CHINE : LES SOUCIS DE XI JINPING (L’Imprécateur)

Dans un article publié le 7 août dernier, l’Imprécateur annonçait que des erreurs commises sous la responsabilité de Xi Jinping pourraient, probablement en 2022, entraîner un effondrement de Xi Jinping et peut-être du régime communiste chinois.
Les dernières mesures annoncées officiellement par le dictateur et secrétaire général du PCC concernent les entreprises à capitaux étrangers et la participation humaine scientifique ou gestionnaire d’étrangers. Elles visent à renationaliser l’économie chinoise à 100%.
Ce rapprochement du nationalisme et du socialisme dans sa version communiste-maoïste rappelle fâcheusement une autre entreprise nationale et socialiste du siècle dernier.
Peut-on déjà savoir si ce sera bon pour le reste de la Planète, la Chine se repliant sur elle-même en raison de graves problèmes internes ? Ou au contraire nocif parce que cela annoncerait un durcissement de l’agressivité chinoise pouvant dégénérer en conflit qui irait s’élargissant au monde entier ?

 

 


QUID DES ERREURS DE XI JINPING DÉNONCÉES LE 7 AOÛT ?

Il y avait la gestion maladroite et brutale du conflit avec l’Australie, assortie de menaces de bombardements si l’Australie s’avisait de participer à la défense de Taïwan. Depuis trois semaines, la situation n’a pas évolué, la Chine maintient ses menaces de lancement de missiles sur les villes australiennes.

Il y avait la colère des jeunes et des ouvriers contre les horaires de travail démentiels imposés par le PCC.
De 9 h du matin à 9h du soir, et 6 jours par semaine (« 9-9-6 »). Pas d’amélioration, le PCC procède toujours à des arrestations des ouvriers et jeunes contestataires du 9-9-6.

La Chine est en grande partie paralysée par Covid. Le verrouillage des immeubles où il y a un cas déclaré et des cas contacts se poursuit. Les autorités laissent les victimes du Covid mourir de faim plutôt que les soigner.

Confinement, rues vides, délation : en Chine, l’histoire semble se répéter.

Une trentaine de provinces et des dizaines de villes confinées il y a quelques jours sans en informer la communauté internationale ; la situation économique est mauvaise et la Chine la cache, comme d’habitude.

Xi Jinping menace constamment des pays dans le monde, ça n’a pas changé.

Ceci concerne prioritairement l’Australie et les pays africains incapables de rembourser la dette que la Chine leur a imposé par ruse.  

Un patronat inquiet de l’hostilité des autorités envers les étrangers et maintenant de la suppression des participations étrangères dans les entreprises. Ca n’est plus une menace, c’est devenu une réalité.

GATESTONE INSTITUTE International Policy Council LE CONFIRME

Mais aussi le vieil ami industriel que, par prudence, j’ai contacté par mail à Shenzen (ZI. proche de Canton).
Voici sa réponse : « J’ai vu arriver le Secrétaire de la section locale du PCC dans sa Porsche Macan. J’étais tranquille, pensant qu’il venait comme chaque mois chercher son chèque mensuel. Il m’a rappelé m’avoir dit à mon arrivée que tout investissement étranger en Chine devenait aussitôt propriété du PCC. Comme des lois nouvelles vont être promulguées dans les prochains jours, et comme il dit être mon ami, il me prévient que je pourrais être amené à quitter Shenzen et même la Chine, rapidement, en abandonnant tout ».

Il ne s’agit pas de « tressautements » comme le dit LinkedIn, valeureux défenseur de la mondialisation et de la Chine communiste, qui ne voit dans les mesures brutales qu’annonce Xi Jinping que des « petites crispations involontaires » !

Gatestone Institute rappelle que la haine de la Chine maoïste contre le capital n’a jamais cessé et que les mesures déjà prises pour forcer les entreprises chinoises à quitter les marchés boursiers étrangers ne sont que le prélude à une expropriation des actionnaires étrangers.
Il faut se souvenir que toutes les entreprises sont officiellement la propriété d’un chinois qui, même minoritaire, est le patron des étrangers ayant investi dans l’entreprise.

Que dit précisément Gatestone Institute ?

« Le 11 août, le Comité Central du Parti Communiste Chinois et le Conseil d’État du gouvernement central ont publié ce que l’agence de presse officielle Xinhua a appelé « un plan visant à promouvoir la construction d’un gouvernement d’État de droit de 2021 à 2025, sur la base de la mise en œuvre réussie du précédent plan quinquennal ».

COMBIEN DE TEMPS VA DURER LE PLAN DE NATIONALISATION DE XI JINPING ?

Pour l’Agence de presse internationale Reuters, « L’annonce indique que la répression qui s’exerce aujourd’hui dans le secteur industriel va persister tout au long de l’année ».

Peut-être, mais peu probable, le Comité Central du PCC et son agence d’information Xinhua parlent d’un « plan ».
Or, le plan actuel est prévu pour durer jusqu’en 2025, comme le dit Gatestone  « …la construction d’un gouvernement d’État de droit de 2021 à 2025 ».

Dans le cadre de ce plan, « le parti-État chinois a promis de promulguer une série de lois sur des sujets aussi variés que la sécurité nationale, l’innovation technologique, les monopoles, l’éducation, la santé et les quarantaines (tiens ! Covid est donc toujours en Chine?), l’alimentation, les médicaments ainsi que les étrangers ». (Gatestone)

Mais il est plus probable encore que ce plan sera prolongé tant que Xi Jinping sera au pouvoir. Contrairement à ce qu’espèrent les agences d’information acquises à une mondialisation amicale avec la Chine communiste, Xi Jinping, imprégné depuis sa jeunesse de la volonté de réaliser le plan de conquête du Monde de Karl Marx ne se lance pas dans une péripétie de courte durée. Il ira jusqu’au bout si le peuple chinois et la communauté internationale le laissent faire.

Jamais, la Chine ne s’est repliée aussi rapidement sur elle-même, se coupant ainsi du monde extérieur dans une démarche violement anticapitaliste et xénophobe que Xi Jinping veut fixer par des lois.

XI JINPING LANCE UN PROCESSUS D’ASSERVISSEMENT À LONG TERME

Il s’agit d’un processus à long terme à peine commencé dont Xi Jinping attend un asservissement lent mais progressif des pays que Xi Jinping veut dominer. Ceux qui ont, comme la France, stupidement sous-traité leurs industries, matières premières, métaux rares, médicaments, voitures, piles, batteries électriques, etc… à la Chine.

Elle les tient à la gorge et s’apprête à le leur rappeler.

Airbus, le cadeau de Macron

Mais elle commence par couper les liens entre sa propre industrie et les industries occidentales. Cela a commencé avec la semonce donnée en début d’année par Xi Jinping au président Jack Ma d’Ali Baba en interdisant une grosse opération financière internationale d’Ant Group avec des banques occidentales et y ajoutant une amende de 2,3 milliards d’euros (18 milliards de yuans). Elle sert aussi d’avertissement à un autre groupe géant, Tencent, dont le président est Pony Ma (de son vrai nom Ma Huateng).

Pour la Big Tech chinoise, le message est limpide : l’ère du laxisme, qui leur a longtemps profité, vient de prendre fin et la croisade antitrust à leur encontre ne fait que commencer.

Mais voyez comme Xi Jinping est un généreux secrétaire général à vie du PCC, Le Quotidien du Peuple expliquait le même jour que cette punition « n’est en aucun cas un désaveu du rôle majeur de « l’économie de plateforme » (1) dans le développement du pays, et ne représente pas un changement d’attitude à son égard… Juguler est aussi un acte d’amour », précisait l’organe de presse du Parti. (Juguler = stopper, mais aussi étouffer en serrant à la gorge)

blankC’est aussi par un acte d’amour que Xi Jinping entend juguler l’Occident dès que l’économie chinoise aura été mise au pas.

Ce ne sont pas les cadeaux coûteux de Macron à Xi Jinping (des grands vins, un magnifique étalon …), ni ses papouilles, qui attendriront Xi Jinping le jour où il voudra soumettre la France.

<= Cette photo ridicule a été récemment retirée des albums photo officiels

XI JINPING EST UN ADEPTE DE L’ART DE LA GUERRE DE SUN TZU

Il y a quelques mois encore, Xi Jinping avait, comme objectif, officiellement annoncé, la domination du monde en 2049, centième anniversaire de la conquête de la Chine de Tchang-Kaï-Chek par le PCC. Il comptait, disait-il, sur le mouvement mondialiste de Klaus Schwab pour y parvenir, ce qui rassurait l’élite financière mondiale.
Tout le monde semble oublier qu’il faudra aussi compter avec le colonialisme islamique en pleine expansion.

Xi Jinping est un adepte de la théorie sur la guerre de Sun-Tzu (2). Bien que celle-ci date de vingt-cinq siècles, elle est d’une étonnante actualité. Sun-Tzu explique que si l’on veut conquérir un empire et que l’on se sait un peu plus faible que l’ennemi, il faut faire preuve d’intelligence plus que de bravoure. Savoir attendre que l’ennemi s’affaiblisse tout seul, ou faire le nécessaire pour l’affaiblir à son insu, et choisir le bon moment pour l’attaquer et le dominer. L’armée ne doit servir que pour lui donner le coup de grâce, Détruire l’ennemi par des destructions et des massacres est stupide, c’est se priver de ses richesses en biens et en hommes.

L’OCCIDENT A ÉTÉ AFFAIBLI PAR LA CHINE, S’IL RESTE AMORPHE, IL PERDRA

Que voit-on dans le monde ?

Il est sérieusement affaibli économiquement et humainement par le Covid, le virus chinois échappé de Wuhan et l’ahurissante incompétence sanitaire montrée par les gouvernements occidentaux sournoisement pilotés par la Chine. Elle a réussi à leur faire croire qu’elle savait vaincre le Covid en dissimulant et interdisant l’information sur son état sanitaire réel très mauvais, comme en témoigne la vingtaine de provinces toujours en confinement.

De plus, le gouvernement français a de lui-même choisi d’éliminer les médecins et les médicaments connus pour leur efficacité antivirale, pour les remplacer par des produits douteux en phase d’essais et de tests. Leurs effets nocifs et parfois mortifères commencent à apparaître, dénoncés par EMA et ANSM (3) sans que cela amène les gouvernements à renoncer à leur projet stupide de vaccination globale dont l’effet secondaire est d’empêcher la généralisation de l’immunité naturelle polyvalente, et durable contre les variants.

Les laboratoires l’admettent et annoncent qu’ils vont créer un nouveau produit à base d’ARN qui empêchera enfin contamination et transmission du virus, efficace contre les variants et durant plus de six mois. Ce miracle demandera au moins quelques années d’études, surtout si les procédures légales sont respectées.

Cela ne dissuade pas les mules gouvernementales d’arrêter ce qu’ils appellent une « vaccination » globale. Elle est inutile puisqu’elle ne donne pas d’immunité vaccinale efficace (excepté peut-être sur des formes graves de Covid ?) et n’empêche pas le retour cyclique de l’épidémie.

Heureusement pour nous, l’épidémie donne des signes naturels d’affaiblissement dont l’extrême réduction du nombre des morts, (par ailleurs très faible en comparaison d’autres pathologies), est la meilleure preuve. D’ailleurs ni l’État ni sa presse aux ordres n’osent publier le nombre des morts du Covid et ceux dus aux prétendus vaccins.

La Chine ayant aussi collaboré à l’élimination de Trump sait que ce n’est pas Biden qui fera quoi que ce soit pour empêcher son plan de se réaliser. Elle a les mains libres. L’Occident affaibli, Xi J (4) met donc la Chine en ordre de bataille pour l’agresser, le vaincre, et imposer au monde entier l’ordre communiste-maoïste dont il rêve d’être l’empereur à vie. Mais cela va prendre du temps.

La remise en ordre d’une Chine où jeunes, ouvriers et chefs d’entreprise commencent à se révolter va prendre inévitablement du temps.
L’Occident doit en profiter pour réagir. Le problème est qu’avec un Biden intellectuellement dépassé, une Angela Merkel en fin de course et un Macron incapable de construire, comme en 2017, un programme d’action ou un plan de bataille, nous sommes mal embarqués…
Une personnalité exceptionnelle ou un général parviendront-ils à nous sauver ?

L’Imprécateur

28 août 2021

1 : L’économie des plateformes offre des emplois flexibles, avec une organisation plus libre du temps de travail, qui se prêtent particulièrement à l’exercice d’activités d’appoint.

2 : Sun Tzu, L’art de la guerre. Flammarion 6,80 €

3 : EMA = European medicine, Agency. ANSM = Agence Nationale de Sécurité du Médicament

4 : Je parle de Xi Jinping comme d’un chef tout puissant, mais en réalité personne ne sait vraiment qui dirige dans cette boîte noire qu’est le cœur du PCC. Il est possible que Xi ne soit qu’une marionnette manipulée connaissant parfaitement son rôle.

blank

 

5 3 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

8 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Bayard
Bayard
2 septembre 2021 16 h 18 min

Ces gros problèmes chinois se développent enfin ! Comme le Japon entré en crise il y a bientôt trente ans ! Japon que tous admiraient et qui devait tout conquérir, mais qui me paraissait déjà vulnérable des annnées plus tôt. Quand un peuple qui a manqué de tout commence à profiter d’un peu de confort, il faut s’attendre à ce qu’il en exige davantage, ce qui entraîne des changements sociaux inévitables avec les pertes de compétitivité qui en découlent. Les difficultés de la Chine ne peuvent qu’être bénéfiques pour nous. Dans un premier temps, nous en souffrirons bien évidemment, en… Lire la suite »

Claude Roland
Claude Roland
30 août 2021 13 h 20 min

Il s’avère, dans le cour de l’histoire mondiale, que certains dirigeants psychopathes, devant les difficultés économiques de leur pays l’ont jeté, par le principe de la diversion, dans une guerre de haute intensité. Macron va probablement utiliser les afghans, infiltrés de talibans, arrivant sur notre sol… A propos du vaccin, n’espérez pas. La lecture quotidienne des données scientifiques anglo-saxones, israéliennes et françaises montrent clairement que ces produits, que vous appelez « vaccin », ne sont en fait que des poisons à retardement et sont incapables de protéger du covid, encore moins des formes graves (dans ce cas, ils tuent plus vite encore).… Lire la suite »

Wartel
Wartel
30 août 2021 10 h 27 min

Ben concernant mon avenir personnel , je préfère le riz cantonnais , les Dim sum et le «  saké «  que de la viande avariée de briquette , et du lait de chamelle ….

lepatriote1111
lepatriote1111
30 août 2021 9 h 56 min

Cela à commencer avec le gouvernement balladur et avec chichi construction du labo P4 de Wuhan , tous des traîtres !

Claude Roland
Claude Roland
30 août 2021 13 h 23 min
Répondre à  lepatriote1111

Hé oui, près de 60 ans de trahison ! Mais qui les élit ?!! Je me demande bien ! Mystère.

DUGAST Franck
DUGAST Franck
28 août 2021 22 h 26 min

Bonsoir. Si j’ai bien saisi l’ensemble de ces supers nouvelles que nous donne l’imprecateur, j’ai la sainte impression que nous sommes plutôt mal barré.
De plus, ces couillons de politiques, par soucis d’économies, lors même qu’en agissant autrement, ils auraient évité les déplacements d’usines vers la Chine et autres pays d’Asie., Ce faisant ils ont littéralement remis les clés de notre économie entre les mains de potentats chinois, qui ne rêvent aujourd’hui que d’un holocauste occidental.

Claude Roland
Claude Roland
30 août 2021 13 h 22 min
Répondre à  DUGAST Franck

Bon réveil !! Cela fait près de 60 que nous choisissons des brelles, avides de pouvoir personnel et qui se foutent de la France, pour nous gouverner. La faute à qui ?!
Et ça va recommencer bientôt ? IN-DE-CRO-TABLE ce peuple !!!

gerard seelen
gerard seelen
30 août 2021 14 h 35 min
Répondre à  DUGAST Franck

entre la chine et l’islamisme on est mal parti .en fait c’est l’avenir de la race blanche qui est en grave péril de disparition !

8
0
Votre commentaire serait appréciéx
()
x
blank