JOUR DE COLERE
(Fawsia Zouari / Suricate)

En France, trois mots ont disparu du paysage politique dit à tort « républicain ».

Où est la FRATERNITÉ quand les natifs du pays sont exclus de plus de mille quartiers où ils ne peuvent entrer qu’au risque d’être tués au couteau ?

Où est l’ÉGALITÉ quand les indigènes blancs sont confinés chez eux pour éviter la contagion du coronavirus et que les étrangers fraîchement arrivés en situation illégale et clandestine ont le droit de circuler autant qu’ils le veulent pour aller exiger à la préfecture droit d’asile et aides sociales ?

Où est la LIBERTÉ s’il faut aller sur un journal africain pour savoir la vérité ?

Quand Fawzia Zouari, écrivaine, journaliste tunisienne, docteur en littérature française et comparée de la Sorbonne, écrit sur l’islam réel, elle ne publie pas son article sur Le Monde, Libération, L’Obs ou même Le Figaro – journaux possédés par des milliardaires subventionnés. Elle sait qu’elle serait immédiatement censurée et poursuivie en justice pour islamophobie ou incitation à la haine raciale par l’une de ces innombrables ONG ou associations dont le fonds de commerce est la défense du totalitarisme islamiste et la haine raciale de ceux-là même qui les financent par leurs impôts.

Alors elle publie sur Jeune Afrique, l’un des rares journaux francophones libre de ses écrits. Va-t-elle, comme Zineb El Rhazoui ou Mila, être menacée de mort par ces racialisés décoloniaux que la République tolère et finance ? Ces moins que rien venus se réfugier en France pour échapper à la violence, l’injustice et la misère qu’eux ou leurs parents ne supportaient plus dans leur pays natal. Maux que l’islam a réintroduit après le départ de la France quand le pétrole n’était pas là pour enrichir leur élite qui fait la fortune des banques dans les paradis fiscaux où elle cache l’argent qu’elle vole à ses peuples. 

Pourquoi ces jeunes migrants viennent-ils en Europe au lieu de rester dans leurs pays combattre leurs tyrans pour exiger la liberté, l’égalité et la fraternité qu’ils viennent détruire chez nous avec la complicité de l’anti-France provisoirement au pouvoir chez nous aussi ?

Suricate
18 mars 2020

 

JOUR DE COLERE
(il y a des jours où je regrette d’être née arabe)

(par Fawsia Zouari)


Il y a des jours où je regrette d’être née arabe.

– Les jours où je me réveille devant le spectacle de gueules hirsutes prêtes à massacrer au nom d’Allah et où je m’endors avec le bruit des explosions diffusées sur fond de versets coraniques. 

– Les jours où je regarde les cadavres joncher les rues de Bagdad ou de Beyrouth par la faute des kamikazes ; où des cheikhs manchots et aveugles s’arrogent le droit d’émettre des fatwas parce qu’ils sont pleins comme des outres de haine et de sang ; où je vois des petites filles, les unes courir protéger de leur corps leur mère qu’on lapide, et les autres revêtir la robe de mariée à l’âge de 9 ans.

– Et puis ces jours où j’entends des mamans chrétiennes confier en sanglotant que leur progéniture convertie à l’islam refuse de les toucher sous prétexte qu’elles sont impures.

– Quand j’entends pleurer ce père musulman parce qu’il ne sait pas pourquoi son garçon est allé se faire tuer en Syrie. 

– À l’heure où celui-ci parade dans les faubourgs d’Alep, kalachnikov en bandoulière, en attendant de se repaître d’une gamine venue de la banlieue de Tunis ou de Londres, à qui l’on a fait croire que le viol est un laissez-passer pour le paradis.

– Ces jours où je vois les Bill Gates dépenser leur argent pour les petits Africains et les François Pinault pour les artistes de leur continent, tandis que les cheikhs du Golfe dilapident leur fortune dans les casinos et les maisons de charme (bordels) et qu’il ne vient pas à l’idée des nababs du Maghreb de penser au chômeur qui crève la faim, au poète qui vit en clandestin, à l’artiste qui n’a pas de quoi s’acheter un pinceau.

– Et tous ces croyants qui se prennent pour les inventeurs de la poudre alors qu’ils ne savent pas nouer une cravate, et je ne parle pas de leur incapacité à fabriquer une tablette ou une voiture.

– Les mêmes, qui dénombrent les miracles de la science dans le Coran et sont dénués du plus petit savoir capable de faire reculer les maladies.

– Ces prêcheurs pleins d’arrogance qui vomissent l’Occident, bien qu’ils ne puissent se passer de ses portables, de ses médicaments, de ses progrès en tous genres.

– La cacophonie de ces « révolutions » qui tombent entre des mains obscurantistes comme le fruit de l’arbre.

– Ces islamistes qui parlent de démocratie et n’en croient pas un mot, qui clament le respect des femmes et les traitent en esclaves.

– Et ces gourdes qui se voilent et se courbent au lieu de flairer le piège, qui revendiquent le statut de coépouse, de complémentaire, de moins que rien !

– Et ces « niqabées » qui, en Europe, prennent un malin plaisir à choquer le bon Gaulois ou le bon Belge comme si c’était une prouesse de sortir en scaphandrier ! Comme si c’était une manière de grandir l’islam que de le présenter dans ses atours les plus rétrogrades.

– Ces jours, enfin, où je cherche le salut et ne le trouve nulle part, même pas auprès d’une élite intellectuelle arabe qui sévit sur les antennes et ignore le terrain, qui vitupère le jour et finit dans les bars la nuit, qui parle principes et se vend pour une poignée de dollars, qui fait du bruit et qui ne sert à rien !

Voilà, c’était mon quart d’heure de colère contre les miens… 

Souhaitons que l’Occident ouvre les yeux….

Fawzia Zouari
(article publié sur Jeune Afrique le 2 mai 2014)

 

blank

0 0 votes
Évaluation de l'article
10 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Claude Roland
Claude Roland
19 mars 2020 10 h 23 min

Les Russes, en 1918, en étaient aussi au moyen-âge, et moins de 40 ans après, ils étaient les premiers à mettre un homme dans l’espace. Les Arabes sont à des années lumières d’une telle performance, même si quelques uns d’entre eux seulement sont très diplômés.

Latini Jacques
Latini Jacques
19 mars 2020 9 h 13 min

Cette femme a bien du courage et je la respecte tout en lui souhaitant bon courage dans son combat.

Munoz
Munoz
18 mars 2020 23 h 24 min

On ne peut que s’incliner devant cette franchise cette lucidité et ce courage . Chapeau bas Mme avec un grand M . Merci Fawsia

jean claude COLIN
jean claude COLIN
18 mars 2020 21 h 28 min

il faut regarder la date du calendrier musulman cela explique leur retard civilisationnel ils en sont au moyen age dommage pour nous leur esprits s’ouvrira dans 500 ans !! il ne faut pas oublier que 60% des européens ont été tués par leur congénères durant plus de 500 ans en Europe juste pour faire plaisir a un roi ou a un Pape chrétien et oui les catholique tuant les protestants qui en faisaient de même a tour de rôle sans oublier les juifs orthodoxe qui aprés avoir été limite complètement éliminé de le surface de la planète a cause d’un… Lire la suite »

Claude Roland
Claude Roland
19 mars 2020 10 h 19 min
Répondre à  jean claude COLIN

Excusez-moi mais vous pourriez SVP faire un effort de ponctuation et d’usage des majuscules en début de phrase. Vous n’êtes pas facile à lire sinon. Merci

Philippe Bou
18 mars 2020 20 h 22 min

oui quel malheur respect Madame!!

Philippe Bou
18 mars 2020 20 h 21 min

bonsoir eh oui c’est grave respect Madame.

Dissident
Dissident
18 mars 2020 19 h 51 min

Demandez à Valeurs Actuelles.

Claude Roland
Claude Roland
18 mars 2020 18 h 44 min

Explication d’un arabe honnête (toujours vivant ?) qui abonde dans le sens de ce que dit à juste titre Madame Fawsia Zouari : https://www.youtube.com/watch?v=MhT3Mk86ySc Mais ce n’est pas le pire. Le pire est cette tendance qu’ont créé tous les gauchistes d’accueillir (verbalement seulement) tous ces migrants incultes et rétrogrades par bateaux entiers parce que ces gauchiasses ont des problèmes de conscience et pensent ainsi se racheter pour leur connerie de haut niveau. Aucun d’eux n’accueille de migrant chez lui, déjà, alors le reste…. Que de la gueule pour flatter leur égo démesuré et se faire admirer pour leur bonté !… Lire la suite »

Yves de Pierrefeu
Yves de Pierrefeu
18 mars 2020 17 h 20 min

Juste colère qui a déjà 6 ans. Qu’est-ce que ça doit être maintenant !
Vous pouvez lire sa fiche sur Wikipédia.

blank