LE VENT TOURNE : LES PALESTINIENS ACCUSÉS DE CRIMES DE GUERRE ! (L’Imprécateur)

Décidément, l’année 2022 promet d’être une année exceptionnelle par des bouleversements dans la géostratégie mondiale, dont la probabilité croît au fil des mois.

Les USA sont en perte de vitesse comme leader mondial. Les Démocrates aveuglés par leur haine irréfléchie de Donald Trump ont choisi un malade pour président, ils en paient le prix en détérioration de l’image internationale de leur pays et en erreurs catastrophiques, la dernière en date étant le départ ubuesque de l’armée américaine d’Afghanistan et de Kaboul, abandonnant sur place avions, hélicoptères, camions, véhicules blindés, armes et munitions.

La Chine amorce une pente décroissante. Son économie stagne, le président de son parti communiste tout puissant commence à être contesté par le peuple des travailleurs, paysans, ouvriers de la « tech », jeunes et même une partie de l’élite du parti. Elle amorce maintenant un repli sur soi, il pourrait être le signe d’un effondrement prochain, ou au contraire une tentative de reprise en main, l’avenir le dira.

L’Europe pédale sans grande efficacité pour tenter de s’imposer à des pays où le nationalisme resurgit, stimulé par l’incapacité des gouvernements maladroits à sortir de la pandémie et du marécage économique qu’elle a produit en contrecoup.

La France gronde, exaspérée par l’incompétence flagrante de ses dirigeants. Ils tentent de reprendre le dessus et d’empêcher la coalition des mécontents en fractionnant le peuple entre provax et antivax. Ils ont établi une forme d’apartheid très semblable à celui des États-Unis et de l’Afrique du Sud quand les bons citoyens « blancs » pouvaient faire tout ce qu’ils voulaient et les « nègres » interdits dans de nombreux lieux. Quand les premiers comprendront que les rebonds de l’épidémie sont dus aux variants créés par les OGM qu’on leur injecte, ce que pensent de plus de plus de professeurs indépendants des laboratoires-escrocs (ils paient des milliards d’amendes pour fausses déclarations et des centaines de millions pour acheter élus et journalistes), ce sera la révolte.

Quant au conflit israélo-palestinien, il évolue aux dépens de la tentative de colonisation arabe.
Human Rights Watch (HRW) a recommandé à la CPI et au CDH d’examiner les crimes de guerre commis en Palestine par le Hamas…

 

LE HAMAS PALESTINIEN ACCUSÉ DE CRIMES DE GUERRE

Human Rights Watch (HRW) est une Organisation Non Gouvernementale Internationale (ONGI) qui se donne pour mission de défendre les droits de l’homme et le respect de la Déclaration universelle des droits de l’homme dans le monde. Elle intervient également dans les conflits, dénonçant entre autres les crimes de guerre ou le trafic d’armes commis par des gouvernements ou des groupes armés internes, comme l’est le HAMAS à Gaza.

Jusqu’ici les Gazaouis avaient réussi à faire croire, grâce à une propagande relayée par les marxistes du monde entier, qu’ils étaient un « misérable petit peuple injustement persécuté par les méchants et féroces juifs qui leur ont volé leurs terres ».

blankBatterie de lance-roquettes fournie par l’Iran aux pauvres Gazouis désarmés.

Quand la presse internationale parle des roquettes lancées quotidiennement par centaines par le Hamas sur Israël, on pense à des gros pétards bricolés, alors qu’il s’agit de missiles sol-sol de courte ou moyenne portée.

« Les roquettes et les obus que les groupes armés palestiniens ont tiré ne disposent pas de systèmes de guidage…  ce qui les rend très imprécis et donc intrinsèquement discriminatoires lorsqu’ils sont tirés en direction de zones où se trouvent des civils », a affirmé HRW, soulignant que ces tirs avaient fait un « nombre indéterminé » de victimes à l’intérieur même de la bande de Gaza. Tirer de telles roquettes pour attaquer des zones civiles relève d’un crime de guerre.
(source L’Orient le jour).

QUAND LES ISRAÉLIENS EXCÉDÉS RIPOSTENT, ILS SONT AUSSI ACCUSÉS

Les ripostes israéliennes, soit pour détruire un site de lancement de roquettes du Hamas, soit pour tuer un chef du Hamas identifié et repéré, sont toujours ciblées. Des bavures se produisent de temps en temps pour une raison simple : le Hamas installe ses batteries de roquettes sur des pickups qu’il déplace régulièrement et n’hésite pas à les installer contre des hôpitaux, des écoles ou des centre commerciaux. S’il y a des morts, malades, enfants ou civils, le Hamas crée un scandale international anti israélien alors que – c’est ce que HRW lui reproche – Hamas est le responsable de ces morts palestiniens, en plus de civils juifs tués au hasard.
De plus, les militaires gazaouis, connaissant mal le matériel iranien, commettent parfois des erreurs ; c’est l’une d’elles qui a réveillé HRW, ils ont commis une fausse manœuvre qui a provoqué l’explosion au sol des missiles, d’où une quinzaine de morts et des dizaines de blessés, tous Palestiniens.
HRW a alerté la Cour Pénale Internationale et a demandé une enquête et de sanctionner le Hamas pour crimes de guerre.

POUR LE HAMAS, LE CRIME DE GUERRE EST LA PRÉSENCE D’ISRAEL

Cette plainte met à mal toute la stratégie de communication développée depuis des années par le Hamas et l’autorité palestinienne. Ils font d’Israël le coupable de tout ce qui va mal dans la région. Hazem Qassem, porte-parole du mouvement islamique a convoqué l’AFP, qu’il sait ,très socialo-communiste, pour dire que les vrais crimes sont commis par Israël dans son agression contre Gaza. « Le problème principal reste l’occupation et le blocus imposé à notre peuple et le fait que ses droits fondamentaux ne soient pas reconnus« , a-t-il précisé.

blankHazem Qassem devant le drapeau palestinien aux deux sabres symbolisant, parait-il, la tolérance et la paix.

Hazem Qassem, comme les 90 % de la population mondiale, pense qu’Israël a volé une terre qui appartenait aux Palestiniens, ignorant l’histoire de la région. Et depuis que Donald Trump a réussi à stopper le conflit israélo-palestinien en persuadant plusieurs pays arabes, dont le Maroc, les États Arabes Unis, Bahreïn et le Soudan de signer les Accords d’Abraham avec Israël, Hamas et l’Autorité Palestinienne sont furieux contre ces pays arabes et la TV saoudienne Al-Arabiya qui fait la promotion des accords.
Hazem Qassem a déclaré à SABA, l’agence de presse yéménite, « que la distorsion mensongère et délibérée pratiquée par Al-Arabiya TV contre la lutte du peuple palestinien et ses symboles nationaux est un comportement défectueux et une violation des valeurs arabes » (Saba 10-O4-2021).

QUE SONT LES « VALEURS ARABES » ?

La principale des « valeurs arabes », régulièrement invoquée par les Palestiniens est que toute terre une fois conquise par les musulmans dans l’Histoire à quelque période que ce soit, est définitivement Dar el islam, terre islamique.

Les Saoudiens sont partis d’Arabie en octobre 636 pour conquérir la Syrie et l’Irak chrétiens. Pays que Mahomet connaissait bien pour y avoir longuement discuté avec des moines nestoriens quand il était jeune commerçant caravanier. Traversant la Palestine, juive depuis -3000 avant J.C. environ, ils ont commencé le siège de Jérusalem en octobre 636, les Juifs se sont rendus en avril 637. Comme c’était l’habitude des musulmans, les hommes ont été décapités, les femmes violées, les plus jolies embarquées vers les bordels privés, dits « harems », et les jeunes mis en esclavage. Ils ont rasé le temple de David, construit une mosquée par-dessus. Puis, ils ont poursuivi leur chemin vers la Syrie et l’Irak.

Les villages juifs croisés au passage se soumirent et versèrent la djizîa, l’impôt imposé aux mécréants.
Les Arabes quittèrent ce désert froid et sec, puisque du 5ème au 11ème siècle, succédant au réchauffement climatique qu’avaient connu les Romains il y eut une période de refroidissement climatique.

Les Anglais gérant la Palestine procédèrent en 1935 à un recensement et dénombrèrent 93 villages juifs et UN village arabe de bédouins.

Après la fin de la deuxième guerre mondiale en 1945, la SDN décida de rendre aux Juifs leur terre ancestrale, la Palestine. Les Arabes, furieux que la Dar el Islam soit violée par des mécréant juifs, envoyèrent leurs pauvres et leurs chômeurs pour peupler la Palestine. La Jordanie colonisa carrément les deux provinces juives de l’autre côté du Jourdain, la Samarie et la Judée où se trouve les vieilles ville juives de Jéricho, Jérusalem-Est et Bethléem, et les baptisa Cisjordanie. Si bien que, quand les accords recréant officiellement l’État d’Israël furent signés en 1948 et que les Juifs de la diaspora revinrent dans leur pays, ils y trouvèrent des dizaines de milliers de colons arabes installés sur leurs terres !
Pour justifier leur présence, le président égyptien Gamal Abdel Nasser inventa un gros mensonge, « ce sont eux les vrais palestiniens », affirma-t-il. Le nom leur est resté, se substituant à l’appellation précédente, historiquement correcte, « les Arabes de Palestine ».

LES GAUCHES N’AIMENT PAS LES PALESTINIENS MAIS HAISSENT LES JUIFS

Dès 1948, les pays arabes de la région ont tenté de chasser les Juifs. Ils ont perdu toutes les guerres de façon humiliante pour eux. Ils ont alors armé et financé les Palestiniens avec l’argent du pétrole.

La chute du pétrole les a rendus plus compréhensifs à la thèse que Trump leur a présentée : « les écolos avec leurs transitions énergétiques qui éliminent le pétrole vont vous ruiner, vous pouvez vous en sortir en diversifiant vos économies, mais cessez de financer les Palestiniens. Depuis 80 ans ils ne sont bons qu’à guerroyer maladroitement contre Israël en y jetant quotidiennement des roquettes qui finalement tuent plus de civils chez eux que chez les Juifs. Ils sont incapables de se nourrir seuls ou de créer quelque industrie que ce soit, laissez-les apprendre à se débrouiller seuls ».

Plusieurs pays arabes ont compris que Trump avait raison et se sont engagés dans les Accords d’Abraham.

En 1948, Israël avait accepté de ne récupérer qu’environ les deux tiers de la Palestine, soit une bande étroite allant du désert du Neguev à la frontière libanaise entre le Jourdain et la Méditerranée. Ils ont créé un état viable. Les Palestiniens ont refusé de créer le leur, exigeant le départ des Israéliens ou leur extermination au nom de Dar el Islam.

Dès les premières tentatives occidentales de trouver un compromis pour faire cesser la guerre israélo-palestinienne, les Palestiniens se sont arcboutés sur leur prétendue valeur arabe de Palestine terre musulmane depuis 637 et s’y accrochent toujours.

Les gens de gauche devraient détester les Palestiniens.
Ils maltraitent les animaux. Dans les rues de Ramallah, les policiers s’entrainent au révolver sur les chiens et l’on voit souvent des ânes battus jusqu’au sang. Dans les prisons palestiniennes, des Palestiniens sont maltraités et torturés comme plusieurs rapports de HRW l’ont signalé. Les roquettes sont tirées au hasard sur des civils et les ballons incendiaires aussi.

Les rapports de HRW sont toujours restés sans suite jusqu’ici, les droits de l’Homme sont toujours autant bafoués par les Palestiniens qu’ils le sont par la Chine, et la dernière plainte déposée à la CPI et à la CDH (Commission des Droits de l’Homme de l’ONU) a peu de chance d’aboutir, Car les gens de gauche, haïssant plus les Israéliens qu’ils ne détestent les Palestiniens, vont vite arrêter de les accuser.

Mais les Palestiniens sont sur une pente glissante. Aujourd’hui ce sont les Israéliens qui paraissent raisonnables et les Palestiniens qui fatiguent tout le monde avec leurs excès victimaires. Il suffirait qu’ils acceptent enfin la solution des deux états pour que tout se calme.

L’Imprécateur
10 septembre 2021

blank

 

 

 

 

 

5 4 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Claude Roland
Claude Roland
14 septembre 2021 15 h 31 min

La France qui gronde ?! Laissez-moi rire. Le gvt pense la même chose que disait ma grand-mère : « chien qui aboie ne mord pas ». Tant que les manifs sont gentilettes-pacifiques, il ne se fait pas de souci et poursuit son oeuvre destructrice. Les évidences que ce sont ces injections de produit génique expérimental qui répandent les variants, contaminent et tuent sont de plus en plus évidentes, énormes. Mais pour autant, le Français moyen gueulard-trouillard ne bouge pas même en voyant les gens tomber autour de lui. On baigne dans le mensonge d’état qui, plus il est gros, mieux il passe… Lire la suite »

L'Imprécateur
Administrateur
14 septembre 2021 16 h 53 min
Répondre à  Claude Roland

L’histoire montre que les révolutions sont longues à démarrer puis arrive l’explosion où le peuple se déchaine. La russe commence en 1905 avec des troubles mineurs qui amènent le Tsar à créer la Douma, une assemblée populaire, puis le PC prend les choses en mains. Lénine n’y croit pas et reste peinard en Suisse à Zurich. L’explosion arrive en 1917 et Lénine entre en Russie. En France elle démarre en 1788, Louis XVI croit calmer l’agitation en doublant le nombre des députés, ça ne suffit pas. En 1989 les États généraux, ça ne suffit pas non plus. Les violences commencent… Lire la suite »

Pandelé
Pandelé
13 septembre 2021 22 h 21 min

Enfin…

3
0
Votre commentaire serait appréciéx
()
x
blank