ISLAM : du MYTHE à la REALITE
(Anne Lauwaert)

Anne Lauwaert a beaucoup voyagé de l’Afrique à l’Himalaya. Partout, depuis son plus jeune âge, elle a rencontré l’islam. Au début, ce fut le grand amour dû à ses lectures, aux films présentant toujours les musulmans sous un aspect romantique, à ses premiers contacts avec des commerçants africains sobres et souriants ou des guides pakistanais aimables et efficaces. Et puis au fil des ans et ses expériences se multipliant, elle a découvert le vrai visage de l’islam. C’est ce qu’elle raconte dans cet article. On aurait pu le titrer, « quand on apprend l’islam, on découvre son incompatibilité avec notre civilisation » ou « Pourquoi le gouvernement ne peut plus expulser les musulmans ».


L’islam imaginaire

La première fois que j’ai entendu parler de l’islam c’était en 1954 (?) j’étais en 3° primaire dans la classe de mon père qui alors était instituteur à l’école communale de notre village.

On en a reparlé au Congo à propos des commerçants Sénégalais qui étaient fort appréciés car c’étaient des “gens sérieux”. Ils ne buvaient pas d’alcool et donc ne causaient pas de “débordements” comme dans les autres communautés.

Au lycée ont suivi les cours d’histoire et de culture générale. 

En 1961 le film “Le Cid” ; en 1964 j’ai vu le coffre de voyage du Cid dans la cathédrale de Burgos; en 1962 “Lawrence d’Arabie”; en 1968 “Angélique et le Sultan” racontait une histoire de traite des blanches… mais tellement belle, esthétique et romantique qu’elle occultait l’horreur de l’esclavage sexuel des victimes des “Pirateries barbaresques en Méditerranée “ dont parlera le livre de Courtinat en 2008 

En 1964, dans la cave de l’internat, j’avais découvert une pile de petits livres magnifiques de l’édition orientaliste Piazza… Mon père m’avait lu des histoires des Mille et Une Nuits, Sindbad le marin, La lampe d’Aladin, Alibaba et les 40 voleurs… mais là! dans ces petits livres-bijoux je découvrais les “Roubayyat” de Omar Kayyam, Le “Jardin des roses” de Saadi et autres « Jardin des caresses » . Dans les années 1980 Pierre Seghers les a réédités splendidement, mais rien ne remplacera l’édition Piazza des années 1920…

Bref,  les coulisses de mon cerveau baignaient dans un orientalisme imaginaire, romantique et très confus car les Maghrébins ne sont pas des Arabes qui ne sont pas des Perses que ne sont pas etc… 

Premiers contacts avec des musulmans en chair et en os

Pendant les années 1977-1980 j’ai soigné des immigrés, surtout marocains, dans un hôpital d’un quartier populaire de Bruxelles. Cela se passait fort bien ils me ramenaient même des petits souvenirs de leur pèlerinage à la Mecque. J’eus l’honneur de soigner l’attaché culturel du Maroc qui ressemblait comme deux goutes d’eau à celui du film “L’union sacrée” de Arcady… en 1989 … 10 ans plus tard…

Fin des années 1980 j’eus une curieuse expérience : un patient originaire du Liban avait d’horribles cicatrices sur les jambes, il m’expliqua que c’étaient les séquelles de tirs de mitraillettes… et comme je n’y comprenais rien il se mit à hurler “mais enfin je suis chrétien, comme vous, vous ne comprenez donc pas que les musulmans nous massacrent et qu’ils vont vous massacrer”… horreur dans le cabinet… “calmez-vous…  un verre d’eau fraiche »… Inouï! Quelle histoire!…

Immersion totale dans un monde musulman

En 1990 survint un de ces tournants qui vous changent la vie : je fus invitée par Mountain Wilderness à séjourner au camp de base du K2 au Pakistan pendant leur expédition FreeK2 (1). 

Le pays est extraordinaire, les gens sont merveilleux, accueillants, serviables, amusants, sympathiques, etc. Les plus belles montagnes du monde font le reste…
Ça se passe tellement bien que je décide d’y retourner l’année suivante mais seule. Je parcours le trekking Biafo-Hispar avec deux porteurs Hunza ismaélites et trois porteurs Balti shiites et séjourne aussi dans une famille sunnite. Avec mon accompagnateur Hunza nous parcourons  le Pakistan de Karachi jusqu’au col du Kungerab où nous faisons même une incursion symbolique en Chine…  

Je passe des moments aussi romantiques qu’au cinéma : nous sommes assis sur le toit plat de la maison, autour de nous les abricots sèchent, nous mangeons du mouton grillé et buvons du whisky chinois de contrebande et… devant nous… la pleine lune gravit les crêtes du Rakaposhi… pendant que le musicien du village joue du sitar… Je ne vais pas tout répéter puisque je l’ai raconté dans mon livre « des raisins trop verts » que vous pouvez copier gratuitement sur votre tablette depuis https://atelier-ca-della-fiola.blogspot.com/p/des-raisins-trop-verts.html

Le choc des cultures

Bref, après ces jours de rêve j’ai voulu remercier cette famille, non pas en leur donnant quelques dollars éphémères mais une valeur qui allait les aider dans le futur. J’ai donc invité mon accompagnateur chez moi en Suisse pendant 3 mois pour lui permettre de suivre une formation de “moniteur de randonnée”, offerte par le Club Alpin Suisse, qui allait lui servir dans sa profession d’accompagnateur de trekking.. Lisez tout cela dans mon livre. 

Mais… le bilan a été catastrophique car ce jeune homme (il avait l’âge de mes enfants) est arrivé chez nous bourré d’illusions et progressivement il a déchanté puis s’est braqué contre nous et notre civilisation trop différente de la sienne pour qu’il puisse y accéder… d’où les « raisins trop verts ».

Question : n’est-ce pas l’expérience que font la plupart des migrants : enthousiasme, déception, colère…

Parallèlement j’avais pris des contacts avec d’autres Pakistanais et d’autres musulmans, je fréquentais les librairies islamiques à Bruxelles et la librairie arabe de Genève… 

C’est ainsi que  je me suis rendue compte de la grande différence entre les  musulmans que j’avais côtoyés au Pakistan et ceux que je découvrais en Europe. Sans cette expérience et ce contraste je n’aurais jamais ouvert les yeux sur ce qui se passe en Occident.

La prise de conscience

Cela m’a interpellée et j’ai commencé à lire leurs livres, la propagande des librairies islamistes, mais aussi les fondamentaux comme le Coran ou le Bokhari (3) et, quand je n’y ai plus rien compris du tout, les études de nos spécialistes: Anne-Marie Delambre,  Sami Aldeeb et surtout Jean-Jacques Walter mais aussi les politologues comme Alexandre del Valle ou Alain Wagner.  

Depuis 1990 j’ai écrit des articles qui ont évolué au fil de mes découvertes dans Enquête et Débat, Riposte Laïque, Résistance Républicaine, Les Observateurs, Minurne et d’autres.

Aujourd’hui, où en sommes-nous ?

Le président Hollande répétait “Nous sommes en guerre” – le ministre Gérard Collomb nous a prédit la guerre civile d’ici 5 ans, aujourd’hui c’est Patrick Buisson qui constate « une ambiance proche de la guerre civile ».

blank 

En 2012 l’armée suisse a tenu des grandes manœuvres  appelées “Stabilo Due” avec l’hypothèse de graves troubles civils dans les pays limitrophes

Ecoutez ceci https://www.youtube.com/watch?v=-AJo64jy5wM

Aujourd’hui nous possédons trois textes capitaux

– Alain Wagner nous explique que dès 1973 l’Europe s’est vendue aux pays arabo-musulmans pour du pétrole et ce marché spécifie que les immigrés « pour de la main d’œuvre bon marché » auront tous les droits, égaux à ceux des nationaux et pas d’intégration.

Sans doute, personne à l’époque n’avait encore pris conscience de ce qu’est l’islam.

– Jean-Jacques Walter a analysé le texte du coran sur ordinateur et arrive à la conclusion qu’il a été rédigé sur un arc de 200 ans par environ 50 auteurs différents et Mahomet n’apparaît comme prophète de l’islam que tard et sporadiquement.

Walter confirme ce que de nombreux autres avaient dit avant lui.

– Florence Bergeaud –Blakler nous dit que le marché halal est une invention récente qui représente un business de plusieurs milliards de dollars.

Le chainon manquant

Nous sommes au courant de ces études, mais les premiers intéressés c.-à-d. les disciples de Mahomet ne le sont pas. 

Il est inutile d’entrer dans des discussions sans fin, que ce soit sur la théologie ou le burqini ou le ramadan : cela ne sert à rien, il faut aller au point crucial aussi pénible soit-il et leur dire : 

1 « votre immigration en Europe est une manipulation commerciale proche de l’esclavagisme = main d’œuvre à bon marché » 

2 « votre  foi est fondée sur un faux »

En effet la foi des musulmans repose sur le fait que le coran est, pour eux, le livre de la loi écrit par leur Allah et tombé du ciel, tel quel, parfait, invariable, non amendable et sacré. Mes amis pakistanais qui parlaient leur dialecte burushaski et ne comprenaient pas l’arabe croyaient même qu’il s’agit d’un livre magique que personne ne peut comprendre. Nos scientifiques démontrent que tout cela est faux.

Il faut leur fournir des traductions dans leurs langues et leur dire que le coran tel qu’ils l’imaginent n’existe pas.

Les manuscrits de Sanaa démontrent différents stades de rédaction.

Jean-Jacques Walter démontre le nombre de rédacteurs, etc.

Ceci signifie que l’islam dans lequel  de nombreux musulmans actuels croient repose sur une illusion, une base inexistante, un faux.

Est-il possible de le leur dire ?

Quand je pense aux musulmans que j’ai rencontrés au fin fond des villages des montagnes Karakorum… Non, il n’est pas possible de le leur dire car pour eux cela n’est pas possible. 

Je les comprends car il aurait été tout aussi impossible de dire à mes grands-parents qu’après la consécration l’hostie restait du pain et le vin du vin au lieu de se transformer en chair et sang du Christ. 

Moi aussi j’ai cru à la transsubstantiation comme elle m’a été enseignée en 1953 avant que je ne fasse ma première communion. La maîtresse nous terrifiait en disant que si nous mordions sur l’hostie, un flot de sang serait sorti de notre bouche et serait tombé sur notre belle robe blanche… 

Dix ans plus tard, Vatican II nous a expliqué que c’était une métaphore.

À ce point, en général, on me reproche de comparer sur un pied d’égalité le christianisme et l’islam. Non je ne les compare pas en tant que « religions ». D’ailleurs l’islam n’est pas une religion au sens que nous donnons à ce mot. Par contre le besoin de « croire » est semblable chez tous les humains. Mes grands parents croyaient sans se poser de questions comme de nombreux musulmans le font aujourd’hui, en toute bonne foi.

Est-ce à nous d’informer les musulmans ?

D’abord : ne pas faire semblant de croire leurs dogmes et d’approuver leurs traditions qui fonctionnent fort bien dans leurs pays, mais pas dans les nôtres car nous avons d’autres lois. 

Ensuite, leur dire la réalité. Ils ne connaissent pas notre Histoire, c’est à nous de leur dire qu’après des siècles d’absurdes guerres de religion, nous n’avons pas l’intention de recommencer et qu’après avoir cru, nous aussi, à des histoires auxquelles plus personne ne croit, nous n’avons pas l’intention de croire celles des autres. Nous sommes déjà passés par là. 

Cependant le gros du travail ce sont les musulmans qui doivent le faire eux-mêmes. 

Les médecins musulmans doivent dire à leurs coreligionnaires :

  • combien le ramadan comme ils le pratiquent aujourd’hui chez nous est nocif pour la santé et constitue de la maltraitance quand il est infligé aux enfants ;
  • que les vêtements couvrants, en Europe, causent un manque de vitamine D et donc du rachitisme, de l’ostéoporose et même de la stérilité ;
  • que ne pas boire d’alcool est fort bien mais que l’excès de sucre dans les « soft drinks » leur prépare le diabète et l’obésité avec toutes ses conséquences. 

Eux aussi doivent lutter contre la violence envers les animaux comme nous le faisons contre l’élevage industriel, les abattoirs ou la vivisection.

Les avocates musulmanes doivent lutter pour l’égalité entre femmes et  hommes, comme nous luttons encore pour le « travail égal – salaire égal », contre les mariages forcés et autres « traditions » qui sont anachroniques. 

Combien de temps cela va-t-il prendre ?

Cela peut aller très vite car plus les jeunes accéderont aux études, plus ils connaîtront l’histoire et les sciences, plus ils exerceront leur esprit critique aussi au sujet du colonialisme, de l’esclavage, de la religion et des idéologies qui nous manipulent tous.

C’est l’évolution, le sens de l’Histoire, inéluctable, même si aux USA il y a un retour du créationnisme et autres « la Terre est plate »…

Dernier volet 

Pour le moment l’Europe semble partie pour une islamisation galopante : construction de mosquées, prières de rues, attentats, manifestations folkloriques, écoles coraniques, habillement ethnique, etc. Mais tout ceci est « anecdotique » et ne touche pas les « choses sérieuses » c.-à-d. l’économie. 

La sharia interdit la consommation d’alcool et de porc. Aussi longtemps que cela ne concerne que les disciples mahométans, cela ne dérange personne.

Mais, il arrivera un moment où l’objectif de soumission du monde entier à la sharia sera la goutte qui fait déborder le vase en tentant d’imposer la sharia aux non-musulmans. 

Imaginez la tentative de généraliser l’interdiction de manger du porc. Cela causerait une violente réaction. 

Ce serait bien pire si on voulait interdire la consommation d’alcool… Car, encore plus que la gastronomie du porc, celle de l’alcool est fondamentale et omniprésente dans notre culture.

La viticulture, l’art de composer les vins, la tradition de la distillation des fruits etc. ne se limitent pas à transformer du solide en liquide, mais signifie un univers infiniment vaste non seulement commercial mais surtout esthétique et civilisationnel.

blank

La beauté des alignements de pieds de vigne, les variations de couleurs au fil des saisons, les différents cépages, l’expertise dans l’élagage, la connaissance des engrais et des traitements phytosanitaires, l’évaluation de la maturité et du moment propice à la vendange, l’exact instant des manipulations dans les procédés de fermentation , les proportions de différents cépages dans la composition d’un cru… Mais aussi toutes les professions périphériques : les bouteilles, étiquettes, verres, formes, couleurs, cristalleries, argenteries…

Ventes, exportations, aspects commerciaux

Tourisme, hôtellerie, restauration, du bouiboui au palace, du gros rouge – jambon -beurre à la nouvelle cuisine des chefs étoilés, de la cuisine traditionnelle du terroir au petit encas en brasserie, bars, buvettes, bistrots, guinguettes, terrasses etc. combien d’emplois cela signifie-t-il ?

Dans bien des domaines, l’Europe c’est l’excellence 

Dans notre civilisation l’alimentation est élevée aux sommets les plus exquis du raffinement : la gastronomie avec à chaque aliment son couvert, verre, assiette, ordre d’apparition sur les tables ornées de nappes brodées, pièces fleuries, candélabres, positions mesurée au centimètre … Il y a même des règles pour placer les nappes…

Nous n’y faisons plus attention parce que cela fait partie intégrante de ce que nous sommes devenus au fil des siècles. Nous pouvons « avaler sur le pouce » dans un Macdo, mais pour les fêtes, réveillons, mariages, baptêmes, etc.… notre décorum n’a pas pris une ride, bien au contraire : autrefois il était réservé aux riches, aujourd’hui nous avons tous du plaisir à une « belle table ». 

Cette excellence, dans tous les domaines est ancrée profondément en nous.

L’interdiction de la consommation d’alcool, signifierait une révolution.

Cependant, la vigne et le vin proviennent d’Orient, de la Perse… 

Souvenez-vous d’Omar Khayyâm « du vin ! du vin ! en torrents ! qu’il bondisse dans mes veines ! qu’il bouillonne dans ma tête ! des coupes… ne parle plus… tout n’est que mensonge… des coupes … vite… j’ai déjà vieilli… »

Pour ceux qui auraient oublié Khayyam voici un lien utile :
https://www.omarkhayyamnederland.com/downloads/grolleau1917.pdf

Tôt ou tard le pragmatisme aura raison du bigotisme et de l’hypocrisie et les musulmans finiront par non seulement produire du vin comme dans le Maghreb mais aussi par le consommer, tôt ou tard ils vont vivre comme tout le monde.

Souvenez-vous de la contrebande de whisky caché dans des bouteilles de « vinaigre de pommes » en Arabie saoudite (3).

https://observers.france24.com/fr/20140918-arabie-saoudite-whisky-cache-vinaigre-pomme-djeddah

Quand, au Pakistan, je me suis étonnée de ce qu’il y eut une distillerie de whisky à Muree et de ce qu’on pouvait se procurer du whisky chinois de contrebande, mes amis m’ont répondu en riant « Mais qu’est ce que tu crois ? que nos élites ne boivent que du thé alors qu’ils ont étudié dans les universités occidentales et fait la ribouldingue comme tout le monde… »

En fait, actuellement, une majorité des personnes normales est sous la coupe d’une minorité bigote qui, plus elle perd son emprise, plus elle se raidit. 

Cela ne sait pas durer, il suffit de voir l’augmentation des festivals, manifestations sportives, productions artistiques, les non-jeûneurs, apostats, athées, rejet du voile, même si notre presse mainstream n’en parle pas.

Disons-leur qu’eux aussi ont droit à une vie normale.

Mon hypothèse

« Les musulmans » cela signifie environ 1, 5 milliards d’individus qui vivent dans leurs croyances-traditions plus ou moins indifférents à la mondialisation et donc sont des consommateurs potentiels pas encore exploités.

En les faisant venir en Occident, tôt ou tard ils vont observer le monde occidental et comparer avec le leur, cela signifiera la fin de l’islam comme le prévoit le prof. Sami Aldeeb « dans 50 ans l’islam n’existera plus… »

Il suffit de voir les jeunes présentés dans l’émission Maghreb Orient Express pour comprendre que l’épisode bigot actuel est sur le déclin.

Cela ne se fera pas sans réticences et contre offensives… mais c’est inéluctable… car les faits sont des faits comme la terre est ronde et les antibiotiques sont plus efficaces que la pisse de chameau… 

V.S. Naipaul écrivit au sujet du célèbre islamiste Maulana Maudoodi qui, malade, alla se faire soigner à Boston et y mourut : « Il partit au ciel en passant par Boston et il accomplit au moins une partie du voyage en Boeing… » « Mais il n’y avait pas que le Boeing – ajouta E.G.Ban –  il a dû arriver à l’aéroport en voiture, à Boston il y a été soigné par la médecine moderne, le tout inventé par la science occidentale. S’il avait rejoint Boston avec les moyens en accord avec ses croyances, il aurait dû se rendre à Karachi a dos de chameau et naviguer vers Boston en dhow (4)»…  

Que faire ?

Le Système emploie l’immigration et ses conséquences néfastes pour nous imposer des lois liberticides. Le président Hollande nous l’a dit : « nous sommes en guerre ». Evitons les manifestations qui produisent des armes contre nous. Bien souvent la ruse est plus efficace que la force.

Il est inutile de crier ou d’insulter, mais il est indispensable de dire la réalité.

Somme toute, en venant en Occident l’islam s’est fait hara-kiri

Il appartient aux Occidentaux de tenir bon et attendant que l’idéologie actuelle s’effondre comme les précédentes : les mensonges ont les jambes courtes.

Anne Lauwaert
21/7/2019

1 : K2, Second sommet le plus haut de la Terre après l’Everest

2 : Bokhari, « un choix de hadiths sur l’authentique civilisation musulmane« 

3 : Dans tous les pays musulmans, on trouve whisky, gin, cognac en ampoules pharmaceutiques sous le nom Gogotine

4 : Dhow, voilier arabe traditionnel ou boutre

 

blank

blank

0 0 votes
Évaluation de l'article
15 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
André Rossi
André Rossi
8 octobre 2019 8 h 34 min

Ce texte est très intéressent, il manque un aspect sur les dangers de l’Islam, car le Coran comporte 396 versets qu’un écrivain a déclaré « versets sataniques », le drame pour eux c’est qu’ils ne veulent pas vouloir changer une virgule du Coran, c’est leur arme secrète, ces versets font l’apologie du mensonge, de la terreur et même du crime contre tous les non musulmans? Ils veulent pouvoir s’en servir lorsque des Musulmans sont attaqués dans le monde, ils réagissent au hasard, un moyen comme un autre pour se faire respecter et se défendre ! Leur méthode n’est pas plus moche que… Lire la suite »

Claude Roland
Claude Roland
26 juillet 2019 13 h 00 min

Personnellement, contrairement à Madame Lauwaert, j’ai toujours été interpellé par la sauvagerie guerrière des musulmans. Mme Lauwaert oublie plusieurs paramètres : les islamistes ont le temps pour eux afin de se constituer une armée avec le ventre de leurs multiples femmes. L’islam a généralement toujours vaincu par le nombre. Ensuite, elle oublie leur détermination féroce (supérieure à celle des nazis et fanatiques Nippons) pour vaincre et imposer leur mode de vie sectaire. Pour eux, toute tentative de discussion pour les raisonner est une faiblesse déclarée de leur interlocuteur. Critiquer le Coran, voire le décoder autrement, est passible de mort car… Lire la suite »

Alain
Alain
23 juillet 2019 21 h 34 min

Vatican 2 ne considère pas la transsubstantiation comme une métaphore et l’islam est une singerie mal digéré du judaïsme construit pour lutter contre le christianisme

Pellerm
Pellerm
23 juillet 2019 17 h 40 min

Suite : Et le pompon … c’est le paragraphe  » Est ce à nous d’informer les musulmans  » !!! L’empaquetage des femmes les prive de vitamines D , et provoque rachitisme et …stérilité !!! Alors même que partout où on se promène , on voit des emballages bien remplis et des hordes de gamins à leurs basques ! et l’islam qui interdit l’alcool mais favorise les boissons sucrées qui rend ses adeptes diabétiques … Franchement Anne …? Je ne voudrais pas vous faire de peine , mais cette fois ci …vous auriez mieux fait de faire une sieste ….!

Pellerm
Pellerm
23 juillet 2019 17 h 22 min

Je suppose que vous vouliez dire qu’en laissant entrer l’ islam dans ses murs , l’Europe s’est fait hara kiri ..??? Depuis la révolution , lentement mais sûrement on a tué la religion ..la famille , l’amour de la patrie sont tombés dans les oubliettes de l’ Histoire ,l’école est devenue une production massive de crétins à qui l’on bourre le crâne de « bonnes pensées , justes et mondialistes » …. L’ islam se fera une place dans ce vide culturel et spirituel …n’en doutez pas ! Votre article d’aujourd’hui n’est que du vent …Serait -ce l’effet de la grosse chaleur… Lire la suite »

Gloriamaris
Gloriamaris
23 juillet 2019 13 h 56 min

« …L’interdiction de la consommation d’alcool, signifierait une révolution… » Non ! Non car l’interdiction s’étalera sur 100 ans, 200 si nécessaire. Dès lors que les musulmans seront aux manettes et cela ne traînera pas, ils leur suffira d’appliquer aux alcools la même politique qu’au tabac. On a fermé la manufacture des tabacs de Morlaix chez Marlyse LEBRANCHU et il ne s’est rien passé. Les tabacs journaux trouvent d’autres débouchés, etc. Il se produira la même chose avec le vin puisque l’État musulman poussera à la roue. Le général BAPTISTE, délégué national de l’Ordre de la Libération déclarait le 6 septembre 2017… Lire la suite »

Moktar
Moktar
23 juillet 2019 9 h 20 min

J’ai lu avec un grand intérêt votre analyse sur l’Islam et elle correspond en grande partie à la réalité; mais je crois bien sincèrement que vous ignorez totalement le fond de cette religion maléfique. L’Islam est une religion conquérante et si elle a été « inactive » c’est par le simple fait qu’il y avait en face une force qui la tenait en respect.  » Lorsque le lion saigne, les chacals reprennent courage ». Quant à votre optimisme sur les 50 futures années, ma chère Anne (nous sommes loin de : Anne ma chère Anne, ne vois-tu rien venir?). Désolé la France est… Lire la suite »

Zglb
Zglb
23 juillet 2019 12 h 19 min
Répondre à  Moktar

Vous avez parfaitement raison, l’Islam est irréformable puisque satanique. Je n’arrive pas à comprendre cette naïveté, cet aveuglement qui consiste à se dire, en gros, « puisque j’ai apostasié, ils apostasieront aussi »…et m’épargneront… Le gros rouge et le saucebard ne transformeront pas les mahométans en « occidentaux » mous, décadents et stupidement tolérants, jamais. Si c’était le cas, on le saurait vu que, comme vous le dites, l’histoire de l’Afrique du Nord est là pour nous le rappeler: Où sont les civilisations chrétiennes raffinées qui existaient dans cette A du N prospère d’avant l’arrivée de l’Islam? disparues, saccagées, annihilées, oblitérées à jamais. C’est… Lire la suite »

xavier de Boismartin
xavier de Boismartin
23 juillet 2019 12 h 54 min
Répondre à  Moktar

L’islam n’est pas une religion mais une secte mise en œuvre par le grand rabbin de Médine pour endiguer le Christianisme: les descendants des Pharisiens en quelque sorte, les satanistes.
Il n’y a qu’à lire les origines de l’islam. Ce sont les ennemis du Christ.
Ces gens là ne sont grands que parce-ce-que nous sommes à genoux.
Et ce qui nous arrive aujourd’hui n’est que la conséquence du reniement du Baptême de la France par la république maçonnique.

https://www.tvlibertes.com/actus/bernard-lugan-au-sujet-de-lalgerie-ils-ne-sont-grands-que-parce-que-nous-sommes-a-genoux

Albatros
Albatros
31 juillet 2019 20 h 43 min
Répondre à  xavier de Boismartin

« L’islam n’est pas une religion mais une secte mise en œuvre par le grand rabbin de Médine pour endiguer le Christianisme: les descendants des Pharisiens en quelque sorte, les satanistes »… Monsieur de bois machin…tant qu’il y aura des fanatiques aveugles comme vous la religion sous toutes ses formes sera toujours l’ennemi de l’humanité !! Ce sont les « rabbins musulmans » qui ont inventé la sadique Inquisition ???? Le jour où vous aurez acquis assez de neurones dans des pochette-surprises vous deviendrez athée comme 30% de la population mondiale, celle qui réfléchit et s’informe par l’histoire, les faits et la science !!!!… Lire la suite »

Zglb
Zglb
1 août 2019 13 h 25 min
Répondre à  Albatros

Vous en êtes certain ?

xavier de Boismartin
xavier de Boismartin
22 juillet 2019 18 h 09 min

L’islam s’est fait hara-kiri???? Vous rigolez!
Avant la fin de ce siècle, les musulmans représenteront 50% de la population mondiale.

Hanna
Hanna
22 juillet 2019 13 h 29 min

Chère Anne Lauwaert je vous suis sûr une grande partie de votre exposé, (et sûr bien d’autres, sur d’autre sites), mais plus du tout quand vous touchez à la religion chrétienne à laquelle vous ne croyez pas et que vous ne comprenez pas. Si l’Occident aujourd’hui va si mal c’ est en premier lieu parce que nous avons renié notre Foi et donc notre culture. Voyez combien à travers le monde toutes les civilisations sont nées d’une Foi et la nôtre ne fait pas exception. Vous me faites beaucoup penser à notre pauvre et regrettée Oriana Fallaci qui ne pouvait… Lire la suite »

Moktar
Moktar
23 juillet 2019 16 h 36 min
Répondre à  Hanna

Vous avez tout à fait raison; depuis à peu près un demi-siècle les Français ont presque honte d’afficher leur religion et lorsque certains en parlent c’est pour se moquer. Ces gensses-là Madame ne prennent nullement conscience que c’est grâce à cette religion que la France a ses valeurs et nous-mêmes cette culture. Mais il faut également admettre le fait que le Clergé, lui aussi, s’est totalement métamorphosé. De la même manière les Français craignent d’afficher leur choix politique et devant les urnes, comme des pleutres qu’ils sont, ils voteront contre leurs propres idées. Nous avons touché le fond mais que… Lire la suite »

Zglb
Zglb
22 juillet 2019 2 h 02 min

Vatican II n’a rien changé du tout, la Présence n’est pas métaphorique mais réelle.

blank