NOTRE DAME DE PARIS : D’ABORD L’ENQUETE !
(Suricate)

Nous parlons encore de Notre-Dame de Paris, parce qu’il le faut et parce que c’est le moment de le faire.
Le président a décidé de brûler les étapes de la restauration en terminant le chantier dans cinq ans ! La « start-up nation » macronienne veut ainsi montrer qu’elle fait tout mieux et plus vite que n’importe qui d’autre, et en apporter la preuve pour l’ouverture des Jeux Olympiques en présentant au monde ébahi une cathédrale qui aura, planté dans son dos, le fantasme de l’architecte bobo qu’aura choisi Brigitte avec le bon goût qu’on lui connait.

Bureau de l’Élysée relooké par Brigitte avec l’aide d’un « artiste »
qui a du faire un stage chez IKÉA…

Pour aller plus vite, il faut éliminer les architectes et artisans spécialisés dans la reproduction des œuvres anciennes à l’identique, trop lents, trop méticuleux, trop consciencieux, en leur imposant des délais qu’ils ne pourront pas tenir.
Place aux modernes : béton, acier, verre, plastique !

Il faut « un geste architectural contemporain » a demandé le président. Il faut dès lors s’attendre à des horreurs :

  • Opéra-Bastille, gros semi-cylindre qui perdait ses plaques de béton comme des pellicules dès les premières semaines ;
  • Arche de la Défense avec sa tente de chamelier suspendue dans l’arc ;
  • Pyramide de Peï qui n’a rien de nouveau, les Égyptiens en faisaient de plus grandes et plus solides il y a quatre mille ans, et le verre existe depuis deux mille ans ;
  • Colonnes de Buren au milieu de la cour du Palais royal, une colonne de style vaguement dorique repeinte en noir et blanc et multipliée à une centaine d’exemplaires identiques à l’exception de la taille…

Toutes ces œuvres contemporaines françaises ont une caractéristique commune : elles ont été placées au centre d’ensembles architecturaux anciens, beaux et homogènes, pour leur donner une valeur qu’elles n’auraient pas sans cela.

Placez la pyramide de Peï à l’entrée d’une usine, tout le monde dira « Bof ! »…
Mettez les colonnes de Buren dans un jardin public, tous les chiens, les migrants et les SDF viendront pisser dessus.
Macron compte sur la cathédrale pour mettre en valeur l’œuvre d’un péquin qui montrera son incommensurable degré d’inculture.

Avant de commencer précipitamment, il serait prudent de tirer les leçons de l’incendie, et d’attendre les conclusions des experts. La prudence n’est pas dans l’esprit start-up !

Le feu brûlait toujours, l’intérieur de la cathédrale n’était pas accessible, que les autorités gouvernementales annonçaient déjà l’incendie « accidentel », alors qu’au-dessus de leurs têtes se développaient de superbes volutes de fumée jaune, signe incontestable de la présence d’un oxyde métallique que les pompiers appellent « accélérateur » d’incendie.

Comme la thermite par exemple, dont le nuage jaune
est encore plus spectaculaire la nuit (voir ci-dessous)

blank

Question : qui a introduit un accélérateur d’incendie
dans l’enceinte fermée de la toiture ?

Anne Lauwaert et moi travaillons à recueillir les témoignages de professionnels qui conforteront ce qui est aujourd’hui une quasi certitude : un attentat préparé minutieusement.

Suricate
20 avril 2019

blank

blank

0 0 votes
Évaluation de l'article
12 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Gérard Mény
Gérard Mény
4 juin 2019 15 h 20 min

Ne faut-il pas voir dans la cérémonie d’Oradour sur Glane en 2017, les prémices des 11 incendies d’églises en 2018. A la présomption de culpabilité devrait s’opposer la certitude d’innocence comme le sont en général les Français ces « êtres inutiles » et « substituables » (le très brun et fiévreux Laurent Alexandre pense déjà au grand remplacement) La couleur des flammes pourrait résulter d’un traitement tout à fait accidentel du chêne avec un truc comme de l’acide nitrique dont les effets sur le bois seraient moins explosifs que sur de la glycérine, la vitesse de combustion étant supposée plus lente. Pour faire un… Lire la suite »

HC79
HC79
25 mai 2019 19 h 50 min

C’est un incendie criminel qui a détruit Notre Dame de Paris, c’est une évidence ! Français, ne vous laissez pas berner! La couleur des flammes, la vitesse à laquelle s’est propagé l’incendie, les personnalités se dépêchant de déclarer que c’est un accident, les statues démontées 3 jours avant l’incendie, tout cela reflète le complot, c’est incontestable ! D’ailleurs, une pétition importante et même vitale circule sur change.org dont voici le lien: https://www.change.org/p/emmanuel-macron-dieu-ne-veut-pas-de-fl%C3%A8che-sur-notre-dame-098097a0-f72c-4021-9b66-cc9c78ecb8a8 Soyons nombreux à signer, pour la survie des parisiens, de Paris et de la France! C’est même une question de vie ou de mort ! Je compte sur vous et je… Lire la suite »

Coustourret
Coustourret
5 juin 2019 14 h 21 min
Répondre à  HC79

Je signe la petition.non a l invasion musulmana en France .toute catholique.

Feelgood
Feelgood
29 avril 2019 20 h 57 min

Pour info, il y a bcp de réponses plausibles à vos questions sur ce lien !…
https://www.youtube.com/watch?v=F7gRnC2Bgpg

Alain
Alain
30 avril 2019 14 h 09 min
Répondre à  Feelgood

Qui a eu l’idee et/0u décide d’enlever les toiles. ??

romulus
romulus
21 avril 2019 21 h 09 min

mon hypothèse est que la première alarme a servi à évacuer l’édifice et uniquement à cela, par conscience de victimes inutiles; c’est pour cela que le vérificateur n’a rien vu et que les alarmes ne se sont pas déclenchées jusqu’à la deuxième alarme qui était alors véritable, avec mise en place de l’accélérateur afin de pérenniser en incendie difficilement contrôlable la mise à feu volontaire. On a aussi pu faire évacuer pour cacher la mise en place de ce scénario notamment le transport de l’accélérateur et sa répartition (s’il y en a une).

Dissident
Dissident
21 avril 2019 18 h 23 min

On peut penser à l’usage de la thermite qui est un mélange de poudre d’aluminium et d’oxyde de fer. L’usage professionnel est l’aluminothermie pour souder les rails de chemin de fer. La manipulation est professionnelle parce que ce produit est extrêmement dangereux et une fois démarrée, la réaction est inarrêtable. il y a une fumée colorée due à l’alumine dégagée mélangée à l’excès d’oxyde de fer mais la couleur n’est pas le jaune vu au dessus du toit de Notre Dame. A mon avis, la fumée jaune de l’incendie de Notre Dame est de l’oxyde de plomb. Je m’explique :… Lire la suite »

Liana Alecu
Liana Alecu
21 avril 2019 11 h 57 min

Tout le monde sait que c’etait un attentat , sauf vos autorites qui jouent l’autruche.Mais il faut que le peuple francais reagit vigoureusement et demande justice et la reconstruction A L’IDENTIQUE de la superbe cathedrale.Mais pour tout ca, il faut d’abord faire un grand nettoyage de printemps: degager vos traitres d’en haut et quelques 15-20 millions de « gens pacifiques » non-Francais. Par ailleurs, je suis CHOQUEE par le manque de gout de votre vieille Premiere Dame.

Je crois egalement
Je crois egalement
1 mai 2019 4 h 07 min
Répondre à  Liana Alecu

Salut Liana J’habite l’Australie. un pays tres ‘protege’., une grande Ile, un Continent………..De nos jours, immigrer est devenu un chalenge. Il faut parler l’anglais, avoir au moins un degre en quoique de soit et encore…c’est selon la demande. Bien sur, c’est pas la porte a cote et les cotes du Pacifique et autres Mers et oceans sont hyper protegees. Pour l’instant [j’insiste sur les mots] les religions se cotoient. sans incidents, meme mineurs. Bien sur, il y eu des rumeurs, des graffitis plus pornos que politiques ou racistes. Je suis nee a Lyon, dessinatrice en textile, j’ai toujours admire les… Lire la suite »

lepatriote1111
lepatriote1111
21 avril 2019 10 h 49 min

Si c’est bien de la termite qui a été utilisé . Cette réaction chimique génère une chaleur intense permettant d’atteindre une température de 2 204,4 °C. La thermite est utilisée le plus souvent pour souder ou faire fondre de l’acier.
Il existe d’autres accélérateurs qui ont peut -être été utiliser !

bertho mireille
22 avril 2019 14 h 24 min
Répondre à  lepatriote1111

alors pourquoi les vitraux n’ont pas explosé avec l’eau froide des lances (choc thermique) vu la température ? c’est vrai qu’on n’a pas eu de victimes (sorties juste pile poil grâce aux deux alarmes) avant l’incendie! étrange non ? ils ont eu le temps aussi de sauver tous les trésors de ND qui étaient (la veille à l’extérieur : statues)à l’intérieur des chefs d’oeuvre, la Croix, la couronne, l’orgue n’a rien subit apparemment sauf la suie dans les tuyaux…Une statue de la Vierge.. je trouve pour ma part, que tout cela a été bien calculé et prémédité- quant au départ… Lire la suite »

mireille bertho
22 avril 2019 14 h 33 min
Répondre à  lepatriote1111

je voulais rajouter que je n’ai pas partagé mon commentaire avec FB car je dois les gêner, il me le supprime systématiquement m^me juste avant de le terminer

blank