans les villes et sur les routes, en brûlant et détruisant du matériel et des édifices publics, il tolère les actions factieuses et criminelles de l’extrême gauche (Antifas et autres No Border) et la violence des immigrants enragés, mais ne supporte pas que l’ancien patron de la Légion Étrangère exprime sans haine et sans colère ses doutes et ses craintes sur les conséquences de l’invasion étrangère et l’abandon par l’État d’une ville entière, livrée à des hordes sauvages hostiles à la population autochtone !

Minurne-Résistance s’associe sans réserve à toutes les manifestations, appelle à signer toutes les pétitions, soutient toutes les actions visant à défendre et à soutenir le général Piquemal et exige sa libération immédiate sans condition et sans aucune sanction, même mineure.

La campagne médiatique éhontée qui s’efforce de faire passer les manifestations de Pegida-Europe comme des opérations fascistes sont une honte supplémentaire pour la corporation des journalistes qui auront, quant à eux, à rendre compte un jour au peuple pour leurs forfaitures. Comme par exemple Libération qui, croyant ainsi mieux abattre encore le Général Piquemal, le décrit comme un “nostalgique de la France éternelle” ! Comme si c’était une injure ! Nous sommes tous ici détenteurs d’une partie de la France éternelle et nous nous en félicitons !

La nostalgie de la France éternelle, messieurs les pisse-copies de la presse pourrie, ce n’est pas un crime, mais un acte d’amour ! Mais vous ne pouvez pas comprendre, vous qui la détestez tant !

Il faut quand même rendre hommage aux seuls représentants de la Nation qui ont osé braver le régime, en soutenant sans réserve le Général Piquemal : Marion Maréchal Le Pen et Gilbert Collard.

Pour en terminer, en attendant les résultats de l’audience de ce lundi après-midi, je vous propose de lire ci-dessous le communiqué d’un autre officier général, Didier Tauzin.

Marc Le Stahler

Dernière minute :
Il semblerait (source émanant, semble-t-il de ses avocats) que le Général Piquemal ait été hospitalisé.
Sa comparution serait repoussée au 12 mai !

Bannière 2016

 

barre

COMMUNIQUE DU GÉNÉRAL ANTOINE MARTINEZ

Devant l’invasion migratoire planifiée que subit l’Europe depuis le « printemps arabe », devenue massive depuis plusieurs mois, des citoyens européens commencent à réagir et à s’opposer aux tenants de l’idéologie multiculturaliste que de nombreux dirigeants veulent imposer aux peuples européens.

Cette réaction traduit la prise de conscience des européens patriotes de toutes tendances, attachés à leur civilisation, à leur culture façonnée par le christianisme, à leurs traditions et modes de vie, du danger qui menace l’Europe face à cette intrusion incontrôlée et massive sur nos territoires de populations dont la majorité ne peut pas être considérée comme réfugiée et doit être renvoyée car motivée par des raisons économiques. Par ailleurs, la majorité de ces migrants est composée d’hommes jeunes dont certains infiltrés par l’État islamique, les attentats de Paris du 13 novembre le démontrent clairement. Enfin, à quelques rares exceptions, ces populations sont de culture modelée par l’islam dont on voit bien qu’il est d’essence violent et donc incompatible avec nos démocraties.

Alors, ces patriotes européens ont voulu se manifester le 6 février sur l’ensemble du territoire européen et, pour la France, quatre manifestations étaient programmées à Saint-Brieuc, Calais, Bordeaux et Montpellier. Un meeting au cours duquel je suis intervenu était organisé à Rungis, près de Paris, le 7 février.

A Calais, cette manifestation était interdite par le ministre de l’Intérieur pour des raisons fallacieuses et de simple impuissance devant des événements qui dépassent totalement le gouvernement incapable de faire régner la légalité sur notre territoire. Le général PIQUEMAL le savait. Il a toutefois considéré que l’intérêt supérieur des peuples européens, et particulièrement du peuple français et de cette France charnelle qui nous unit, lui commandait de braver cette interdiction. Je salue son courage et appelle les Français à lui manifester maintenant leur soutien et leur solidarité.

L’arrestation de ce serviteur de l’État et de la Nation, comme le sont tous ceux qui servent ou qui ont servi sous l’uniforme, constitue une manœuvre d’intimidation d’un gouvernement aux abois qui tente de bâillonner la liberté d’expression de patriotes qui ont une vision de la France et de la Nation française dont ceux qui nous gouvernent sont incapables, leur seule préoccupation étant de gagner des élections. De plus, ils n’ont pas conscience que leur réaction irréfléchie favorise la radicalisation des esprits.

Cette manœuvre d’intimidation s’inscrit dans une démarche totalitaire que le Chef d’État-major des Armées a pu lui-même relever lors de sa dernière audition au Sénat lorsqu’un sénateur lui a demandé de faire taire certains militaires en retraite. Il en est de même lorsqu’on reçoit d’un autre élu du peuple un message assassin qui se termine par « avec le regret que la France ait pu vous compter parmi ses généraux »

Il faut qu’ils sachent qu’un général n’est jamais en retraite, même s’il n’est plus en activité, car il continue de servir la France d’une autre façon, même s’il est évident qu’il prend parfois des risques. Mais comme l’a dit le poète « un général ne se rend jamais, même à l’évidence ». Seule compte la France. Nous sommes les sentinelles et les gardiens de la mémoire et de l’histoire de la Nation que nous avons le devoir de défendre et de transmettre. Et si nos camarades d’active sont soumis au devoir de réserve, et c’est bien compréhensible, ceux qui ne le sont plus ont un devoir d’expression, comme tout citoyen, et même plus en raison de leurs expériences diverses au service de la France et de son peuple.

Alors, face à ces provocations grossières d’un gouvernement nerveux et contesté, seulement capable d’intimider les vrais patriotes, mais incapable, par manque de courage politique, de faire appliquer la loi sur l’ensemble du territoire, il nous faut rester calmes. Mais nous devons également être déterminés et résister pour redonner leur fierté aux Français au lieu de les maintenir dans la haine de soi injustifiée afin de leur rendre l’espoir pour redresser cette France que nous aimons tous. Nos gouvernants qui confondent la France avec la République la guident vers le chaos. Ils ont oublié que l’essence du politique c’est d’assurer la sécurité à l’extérieur et la concorde à l’intérieur. Ils devraient savoir qu’ils ne sont que les fondés de pouvoir d’un souverain qui s’appelle le peuple. Et en démocratie le peuple est souverain. Alors, qu’on lui donne la parole.

Ensemble pour notre patrie charnelle. Vive la France éternelle.

Général (2s) Antoine MARTINEZ

000 Général Martinez 000 general-antoine-martinez

barre


COMMUNIQUE DU GENERAL D’ARMEE (2s) DARY

Au cours du week-end dernier, un de nos camarades, et non des moindres puisqu’il s’agit du général Christian Piquemal, a été placé en garde-à-vue, pour avoir participé à une manifestation interdite par le préfet du Nord.

En ma qualité de Président de l’Amicale des anciens légionnaires parachutistes et à titre personnel comme citoyen français, je tiens d’abord à exprimer ma solidarité au général Piquemal, et je lui adresse, à lui comme à ceux qui nous lirons, ces mots d’Antoine de Saint-Exupéry, qui me semblent tout à fait opportuns :

« Puisque je suis l’un d’eux, je ne renierai jamais les miens quoi qu’ils fassent :
– je ne parlerai jamais contre eux devant autrui ;
– s’il est possible de prendre leur défense, je les défendrai ;
– s’ils sont couverts de honte, j’enfermerai cette honte dans mon cœur et je me tairai ;
– quoi que je pense alors sur eux, je ne servirai jamais de témoin à charge ! »

Mais au-delà de cette solidarité, et sans remettre en cause les institutions françaises que nous tenons particulièrement à respecter, je tiens à me faire l’interprète de beaucoup de mes camarades, en exprimant notre étonnement de citoyen devant la manière dont cet incident a été géré et a pu ainsi déraper, par tant de maladresses, d’ambiguïtés et d’inopportunité !
D’abord avec beaucoup de maladresses, car si manifester en dépit d’une interdiction préfectorale n’est pas bien, on peut se demander si un regroupement, qui, apparemment n’était pas violent, méritait un tel traitement et la garde à vue volontaire d’un officier général ?
Ensuite avec beaucoup d’ambiguïté, car si l’on mettait en garde à vue tous ceux qui enfreignent quotidiennement et plus gravement la loi, il faudrait beaucoup de places dans les prisons françaises ; il suffit de penser aux zadistes, aux clandestins, aux bonnets de toutes les couleurs…. Depuis quand les Français ne seraient-ils pas égaux devant la loi ?
Enfin cette arrestation est particulièrement inopportune, car le sujet de l’immigration est à la fois complexe, grave et sensible et demande, avant tout de la part des services de l’Etat du calme et de la pondération ; or mettre un officier général en garde à vue ne règlera rien, mais, au contraire, ne fera qu’exacerber la situation…

Général d’Armée (2s) Dary

dary

barre

COMMUNIQUE DU GÉNÉRAL DIDIER TAUZIN

En France, on laisse en repos ceux qui mettent le feu, et on persécute ceux qui tentent de l’éteindre. Hier à Calais, les forces de l’ordre ont procédé à l’interpellation du Général Christian Piquemal, ancien commandant de la Légion Étrangère. Il s’agit d’un incident grave.

Le Général Piquemal, que je connais personnellement et pour qui j’ai un profond respect, savait que sa présence à cette manifestation était illégale du fait de l’interdiction préfectorale dictée par le ministre Cazeneuve. Il était prêt à en payer le prix pour des raisons supérieures à la légalité : le service de la France et la défense des Français face aux vagues migratoires.

Officier, il a consacré sa vie à la France et, à 75 ans, il reste prêt à la donner pour que la France vive. Officier de la Légion Étrangère, il ne peut en aucun cas être considéré comme un raciste.

Cette arrestation brutale se traduit aujourd’hui par un jugement en comparution immédiate, ce qui me révolte profondément étant donné que notre « justice » manifeste par ailleurs un laxisme insupportable envers la délinquance réelle des no-borders.

Je félicite vivement le Général Piquemal et lui dis tout mon respect. J’appelle toutefois au calme, car cette arrestation constitue, de la part de nos gouvernants, une grossière tentative d’intimidation ; méthode classique des régimes à l’agonie. Ne nous laissons pas entraîner là où ils veulent nous conduire : l’action violente.

Ce gouvernement – dont l’incompétence confine de plus en plus à l’illégitimité – nous provoque et espère nous pousser à la faute. Ne cédons pas aux manipulations et préparons l’avenir avec détermination.

Dans la tempête qui se prépare, nous devons rester calmes, avoir confiance en la France car elle a connu bien d’autres difficultés, et préparer avec courage son redressement.

Ensemble, nous rebâtirons la France !

Général Didier Tauzin

41AhtEMBEPL._SL300_


 

0 0 votes
Évaluation de l'article
38 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
blank