LA FRANCE D’ABORD !
LE PROJET PRÉSIDENTIEL DU
GÉNÉRAL ANTOINE MARTINEZ

La candidature d’un ancien officier général à l’élection présidentielle peut surprendre, interpeller même, car habituellement ceux à qui la France a confié son épée sont peu enclins à s’exprimer et sont d’ailleurs soumis à un devoir de réserve.

Il me semble cependant, et j’en suis convaincu, qu’elle est opportune et pleinement justifiée car la situation à laquelle sont confrontés aujourd’hui notre pays et son peuple relève d’une problématique qui dépasse largement les thèmes généralement abordés dans une telle campagne électorale puisqu’il s’agit de la mise en danger de leur propre existence et donc de leur survie.

Cette candidature me semble pleinement justifiée, car l’image véhiculée par le militaire dans l’inconscient collectif dans ce contexte est celle du défenseur de la patrie, du territoire, chargé de protéger les citoyens, au prix même de sa vie, contre toutes sortes de menaces. Aujourd’hui, cette candidature est d’autant plus nécessaire qu’elle s’inscrit dans une situation gravissime puisque ce sont les dirigeants eux-mêmes qui oeuvrent contre la patrie, contre la nation et mettent les Français en danger.

Ma démarche effectuée hors des partis politiques est également la garantie de mon engagement totalement désintéressé au service du bien commun et de l’intérêt de l’État et de la nation.
Celui que le peuple désigne pour le guider est dépositaire d’un pouvoir non pas absolu mais délégué, un pouvoir confié pour une période, un pouvoir qui doit être orienté en permanence vers le bien commun et l’intérêt de l’État et de la Nation, c’est à dire un pouvoir exercé avec les devoirs impératifs liés à cette lourde charge.

En un mot : servir.
Le président n’est que le fondé de pouvoir d’un souverain qui s’appelle le peuple.

Général Antoine Martinez
Candidat à la Présidence de la République
12 mars 2021

 

blank

 

LA FRANCE D’ABORD !

1 – RENOUVEAU DÉMOCRATIQUE – ASSAINISSEMENT DE LA VIE POLITIQUE

2 –  RÉFORME DES INSTITUTIONS ET DE L’ORGANISATION TERRITORIALE

3 –  SÉCURITE NATIONALE

4 – JUSTICE

5 – IDENTITÉ – SOUVERAINETÉ

6 – ISLAMISATION – COMMUNAUTARISME – SÉPARATISME

7 – POLITIQUE MIGRATOIRE

8 – POLITIQUE FAMILIALE

9 – ÉDUCATION – JEUNESSE

10 – CULTURE

11 – ÉCONOMIE

12 – EMPLOI

13 – FINANCES – FISCALITÉ – DÉPENSE PUBLIQUE

14 – AGRICULTURE – PÊCHE – ÉLEVAGE

15 – ÉCOLOGIE – CONSOMMATION – ALIMENTATION

16 – LUTTE CONTRE L’INEGALITÉ HOMME-FEMME – HANDICAP

17 – SANTÉ

18 – RETRAITES

19 – EUROPE

20 – INTERNATIONAL – AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET EUROPÉENNES

 

blank

1 – RENOUVEAU DÉMOCRATIQUE / ASSAINISSEMENT DE LA VIE POLITIQUE

Il est aujourd’hui nécessaire de s’opposer à un système corrompu, soumis à l’oligarchie financière apatride qui travaille, guidée par une idéologie mondialiste et progressiste, à la disparition des nations et des identités. Il faut en finir avec ce système et limiter les carrières politiques. Il faut de l’exemplarité et de la transparence de la part des personnalités politiques. Il faut exiger un minimum d’expérience, hors administration, avant de pouvoir briguer un quelconque mandat politique. En d’autres termes : faire en sorte que les personnes qui représentent le peuple français ne soient pas déconnectées de la réalité, réalité qu’ils n’ont, pour certains, jamais expérimentée comme c’est le cas de tous les politiciens de carrière qui passent directement de l’ENA à la vie politique. Les personnes souhaitant s’engager en politique doivent le faire par vocation, par envie de servir leur pays et non par appât du gain, du pouvoir et de privilèges.

Il est temps que le politique revienne aux fondamentaux de sa fonction qui doit s’exercer au profit du bien commun et de l’intérêt de l’État et de la nation, ce qui signifie que le peuple ne doit plus être ignoré car il est le premier concerné par son avenir. Il est ainsi urgent de réintroduire une dose de démocratie directe notamment par la mise en place du Référendum d’Initiative Citoyenne. Le Chef de l’État est élu au suffrage universel, mais il n’est que le fondé de pouvoir d’un souverain qui s’appelle le peuple. Pour rendre au peuple un réel pouvoir électoral, le vote obligatoire s’impose et il doit être assorti de la prise en compte du vote blanc. Le vote par correspondance, supprimé en 1975, ne sera pas réintroduit.

– Obligation d’un casier judiciaire vierge pour toute personne voulant se présenter à une charge politique
– Parcours en partie hors administration obligatoire pour pouvoir se présenter à des élections
– Retrait temporaire de la vie politique en cas de mise en examen
– Inéligibilité à vie en cas de condamnation
– Rémunération des parlementaires rattachée au temps de présence effectif au sein de l’Assemblée Nationale et du Sénat
– Contrôle et limitation stricts des dépenses des membres du gouvernement et des personnes qui leurs sont rattachées
– Paiement des collaborateurs directement par le Parlement et non par le député ou le sénateur
– Réduction et contrôle stricts des frais de représentation
– Limitation des carrières politiques à une durée maximale de 15 ans pour des responsabilités nationales
– Mise en place du Référendum d’Initiative Citoyenne (RIC)
– Mise en place du vote obligatoire
– Prise en compte du vote blanc
– Mise en place de l’anonymat des signatures pour les parrainages dans le cadre de l’élection présidentielle
– Introduction d’un quota de parrainages citoyens dans le cadre de l’élection présidentielle

2 – RÉFORME DES INSTITUTIONS ET DE L’ORGANISATION TERRITORIALE

Les institutions voulues par le général de Gaulle étaient censées garantir un pouvoir fort, mais elles ont été, après son départ, progressivement détournées par les clans et partis politiques pour leurs intérêts exclusifs. Le mille-feuilles constitué par les collectivités territoriales et locales doit impérativement être simplifié. Il convient ainsi de fusionner les conseils régionaux et départementaux. La réduction des effectifs de la fonction publique doit être envisagée sous un angle pragmatique et cohérent. Nous devons ensuite reprendre, loi par loi, décret par décret, tout ce qui a été mis en place, imposé dans certains cas, au cours des années passées et il va nous falloir abroger tout ce qui a été instauré au mépris des intérêts de la France et du peuple français.

– Suppression des communautés de communes et d’agglomérations
– Fusion des conseils régionaux et départementaux
– Réduction du nombre de parlementaires
– Abrogation de toutes les lois, ordonnances et règlements (décrets, arrêtés et circulaires) publiés depuis 1958 qui seraient en doublon, limiteraient les libertés individuelles ou dont les mesures prévues n’auraient pas eu l’effet escompté
– Reprise des concessions de service public qui sont clairement bénéficiaires et que l’État peut parfaitement assumer telle que l’exploitation des autoroutes
– Allongement de la durée du mandat présidentiel à 7 ans, non renouvelable, sauf demande citoyenne par RIC
– Remplacement partiel des hauts fonctionnaires à chaque changement de président de la République
– Mise en place d’une indemnité de fonction obligatoire pour les élus municipaux

3 – SÉCURITE NATIONALE

Parmi les missions régaliennes de l’État, la défense de la Nation, de son territoire et de ses intérêts, constitue la première d’entre elles. La première des libertés est le droit à la sécurité pour chaque citoyen. L’ordre et la Loi, aujourd’hui complètement bafoués, doivent être rétablis car ils sont indispensables pour recouvrer la liberté. La part du PIB consacrée à la défense du pays est passée de 3 % en 1990 à moins de 1,5 % en 2017. Les modestes efforts consentis ces dernières années et visant à atteindre 2 % du PIB en 2025 sont insuffisants. L’industrie de défense emploie plus de 200.000 personnes en France et constitue l’un des seuls excédents commerciaux de notre pays. La part du PIB à leur consacrer devra atteindre 3 % en 2025 et devra être maintenue à ce niveau.

Nous sommes également menacés sur notre propre territoire par un ennemi intérieur qui utilise le terrorisme. Dans ce contexte, la Garde Nationale sera développée. S’agissant de la police, une réflexion devra être menée sur la doctrine d’emploi et sur sa formation dont le niveau devra être relevé.

– Passage à 3% de la part du PIB consacrée à la Défense d’ici 2025
– Effort sur la modernisation du matériel
– Révision à la hausse des effectifs des forces armées
– Développement du concept de la Garde Nationale
– Maintien et modernisation de la dissuasion nucléaire
– Réorientation des missions de l’armée vers son coeur de métier
– Augmentation du niveau et du temps de formation des policiers, révision de la doctrine d’emploi
– Construction d’un, voire de deux porte-avions, le premier dans les cinq ans (2027)
– Interdiction du territoire français de toute personne radicalisée à l’étranger et souhaitant revenir en France ainsi que des personnes fichées S pour islamisme.

4 – JUSTICE

Le premier des Droits de l’Homme c’est de vivre en sureté, l’État étant garant de l’intégrité physique de chaque citoyen. Nous serons donc intraitables avec la délinquance et les peines prononcées devront, toutes, être systématiquement effectuées. Il n’est, en effet, pas acceptable d’appliquer les peines prononcées en fonction du nombre de places disponibles en prison. C’est pourquoi de nouvelles places de prison seront construites pour réduire le problème de la surpopulation carcérale. Par ailleurs, si la prison doit également être le lieu de la préparation à la réinsertion sociale, les prisonniers devront y travailler pour la préparer.

Aujourd’hui, la Justice prétendument rendue au nom du peuple français semble avoir été confisquée par des juges – pour une partie non négligeable d’entre eux – idéologues, syndiqués et politisés. La Constitution pose en principe fondamental la séparation des pouvoirs exécutif et législatif ainsi que l’indépendance de l’autorité judiciaire. De nombreuses modifications doivent donc être apportées pour que la justice redevienne la justice du peuple souverain.

– Interdiction pour les magistrats d’appartenir à des syndicats ou à des partis politiques
– Attribution des postes en fonction du classement de sortie de l’École Nationale de la Magistrature
– Majorité pénale fixée à 15 ans
– Rétablissement des peines planchers en cas de récidive
– Plafonnement d’aménagement des peines réduit de 2 à 1 an
– Suppression du principe de réduction automatique des peines
– Rétablissement de la vraie perpétuité
– Déchéance de la nationalité française des binationaux :

       => terroristes ainsi que leur famille
       => fichés S pour islamisme
       => délinquants, dès le 1er délit
– Expulsion systématique vers le pays d’origine :

       => des terroristes condamnés, après exécution de leur peine
       => des familles des terroristes condamnés
       => des étrangers fichés S pour islamisme
       => des délinquants étrangers, dès le 1er délit
– Réouverture, loin de nos frontières, d’un bagne destiné aux terroristes afin qu’ils ne puissent pas avoir de contacts avec d’autres catégories de détenus
– Construction de nouvelles places de prison
– Rétablissement des maisons de corrections
– Suppression de toute aide sociale perçue par les délinquants et leurs familles

5 – IDENTITÉ – SOUVERAINETÉ

L’assimilation a été le principe qui a forgé la Nation française. Mais ce principe a été lâchement abandonné par les élites politiques depuis la fin des années 1970. Aujourd’hui la situation est telle qu’elle ne fonctionne plus et, pour la rétablir, il faut d’abord prendre le temps de régler le problème de l’immigration de peuplement qu’il faut stopper et dont il faut inverser le flux. Il est illusoire de penser qu’on pourra imposer l’assimilation à des populations qui nous sont hostiles et ce serait d’ailleurs suicidaire pour l’avenir de la Nation. La France est un vieux pays européen qui a puisé sa force sur un socle fondé sur la culture gréco-romaine et la religion chrétienne. Le christianisme a donc puissamment forgé la perception et la conception que nous avons aujourd’hui de l’homme dans nos sociétés développées, celle d’un individu à part entière dont la dignité ne peut être bafouée. Il n’y a pas de culture sans racines religieuses. Pour la France ces dernières sont chrétiennes.

La laïcité désigne, quant à elle, un ensemble de principes relatifs à la place du fait religieux dans la société. Sur le plan juridique, elle est un principe constitutionnel qui sépare le pouvoir politique des organisations religieuses. La loi de la République, neutre vis-à-vis du fait religieux, garantit la liberté de culte (tant que les manifestations religieuses respectent l’ordre public), clame la liberté de conscience et assure le pluralisme des opinions religieuses. Ce principe constitutif de l’égalité républicaine est résumé par la formule « La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne
aucun culte ». La laïcité ne consiste donc pas de la part des pouvoirs publics à combattre les religions, mais à empêcher leur influence dans l’exercice du pouvoir politique et administratif. Elle renvoie les idées spirituelles et philosophiques au domaine exclusif de la conscience individuelle et de la liberté d’opinion. Nonobstant, cette laïcité ne doit pas nier les racines chrétiennes de la France.

– Sortie de la laïcité punitive
– Dissolution des mouvements indigénistes

6 – ISLAMISATION – COMMUNAUTARISME – SÉPARATISME

La France est aujourd’hui fracturée, défigurée et martyrisée par une immigration de masse incompatible avec notre culture et nos valeurs. La valeur de la vie humaine, l’égalité des droits entre l’homme et la femme, la liberté de conscience, la liberté d’expression, la liberté de religion, le droit de s’associer librement, la séparation du religieux et du politique, sont des concepts qui sont depuis des siècles les principes qui ont fondé la société européenne. Par étapes successives, ces principes ont été traduits dans des constitutions et des lois. Ils ont modelé l’orientation des valeurs morales de la société civile et constituent l’essence même de l’identité européenne. Nous n’avons pas l’intention d’abandonner notre identité ni notre culture. La religion doit exclusivement relever du domaine du privé et n’a donc nullement sa place dans la sphère publique et encore moins politique.

– Stopper l’immigration extra-européenne de peuplement
– Suppression du regroupement familial
– Réforme du code de la nationalité : durcissement des conditions d’accès à la nationalité française, suppression du droit du sol, mise en place de tests de langue pour l’obtention de la nationalité
– Suppression de la binationalité pour les extra-européens
– Instauration de la préférence nationale
– Fermeture immédiate des mosquées frèristes, salafistes, tablighs, wahhabites et turques
– Interdiction dans l’espace public de toute tenue porteuse de message religieux sauf pour les
représentants des cultes
– Interdiction des prières de rue

7 – POLITIQUE MIGRATOIRE

Sans parler de l’immigration clandestine, la France a délivré 276 576 premiers titres de séjour en 2019. Les entrées sur le territoire doivent être davantage contrôlées et les autorisations de séjour très strictement encadrées.

– Expulsion des clandestins
– Réglementation stricte de l’immigration de travail
– Application de sanctions lourdes contre les employeurs de clandestins
– Encadrement strict des autorisations de séjour
– Révision du droit d’asile pour lui rendre sa vocation première
– Suppression de toutes les aides et prestations sociales constituant un appel d’air pour
l’immigration (CMU, AME et ASPA)
– Révision de la loi SRU en ce qui concerne, entre autres, la réglementation en matière de
logement social

8 – POLITIQUE FAMILIALE

La famille, qui constitue la base de la société, doit être considérée comme un pilier fondamental car elle est un vecteur essentiel d’éducation, de solidarité, de préservation et de transmission du patrimoine, qu’il soit d’ordre moral, spirituel, culturel ou tout autre. Elle doit rester au coeur de notre édifice social. Il convient de revoir les conditions d’octroi des aides sociales et d’instaurer un contrôle réel et sévère de l’existence de ces conditions. Les sanctions liées à la fraude doivent avoir un caractère réel et dissuasif. Sans contrôle, pas de sanctions et sans sanctions, nous nous exposons à une fraude en masse et en tout genre.

– Préférence nationale pour l’octroi des allocations familiales
– Mise en place de contrôles réels et de sanctions dissuasives concernant l’octroi des aides sociales
– Réexamen de l’octroi des aides sociales accordées en cas de faits de délinquance graves commis par un enfant à charge
– Mise en place d’une politique familiale favorisant la natalité

9 – ÉDUCATION – JEUNESSE

Longtemps, l’école fut considérée comme le socle de la République. Aujourd’hui, elle ne satisfait plus aux exigences du marché de l’emploi, pas plus qu’elle n’assure l’élévation du niveau scolaire ou l’intégration sociale du plus grand nombre. L’école devient, petit à petit, un lieu d’endoctrinement, la transmission traditionnelle des savoirs étant remplacée par des activités conformes aux valeurs dites de la République. La mise en place d’un système de « discrimination positive » pour les enfants des populations issues de l’immigration a mis fin à la méritocratie traditionnelle de l’école. La volonté de mainmise de l’État sur l’éducation privée, en particulier hors-contrat qui bafoue la liberté de l’enseignement, rend toute échappatoire extrêmement compliquée. Le résultat général est en tout point calamiteux, le niveau ne cessant de baisser, les diplômes étant dévalués, les entreprises ne trouvant pas la main d’oeuvre qualifiée dont elles auraient besoin. Pour remédier à cette situation, plusieurs réformes essentielles s’imposent. Parallèlement, une attention particulière sera apportée à la qualité du recrutement des enseignants de sorte que l’école française renoue avec l’apprentissage de l’amour de la patrie et qu’il ne soit plus enseigné dans nos écoles une histoire révisée incitant les jeunes français à une injuste et scandaleuse repentance.

– Suppression du Collège unique, pour favoriser la multiplication des filières techniques et professionnelles permettant l’apprentissage
– Renouer avec l’excellence et l’école du mérite sans discrimination aucune
– Rehaussement du niveau universitaire en redonnant au baccalauréat un réel rôle d’épreuve sélective
– Suppression des programmes de toutes les questions liées au genre et à la sexualité
– Réintroduction des cours d’éducation civique
– Exclusion de tout enseignement religieux à l’école publique
– Garantie de la liberté d’enseignement et de la liberté de choix de l’enseignement par la mise en place d’un chèque éducation pour chaque famille française
– Réforme de la politique de recrutement et de formation des enseignants
– Revalorisation des salaires du corps enseignant

Un peu plus de 8 millions de français ont entre 15 et 25 ans. Représentant 12% de la population française, cette jeunesse est l’avenir du pays, c’est la France de demain. Nous devons la remettre au coeur du système, de nos préoccupations et prêter une oreille plus qu’attentive à ses besoins. Il faut, par ailleurs, la protéger du consumériste galopant et l’aider à se libérer de l’emprise des GAFAM. Il faut l’éduquer, l’instruire et la responsabiliser dès le plus jeune âge.

– Développement de l’apprentissage dès l’âge de 14 ans
– Réforme de la Journée Défense et Citoyenneté
– Faciliter l’accès des jeunes aux emplois saisonniers
– Augmentation du nombre de Centres d’Information et d’Orientation
– Plafonnement des loyers pour les logements étudiants
– Mise en place de bourses au mérite pour les études supérieures
– Augmentation du nombre de Brigades de Protection de la Famille (anciennes Brigades de Protection des Mineurs)
– Déploiement accéléré de Bureaux d’Aide Psychologique Universitaires (BAPU) dans toutes les universités

10 – CULTURE

La France se distingue par une offre culturelle exceptionnelle grâce à la richesse de son patrimoine, à la diversité de sa création, à la vitalité de sa scène artistique et à l’authenticité de son art de vivre. Encore aujourd’hui, la Culture française influence le monde entier, que ce soit par sa littérature, ses philosophes ou encore par sa gastronomie ou sa haute couture. Fierté du peuple français, la Culture française est l’une de nos richesses et il faut la préserver. Sérieusement mise à mal au cours des derniers mois, des mesures importantes doivent être engagées afin d’aider le secteur à se relever et que la mission fondatrice du ministère de la Culture qui est de rendre accessibles au plus grand nombre les oeuvres capitales de l’humanité devienne une réalité.

– Mise en place d’une subvention spécifique pour des voyages scolaires d’une durée d’une semaine en classes de Quatrième et de Seconde organisés à destination de sites français labellisés « Histoire de France »
– Mise en place d’un chèque « culture » pour tous les étudiants
– Gratuité d’accès pour tous aux Musées de France
– Défiscalisation sous forme de crédit d’impôt des travaux de rénovation engagés par les salles de spectacles
– Mise en place de taux préférentiels pour les prêts à destination du secteur de la culture et de l’événementiel
– Suppression des subventions automatiques et mise en place de subventions octroyées sur projet et dossier

11 – ÉCONOMIE

Les TPE et PME sont les véritables productrices de richesse dans notre pays et constituent l’essentiel du tissu économique. Nous dirigerons les efforts vers celles-ci et les petits commerces de proximité pour faire revivre nos territoires et reconstruire le tissu social. Nous taxerons toutes les grandes multinationales étrangères, et non seulement les grands du GAFAM, comme toutes les autres entreprises françaises. Face à la mondialisation galopante et la déshumanisation qu’elle entraîne à tous les niveaux, il nous faut revenir à une économie saine et solidaire condamnant l’exploitation de l’être humain et dénonçant les conditions de travail inhumaines imposées à certains travailleurs de par le monde.

Enfin, l’industrie ne représente plus qu’un peu plus de 10 % du PIB. La France est devenue le pays d’Europe le moins industrialisé. Seule l’industrie et l’agriculture portent à la fois des emplois marchands et des capacités exportatrices.
Il faut réindustrialiser le pays.

– Baisse massive des charges des TPE-PME
– Simplification et facilitation de l’investissement dans les TPE-PME notamment par l’entrée au capital des salariés
– Instauration d’une taxe spécifique, à l’entrée sur le territoire, pour tous les produits fabriqués par des sociétés françaises qui ont délocalisé leur production hors de l’Union Européenne pour des raisons de coût de production et inciter ainsi ces sociétés à relocaliser leur production sur le territoire français
– Réduction à 30 jours des délais de paiement aux sociétés
– Bloquer l’entrée de produits dont la fabrication est issue de l’exploitation d’êtres humains
– Renforcement du Droit de la concurrence (lois antitrust) afin d’éviter les dérives des GAFAM
– Assujettissement obligatoire des GAFAM et autres compagnies étrangères aux taxes nationales
– Engagement d’une lutte sans merci et alourdissement des sanctions contre la fraude fiscale et sociale
– Relève du plafond du Livret A

12 – EMPLOI

« Plus le trouble est grand, plus il faut gouverner. Sortant d’un immense tumulte, ce qui s’impose, d’abord, est de remettre le pays au travail. Mais la première condition est que les travailleurs puissent vivre. »
(Général de Gaulle – Mémoires de Guerre).


Nous sommes l’un des pays qui redistribue le plus au monde et nous sommes en train de développer
une société d’assistés dans laquelle les valeurs travail et mérite n’ont plus aucun sens. Il convient d’encourager le travail et la reconnaissance du mérite plutôt que l’assistanat et cesser de stigmatiser ceux qui gagnent de l’argent par leur travail. Nous remettrons donc en avant la valeur travail, nous sortirons des 35 heures et réduirons les charges sociales, condition indispensable à la compétitivité.

– Réforme de Pôle Emploi
– Réforme de la Formation Professionnelle en vue d’une orientation des demandeurs d’emploi vers les métiers porteurs
– Coupler le versement d’allocations comme la RSA à la réalisation de travaux d’intérêt général
– Développement des relations écoles/entreprises
– Sortie des 35 heures et libre négociation de la durée du travail par accords de branche et d’entreprise
– Aide à l’embauche pour les TPE-PME
– Allègement des charges sur les premières années d’un CDI signé par un jeune de moins de 25 ans
– Convocation d’une Conférence Nationale sur l’Emploi permettant de mettre en valeur les secteurs qui embauchent.

13 – FINANCES – FISCALITÉ – DÉPENSE PUBLIQUE

La dépense publique représente 56 % du PIB contre 46% de moyenne dans la zone Euro. Il faut réduire ces dépenses publiques en ramenant ce taux en-dessous de 50 % en cinq ans. La dette est un lien qui nous maintient prisonniers du monde de la finance. Il faut impérativement s’en libérer. Il faut baisser les dépenses publiques d’au moins 1% par an, avec une réduction programmée du nombre de fonctionnaires, réduire le mille-feuilles administratif, réduire les réglementations qui pèsent sur les entreprises et la construction, réindustrialiser la France en baissant les charges sociales et impôts de production, ce qui implique comme corollaire un allègement du système social.

La Fonction Publique Hospitalière étant déjà en sous-effectifs et manquant de fonds, ne subira pas de baisse de budget et l’Éducation Nationale sera réorganisée. Il sera demandé à la Cour des Comptes de produire, avant la fin de l’année 2022, un rapport sur la suppression à envisager des agences d’État dont le maintien n’est pas justifié. Sur le long terme, le statut de fonctionnaire devra être réservé, sauf exceptions, aux seuls agents de la fonction publique de l’État (service régalien de l’État).

– Suppression des agences d’État dont le maintien n’est pas justifié
– Suppression d’un million d’agents, soit 200 000/an, dans les services non régaliens (hormis fonction publique hospitalière) par le biais des départs à la retraite
– Baisse immédiate de 10% de l’impôt sur le revenu
– Abaissement des tranches d’imposition
– Paiement de l’impôt sur le revenu par tous
– Fin des subventions aux syndicats
– Fin des subventions à la culture idéologisée
– Subvention égalitaire de la presse écrite afin d’assurer la diversité des titres et préserver le pluralisme des opinions.

14 – AGRICULTURE – PÊCHE – ÉLEVAGE

Les agriculteurs, pêcheurs et éleveurs, forces vives de notre Nation, font partie des oubliés et sont méprisés depuis des décennies. Par des mesures concrètes, nous leur redonnerons leur place et les moyens de vivre décemment de leur travail, par des systèmes de quotas, en donnant la priorité aux produits nationaux et en supprimant des contraintes souvent d’ordre idéologique et politique plus qu’écologique. En parallèle, il nous faudra oeuvrer pour le développement d’une agriculture respectueuse de la nature et de notre santé. Nous devons aspirer à un nouveau modèle agricole capable d’assurer notre autonomie alimentaire dans le respect de la biodiversité et du climat. Nous devons soutenir, entre autres, les pêcheurs artisans, et lutter contre la destruction de l’océan en rétablissant des règles justes et équitables entre les différents acteurs.

– Refonte totale de la Politique Agricole Commune
– Développement des circuits courts utilisant le levier de la commande publique pour valoriser les produits issus de productions locales
– Priorisation des produits nationaux et de terroir face aux produits hors Union Européenne
– Mise en place de quotas de produits nationaux au sein de la grande distribution
– Relocalisation et diversification de la production alimentaire au niveau des territoires et investissements massifs dans l’agroécologie
– Régulation sévère de la pêche industrielle (intensification de la lutte contre la pêche électrique) et promotion de la pêche artisanale
– Promotion des poissons oubliés
– Réattribution équitable des quotas de pêche entre les industriels et les pêcheurs artisans
– Interdiction de l’abattage rituel s’il n’y a pas d’étourdissement préalable de l’animal
– Suppression progressive mais soutenue de l’élevage intensif et développement du certificat Label Rouge respectant le bien-être animal

15 – ÉCOLOGIE – CONSOMMATION – ALIMENTATION

Nous n’avons plus de temps pour la « transition écologique ». Des actions doivent être entreprises sans délai et sans compromis possibles. L’écologie ne doit plus être le fait d’un parti, c’est une conscience et elle doit être présente dans chaque Ministère avec la présence d’un « Référent Écologie » dans chacun d’entre eux, dépositaire d’un réel pouvoir, qui sera associé à toutes les réflexions et décisions prises. L’État ne doit plus céder à la pression des lobbyistes et l’interdiction des substances clairement identifiées comme étant dangereuses pour les êtres vivants et la planète, telles que le glyphosate, les néonicotinoïdes et autres insecticides et pesticides, doit être immédiate. L’effondrement de notre écosystème ne peut être inversé mais il peut être ralenti et surtout nous pouvons nous y préparer. Cela passe inévitablement par un changement radical de nos habitudes de consommation. Il faut consommer mieux et moins. Il convient ainsi de promouvoir l’économie locale et biologique, remettre en avant notre riche terroir français, en imposant des quotas au niveau de l’offre et en réduisant la TVA sur ces produits, rendant leur achat plus accessible à tous.

Bien que les énergies et technologies vertes aient le vent en poupe elles ne constituent de solution ni à long terme ni à moyen terme car elles sont polluantes, posent d’importants problèmes de recyclage et sont consommatrices de métaux rares dont l’extraction cause des ravages à l’autre bout du monde. Le problème de la pollution n’est donc que délocalisé et nullement réglé. Il convient de favoriser et soutenir fortement les études et le développement du projet ITER dans la perspective d’ouvrir la voie aux centrales de fusion électrogènes de demain et, en attendant l’avènement de ce grand projet, promouvoir le « tout nucléaire » et investir dans l’énergie à hydrogène liquide visant à remplacer, à terme, l’utilisation des énergies fossiles.

Enfin, chaque année, les crues causent des dégâts considérables et coûtent cher à la Nation. Nous créerons un Secrétariat d’État à l’Hydrologie chargé de l’étude et de la réalisation de travaux de construction et d’entretien de canaux et de réservoirs chargés de récupérer les eaux de pluie et de crues en vue d’une redistribution ultérieure de l’eau ainsi récupérée, notamment au bénéfice des agriculteurs.

– Mise en place d’un « Référent Écologie » dans chaque Ministère

– Interdiction immédiate du glyphosate, des néonicotinoïdes et de tout insecticide et pesticide dont la dangerosité a été démontrée
– Interdiction des additifs à base de nitrites et nitrates dans l’alimentation
– Promotion du terroir, du local et du bio par l’imposition de quotas dans l’offre et réduction de la TVA sur ces produits
– Lutte contre l’obsolescence programmée et encouragement de l’économie circulaire
– Mise en place de mesures concrètes pour la sauvegarde des abeilles et pollinisateurs sauvages
– Mise en place progressive de menus 100% bio ou issus de la production locale dans les écoles
– Renforcement de la lutte contre la déforestation importée en accroissant les taxes à l’importation des produits dont la fabrication provoque la destruction directe ou indirecte de forêts
– Création d’un Secrétariat d’État à l’Hydrologie
– Soutien aux études et développement du projet ITER
– Promotion du « tout nucléaire » et investissements dans la technologie de l’EPR (réacteur nucléaire de 3ème génération)
– Investissement dans l’énergie à hydrogène liquide
– Taxation forte aux frontières des produits importés ne respectant pas les normes CO2
– Mise en place d’un « Plan Nature » visant à augmenter la part de forêts et préserver la biodiversité
– Diminution progressive mais soutenue du transport routier au profit du fret ferroviaire
– Instauration d’une taxe carbone pour les transporteurs routiers étrangers

16 – LUTTE CONTRE L’INÉGALITÉ HOMME-FEMME ET HANDICAP

La lutte pour l’égalité des droits passe par la connaissance de la réalité et la reconnaissance des situations discriminantes. Bien que de grandes avancées aient eu lieu depuis le début du XXème siècle, la reconnaissance des droits des femmes reste fragile et les inégalités entre les femmes et les hommes sont toujours d’actualité et visibles dans tous les domaines de la vie, personnelle comme professionnelle. Nous devons prendre conscience de la gravité de ces inégalités afin que chacun d’entre nous s’empare de ces questions et mette en place des solutions mettant un terme à ces déséquilibres et inégalités.

La France en 2020 compte près de 12 millions de personnes en situation de handicap. Parmi elles, 18% sont au chômage, ce qui représente près du double de la moyenne nationale. Depuis la loi « handicap » de 2005, les politiques en faveur de l’intégration des personnes en situation de handicap se sont multipliées, cependant les objectifs définis par les textes sont encore loin d’être atteints.

– Rendre effective l’égalité professionnelle en appliquant les textes déjà en vigueur et en
aggravant les sanctions financières des entreprises qui ne mettent pas en oeuvre l’égalité salariale
– Intégrer l’éducation à l’égalité dans les cours d’instruction civique
– Veiller à la stricte application des sanctions existant à l’encontre des publicités sexistes
– Raccourcir les délais de traitement des démarches administratives concernant les personnes handicapées
– Porter la valeur mensuelle de l’Allocation Adulte Handicapé (AAH) à 75% du SMIC
– Individualiser le calcul du montant de l’allocation sans prise en compte du salaire du conjoint
– Favoriser l’inclusion des élèves porteurs d’un handicap

17 – SANTÉ

La crise sanitaire de ces derniers mois a mis en exergue les failles et les carences importantes de notre système de santé. Il faut lui redonner un nouveau souffle. La réforme du service des urgences s’impose. Il doit rester dédié uniquement aux urgences et ne pas s’encombrer de patients venus pour de simples consultations relevant de la compétence du médecin de ville. Il faut responsabiliser le patient. Les médecins ne sont pas des fonctionnaires employés de la sécurité sociale. Il nous faut recouvrer notre indépendance sanitaire tant au niveau de la production des médicaments que de la fabrication du matériel médical et de protection sanitaire.

– Réforme du service des urgences

– Augmentation du nombre de lits disponibles, notamment en réanimation
– Suspension immédiate des fermetures programmées d’établissements de santé
– Revalorisation des salaires du personnel soignant
– Responsabilisation des patients en supprimant ou réduisant le tiers-payant afin que les patients se rendent compte du coût réel des soins
– Augmentation de la part du PIB consacrée à la recherche scientifique
– Relocalisation des unités de production des principes actifs des médicaments
– Création d’un laboratoire public de production pharmaceutique par la nationalisation de laboratoires existants
– Entrée de l’État au capital des groupes pharmaceutiques français
– Relocalisation et développement des sociétés fabricant du matériel médical et de protection sanitaire
– Réaffirmation des droits fondamentaux de libre disposition de son corps et de droit à l’intégrité physique s’opposant à l’obligation vaccinale
– Réforme du financement de la sécurité sociale
– Mise en place d’une carte vitale biométrique afin de lutter contre la fraude sanitaire

18 – RETRAITES

Face au vieillissement de la population, le système actuel n’est plus viable. Il convient de réformer le système des retraites et de passer progressivement d’un système par répartition à un système mixte répartition/capitalisation.

– Basculer vers un système mixte répartition/capitalisation

– Suppression de toute hausse d’impôts sur les retraites
– Garantie à 100% des pensions de réversion des veuves et des veufs
– Maintien de la demi-part supplémentaire pour le calcul des impôts des veuves et des veufs
– Départ à la retraite à 65 ans
– Revalorisation des petites retraites a minima au niveau du minimum vieillesse
– Maintien des régimes spéciaux pour les fonctions dangereuses et régaliennes
– Maintien des régimes de retraites spécifiques aux professions qui financent elles-mêmes leurs caisses de retraites (avocats, professions paramédicales, etc)

19 – EUROPE

L’Union Européenne ne répond en rien, aux promesses initiales notamment, car ce sont des technocrates non élus, qui en ont pris les commandes au détriment des peuples et des nations.
Nous affichons, d’emblée, notre refus d’une Europe supranationale, fédérale. Il faut non pas viser à plus d’Europe, mais à mieux d’Europe, à une autre Europe. Cela doit nous conduire à imposer des modifications majeures au fonctionnement de cette Union Européenne qui n’oeuvre pas, depuis trop longtemps, dans l’intérêt de ses peuples. Notre souveraineté sera réaffirmée et devra s’exercer pleinement à l’égard de l’Union Européenne qui doit évoluer vers une Europe des Nations, des Patries. Dans ce contexte, la place et le rôle de la Commission européenne seront revus, celle-ci ne devant être qu’un organe de proposition, de préparation et d’exécution, subordonné au président du Conseil européen. Elle doit donc devenir l’équivalent d’un état-major avec de larges compétences mais chargé, notamment, de la mise en musique des décisions arrêtées par les chefs d’État et de gouvernement lors des réunions du Conseil européen dirigé par son président.

Enfin, avec le Brexit, le Royaume-Uni étant sorti de l’Union Européenne, il n’y a plus aucune justification pour que la langue anglaise y soit maintenue au rang de langue officielle. C’est une opportunité pour la France de revendiquer l’établissement de la langue française comme langue officielle de cette institution.

– Retour à l’Europe des Nations

– Réforme de Schengen
– Réforme de la Commission Européenne
– Investissement massif dans la création d’une composante permanente et militarisée de gardes-frontières et de garde-côtes chargée de la défense de la frontière extérieure de l’Europe
– Contrôle aux frontières rétabli
– Développement d’une industrie de défense européenne
– Primauté du Parlement français sur le Parlement européen
– Rapprochement avec les pays membres du groupe de Visegrád
– Renforcement du poids et de l’influence de la France dans le tandem franco-allemand
– Rejet sans appel et fin de la négociation de la demande d’adhésion de la Turquie à l’Union Européenne
– Revendication de la place de langue officielle pour la langue française au sein de l’Union Européenne

20 – INTERNATIONAL – AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET EUROPÉENNES

La souveraineté doit permettre à la France de retrouver son indépendance en matière de relations internationales avec des conséquences dans le domaine de la Défense Nationale. Les rapports de force constituent toujours la base des relations internationales et les forces armées sont chargées d’assurer la première des missions régaliennes de l’État, c’est à dire la défense de la Nation, de son territoire et de ses intérêts dans le monde.

La France doit retrouver sa liberté et quitter l’OTAN. Il faut aujourd’hui, sans négliger nos relations avec les États-Unis, les développer avec la Russie. Il est indispensable de mettre en place un moratoire pendant au moins un quinquennat, voire une dizaine d’années, s’agissant des conventions internationales ou traités qui nous lient à des normes établies par des institutions supranationales et qui musellent notre souveraineté. Si l’Allemagne reste un partenaire majeur, il faut, avec notre souveraineté nationale retrouvée et la place accordée au domaine régalien négligé depuis trop longtemps, établir des relations nouvelles avec d’autres membres de l’Union Européenne pour y marquer et favoriser l’influence et le poids politique de la France. Sa force nucléaire de dissuasion et son siège de membre permanent au Conseil de sécurité de l’ONU lui confèrent une responsabilité et une puissance de fait qu’il faut savoir utiliser pour restaurer son influence.

La sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne ne doit pas faire oublier qu’il reste un pays européen. La France doit maintenir avec les Britanniques des liens particuliers en matière de sécurité et de défense. Si nous ne pouvons pas ignorer les problèmes de l’Afrique, la politique de la « Françafrique » doit être revue. Le problème de la démographie est un sujet fondamental que la France doit évoquer à l’ONU au même titre que le réchauffement climatique.
La démographie galopante, en particulier de l’Afrique, conduit à une surpopulation mondiale catastrophique qui menace l’environnement et suscite des déplacements de populations qui conduiront nécessairement à l’affrontement. Il faut que l’ONU étudie ce problème et préconise une régulation des naissances.

Enfin, le développement de la francophonie doit participer au renouveau de l’influence de la France dans le monde et contribuer à son rayonnement sur les plans politique, économique, culturel et linguistique.

– Sortie de l’OTAN

– Renforcement de notre Défense Nationale
– Développement des relations avec la Russie
– Maintien de liens forts avec le Royaume-Uni malgré sa sortie de l’Union Européenne
– Mise en place de moratoires puis sortie des accords internationaux nuisant à la souveraineté nationale
– Faire de la démographie un sujet fondamental dont l’ONU doit sérieusement se saisir de toute urgence et promouvoir la tenue d’une Conférence internationale sur la démographie comme celle qui a été mise en oeuvre pour le climat
– Développement de la francophonie comme outil visant au renforcement du rayonnement et de l’influence politique de la France


NB : Pour sauvegarder et diffuser facilement ce projet complet du Général Antoine Martinez : CLIQUEZ ICI

 

blank

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Site internet de soutien au Général Antoine Martinez
https://www.general-martinez-2022.fr/

Site des Volontaires Pour la France (VPF)
https://volontaires-france.fr/

Page Facebook « Soutien au Général Martinez 2022 »
https://www.facebook.com/groups/345549083112127/

Page Facebook des VPF
https://www.facebook.com/volontairespourlafranceofficiel

Compte Twitter du Général Antoine Martinez
@antoine27955080

Compte Twitter de campagne
@gam_2022

Compte Twitter des VPF
@VPF_France

Chaîne YouTube des VPF
https://www.youtube.com/channel/UCGAQVWjOrFUjTS2hy0bd3uA

Adresse mail de contact : communication@gam2022.fr

 

blank

 

blank

4.7 19 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

69 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Daniel PIGNARD
Daniel PIGNARD
31 août 2021 13 h 04 min

Dans tous les combats contre le gouvernement que nous avons vu jusqu’à maintenant, il a toujours été oublié les prophéties ayant trait à l’actualité. Puis-je les rappeler : Voici la prophétie de Daniel 7 :24-26 qu’il faut faire connaître et qui va leur foutre la trouille :« Les dix cornes, ce sont dix rois qui s’élèveront de ce royaume (Les 10 premiers mandats de la 5è République). Un autre s’élèvera après eux (Macron), il sera différent des premiers (Election très contestable), et il abaissera trois rois (les trois rois de droite encore vivants : Giscard, Chirac, Sarko).Il prononcera des paroles contre le Très Haut (exemple :… Lire la suite »

Daniel PIGNARD
Daniel PIGNARD
31 août 2021 13 h 02 min

Rien sur l’éducation nationale et sur l’enseignement de la théorie de l’évolution aussi farfelue que le réchauffement climatique dû à l’homme.

titi niki
titi niki
30 août 2021 10 h 46 min

Bonjour, Rangez vous derrière Zemmour, Général, votre candidature, aussi respectable soit-elle ne va faire que diluer les voix de la Droite Républicaine, car vous n’avez pas, et c’est une réalité, le poids médiatique d’un Zemmour, par contre s’il est élu, vous pourriez peut être, être appeler a l’épauler dans la conduite du pays et ainsi apporter votre pierrre a l’édifice. Vous savez que M Le Pen ne fera pas le poids face a Macron, que la moitié de son électorat est un électorat « par défaut » et qu’il se reportera sur Zemmour. Si c’est elle au 2eme tour Macron a gagné… Lire la suite »

Daflon
Daflon
10 septembre 2021 11 h 08 min
Répondre à  titi niki

Pour l’instant la candidature de Zemmour n’est qu’une hypothèse et il n’a pas de parti. Donc reporter nos voix sur lui dès maintenant serait, à mon avis, une erreur tactique.

1patriote
1patriote
11 août 2021 11 h 03 min

Doivent-être pris en compte tous les votes y compris les nuls ! Limitation de carrière politique pour tous mandats sans exception. Un fonctionnaire AYANT CHOISI d’être un élu ne pourra pas réintégrer la fonction publique ! Le Referendum d’Initiative populaire ne devra pas être qu’une dose et devra être proposé pour toutes les grandes lois ! Dissolution du Sénat ! Il faut remettre en place les Provinces et détacher un gouvernement provincial sous le contrôle d’un département local. Interdiction de territoire pour toute personne ayant un casier judiciaires à l’étranger ce qui signifie accords avec les pays d’immigration. retrait de… Lire la suite »

1patriote
1patriote
11 août 2021 11 h 02 min

Voici ce qu’a dit le Général Martinez :

BOUDJEMAI Djamal
BOUDJEMAI Djamal
10 août 2021 19 h 29 min

Je suis immédiatement dans vos rangs. Je suis prêt à servir dans n’importe quel poste ou je serais utile à l’exécution de votre programme et à partir de n’importe quelle date.

liliane
30 août 2021 14 h 00 min
Répondre à  BOUDJEMAI Djamal

Je suis entièrement d’accord pour la candidature de ce Monsieur si Marine ne gagne pas mais ce serait utile qu’il se rassemblent tout deux que ce soit l’un ou l’autre qui soit au deuxième tour

Daflon
Daflon
7 septembre 2021 22 h 45 min
Répondre à  liliane

Ce sont tout particulièrement les « chameliers » que nous voulons expulser de France, alors nous n’allons certainement pas en accueillir dans nos rangs. Le meilleur service qu’ils puissent nous rendre, et se rendre, c’est de sortir de notre pays car nous ne voulons pas d’eux et, dès que le moment sera propice, nous allons nous déchaîner.

Eliane Francois
Eliane Francois
9 août 2021 19 h 20 min

je suis entièrement d’accord avec ces projets félicitations Général

FRAS
FRAS
17 juillet 2021 9 h 58 min

Beaucoup de bonnes idées dont certaines méritent d’être affinées. C’est un socle de propositions dynamiques fort utiles pour retrouver notre souveraineté dans un monde complexe et fracturé, où la France doit jouer un rôle constructif dans l’intérêt du peuple français.

GERARD ZAJD
GERARD ZAJD
1 juillet 2021 19 h 26 min

Le dernier grand homme respectable, honnête, et souverain aimé des français? fut le Général De gaulle, alors je voterai pour lui, j’ajoute que j’ai formé les dirigeant créateurs de « téléperformance » je suis dors et déjà à la disposition du général pour toutes démarches utiles à son élection, alors, bien sur je voterai pour lui!

Daflon
Daflon
10 septembre 2021 11 h 30 min
Répondre à  GERARD ZAJD

Le général de Gaulle est certes un grand homme d’Etat, c’est certes un grand législateur et un grand organisateur. Néanmoins, hélas il n’est pas tout blanc: N’oublions jamais qu’au moment de l’indépendance de l’Algérie il a ordonné à l’Armée française présente sur place de ne pas intervenir, quoiqu’il arrive, pour protéger les pieds noirs et les harkis. Assisté sur place par le sinistre général Katz, il a laissé des Français et des alliés horriblement torturés et assassinés par la population algérienne. De tres nombreux soldats français ont été témoins de ces atrocités coutumières dans le monde musulman, sans possibilité d’intervenir… Lire la suite »

Antoine Martinez
Antoine Martinez
30 juin 2021 16 h 26 min

C’est cette république trop longtemps dévoyée et corrompue qu’il faut renverser.
Veauter ne donne qu’une illusion de choix, avec tout mon respect Général, vos chances d’être élu sont infimes et celles d’appliquer votre programme encore moindres une fois élu, ceux qui gouvernent sont extra territoriaux et non élus, le Frexit et la sortie de l’OTAN, sont un préalable impératif à la résurrection de la France, la liste des organismes mondialistes à abandonner est très longue (OMS, ONU OMC…) mais il faut démarrer par le retour inconditionnel à la souveraineté nationale, battre monnaie et réguler toutes nos frontières.

Gentil Loup
Gentil Loup
26 juin 2021 13 h 51 min

Déjà que l’abstention organisée profite au Système, il n’est pas bon de diviser les voix. Cela ne peut profiter qu’à Macron, quel que soit le mondialiste de service pour la présidentielle. Certes Marine Le Pen est loin de satisfaire toutes nos attentes, mais elle est la mieux placée, elle n’a jamais eu l’occasion de montrer ce qu’elle peut faire, et elle doit faire sa campagne en tenant compte des lois liberticides et du système systématiquement hostile. Si les voix sont dispersées, il risque de n’y avoir que des mondialistes au second tour en 2022.

Tartar Catherine
Tartar Catherine
23 juillet 2021 14 h 22 min
Répondre à  Gentil Loup

Elle ne passera jamais

liliane
30 août 2021 14 h 02 min
Répondre à  Tartar Catherine

qu’en savez vous ?

Jacques GREBMEIER
Jacques GREBMEIER
31 mai 2021 15 h 50 min

Bravo mon Général, votre programme correspond exactement a ce que souhaitent les Français,notre vote vous est acquis
!

liliane
30 août 2021 14 h 03 min
Répondre à  Jacques GREBMEIER

VOUS DITES TOUS QU4ELLE NE GAGNERA PAS MAIS LE GENERAL A LE M¨ME PROGRAMME QUE MARINE .

YVON
YVON
31 mai 2021 9 h 23 min

Successeur du Général De Gaulle ? Et pourquoi pas, je pense qu’il aura certainement le vote de beaucoup de militaires et peut-être de fonctionnaires qui en ont marre de voir notre pays s’enfoncer dans le communautarisme, les guéguerres de religions et surtout la corruption de tous nos politiques actuels et passés ainsi que la puissance des lobbys du fric qui n’agissent que pour amasser de plus en plus de fortune pendant que les peuples crèvent de faim, de froid, de maladie car les soins leurs sont inaccessibles.

Renaux
24 mai 2021 17 h 36 min

enfin un programme digne d’intérêts

Gentil Loup
Gentil Loup
26 juin 2021 13 h 54 min
Répondre à  Renaux

Déjà que les chances de l’emporter pour le camp des nationaux est mince face à la coalition des mondialistes féroces, la division des voix peut éliminer la représentation patriote du second tour. Qu’elle plaise ou non, seule MLP est en position de l’emporter. Mais pour cela il faut une union solide des nationaux.

Tisserand
Tisserand
26 juillet 2021 17 h 44 min
Répondre à  Gentil Loup

Lepen, c est Macron en jupon, elle ne fera rien de bon….
0

BOUDJEMAI Djamal
BOUDJEMAI Djamal
16 août 2021 11 h 13 min
Répondre à  Gentil Loup

Erreur de pensée Monsieur, la chute est inévitable, le recul était prévisible et on voit bien M. Phillipo faire monter la division de ceux qui pense comme vous. La base est fracturée irrémédiablement. Voter utile aujourd’hui c’est voter pour le Général Antoine Martinez. Qui saura s’entourer d’autres généraux qui n’ont qu’un seul objectif, redonner à la France sa place et sa puissance dans le monde. Redonner aux Français la fierté d’être Français heureux!

monique descheemaeker
monique descheemaeker
20 mai 2021 20 h 38 min

En matière de santé les meilleures solutions sont zappées : —Réintroduction du remboursement pour l’homéopathie: Coût largement inférieur à toute autre médication. —Application de la méthode Gesret imposée à tous les hopitaux : excellent pour l’asthme, sporiasis, certains ecxémas et autres. Formation des kinés hospitaliers et en cabinet conseillée. —Introduction de la chromatothérapie méthode Agrapart en hopital pour les AVC et autres problèmes pour un coup très modeste et sans risque de séquelles.Rétablissement très rapide. —Réouverture des herboristeries qui ont les meilleures connaissances dans ce domaine. coût bien inférieur au « médocs-poisons ». — Méthode rife, keshe pour les cancers avec de… Lire la suite »

Beretta
Beretta
20 mai 2021 6 h 11 min

Encore un qui nous enfume ,parler de souverainisme sans sortir de l’Europe .Je ne voterais pas pour un Parti ou un individu qui n’a pas dans son programme un Frexit .

Gentil Loup
Gentil Loup
26 juin 2021 13 h 57 min
Répondre à  Beretta

Si vous attendez de sortir de l‘UE ET de l’Euro (très difficile!!!) pour lutter contre l’immigration sauvage, rétablir les frontières et renvoyer les indésirables, il y aura longtemps que vous serez en terre d’Islam de façon irréversible.

Flusin
Flusin
21 avril 2021 16 h 43 min

C’est assez troublant de retrouver dans ce programme une bonne partie des propositions du général Tauzin, candidat en 2017 et qui, avant vous donc, a dit qu’il continuait le combat. Pourquoi ne pas le rejoindre? 2 généraux cela fait désordre pour une même élection, il ne manque plus que Villiers et ce sera le grand chelem ! Vraiment troublante votre candidature. S’il est vrai que la France est votre seul intérêt, alliez vous à celui qui a osé agir bien avant vous (les Forces Spéciales du 1er RPIMa ont tout de même un certain prestige en comparaison d’une carrière administrative).… Lire la suite »

Bernard Delage Laborde
Bernard Delage Laborde
9 mai 2021 10 h 29 min
Répondre à  Flusin

Ah non, pas De Villiers, il ne faut surtout pas mélanger ce très bon programme avec la mafia des religieux, ils ne valent pas beaucoup mieux que les autres !!!!

Dr. Loïc Brault
Dr. Loïc Brault
21 avril 2021 11 h 22 min

Complètement utopique un général va faire fuir tout le monde même les meilleurs……. et je vais aller jusqu’au bout Marine Le Pen est une grosse vache il veut pas de pouvoirs qui aime l’islam et qui a dit que l’islam était compatible avec la république et que les musulmans avaient toute leur place dans la république !!!!!
Seul à Éric Zemmour un Robert Menard et de Marion Maréchal associe pourront sortir le pays sinon nous terminerons comme Rome est en quatre cents 75 Non Renaitrons de nos cendres

Gentil Loup
Gentil Loup
26 juin 2021 14 h 03 min
Répondre à  Dr. Loïc Brault

Eric Zemmour est payé par Bolloré le patron de CNews (Canal+, C8 (avec Hanouna), etc.), pour éliminer subtilement MLP de la course au profit de ses amis LR, dont surtout Xavier Bertrand.(amis des communistes !!!) Croyez-vous que le Système donne un heure de propagande à la TV, tous les jours pour vos beaux yeux ? Et en plus la liste des « Amis de Zemmour » qui s’est présentée en PACA bien soutenue par la presse a fait moins de 2% !!! Ne gobez pas tout!

lepatriote1111
lepatriote1111
2 juillet 2021 22 h 27 min
Répondre à  Dr. Loïc Brault

robert Ménard est comme les autres il veut imposer la vaccination ,tout comme les députailles du RN qui n’ont dit mot concernant le confinement et la vaccination de  » force « de nos anciens dans les EPHAD et bientôt la vaccination de force pour les soignants pour l’instant , que dit le RN RIEN , qui ne dit mot consent .Le RN est devenu un parti soft très soft soutenant la macronie , on a vu le résultat des élections qui viennent de de se dérouler!Onfray, Ménard, Elisabeth Lévy…ces pseudo-républicains qui veulent imposer la vaccination fasciste !https://resistancerepublicaine.com/2021/07/02/onfray-menard-elisabeth-levy-ces-pseudo-republicains-qui-veulent-imposer-la-vaccination-fasciste/

Eripsoe
Eripsoe
10 avril 2021 16 h 35 min

2 idées: économie: le système repose sur la fiscalité liée à l’individu et non au chiffre d’affaire. Ceci entraine avec le libéralisme d’aujourd’hui à chercher un coût de main d’œuvre à l’étranger pour rester compétitif. La solution est de mettre les prélèvements sociaux sur le chiffre d’affaire. Ceci permettra aux importateurs de cotiser réellement en France y compris les sociétés hors sol comme les GAFAM qui ne pourront pas se dire discriminés. santé: la recherche est faite par le privé pour vendre ce qui rapporte et non ce qui soigne bien. C’est pourquoi la sécurité sociale doit avoir un centre… Lire la suite »

Huet
Huet
27 avril 2021 21 h 44 min
Répondre à  Eripsoe

Sur la fiscalite , pourquoi ne pas supprimer tout simplement les taxes sur le travail tres chere a gerer , histoire de rehausser salaire et redonner competitivite aux entreprises . La taxe sur le CA existe deja = TVA . Mais tout a fait ok pour rehausser de 5 a 10 points histoire de compenser la supression des taxes sur le travail . Ajout microtaxe sur transaction boursiere a court terme et encouragement fiscal pour les plus values sur actions des entreprises nationales a long terme comme on fait pour l’immobilier (10- 15 ans)

BOUDJEMAI Djamal
BOUDJEMAI Djamal
10 août 2021 19 h 38 min
Répondre à  Huet

rehausser de 5 à 10 points? Non, remettre certains produits à 33% ok, genre voiture de sport, enfin touts les produits de luxe. Abandonner toutes taxes aux produits de nécessité primordiale, comme le pain et le lait… enfin ça s’étudie.

Zglb
Zglb
3 juillet 2021 12 h 00 min
Répondre à  Eripsoe

Parce que vous vous imaginez encore que la SS est très sainte et très dévouée à notre seul service ? Que ce monstre est capable de quoi que ce soit qui soit bon pour nous ? Vous vous illusionnez.

Fazia PERE
Fazia PERE
9 avril 2021 9 h 12 min

Impossible d’appliquer ce programme sans sortir de cette UE mortifère et de cela le Général Antoine Martinez n’en parle pas. Encore du blabla….

Gentil Loup
Gentil Loup
26 juin 2021 14 h 06 min
Répondre à  Fazia PERE

Les Français ne veulent pas du frexit et le voudraient-ils qu’il implique aussi la sortie de l’euro. C’est donc un problème incomparablement plus complexe que pour le Royaume-uni qui n’avait pas adhéré au système euro. La Hongrie et la Pologne ont démontré amplement depuis 2014, que les pays membres de l’UE peuvent fermer leurs frontières à l’immigration extra-européenne sans aucune difficulté. Or le remplacement de population est le seul sujet irréversible.

Benjamin REMY
Benjamin REMY
3 avril 2021 12 h 43 min

Pour le sujet de l’UE, une autre UE c’est ce que nous vendent tous les partis politique depuis des lustres. L’UE a d’abord été mis en place uniquement pour contrer l’URSS maintenant après la traitrise de cette même UE, qui non seulement bafoue nos libertés mais en plus appauvrit les populations, la logique serait d’en sortir tout simplement! L’euro est une monnaie destructrice pour l’économie Française beaucoup de rapport l’indique, il n’y a pas de souveraineté sans monnaie nationale, c’est la base! Ensuite le couple Franco-Allemand n’a jamais existé, tous les citoyens s’en aperçoivent de jour en jour comme récemment… Lire la suite »

lepatriote1111
lepatriote1111
3 avril 2021 16 h 17 min
Répondre à  Benjamin REMY

Exactement ,Olivier Dassault disparu , il n’y a plus d’obstacle pour que l’Allemagne accède à la technologie que Dassault systèmes avait mis au point , d’ailleurs il avait mis son véto pour que le partenaire allemand ne puisse y accéder .Sa disparition va relancer la donne .Tout cela est bien louche , l’accident d’hélicoptère qui arrive quelques temps après avoir refuser l’accès de sa technologie au partenaire allemand au Système de combat aérien du futur . l’Allemagne aimerait mettre la main sur certaines technologies mises au point par Dassault pour les utiliser dans d’autres programmes. Pour Dassault Aviation et Airbus, il… Lire la suite »

FLEURY Bernard
FLEURY Bernard
16 septembre 2021 10 h 38 min
Répondre à  lepatriote1111

La première guerre avec des baïonnettes,la deuxième avec des cannons ,
la troisième avec la monnaie , c’est ce que les allemands ont déclaré quand ils ont capitulé à la kommandantur du Cotentin.

ALAIN ROLLAND
10 avril 2021 10 h 24 min
Répondre à  Benjamin REMY

Très bonne analyse que je partage totalement, il n’est pas fat état non plus de la mise en place du nouvel ordre mondial qui est aujourd’hui une réalité dévastatrice criminelle et génocidaire. Quel personnage prendra ce problème à bras le corps afin de sortir de ce cauchemar ?

Zglb
Zglb
31 mars 2021 17 h 06 min

Pourquoi Macron se risquerait-il à perdre le pouvoir ?

Jacqueline Fauritte
Jacqueline Fauritte
30 mars 2021 0 h 57 min

oui ,je voterai pour un militaire car par le passé ,c’est aussi un général qui aimait la France qui nous a sorti des ennuis dans lesquels nous étions !!!!Merci Mr le général de vouloir oeuvrer pour une France nouvelle et forte ,quelle retrouve sa fierté d’antan car aujourd’hui,je ne retrouve plus ma France ,je prie afin qu’on arrête de la détruire et de la vendre au plus offrant !!!!!!!

Hollender
Hollender
20 août 2021 10 h 40 min
Répondre à  Jacqueline Fauritte

Jacqueline…. Nous sommes déjà 2 à vouloir voter pour Z. MARTINEZ….
Il nous faut rassembler encore quelques millions de Patriotes Chrétiens, Bouddhistes, Protestants, Athées etc
Courage

Perigpagan
Perigpagan
22 mars 2021 10 h 07 min

Ma 1° réaction est « J’aime », puisque je retrouve dans ce programme la quasi-totalité de ce que j’espère pour l’avenir de notre nation. Ma 2° appréhension est plus mitigée : chat échaudé craignant l’eau froide comme ont dit, mon précédent vote pour Mr FILLON m’a laissé comme un goût amer dans la bouche. Et la constatation quotidienne de l’incapacité des élus à gouverner est patente. On ne sait plus s’ils sont victimes de leur incompétence, de leur manque de vision, de l’indiscipline chronique des Français, des média qui déforment tout propos pour faire « le buzz » et toujours aptes à condamner ceux… Lire la suite »

Gentil Loup
Gentil Loup
26 juin 2021 14 h 09 min
Répondre à  Perigpagan

SEUL le RN est en mesure de l’emporter, seul il n’a jamais eu le pouvoir. Cela mérite au moins d’essayer, non ? Sinon allons-nous courir jusqu’à la disparition de la France après des chimères ?

Pikkendorff
Pikkendorff
21 mars 2021 18 h 41 min

Malgré toute la sympathie qu’on peut avoir pour cette candidature, on voit mal comment elle pourrait franchir l’étape des signatures alors que le général Tauzin, qui avait pour lui le prestige des forces spéciales et d’ancien patron du 1er RPIMa s’y est cassé les dents. Mais surtout, ce projet prête le flanc à la critique dès les premières propositions : s’il faut avoir accompli un parcours « hors administration » pour se présenter aux élection, alors, le général se met lui-même hors course puisqu’il a fait toute sa carrière dans l’administration militaire. Eh oui, même si un militaire n’est pas un rond-de-cuir,… Lire la suite »

Zglb
Zglb
22 mars 2021 11 h 46 min
Répondre à  Marc Le Stahler

Le clergé actuel, c’est les journalistes « main stream » qui nous dispensent la mauvaise parole et je vous fait remarquer que nous n’avons pas gagné au change.

Claude Roland
Claude Roland
22 mars 2021 10 h 04 min
Répondre à  Pikkendorff

@Pikkendorff : Ce n’est pas faux ce que vous dites ; bien observé. Un ami ancien commando de l’air m’a toujours affirmé que l’armée de l’air était la plus socialiste d’esprit des corps d’armée français ! Quant à quitter l’UE, je vois mal comment la France toute seule dans ce monde pourrait s’en sortir à tous les niveaux vu son état actuel et la pente à remonter. Vous me direz que l’UK l’a bien fait. Oui mais ils sont adossés aux USA. C’est pour ça que je préconise de REFONDER l’UE et en faire une CONFEDERATION et non une fédération.… Lire la suite »

Heron 36
Heron 36
21 mars 2021 8 h 34 min

Bien sûr que toute personne de bonne logique ne peux trouver à dire sur ce projet , le souci est que pour que le peuple ( la classe moyenne) celle qui finance les profiteurs du système, qui n’ont pas la possibilité d’avoir lecture sur ce projet du Général , qui n’ont pas non plus l’écoute de cet homme car les médias sous la coupe du macronisme qui n’invite jamais ce général sous les projeteurs afin de donner au peuple ce projet qui lui seul nous sauvera du CHAO Mon général il n’y a pas que face de boucs il faut… Lire la suite »

cochais
cochais
11 mai 2021 20 h 39 min
Répondre à  Heron 36

Pourquoi ne pas soulever la question d’une aide financière offerte par tous ceux et celles qui espèrent que le General est le seul capable de sauver le Pays de nos ancêtres pour que nos enfants et petits enfants ne se sentent plus menacés comme nous ,les Français. les vrais!

Claude
Claude
19 mars 2021 20 h 55 min

Le programme proposé par le général MARTINEZ me paraît très fédérateur pour tous ceux qui souhaitent le retour des Nations souveraines au sein de l’UE.
J’espère que dans les mois à venir, le projet pour la France du candidat à la présidentielle MARTINEZ sera approuvé par une majorité de nos concitoyens désireux d’en finir avec les candidats qui promettent monts et merveilles à tous les discriminés de la planète sans jamais aborder les sujets qui fâchent:
1/ quels sont ceux qui paieront la facture ?
2/ les droits c’est bien, mais si on parlait aussi des devoirs

Claude Germain
Claude Germain
19 mars 2021 14 h 51 min

Bonjour Sans défaitisme aucun la macronie corrompue prépare un plan abdominale pour 2022 alors prévoir un programme pour cette date est complétement inutile ….Il ce sera produit d’autres evenements voulus et bien pervers d’ici là ….Il ne faut pas s’imaginer que le club europeen des HYPER CORROMPUS va laisser une seule chance a quiconque , puisqu’ avec la complicité immorale des gendarmes et autres forces de police aux ordre pour terroriser la population avec l’aide complice de la magistrature hyper gauchiste la france est rentrée en dictature et les dictateurs eux se battent.et detruisent tranquillement et en toute securité la… Lire la suite »

Gentil Loup
Gentil Loup
26 juin 2021 14 h 12 min
Répondre à  Marc Le Stahler

NON! Aujourd’hui il faut réussir ou mourir!

BROUILLET
BROUILLET
19 mars 2021 13 h 47 min

Tout ceci et bien beau …. Mais, Général, d’ici 2022, nous serons tous morts !!!! Si vous et tous les généraux qui parlent sur les réseaux sociaux, se bougeaient DÈS MAINTENANT !!!! Voilà une idée qui serait bonne !!!! Les bla- bla ont en a soupé !!!!

Claude Germain
Claude Germain
20 mars 2021 9 h 40 min
Répondre à  Marc Le Stahler

Bonjour . Monsieur le Stahler , vous avez raison pour le principe bien entendu , mais apres De gaulle ou avez vous vu que nous appliquons la constitution et la démocratie ? La constitution hautement fabriquée par les anciens du Grand-Orient , préparée vers 1788 , puisque ce sont eux qui ont déclenché a l’époque et la révolution , mais surtout la mort de la Royauté .Si vous étudiez mots par mort , la constitution des droits de l’homme de l’époque et les suivantes , vous vous rendrez compte qu en définitive tous les articles donnent TOUS LES DROITS A… Lire la suite »

Claude Roland
Claude Roland
20 mars 2021 14 h 08 min
Répondre à  Marc Le Stahler

« Conforme à la démocratie », ce n’est pas faux Mr Le Stahler, mais il ne vous a pas échappé qu’il n’y a plus de démocratie depuis mars 2020, c’est à dire depuis l’instauration de l’urgence sanitaire ! Macron a TOUS LES POUVOIRS en main ! Moi j’appelle ça une dictature. Et les dictatures se renversent par une action saine des peuples. Même Clemenceau en 1914-1918 n’a pas eu tous les pouvoirs en main !!!! Alors je comprend la nécessité de légalisme que j’approuve néanmoins, mais jusqu’à un certain point il faut y réfléchir tout en arrêtant de débattre pendant des années.… Lire la suite »

Claude Germain
Claude Germain
20 mars 2021 19 h 04 min
Répondre à  Claude Roland

@Pour Monsieur Le Stahler , le 20.03.2021, cet apres midi ça a carburé dans mon esprit et c’était tellement simple au niveau résultat que je vous le livre . Rappellez vous Mai 68 ou les gauchiasses avec KONNARD-BANDIT en tete ( je n’ai jamais compris a l’epoque pourquoi sur ordre du RPR le SAC n’a pas éliminé cette ordure que l’on en entende plus parler , faute grave du gouvernement de l’époque) , bref j’en viens donc depuis cette date , tres amicalement si j’ose , je vous mets au défi Monsieur le Stahler de me nommer un seul ,… Lire la suite »

cochais
cochais
12 mai 2021 11 h 30 min
Répondre à  BROUILLET

Non,pas de désordre irréfléchi, cela ferait trop de tort au General et trop plaisir à ses detacteurs!!

Gentil Loup
Gentil Loup
26 juin 2021 14 h 13 min
Répondre à  BROUILLET

D4ACCORD! Soit les Français armée en tête, renversent la table à nos risques et périls, soit il faut s’unir pour remporter les élections derrière la seule qui ait quelques chances de l’emporter Marine Le Pen.

Occidentale
Occidentale
19 mars 2021 11 h 50 min

Très bien mais maintenant il faut Un Guerrier et Tribun pour défendre ce Programme Capital.

Claude Roland
Claude Roland
18 mars 2021 8 h 54 min

Il est fort beau ce programme, pas de problème, mais je crains que ça n’aboutisse pas. En effet, le respectable général Martinez n’a pas de puissance financière derrière lui (et il en faut pour les campagne), et il vit en province, loin de Paris où il n’a pas de lien, ni de carnet d’adresses, ni d’entregens dans la sphère politique du pays. Il est très bien, mais ce n’est pas non plus un Bigeard.
Pourtant, un tel ménage est nécessaire à la Nation.

Dissident
Dissident
17 mars 2021 19 h 46 min

Je vais comparer avec le texte du projet de Minurne.
Je n’ai rien vu sur l’addition des peines dans certains délits (au lieu de commuer).

L’interdiction des nitrites dans l’alimentation c’est une évidence, mais l’interdiction des nitrates, alors là je ne l’avais pas encore vue celle-là. Comment on va faire du vrai saucisson sans salpêtre ?

A suivre.

CHASSERY Claude
CHASSERY Claude
14 mars 2021 17 h 53 min

Je soutien entièrement le projet du Général

Poupat
Poupat
21 avril 2021 18 h 14 min
Répondre à  CHASSERY Claude

Je soutiens également en totalité : qu’il lance une souscription nationale pour trou et les fonds nécessaires.

69
0
Votre commentaire serait appréciéx
()
x
blank