L’ISLAM et LA JUSTICE :
UNION contre NATURE
(Suricate)

LA JUSTICE SE POLITISE-T-ELLE ?

Il y a tout de même des choses surprenantes dans la Justice française, comme en témoignent les affaires Mila et Griveaux.

Selon deux sondages, dont l’un publié par Charlie Hebdo, la moitié des Français, dont près de 60 % des jeunes, trouvent que Mila a manqué de respect à l’islam. On peut en discuter, mais personne, absolument personne, n’accuse la bande de jeunes musulmans qui la harcelaient pour coucher avec elle et, quand elle a refusé en prétextant qu’elle était lesbienne, l’ont insultée dans des termes qui auraient dû faire bondir de fureur Mme Schiappa, Mmes de Haas, Fourest et autres féministes cireuses de babouches. Et aussi toute la gauche autrefois républicaine qui prône l’égalité hommes-femmes, pardon femmes-hommes, dans tous les domaine, ainsi que #denoncetonporc (dénonce, oui, mais exception faite des migrants et des musulmans.
Et les juges du syndicat de la magistrature, si pointilleux depuis quelque temps sur les mœurs pédophiles, depuis le retour à gauche de la pudibonderie qu’elle dénonçait en 1968, pourquoi prennent-ils la défense des musulmans contre les victimes ?

Parce que Mila est fille, jeune, mignonne et blonde, était-elle obligée de coucher avec tout maghrébin l’exigeant d’elle ? Parce qu’on est arabe et musulman, il serait maintenant permis de d’insulter une jeune femme, qui justement refuse de se prostituer comme l’interdit l’islam ? De la traiter, je cite leurs termes, de « salope« , « sale gouine« , « pute raciste« , etc. ?

Elle s’énerve et leur répond vertement dans son langage de lycéenne, dont seule l’Éducation nationale porte la responsabilité puisque c’est le langage couramment parlé dans les lycées et collèges où « merde », « putain », « ce con » la conne », et j’en passe, doivent au minimum être cités deux fois par phrase pour « faire jeune » et « in ».

Elle s’est énervée et a eu tort, dit-on. Non, elle avait raison ! Une jeune fille, qu’elle que soit la couleur de ses cheveux, la couleur de ses yeux, n’est pas un paillasson pour jeunes libidineux musulmans en manque de vagins.
En attaquant l’islam elle a visé juste.

L’ISLAM EST RESPONSABLE DE LA FAMINE SEXUELLE DES JEUNES MUSULMANS

Qui enferme les jeunes filles musulmanes pour qu’elles arrivent vierges au mariage ?
Qui les prive d’amour et de plaisir sexuel pendant leur jeunesse ?
Qui les force à épouser et coucher avec des vieux croûtons parce qu’ils « sont famille » ou copains avec le père ?
Qui, de ce fait, prive aussi les jeunes musulmans en pleine effervescence sexuelle du seul moyen naturel et humain de se soulager avec des filles le plus souvent elles aussi travaillées par le besoin d’amour et de rapports sexuels et les recherchent ?

Qui sont, outre les hadiths (1), les autorités religieuses qui recommandent aux jeunes musulmans la pédophilie sur des bébés-filles et la zoophilie ?   

Le plus connu est l’ayatollah Khomeiny, « ce grand homme ayant joué un rôle éminent dans la révolution islamique » (dixit Bouteflika), auteur du Petit Livre Vert (2) lu et approuvé par l’ancien président Bouteflika qui en recommanda la lecture à la jeunesse algérienne « pour guider les hommes épris de justice  » !

LA PÉDOPHILIE MUSULMANE SUR DES BÉBÉS-FILLES

Je cite ces phrases de Khomeiny sélectionnées sur le site Kabyle.net, en précisant que kabyle.net désapprouve ces pratiques… et n’en parle qu’avec l’espoir « …d’ouvrir les yeux des pratiquants« :

« L’homme peut avoir un plaisir avec un enfant de sexe féminin aussi jeune qu’un bébé. Cependant il ne doit pas la pénétrer par devant, mais la sodomiser« .

« La femme dont les neuf ans ne sont pas révolus (âge légal du mariage dans la charia), peut se remarier tout de suite après le divorce… »

« Si la femme qui n’a pas neuf ans révolus se marie temporairement, elle doit à la fin du contrat attendre quarante-cinq jours pour se remarier« .
Explication : le musulman qui veut sodomiser une fillette de quatre ans, par exemple, doit signer avec le père un contrat de mariage temporaire pour une heure.
Notez l’hypocrisie musulmane : tout est dit comme si la gamine était une femme adulte qui décide de son plein gré de se marier, de divorcer, de se remarier, etc.

« Le père qui donne en mariage une fille aussi jeune (moins de neuf ans) aura une place permanente au paradis« .
C’est mérité, d’abord parce qu’il imite le Prophète qui épousa Aïcha, fille d’Abou Bakr, à six ans, et il se prive du plaisir de la sodomiser lui-même (le père peut sodomiser sa fille sans contrat de mariage provisoire).
Il faut sodomiser pour préserver l’hymen qui doit rester intact jusqu’au jour où la fille sera livrée vierge à son mari.

Il y en a plusieurs pages comme celles-là, avec plein de précisions. Il existe aussi une vidéo Mariage du nourrisson selon l’islam زواج الرضيعة فى الاسلا, interview d’un imam sunnite   https://youtu.be/YXxnSxo-ZKo , sous-titrée en anglais à partir de 2’50 ».

blankEt n’oublions pas le prophète Mahomet :

Sahih Bukhari Volume 7, Livre 62, Numéro 88
‘Ursa a rapporté:
Le prophéte écrivit le (contrat de mariage) avec Aisha quand elle était âgée de six ans et consomma son mariage avec elle quand elle était âgée de neuf ans
« .

Sahih Bukhari 7.18
‘Ursa a rapporté:
Le prophète demanda à Abu Bakr la main d’Aisha en mariage. Abu Bakr a dit « Mais je suis ton frère. » Le Prophète a dit, « Tu es mon frère dans la religion d’Allah’ et de son
livre, mais elle (Aisha) est légitime pour moi en temps que (femme) à marier. »  (3)

LA ZOOPHILIE DANS L’ISLAM

Passons à la zoophilie, un sujet que l’ayatollah Khomeiny semblait bien connaître car il est intarissable sur le sujet !

« L’homme peut avoir des rapports sexuels avec des animaux tels que les moutons, les bœufs, les chevaux, les ânes, les mulets les chameaux, etc. Cependant il doit égorger l’animal après avoir eu son orgasme« . Précision, « la viande ne peut être vendue qu’en dehors du village ou de la ville où l’animal a été sodomisé« . Je vous épargne les détails sur la vulve ou l’anus de l’animal égorgé qu’il faut « purifier selon les préceptes de l’islam » avant de vendre sa chair, et je m’arrête là.

Il y a de toute évidence infraction à plusieurs lois républicaines, les preuves sont sur le net, accessibles à tous.
Pourquoi la Justice française n’intervient-elle pas pour inculper, d’abord les jeunes musulmans qui ont provoqué, persécuté et insulté sexuellement Mila, et deuxièmement interdire la diffusion en France de tous les textes qui autorisent la pédophilie et la zoophilie au nom de l’islam ?

LA PUBLICATION DE PHOTOS DU SEXE DE GRIVEAUX EST-ELLE PERMISE ?

Autre incohérence juridique : un homme publie des vidéos où l’on voit Benjamin Griveaux, ex-candidat à la mairie de Paris, exhiber et vanter son sexe pour tenter une jeune femme d’y goûter. C’était en 2018, la femme d’une vingtaine d’années s’appelle Alexandra de Taddeo, et Griveaux, ayant à l’époque rang de ministre, avait de fréquentes conversations téléphoniques avec elle. Alexandra de Taddeo est maintenant la compagne de l’homme qui a diffusé les vidéos, Piotr Pavlenski. Un « artiste » certes pas très recommandable et violent, mais là n’est pas le problème.

Le problème est que ces vidéos et les photos qu’elles montrent ne sont pas des photos et des vidéos de famille, donc privées, comme on le dit partout. L’avocat de Pavlenski et plusieurs personnes, y compris  chez LREM, ont dit qu’elles les connaissaient, ou au moins l’une ou l’autre d’entre elles, avant leur publication par Pavlenski. Elles n’avaient donc plus rien de privé quand ce dernier les a publiées. Des vidéos privées ce sont des vidéos de famille, enfin il me semble, pas des vidéos où un homme vante la taille et la grosseur son sexe à une personne étrangère à la famille.

Si un homme se promène nu chez lui, c’est privé, s’il le fait sur le palier de l’immeuble ou dans la rue, c’est qu’il met en quelque sorte son sexe sur le marché, c’est public et il sera sanctionné pour exhibitionnisme.

De plus, et là on sort complètement du cadre privé, Griveaux a publié divers documents publicitaires présentant son épouse et ses enfants, pour faire croire qu’il est le meilleur époux et père de Paris et méritait son élection à la Mairie.

blank

Et cela a mis en colère Pavlenski qui dit en substance « ce type est une ordure dans sa façon de draguer, mais c’est en plus un menteur qui trompe les Parisiens sur sa moralité ».

Certes, Griveaux n’est pas à Paris le seul mari qui trompe sa femme, l’utilise comme marchandise avec ses enfants pour faire sa pub personnelle, mais le délit de mensonge aux électeurs est patent, l’exploitation publicitaire de mineurs condamnable, comme faire circuler des images pornographiques pour appâter les filles.

Le harceleur sexuel et menteur n’a fait l’objet d’aucune plainte des mêmes qui excusent les jeunes qui ont harcelé et insulté Mila. C’est à croire que les amis du président sont aussi tabous et intouchables que les jeunes musulmans pour les féministes et la gauche, puisque même l’islamiste Mélenchon défend Griveaux, pour lequel il s’apprêtait peut-être à voter pour faire obstacle à la seule candidate ayant une chance de l’emporter et vraiment de droite, Rachida Dati.

Le bouquet, c’est que les procureurs aux ordres du ministre de la Justice – Mme Belloubet parle toujours de « mes procureurs » – ont ordonné d’arrêter la victime du harceleur qui voulait lui imposer son sexe, parce qu’elle est la compagne, et pourrait être la complice, de celui qui a publié les vidéos et a menacé de publier d’autres photos pornographiques d’autres personnalités gouvernementales.

Griveaux a renoncé à la Mairie de Paris, Agnès Buzin l’a remplacé à la demande du président Macron qui doit maintenant trouver un nouveau poste super bien payé pour Griveaux.

Il y a d’autres victimes : Mme Griveaux, surtout si elle ignorait les infidélités de son mari, les enfants Griveaux qui vont avoir des retours à l’école difficiles, et Mme Buzin, qui était ministre, condamnée par le président  à faire les marchés pour y serrer des mains à la place de Griveaux.

Chers amis, laissons la Justice régler l’aspect juridique des deux affaires ; à vous de juger si tout cela est bien moral.

Suricate
17 février 2020

1 : hadiths sur la pédophilie des bébés et des enfants : 

http://hadith.al-islam.com/Display/Disp … 0&Rec=5830

http://www.usc.edu/schools/college/crcc … 2.sbt.html

http://www.usc.edu/schools/college/crcc … 8.sbt.html

http://hadith.al-islam.com/Display/Disp … &Rec=26821

http://www.alukah.net/Books/Index.aspx?CategoryID=21

http://hadith.al-islam.com/Display/Disp … &Rec=16718

http://hadith.al-islam.com/Display/Disp … &Rec=10519

http://www.sunnipath.com/library/Hadith/H0003P0046.aspx

Il y a la sira aussi ou Mahomet tombe amoureux d’un bébé.

2 : Le Petit Livre Vert, Tahrirolvasyleh, vol.4 1990 

3 : Mouhammad al Bukhari auteur du recueil de hadiths sahih (authentiques) est l’auteur du 9ème siècle le plus respecté de l’islam, son recueil de hadiths est la deuxième base légale de cette religion juste après le Coran. Il existe cinq autres recueils de hadiths.

blank

0 0 votes
Évaluation de l'article
1 Commentaire
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Pellerm
Pellerm
20 février 2020 17 h 07 min

Merci ! Il est toujours utile de rappeler ce qu’est le coran dans ses détails ..si l’on peut appeler  » détails  » ce genre d’horreurs ! Il serait d’utilité publique que nos libertaires mondialistes se penchent sur le sujet .. Ce n’est pas une religion comme les autres . c’est une dictature pure et dure qui vous dicte vos actes et vous interdit de penser .. Et dans le vide spirituel qui nous est imposé depuis la Révolution …l’ Islam s’installe confortablement …du moins le croit-il ! jusqu’à ce qu’il comprenne qu’il aura été le dindon de la farce proposée… Lire la suite »

blank