VERDUN − LE GÉNÉRAL RANSON À M. APPARU, “FIDÈLE COMPAGNON” DE M. JUPPÉ.

Monsieur le Député,

Vous dites : « Céder, c’est capituler ». Je pense que reconnaître une erreur, c’est faire preuve d’intelligence.

Je ne le place pas sur le terrain d’un ordre moral qui serait, selon la ministre de la Culture, « nauséabond », en oubliant que les paroles de ce chanteur, vis-à-vis de la France, ne le sont pas moins.

Non, tout simplement, un concert festif ou voulu comme tel (?) n’a rien à faire dans le cadre du centenaire de la Bataille de Verdun.

Je n’ai rien à voir avec le Front National, mais fais partie de la promotion de Saint-Cyr « Lieutenant-Colonel Driant » qui vient de faire ériger à Vacherauville la Croix des Chasseurs, conçue par Driant, pour le centenaire de sa mort.

Pour ces commémorations, ce n’est pas le “rap” qui est de mise, mais un minimum de dignité et de solennité.

Votre souhait d’une reprogrammation de ce même chanteur à la même date au même endroit, tel que le rapporte une chaîne d’information, me sidère.

Je n’ai aucun lien avec l’extrême-droite dont les medias et les politiques feignent de croire qu’elle était seule à s’insurger contre une initiative malvenue.

Ne voyez-vous pas que nombre d’Officiers républicains sont tout autant ulcérés par ces affronts provocateurs à la mémoire de ceux à qui ils doivent respect ?

Ne comprenez-vous pas que ce sont des attitudes comme la vôtre qui poussent nos concitoyens, abasourdis par ces attaques à leurs valeurs profondes, non pas à vociférer ou casser dans les rues, mais à se réfugier dans un vote extrémiste ?

Je vous prie de croire, Monsieur le Député, en l’expression de ma totale incompréhension.

 

Général de Corps d’Armée André Ranson
Commandeur de la Légion d’Honneur
Ancien Commandant des Opérations Spéciales
Ancien Directeur du Renseignement Militaire

 

0 0 votes
Évaluation de l'article
6 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
blank