PARTI SOCIALISTE : LE CADAVRE BOUGE ENCORE

000 - Dehors !

Surprise on annonçait un taux d’abstention record, mais les Français se sont mieux mobilisés qu’en 2009 : « seulement » 50 % d’abstentions contre 56 % en 2011.

Et c’est bien pour le gouvernement la déculottée annoncée qui s’impose ce soir.
A l’heure où nous publions cet article, les estimations sont les suivantes :

– UMP : 31 %
– FN : 25 %
– PS : 20 %

Après, ce furent toute la soirée des disputes sans fin dans les débats télévisés sur ce qu’il fallait considérer, UMP + UDI ou non, PS + RDG + DVG ou non, etc. Nos aurons les chiffres définitifs demain matin, notamment ceux du ministère de l’Intérieur qui donnent, en nombre de voix, le FN toujours en tête.

Ce que l’on peut déjà retenir de la soirée, c’est un glissement à droite très net de l’ensemble de la France : 2/3 droite pour 1/3 gauche ou 3/5 contre 2/5 suivant la manière dont les additions de scores des partis sont faites, peu importe, cela signifie que la gauche au pouvoir n’a plus aucune légitimité démocratique, seulement une légitimité institutionnelle. La question est maintenant de savoir comment les électeurs reporteront leurs voix au second tour et si plus ou moins que les 50 % de ce premier tour iront voter dimanche prochain. Il semble que près de 50 % des UMP soient prêts à se reporter sur un candidat FN, 10 à 15 % sur un candidat PS, les autres s’abstenant.  En sens inverse,  25 à 30 % de FN sont prêts à voter UMP, estimant que la priorité est d’arrêter la dérive marxiste de la France et le totalitarisme en marche avec l’équipe au pouvoir. À gauche, André Laurent du PCF a donné pour instruction aux communistes de voter PS, mais un sénateur communiste déclarait ce soir sur Public Sénat que rares sont les communistes qui ont envie de voter pour des socialistes qui mènent une politique complètement opposée à ce qu’ils souhaitent. Les choses ne sont pas simples et les prévisions de report difficiles.

Par contre on peut notera disparition d’EELV avec entre 1,4 et 2 % des voix, celle du Modem de Bayrou avec 0,8 % et celle du PC qui ne se maintient que de-ci delà dans des fiefs très anciens. Il est d’ailleurs intéressant de noter que bien que le gouvernement et le président aient voulu nationaliser cette élection locale, les fortes personnalités et celles qui gèrent bien ont été réélues au premier tour : Eric Ciotti, Patrick Devedjian, Henri Emmanuelli entre autres, ce qui montre bien que lorsque le candidat local est bon, on vote pour lui sans trop tenir compte de son appartenance partisane.

Parmi les départements qui se sont le moins mobilisés, on notera le 9-3.
Finalement, ce n’est pas surprenant, nos « chances pour la France » croient plus en la manière forte qu’à la démocratie pour imposer la charia…

000 - Islam et démocratie

On notera dans les annales électorales 2015 ce tweet scandaleux de l’association collabo « Touche pas à Mon Pote » qui a osé, s’adressant aux électeurs du FN, leur conseiller de « marquer d’une croix le candidat du binôme qu’ils préfèrent le plus (sic) », incitant ainsi des personnes mal informées à rendre nuls leurs suffrages…

Espérons que le FN, qui a réalisé un score plus qu’honorable, inférieur aux prévisions des sondeurs mais meilleur que les précédents, et qui a plusieurs élus au premier tour, aura à coeur de porter plainte, les textes le lui permettent. Voire même de saisir le Conseil Constitutionnel pour refuser d’invalider les bulletins du FN marqués d’une croix.

000 - SOS racisme

000 - Loi électorale

Fidèle à lui même, Hollandescu a utilisé le Falcon présidentiel pour aller voter. « Ca ne coûte pas cher, c’est l’état qui paye », comme il l’a élégamment rappelé en novembre 2014. Comptez environ 8000 € le coût du bulletin de vote de l’énergumène (ce qui ne va peut-être pas l’empêcher de perdre la Corrèze – 4 cantons gagnés par la droite dès le 1er tour).

000 - FalconOn va assister à de nombreux duels UMP / FN, le PS ayant été éliminé dans plus de 500 cantons dès le 1er tour. Le FN, jadis arme supême de Mitterrand pour diviser la droite, se retourne aujourd’hui contre les socialistes, qui vont être obligés d’appeler à voter UMP la semaine prochaine !

En reléguant le PS à moins de 20 %, les patriotes de France ont répondu « présent » ce soir. Encore faut-il rester vigilants pour le 2ème tour. Tous les coups seront permis, même et surtout les plus vicieux, pour empêcher le séisme de ce 22 mars de se transformer en tsunami le 29.

 

 

0 0 votes
Évaluation de l'article
62 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
blank