LE PAPE FRANÇOIS S’EST-IL CONVERTI À L’ISLAM ?
(L’Imprécateur)

Élection quand tu nous tiens ! Les voilà tous cathos. Après Cazeneuve, Juppé s’est rendu à Lourdes le 15 août, il y a assisté à la messe le matin et pour être à nouveau vu en prière et rentabiliser au maximum son déplacement, il est retourné l’après-midi à une bénédiction ou à vêpres, je ne sais pas exactement. De son côté, Hollande, accompagné on ne sait pourquoi de Cazeneuve (le ministre des Affaires étrangères, c’est Ayrault) et de l’arlésienne écolo Nicolas Hulot, rendait mercredi visite au Pape et à l’église romaine Saint Louis des Français, construite en 1518 par les Valois, alors rois de France, et toujours gérée par la France. Hollande ne s’est pas comporté en gougnafier comme la première fois, le 24 janvier 2014 au Vatican, quand il passait devant le pape sans s’excuser, s’est assis dans son bureau sans attendre que le pape l’y ait invité, avait expliqué son déplacement par le fait que le pape pouvait être « utile » et lui avait envoyé ensuite comme ambassadeur un homosexuel que le pape avait dû refuser.

La hiérarchie catholique a pris ces derniers temps des positions sur l’islam, l’immigration et l’accueil aux migrants qui conviennent au PS et au gouvernement, les candidats à la présidentielle se disent qu’il y a peut-être un électorat catho de gauche à récupérer au moment où l’électorat musulman beaucoup plus choqué que les catholiques par le mariage des homosexuels pourrait faire défaut.

5064147lpw-5064183-article-jpg_3725805_660x281

Le pape Jorge Mario Bergoglio, dit François, italophone de naissance, immigré de première génération en Argentine, socialiste de cœur et de surcroit jésuite est tout de même assez particulier. Il parle toujours doucement avec un bon sourire et comme il n’est pas jésuite pour rien, il faut savoir comprendre entre les mots pour savoir ce qu’il veut dire, et ce n’est pas toujours très orthodoxe.

Sur les immigrés, c’est très clair, il les aime, mais ses préférences vont aux immigrés musulmans. Il l’a prouvé en ne ramenant pas de son voyage à Lesbos, cette île grecque très proche de la Turquie, des chrétiens syriens pourtant les plus menacés de tous, mais les membres de deux familles musulmanes beaucoup plus réfugiés économiques que réfugiés de guerre.

Cette préférence musulmane, il l’a encore marquée en rentrant de Pologne : il a clairement déclaré son amour de l’islam, expliquant qu’il se réfère à la doctrine de Vatican II selon laquelle toutes les religions sont, par définition, des religions d’amour, vouées à dialoguer et à s’entendre. Dans un article précédent, j’ai déjà mentionné la réponse de l’Etat islamique dans sa revue de propagande, Dabiq, qui se moque du pape et de sa naïveté. Dans Boulevard Voltaire, Raoul de Gerrx cite plus longuement la réponse de Dabiq : « Le Pape combat contre la réalité quand il s’efforce de présenter l’islam comme une religion de paix, alors que celui-ci enjoint aux vrais croyants de tirer l’épée du djihad. C’est même leur plus grand devoir : imposer la loi d’Allah par l’épée est une obligation fondée sur le Coran, parole de notre Seigneur… Même si vous arrêtiez de nous bombarder, de nous jeter en prison, de nous torturer, de nous abêtir et d’usurper nos terres, nous continuerions de vous haïr ; même si vous nous payiez le jizyah (l’impôt pour les infidèles) et viviez humiliés sous l’autorité de l’islam, nous continuerions de vous haïr. Pourquoi ? Parce que le Coran nous commande de le faire. Nous ne cesserons donc de vous haïr que lorsque vous aurez embrassé l’islam« .

Si le pape avait lu le Coran, il saurait que le mot « amour » n’y figure pas une seule fois dans le sens « Allah aime ses croyants » ou « Allah aime les hommes », ou encore dans le sens « aimer son prochain ». Les sourates (une quinzaine) où il est question d’amour reflètent une utilisation négative du mot amour. Celui-ci est employé dans le sens d’aimer des choses inadéquates ou fausses pour l’islam (la vie, les richesses, les femmes…). Lorsque le mot amour est utilisé dans un sens positif, c’est en vue d’aimer le combat, la guerre, la victoire que donnera Allah sur les mécréants. Alors, comment discuter avec des gens qui, s’ils sont de bons musulmans sincères, n’aiment leur prochain que soumis ou mort ? En faire la démonstration n’est pas de l’islamophobie, c’est un constat et vous en trouverez en annexe la preuve, j’y ai recensé et classé par sujet les sourates où il est question d’amour.

De même que le président Erdogan déclare « Il n’y pas d’islam modéré, l’islam c’est l’islam« , parler comme le fit le pape à propos de la violence islamique de « violence insensée » n’a pas de sens pour un musulman. La violence ordonnée à l’encontre des non-croyants dans le Coran est la parole sainte de leur dieu, c’est une violence légale et légitime. N’en déplaise aux commissaires politiques du vivre-ensemble.

diable-vs-Jesus

Le pape se livre aussi à des amalgames inadmissibles de la part du chef de la chrétienté et l’on comprend que Hollande se mette à l’aimer subitement, il pourrait le prendre comme ministre des Cultes dans son gouvernement. Le pape déclare « Si je parle de violence islamique, je dois parler de violence catholique« . On ne peut nier qu’il y ait des violents et des assassins parmi les catholiques, ni qu’il y ait eu autrefois des violences inadmissibles commises au nom de Dieu et de l’Eglise. Le pape aurait d’ailleurs dû parler de « violence chrétienne » et ne pas la restreindre aux seuls catholiques. Mais on n’a jamais entendu le mafieux qui, sa croix autour du cou poignarde ou tire sur un policier, ni le bon chrétien qui bat sa femme, ou la femme qui pour se venger d’être trompée ou battue tue son mari, crier « Dieu est grand, Jésus est son prophète ». Seuls les musulmans, pardon les islamistes, tuent en criant « Allahou akbar ». Mélanger la criminalité qui ressort du fait divers avec des actes qui ressortent de la guerre de religion est plus qu’une erreur, c’est une faute : le pape relativise la terreur islamiste, il exonère l’islam de toute responsabilité, il interdit la résistance.

Plutôt que de tendre une oreille compatissante et amicale aux musulmans en leur disant « ce qui est à vous est à vous, ce qui est à nous on va en discuter » (2), le pape devrait relire Saint Augustin et sa justification de la guerre quand on est attaqué par des violents qui ne cachent pas leur intention de vous exterminer. Il devrait aussi écouter le père Mourad. Il a vécu au Moyen-Orient, il sait, lui, de quoi il parle quand il déclare en substance que l’objectif de l’islam par son bras armé le djihadisme, c’est de détruire la civilisation occidentale chrétienne et d’en islamiser les restes.

Google ChromeSchermSnapz001

François introduit de temps en temps des symboles maçonniques dans ses gestes. Cependant dans cette photo ce n’est pas ce qu’il fait : l’auriculaire, l’index et le pouce écartés signifient l’amour dans les codes hippies

Le problème du pape est celui de l’Eglise catholique depuis sa création : comment concilier un Dieu « tout puissant » avec l’existence du Mal. Dans la Genèse, Dieu crée le ciel, la terre, etc. en parlant et en séparant, et « il vit que cela était bon« . Au sixième jour, il crée l’homme et « il vit que cela était très bon« . Seulement, il y avait aussi Lucifer (Satan, Diable, Iblis pour les musulmans, appelez-le comme vous voulez), l’archange déchu qui avait voulu prendre la place de Dieu et Lucifer comprit qu’avec l’Homme il pourrait peut-être contrarier la perfection de la Création, il y introduisit le Mal (l’affaire d’Eve et du serpent séducteur). C’est ce que Dieu explique à Job quand celui-ci depuis son tas de fumier se plaint à Dieu de Son ingratitude. Il lui dit qu’Il est le Créateur, que la Création précède l’apparition de l’homme, et que l’homme, quand il arrive, doit faire alliance avec elle (Livre de Job, chap. 38). Autrement dit vivre avec le Mal, mais qu’Il est toujours là pour le sauver si l’Homme a confiance en Lui. C’est une alliance, symbolisée par l’Arche d’alliance de Moïse. « C’est le chemin de l’Alliance. Dieu le premier veut cela, il mène contre le mal le même combat que nous.  » (Père Sylvain Gasser, assomptionniste, cité par La Croix)

Le judaïsme, puis l’Eglise, sont restés sur cette idée que Dieu est bon, que Lucifer est là aussi avec le Mal, que Dieu voulait éradiquer le Mal avec l’Homme qui l’avait trahi (épisode du déluge) mais que le geste de Noé l’a décidé à laisser la race humaine survivre et que c’est donc à elle de combattre le Mal avec l’aide de Dieu. C’est ce que disait l’ancien Notre Père : « Notre Père qui êtes aux cieux… protégez-nous de la tentation et délivrez-nous du Mal… » Le Concile Vatican a changé tout ça en s’appuyant sur la Bible de Jérusalem, « Je façonne la lumière et je crée les ténèbres, je fais le bonheur et je crée le malheur, c’est moi, Yahvé, qui fais tout cela. » (Bible de Jérusalem 45,7 éd.1975)

Dieu est à la fois le Bien ET le Mal, le Bon dieu et le Méchant dieu, le Notre Père a été modifié : « Notre Pèrene nous soumets pas à la tentation… » C’est Dieu porteur du Mal qui le propose à l’Homme, si l’Homme cède à la tentation, tant pis pour lui, sanction.

Le pape François défend cette nouvelle position de l’Eglise, c’est son boulot. Mais il va plus loin et là ça devient grave. Dans une messe au Vatican, il a fait lire un prêche en latin dans lequel il renie la Saint Trinité : Dieu est unique, comme Allah, Jésus n’est pas le fils de Dieu, mais celui de Lucifer, de Satan !

https://www.youtube.com/watch?v=dcpVrtv2t-M

D’où la conviction affichée du pape François que le christianisme et l’islam ayant le même dieu, les petites divergences portant sur le reste, y compris les Evangiles et Jésus, peuvent être résolues par le dialogue, d’où le contentement de Hollande pensant que le pape va l’aider à conforter l’islam en France.

Face à cela, que je considère comme une hérésie et une trahison de notre civilisation, soit on baisse les bras, soit on se relève et l’on se bat.

 

L’Imprécateur

 

1 : On retrouve 15 fois dans 13 sourates différentes l’utilisation du thème amour, l’amour y est vu négativement : l’amour des choses.
Un thème souvent répété concerne ceux qui aiment (préfèrent) la vie et les richesses ici bas:
14:3 Ceux qui aiment la vie d’ici bas à l’au-delà, obstruent [aux gens], le chemin d’Allah et cherchent à le rendre tortueux, ceux-là sont loin dans l’égarement. 16:107 Il en est ainsi, parce qu’ils ont aimé la vie présente plus que l’au-delà. Et Allah, vraiment, ne guide pas les gens mécréants.
75:20-21 Mais vous aimez plutôt la vie éphémère, et vous délaissez l’au-delà.
76:27 Ces gens-là aiment la vie éphémère et laissent derrière eux un jour bien lourd [le jour du Jugement.
89:20 et aimez les richesses d’un amour sans bornes.
100:8 et pour l’amour des richesses il est certes ardent.
Le thème ci-dessus est mieux défini dans sourate 3:14:
3:14 On a enjolivé aux gens l’amour des choses qu’ils désirent : femmes, enfants, trésors thésaurisés d’or et d’argent, chevaux marqués, bétail et champs; tout cela est l’objet de jouissance pour la vie présente, alors que c’est près d’Allah qu’il y a bon retour. Cette emphase sur l’amour des choses est encore définie dans la sourate 3:92:
3:92 Vous n’atteindriez la (vraie) piété que si vous faites largesses de ce que vous aimez. Tout ce dont vous faites largesses, Allah le sait certainement bien. En somme, ces différentes versets font référence à la richesse, aux choses affectueuses, etc.
Ceux qui n’aiment pas la guerre : 2:216 Le combat vous a été prescrit alors qu’il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l’aversion pour une chose alors qu’elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle vous est mauvaise. C’est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas.
La fierté et l’hypocrisie:
3:188 Ne pense point que ceux-là qui exultent de ce qu’ils ont fait, et qui aiment qu’on les loue pour ce qu’ils n’ont pas fait, ne pense point donc, qu’ils trouvent une échappatoire au châtiment. Pour eux, il y aura un châtiment douloureux ! L’idolâtrie:
6:76 Quand la nuit l’enveloppa, il observa une étoile, et dit : «Voilà mon Seigneur ! » Puis, lorsqu’elle disparut, il dit : «Je n’aime pas les choses qui disparaissent».Le rejet des conseillers sincères:
7:79 Alors il se détourna d’eux et dit : «Ô mon peuple, je vous avais communiqué le message de mon Seigneur et vous avais conseillé sincèrement. Mais vous n’aimez pas les conseillers sincères ! »Mise en garde contre ceux qui aiment (dans le sens préférence) la mécréance à la foi:
9:23 Ô vous qui croyez ! Ne prenez pas pour alliés, vos pères et vos frères s’ils préfèrent la mécréance à la foi. Et quiconque parmi vous les prend pour alliés… ceux-là sont les injustes.Ceux qui aiment la turpitude parmi les croyants:
24:19 Ceux qui aiment que la turpitude se propage parmi les croyants auront un châtiment douloureux, ici-bas comme dans l’au-delà. Allah sait, et vous, vous ne savez pas. La promesse de la victoire…
61:13 et il vous accordera d’autres choses encore que vous aimez bien: un secours [venant] d’Allah et une victoire prochaine. Et annonce la bonne nouvelle aux croyants.

L’amour Humain (12 Fois)
Les cinq utilisations de l’amour dans le sens de l’amour humain sont trouvés dans les sourates suivantes:
3:119 Vous, (Musulmans) vous les aimez alors qu’ils ne vous aiment pas et vous avez foi dans le Livre tout entier. Et lorsqu’ils vous rencontrent, ils disent «Nous croyons»; et une fois seuls, de rage contre vous, ils se mordent les bouts des doigts. Dis : «mourrez de votre rage»; en vérité, Allah connaît fort bien le contenu des cœurs.
12:8 quand ceux-ci dirent : «Joseph et son frère sont plus aimés de notre père que nous, alors que nous sommes un groupe bien fort. Notre père est vraiment dans un tort évident.
Ce passage (12:8) se rapporte à la jalousie des frères de Joseph dérangés que leur père Jacob aime Joseph et Benjamin davantage que ses autres fils.
12:30 Et dans la ville, des femmes dirent : «La femme d’Al-Azize essaye de séduire son valet ! Il l’a vraiment rendue folle d’amour. Nous la trouvons certes dans un égarement évident. Ceci se rapporte à l’épouse de Potiphar. Voici un exemple où l’amour est décrit comme « érotique » en soulignant qu’il était violent ou intense.
28:56 Tu (Muhammad) ne diriges pas celui que tu aimes : mais c’est Allah qui guide qui Il veut. Il connaît mieux cependant les bien-guidés.

2 : la citation est détournée de celle de Kroutchev à l’ONU « Ce qui est à nous est à nous, ce qui est à vous est négociable« 


 

0 0 votes
Évaluation de l'article
28 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
lepatriote1111
lepatriote1111
3 septembre 2018 9 h 52 min

@ Christian

Je suis heureux qu’une personne agnostique puisse s’exprimer , je suis une personne qui je pense être ouverte d’esprit ,bien que mon cheval de bataille soit l’islam pseudo « religion  » intolérante .
Cordialement Christian

Christian
Christian
4 septembre 2018 5 h 45 min
Répondre à  lepatriote1111

Pour lepatriote1111 Merci pour votre amicale réponse car je craignais le pire. Pour moi aussi l’Islam est évidemment la pire des religions actuelles car il est la négation de l’être humain par l’obéissance obligatoire à la fameuse charia qui est son premier précepte. Mais n’oublions pas que le Christianisme ne fut pas non plus blanc-bleu dans le passé à cause de la même volonté d’expansionnisme de ses « travailleurs religieux ». J’ajoute que je suis effaré du nombre de croyants – 3 milliards selon moi- car je décompte les gens comme moi qui sont de la religion de leurs pays respectifs par… Lire la suite »

Hadi
Hadi
1 septembre 2018 12 h 30 min

Pourquoi taxer quelqu’un qui ne dit que la vérité d’ « apostat » ? Si Benoit reconnaît que l’Islam est une vraie religion, ce n’est que retour à la vérité. Non l’Islam n’est pas une secte, c’est la Religion par Excellence, en réalité, c’est le christianisme qui est une secte du Judaïsme, la trinité est un hérésie imposé par l’Empereur païen Constantin. Ceux qui avaient cru en Jésus le considérait comme prophète et non fils de dieu ni dieu, à l’instar des ariens (adeptes d’Arius). De son côté le Juif Saul qui s’était autoproclamé « apôtre des païens » et pris le surnom de… Lire la suite »

CHRYSIPPE
1 septembre 2018 14 h 02 min
Répondre à  Hadi

@ Hadi – Je vais faire un pari. Un pari « osé » bien sûr… Vous êtes musulman ? Vous nous écrivez d’Alger. De l’est d’Alger, plus précisément (région de Kouba — Bordj el-Kiffan). Nous sommes heureux que notre journal soit lu (et étudié) à l’international. Vous savez, en France, en France profonde, nous sommes des millions (et désormais, chaque jour davantage) à regarder l’islam tel que pratiqué aujourd’hui dans nos « quartiers » avec les yeux de Mustapha Kemal Atatürk. De nombreuses personnes originaires de votre pays, aussi… Nous ne les appelons pas des « musulmans modérés », ce qui est une absurdité sémantique, mais… Lire la suite »

lepatriote1111
lepatriote1111
1 septembre 2018 17 h 54 min
Répondre à  Hadi

Bonjour sans rentré dans la théologie , vous dîtes  » la trinité est un hérésie imposé par l’Empereur païen Constantin  » Irénée de Lyon (an 189) Car l’Église, bien que dispersée de par le monde entier, même au bout de la terre, a reçu des apôtres et de leurs disciples la foi en un seul Dieu, le Père Tout Puissant . . . et en un seul Jésus Christ, le Fils de Dieu, qui est devenu chair pour notre salut, et dans le Saint Esprit (Contre les hérésies 1,10,1). Il (Christ) est vraiment Dieu et vraiment homme. (Contre les hérésies,… Lire la suite »

lepatriote1111
lepatriote1111
1 septembre 2018 17 h 56 min
Répondre à  lepatriote1111

Tertullien (an 216) Nous croyons en un seul Dieu, mais avec la dispensation ou l’économie, comme nous l’appelons, que ce Dieu unique ait un Fils, son Verbe, procédant de lui-même, «par qui tout, a été fait et sans qui rien n’a été fait.» . . . Nous croyons que de là il a envoyé ensuite, conformément à sa promesse, l’Esprit saint, le Paraclet du Père, pour sanctifier la foi de ceux qui croient au Père, au Fils et à l’Esprit saint. . . ce symbole nous a été transmis dès le commencement de l’Évangile, même avant les premiers hérétiques (Contre… Lire la suite »

lepatriote1111
lepatriote1111
1 septembre 2018 17 h 58 min
Répondre à  Hadi

L’ignorant ou le pervers se scandalisent de ce mot, comme s’il signifiait diversité, et qu’il impliquât par suite de cette diversité la séparation du Père, du Fils et de l’Esprit. Ainsi l’union du Père dans le Fils et du Fils dans le Paraclet, forme trois personnes indissolubles, produites l’une de l’autre, de manière que trois sont une seule et même chose, mais ne sont pas un seul, «ainsi qu’il a été dit: Mon Père et moi, nous sommes une seule et même chose,» ce qui implique l’unité de substance, mais non l’unité de nombre. Grégoire le Thaumaturge (265) Il n’y… Lire la suite »

lepatriote1111
lepatriote1111
1 septembre 2018 18 h 01 min
Répondre à  lepatriote1111

(réaffirmation et définition du dogme et non pas invention d’un dogme) que l’on retrouve dans les grands conciles œcuméniques de l’Église. Je crois donc que la conclusion, qui est celle où le concile a fait triomphé la Vérité et a condamner l’hérésie, est de loin beaucoup plus probable que celle de la corruption globale.

lepatriote1111
lepatriote1111
1 septembre 2018 18 h 49 min
Répondre à  Hadi

Vous détournés le sens en disant : De son côté le Juif Saul qui s’était autoproclamé « apôtre des païens » et pris le surnom de Paul, avait entamé la déviation en abolissant le Sabbat et en instaurant le Dimanche comme « jour du Seigneur » Genèse 1:1-2:4 La création de l’univers 1 Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre. 2 Or, la terre était chaotique et vide. Les ténèbres couvraient l’abîme, et l’Esprit de Dieu planait au-dessus des eaux. 3 Et Dieu dit alors: Que la lumière soit! Et la lumière fut . 4 Dieu vit que… Lire la suite »

lepatriote1111
lepatriote1111
1 septembre 2018 18 h 51 min
Répondre à  lepatriote1111

La terre fit germer de la verdure, chaque espèce d’herbe portant sa semence et chaque espèce d’arbre produisant du fruit, portant chacun sa semence. Dieu vit que c’était bon. 13 Il y eut un soir, il y eut un matin: ce fut le troisième jour. 14 Puis Dieu dit: Que, dans l’étendue du ciel, il y ait des luminaires pour distinguer le jour de la nuit, et pour qu’ils marquent les saisons, les jours et les années. 15 Que, dans l’étendue du ciel, ils servent de luminaires pour illuminer la terre. Et ce fut ainsi. 16 Dieu fit deux grands… Lire la suite »

lepatriote1111
lepatriote1111
1 septembre 2018 18 h 52 min
Répondre à  lepatriote1111

suite 27 Dieu créa les hommes de sorte qu’ils soient son image, oui, il les créa de sorte qu’ils soient l’image de Dieu. Il les créa homme et femme[d]. 28 Dieu les bénit en disant: Soyez féconds, multipliez-vous, remplissez la terre, rendez-vous en maîtres, et dominez les poissons des mers, les oiseaux du ciel et tous les reptiles et les insectes. 29 Et Dieu dit: Voici, je vous donne, pour vous en nourrir, toute plante portant sa semence partout sur la terre, et tous les arbres fruitiers portant leur semence. 30 Je donne aussi à tout animal de la terre,… Lire la suite »

lepatriote1111
lepatriote1111
1 septembre 2018 18 h 55 min
Répondre à  lepatriote1111

suite du paragraphe 24
Puis Dieu dit: Que la terre produise chaque espèce d’êtres vivants, chaque espèce de bestiaux, de reptiles et d’insectes, ainsi que d’animaux sauvages.

Et ce fut ainsi.

25 Dieu fit chaque espèce d’animaux sauvages, il fit chaque espèce de bestiaux, chaque espèce de reptiles et d’insectes. Dieu vit que c’était bon.

26 Puis Dieu dit: Faisons les hommes[b] de sorte qu’ils soient notre image[c], qu’ils nous ressemblent. Qu’ils dominent sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur les bestiaux sur toute la terre et sur tous les reptiles et les insectes.

Christian
Christian
3 septembre 2018 4 h 59 min
Répondre à  lepatriote1111

Destinataire « lepatriote1111  » Loin de moi la volonté de déclarer une guerre inévitable lorsqu’on débat de religion ou de politique, les 2 étant dirigées par des prédateurs. Je réponds par une seule phrase à toutes vos affirmations.  » Vitre Dieu, ou prophète (peu importe comment on le nomme) n’existe pas plus que les autres dieux ». Car aucun être humain n’en a vu un ou possède la moindre preuve de leur existence. J’ajoute que, contrairement à un athée qui nie totalement cette possibilité, même infime, l’agnostique que je suis laisse la porte entrouverte dans l’attente de la moindre preuve qu’aucun « chef… Lire la suite »

Christian
Christian
4 septembre 2018 6 h 32 min
Répondre à  Hadi

@Hadi Vos affirmations prouvent une fois de plus, s’il en était besoin, le parti pris et l’absence de tolérance de l’Islam pour lequel « Allah » est le premier des dieux et le seul qui mérite attention. Apprenez que TOUS les dieux, y compris le votre, sont des inventions dont certains, plus intelligents, se sont servis afin d’éduquer les foules pour ce qu’ils pensaient être leur bien. L’affaire de l’interdiction de manger du porc ou la pratique du halal (cascher chez vos cousins) n’avait pas d’autre but que d’éviter aux ignorants les maladies provoquées par la rapide dégradation de cette viande, et… Lire la suite »

blank