– INFORMATION SPÉCIALE – ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE

ATTENTION !

Pour information, et compte tenu de l’importance majeure du scrutin de ce dimanche 10 avril, l’article ci-dessous a exceptionnellement été envoyé directement par courriel, sous forme de newsletter, à tous les abonnés de Minurne – Résistance. (pour vous abonner, cliquez sur le formulaire en page d’accueil)

 

blank

 

Vous aurez dimanche une décision importante à prendre, peut-être l’une des plus importantes de votre vie.
N’ayons pas peur des mots, il s’agira simplement de SAUVER LA FRANCE.

Depuis 40 ans, notre Patrie a été soigneusement laissée à l’abandon, pour ne pas dire détruite, par des dirigeants indignes de l’honneur qui leur avait été fait.

Ils n’ont même pas « géré » la France, ils ne l’ont pas protégée, ils l’ont laissé sombrer et même souvent, ont accompagné ce naufrage.

Ce travail de destruction se révèle aujourd’hui au grand jour. Immigration massive, laxisme sécuritaire et judiciaire, dégradation des services publics (notamment de l’école et des hôpitaux) malgré l’inflation délirante des coûts de fonctionnement de l’Etat, abandon irresponsable de notre industrie et de l’énergie nucléaire après que la France en ait été longtemps la première au monde, etc…  

Le candidat sortant se propose de continuer sur ce chemin détestable qui conduit au fantasme de la mondialisation. D’autres annoncent, dans des « programmes » à la Prévert, des lendemains qui chantent, sans préciser comment ils les financeront. Enfin, plus radicaux encore, les nostalgiques des révolutions marxistes du XXème siècle, qui ont entraîné tant de malheur, vous promettent le Grand Soir, qui ne fut jamais dans l’Histoire qu’un Grand Malheur…

Un candidat, un seul, appelle à l’effort en regardant la vérité en face.
Il n’a qu’un projet, autour duquel tout se décline :

SAUVER LA FRANCE !
Et il se nomme : ERIC ZEMMOUR.

Nous avons demandé aux principaux partenaires de Minurne de s’adresser à vous une dernière fois avant ce crucial dimanche 10 avril.

Lisez-les, entendez-les et surtout, votez dimanche pour celui qui a placé au plus haut l’amour de son pays, qui inspire et irrigue tout son projet

Marc Le Stahler

 

blank


EDITORIAL DE JEAN GOYCHMAN

Macron, l’anti de Gaulle


Dimanche, vous irez voter. Parmi les candidats figure Emmanuel Macron qui brigue sa propre succession.
Doué d’un aplomb prodigieux, il justifie sa démarche par ses propres manquements.

On se souvient des premiers logiciels « Windows » dont l’argument essentiel de vente était que les défauts de la version antérieure avaient été corrigés dans le nouveau modèle….
Il y a quelque chose d’analogue dans le nouvel Emmanuel Macron : il reconnaît n’avoir « pas tout réussi » (délicat euphémisme)… « parce que le Monde a changé ».

Quelle révélation ! Il devait « bousculer le système » mais, comme le Monde a évolué entre temps, il a raté sa cible.
De quel système parle-t-il ? C’est justement à cela qu’on reconnaît le personnage. L’ambiguïté, toujours l’ambiguïté, voici sa ligne directrice. Il nous parle de la souveraineté européenne alors même que celle-ci ne peut exister en l’absence de peuple européen, mais s’empresse de décliner le terme en le confondant avec l’autonomie et même l’indépendance.

Cette technique, souvent employée par les sociétés « fabiennes », ainsi désignées par analogie avec le général romain Fabius Cunctator, dit « le temporisateur », permet de « noyer le poisson ».

Emmanuel Macron est mondialiste mais ne veut pas l’avouer, connaissant l’image dégradée de ce concept au regard des classes sociales en voie de paupérisation qui en subissent les effets. Contrairement à un de Gaulle très pragmatique, qui cherchait à s’adapter aux réalités, Emmanuel Macron est un idéologue qui pense que, suivant la formule consacrée, l’essentiel n’est pas la réalité, mais ce que les gens croient être cette réalité.

Mis en place par le système qu’il prétend combattre, il demeurera muré dans ses certitudes, alors même que ce fameux système, dont la clé de voûte est le dollar, sur lequel repose intégralement la puissance de l’administration américaine souvent désignée comme « état profond » donne d’inquiétants signes de faiblesse.

De Gaulle voulait faire une Europe des Nations, s’étendant de « l’Atlantique à l’Oural » pour des questions de traditions historiques et culturelles et de complémentarité économique.

Le projet européen d’Emmanuel Macron veut faire disparaître les nations européennes pour refaire l’AMGOT de 1944, dans lequel l’OTAN remplacera l’armée américaine, avant de diluer le total dans un vaste ensemble mondialisé dépourvu de frontières.

Récent article à lire, de Jean Goychman : « Gouverner c’est prévoir, disaient-ils sans rire ! »

 

blank

 

ÉDITORIAL D’ÉRIC DE VERDELHAN

Le vote utile c’est le vote Zemmour

« Puisque le peuple vote contre le Gouvernement, il faut dissoudre le peuple ».
(Bertolt Brecht).

« Sondage et vote ne font pas bon ménage. Si le premier reste approximatif seul le second sera décisif ».
(Monique Moreau).

 

Aujourd’hui – une fois n’est pas coutume – je vais me servir du vieux slogan soixante-huitard « élection, piège à cons ! »  mais pas avec l’arrière-pensée pseudo révolutionnaire qui animait les enfants gâtés de mai 68. Dimanche prochain, puis au second tour, puis aux législatives, je rêve d’une révolution dans les urnes.

À un niveau certes modeste, je me bats depuis un demi-siècle pour une union des droites, seule capable de sauver notre nation, que dis-je, de sauver notre civilisation.

Eric Zemmour incarne cette union des droites ; aussi j’appelle mes amis et mes lecteurs à ne pas se tromper de bulletin de vote dimanche prochain.

Je m’adresse surtout à ceux qui, de bonne foi, me disent qu’ils vont voter pour Marine Le Pen parce qu’elle serait la mieux placée pour battre Macron.

C’est un très mauvais calcul : ce vote sera surtout utile à… Emmanuel Macron !

Puisque je prône l’union des droites, n’attendez pas de moi des critiques sévères sur un parti dont j’ai été adhérent durant des années. J’ai quitté le FN lors de l’élection de Marine Le Pen mais je compte de nombreux amis, des amis solides, au sein de l’actuel RN. Je leur demande simplement d’ouvrir les yeux, d’oublier leurs attaches sentimentales avec ce mouvement devenu une affaire de famille et où le népotisme remplace depuis longtemps la compétence. Marine Le Pen a fait le vide autour d’elle. Comme Joseph Staline, elle a peur des intellectuels et a chassé à peu près tous les profils susceptibles de lui faire de l’ombre ; le parti est exsangue, il compte moins de 20 000  adhérents à jour de cotisation ; les fédérations fondent comme neige au soleil ;  et le RN traine une dette abyssale de 23 millions d’euros. Autant dire que ce parti est déjà mort ou en phase terminale.

Aussi, oublions un instant l’élection présidentielle pour penser à l’avenir ; et l’avenir s’appelle « Reconquête ! ».

Nos amis du RN et l’aile droite LR finiront par nous rejoindre, j’en suis certain, et c’est pour cela que je leur dis aujourd’hui, que le vote utile c’est le vote Zemmour !

Récent article à lire, d’Eric de Verdelhan : « Ukraine – Russie : les origines de la guerre »

 

blank

 

ÉDITORIAL DU GÉNÉRAL (2S) ANTOINE MARTINEZ

Emmanuel Macron, le président de la désespérance et du scandale 

 

Si j’ai décidé de me porter candidat à la présidence de la République, je l’ai fait pour trois raisons qui continuent de guider mon action même si ma candidature n’a pas été validée.

La première est pour moi une réalité : l’État trahit la nation, car ce sont nos dirigeants politiques, notamment le président de la République, qui oeuvrent dorénavant contre les intérêts du peuple français en accompagnant, voire en favorisant son remplacement par une immigration massive, de culture différente et incompatible avec nos valeurs et qui conduit à la libanisation du pays.

La deuxième porte sur l’ordre et la loi totalement bafoués en particulier dans des enclaves devenues étrangères sur notre propre territoire, alors que la liberté est conditionnée par la sécurité.

La troisième, enfin, concerne notre régime politique totalement corrompu, au service d’une oligarchie financière guidée par une idéologie mondialiste et progressiste, visant à faire disparaître les nations au profit d’une ère nouvelle, celle d’un nouvel ordre mondial, régime parfaitement incarné par le président-candidat, Emmanuel Macron, qui n’aime manifestement pas son peuple et met en péril la cohésion nationale et sociale du pays.

C’est tout l’objet du constat présenté dans la Tribune dite des Généraux, approuvée par une large majorité de Français, et à laquelle le président de la République n’a pas daigné répondre.

Le bilan de son quinquennat finissant est d’ailleurs désastreux et a largement contribué au déclassement de la France qui a, de plus, subi  récemment sur le plan international des affronts, voire des humiliations.

A cela s’ajoute une gestion calamiteuse et catastrophique de la crise sanitaire marquée par des mensonges, des incohérences, des décisions inappropriées à l’origine de milliers de morts, la mise en place de mesures liberticides et une conduite de la crise sur la guerre Ukraine/Russie partisane.

Emmanuel Macron porte d’ailleurs une lourde responsabilité dans le déclenchement de ce conflit, la France et l’Allemagne étant les garants de l’application des accords de Minsk totalement ignorés pendant huit ans par le président ukrainien qui donne aujourd’hui des leçons à tout le monde.

Et pour couronner le tout, deux affaires qui peuvent être qualifiées de scandales d’Etat – le McKinseyGate et la déclaration de patrimoine du président – sur lesquels les médias sont restés et restent bien silencieux jusqu’à présent mais qui méritent, à l’évidence, l’engagement d’une procédure de destitution, selon l’article 68 de notre Constitution. 

On le constate, Eric Zemmour avait qualifié le quinquennat de François Hollande de « quinquennat  pour rien ».
Celui d’Emmanuel Macron est, en fait, celui du naufrage organisé de la France.

A quelques heures du premier tour de l’élection présidentielle, les Français doivent donc prendre conscience que c’est de la survie de la nation qu’il s’agit aujourd’hui. Il faut donc qu’ils fassent barrage dès le premier tour au président-candidat, car s’il était réélu, la France n’y survivrait pas.

Récent article à lire, du général Antoine Martinez : Marche de la Fierté Française

 

blank

 

ÉDITORIAL DE XAVIER JÉSU

Pour une large Union de la Droite 


Hier, toute la droite dite « hors les murs » n’espérait qu’une seule chose : que Marion Maréchal se présente à l’élection présidentielle de 2022. Pourquoi ? tout simplement parce qu’elle représente cette droite réfléchie, conservatrice (dans le sens noble du terme, loin des clichés véhiculés par la gauche), sociale juste ce qu’il faut, et surtout profondément amoureuse de la France.

Mais c’était sans compter qu’un autre personnage, représentant rigoureusement l’inverse de la « droite la plus bête du monde » vint secouer le petit monde politique confortablement installé dans les chaussons douillets de la rente d’état.
Ce trublion de la « pensée bien faite et ajustée au cordeau pour éviter les leçons de morale de la XVIIème chambre correctionnelle », a osé lever le doigt pour dire :

STOP !
On ne peut plus laisser notre pays dériver ainsi
vers une telle décadence intellectuelle et culturelle !

Cet homme, c’est évidemment Eric Zemmour. Alors quoi de plus normal qu’un rapprochement de ces deux personnalités courageuses, cultivées et déterminées à sauver la France ? Comme le chante Maurane : « Ils sont faits l’un pour l’autre ».

La gauche et le centre ont mis du temps à prendre conscience du « phénomène » Zemmour.
Les médias l’invitèrent donc, pour comprendre et sonder ce « drôle d’animal » qui pensait se présenter à la magistrature suprême, tout en profitant, grâce à lui, d’une remontée de leurs taux d’audience.

Jusqu’au jour où l’ARCOM (ex-CSA), décida de freiner brutalement son essor médiatique, comprenant l’engouement de millions de Français pour cet homme et le risque d’échec d’un duel programmé depuis longtemps par le couple internal « McRon – McKinsey ».

Ah… bougre de Z ! il a eu l’outrecuidance de nous rappeler ce que Charles Péguy disait : « Il faut toujours dire ce que l’on voit ; surtout il faut toujours – ce qui est plus difficile – voir ce que l’on voit. ». Et le plus terrible, c’est ce qu’il fait !

Il fallait donc coller rapidement l’étiquette de « polémiste de droite » à ce candidat au pourcentage faisant pâlir Marine Le Pen, et transférer la diabolisation au plus vaillant des deux pour le marginaliser.

Marine Le Pen se trouve donc brusquement lavée de tous soupçons (plus d’emplois fictifs au Parlement Européen, plus de dette abyssale de son parti, plus de problème de prêts à aller chercher chez Poutine). Elle-même y croit, et c’est ça le plus extraordinaire.

Et aujourd’hui, c’est Zemmour qui se voit affublé de la cape du Diable, comme ce fut le cas pour MLP en 2017.

Mais les électeurs ne doivent pas être dupes de cette gigantesque manipulation des médias qui, en grande majorité, sont là pour vous dire ce qui est bien ou mal.

Un seul candidat est sincère et motivé par le souhait ardent de sauver la France : Eric Zemmour

Récent article à lire de Xavier Jésu : Tirons notre courage même de notre désespoir

 

blank

 

ÉDITORIAL DE L’IMPRÉCATEUR

Non à un 2ème mandat des copains et des coquins !

 

« Des drames humains, il y en a chaque jour, ils ne doivent pas donner lieu à des manipulations politiques » 

Voilà les mots du président sortant, pour la famille de Jérémy Cohen. Depuis le début de la semaine, la France s’émeut devant la tragédie du jeune trentenaire de Bobigny, tabassé par une bande de voyous avant de finir, jeté sous les roues d’un tramway.

Cette phrase à elle seule montre le mépris qu’à Emmanuel Macron pour le peuple, qu’il qualifia de « gens de rien« , en 2017, dès son arrivée au pouvoir.

Aujourd’hui, il est accusé de légèreté par les Français après d’autres meurtres prouvant que la sécurité des citoyens est le cadet de ses soucis. Il en est de même pour le nullissime ministre de l’Intérieur, Darmanin…
Meurtre de Samuel Paty, égorgé en sortant de son lycée ; meurtre d’Yvan Colonna, tabassé à mort dans sa cellule, les deux familles ayant déposé des plaintes, retenues par la Justice, qui donneront lieu à des procès où Macron sera impliqué.

En revanche, dès qu’il s’agit d’argent, Macron est en première ligne !

Dans ce domaine non plus il n’a été ni clair ni honnête, volant les contribuables et le fisc. Il n’y a pas que l’affaire McKinsey.
Ce consultant de McKinsey, qui suit Macron depuis 2006 environ, a aidé gratuitement à son élection en 2017 et a, via Véran, imposé aux Français une vaccination obligatoire par des pressions illégales et inadmissibles. Pour la présidentielle, il a conseillé à Macron de ne parler ni de la pauvreté ni de l’immigration.

Il y a aussi BlackRock, la société financière, qui dispose de 9 milliards de $ en actifs directs et 20 milliards de $ en actifs indirects. Macron a rencontré six fois au moins, en cinq ans, son président Laurence D. Fink, qu’il place à sa droite dans les réunions ministérielles.

Mais il y a pire : le cabinet Sémaphores, filiale d’Alpha. Macron lui a donné quelques centaines de milliers d’euros pour trouver un autre distributeur que La Poste pour les programmes des candidats à la présidentielle. Conclusion : le meilleur reste La Poste. Le problème est que le Cabinet Alpha appartient à Pierre Ferracci. Ce Ferracci (de la mafia corse) fut le conseiller du socialo-communiste Benoit Hamon après avoir été  conseiller de Jacques Attali.

Le fils de Pierre, Marc Ferracci a été le copain de Macron à Sciences Po et à l’ ENA. La fille, Sophie Ferracci, a été la directrice de cabinet d’Agnès Buzin Ministre de la Santé, puis Chef de cabinet de Muriel Penicaud, Ministre du Travail de Macron.

Macron enrichit tout la famille ! En échange, elle  vante ses vertus en Corse.

Et maintenant, Macron vient de draguer Jean-Pierre Chevènement, en échange d’une dizaine de départements pour son Parti Socialiste aux législatives, si ces départements votent en majorité Macron.

Un conseil : votez, mais pas pour ce mafieux mondialiste technocrate qui ne s’intéresse aux Français que pour leur faire payer en impôts ses erreurs, ses frasques et l’enrichissement de ses copains !

Récent article à lire de L’Imprécateur : Génocide par dénatalité

 

blank

 

ÉDITORIAL DU GÉNÉRAL (2S) CHRISTIAN PIQUEMAL

Ce scrutin est vital pour que la France revive !

 

Nous sommes à 48 heures du 1er tour de l’élection présidentielle dont l’enjeu est capital pour l’avenir de la France, déjà plongée dans l’agonie.

Quelles sont les qualités que doit posséder un Président de la République compétent, reconnu et estimé par son Peuple ?

Il doit détenir au minimum une vision historique et politique solide de la France à la hauteur de l’enjeu. Sa passion de la France doit être totale. Le Peuple a une histoire, un passé, une langue, un territoire, une culture et des traditions fortes. Il constitue la Nation, à présent fortement menacée.

De plus en plus de citoyens – nombre qui s’accroit de jour en jour – ne se sentent pas concernés par ces valeurs. Ils appartiennent à un autre monde et  défendent un destin différent de celui de la France.

Un Chef d’Etat est un homme qui fait passer en priorité le bien commun de son Peuple.
Il se pose la question : Qu’est ce qui est bon pour mon Peuple ?
Il souffre d’abord pour Lui. Le reste du monde n’est pas son affaire. Il possède un instinct de survie pour le protéger.

Qu’a fait E. Macron de la France, de sa culture, de son histoire, de son indépendance ? Il les a abandonnées, reniées…
Il est, avant tout, un opportuniste qui ignore l’histoire de la France et commet des fautes graves qui la pénalisent gravement.
Pour E. Macron, la France appartient au passé dans une Europe multiculturelle. Ayant déclaré « il n’y a pas de culture Française »  possède-t-il une vision de l’histoire ?
Pour lui, la France est coupable de tous les maux et doit s’excuser, se repentir, s’agenouiller pour toutes les erreurs de son histoire.
Or une Nation repose avant tout sur sa continuité historique, car l’histoire n’a pas de fin.

Oui, Macron est le liquidateur, le fossoyeur de la France et de son histoire.
Il faut lui barrer la route car il préfère les « autres ».
Il méprise son Peuple et son identité.
Peut il avoir une légitimité ? Non !
Avec la mondialisation et la disparition des Etats nations et la primauté de l’Europe, il est un opportuniste, « champion » de la dissolution de la France et de l’Occident chrétien.
Dans de nombreux domaines Le bilan de son quinquennat est catastrophique : pouvoir d’achat, sécurité, immigration, enseignement, santé, retraite, identité, démocratie, souveraineté, industrie, gestion de la pandémie, sont de nombreux marqueurs d’échecs.

Ses derniers « exploits » concernent la polémique sur le cabinet de conseil McKinsey, l’affaire Colonna et la plainte sur l’assassinat de Samuel Paty.

=> D’abord, le Parquet National Financier a annoncé, ce 6 avril, qu’il avait ouvert, le 31 mars, une enquête préliminaire pour « blanchiment aggravé de fraude fiscale ». L’enquête vise « la question du statut fiscal en France » du cabinet McKinsey, au cœur du scandale qui abîme profondément l’image du candidat Macron, Président condescendant, mondialiste et méprisant.

=> Ce même jour, la famille de Samuel Paty, le professeur assassiné de manière dramatique à Conflans Sainte-Honorine, a décidé de porter plainte contre les ministères de l’Intérieur et de l’Éducation Nationale pour « non-assistance à personne en péril » et « non-empêchement de crime »

=> Enfin, la mort d’Yvan Colonna en prison revient en boomerang. La famille du militant indépendantiste corse condamné pour l’assassinat du préfet Érignac a engagé une action contre l’État devant le tribunal administratif de Marseille.

Ces 3 actions judiciaires affaiblissent et ternissent considérablement l’image du Président sortant, déjà fortement dégradée.

Mais il y a plus grave :

Lors d’un discours prononcé à l’École de Guerre, en février 2020, sur la dissuasion nucléaire, Macron annonça que les forces stratégiques françaises tenaient un « rôle dissuasif propre, notamment en Europe » dans la mesure où elles « renforçaient la sécurité de l’Europe par leur existence même » et que, « à cet égard, elles avaient une dimension authentiquement européenne ».

Il ajouta que « notre indépendance de décision était pleinement compatible avec une solidarité inébranlable à l’égard de nos partenaires européens », et avait fini par prétendre que les « intérêts vitaux de la France avaient désormais une dimension européenne ».

Cette prise de position est en parfaite contradiction avec la doctrine de dissuasion française du faible au fort qui consiste à protéger exclusivement le sanctuaire national donc la France hexagonale.

Ce contresens de la part du chef de l’Etat remet totalement en question  la dissuasion nucléaire française. En effet, le chef de l’Etat est  le décideur suprême de l’emploi des armes nucléaires stratégiques françaises. Il n’y a pas de partage possible avec les autres états européens.

Afin d’éviter la dissolution de notre nation, il reste l’espoir d’un candidat providentiel, amoureux de la France, ayant la volonté, le courage, la stature, la vision historique, et prêt à la sauver.

Il existe sans nul doute. Chacun doit être guidé par l’instinct de survie de la France. Ce candidat doit réussir ; il restera dans l’histoire.
Ce scrutin est vital pour que la France Vive.

La formule qui conclut les discours de ce candidat :

« Vive la République, et surtout vive la France » résume fort bien ce qui le sépare du président sortant : sa vision de l’histoire.

Alors, dimanche 10 avril 2022, votez !
Il ne doit pas y avoir d’abstentionnistes.
La participation sera la clé de l’élimination du Président sortant, pour débarrasser la Nation d’un despote tyrannique.

Sauver la France est aujourd’hui un acte de légitime défense !
Votre vote sera donc existentiel
!

La France vous attend dimanche 10 avril 2022 !

Récent article à lire du Général Piquemal : 23ème message – Tous aux urnes !

 

blank

 

blank

 

blank

 1,000 total views,  7 views today

5 14 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

22 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
HITAVRE
HITAVRE
9 avril 2022 11 h 19 min

Vous ne valez pas la peine d’exister. Comme tous le merdias vous censurez la parole et n’admettez pas que l’on ne soit pas de votre avis ni que l’on rejoigne vos idées. Alors restez dans votre monde, vous ne servez à rien si vous ne diffusez pas les opinions différentes surtout quand elles sont réalistes même si opposées aux vôtres. Vous voulez sauver la France avec une telle attitude de censure alors continuez vous ne ferez pas long feu.

BITAN Micheline et Henri
BITAN Micheline et Henri
9 avril 2022 11 h 02 min

Quand un chef d’État trahit sa parole, son peuple et la Patrie, il doit être destitué et traduit en justice. Il a tant fait souffert les Français, les accusant de tous les maux et cette France défigurée, devenue un coupe-gorge, appauvrie par 5 ans de gabegie et de profits pour lui et les siens. Cet homme ne peut revenir 5 ans, ce serait la fin de la France ! Vive Eric Zemmour, le seul sincère, qui ne ment pas pour une place et surtout, qui nous aime et aime la France ! Tout le contraire de Macron !

Cannet Joel
Cannet Joel
9 avril 2022 12 h 16 min

Sûrement pas zemmour voici 3 mois il était encore un illustre inconnu et financé par les même financiers que macron avec ses copains attali, bhl, Sarkozy, fabius, du clan rothschild. Bonjour la continuité. Vive le RN. Là il y a du metier et de l’experience.

HITAVRE
HITAVRE
9 avril 2022 10 h 39 min

Eh bien NON, vous faites tous fausse route et les merdias ont détourné votre attention et votre libre arbitre, la seule candidate à même de sauver la France est MARINE LE PEN qui a déjà été élue en 2017 mais avec le silence de plomb sur la fraude où l’Exterminateur Maléfique n’a obtenu qu’un rejet total de 2%, et à cause du « dominion » qui a siphonné des millions de voix à la plupart des candidats, on lui a collé 66%. Voici le lien  » https://www.profession-gendarme.com/france-fraude-electorale-2017-averee-silence-de-plomb-2/« . Zemmour copie le RN et est donc illégitime, une erreur de parcours qui n’a aucune… Lire la suite »

Daninos
Daninos
9 avril 2022 9 h 38 min

Sans hésitation je vote Zemmour.

Lacroix
Lacroix
9 avril 2022 8 h 22 min

Il est le seul à décrire objectivement l’état délabré de notre nation. Le seul qui ose dire haut et fort ce que certains pensent tout bas. En toute conscience votons Zemmour sinon nous sommes fichus !

Virginie
Virginie
9 avril 2022 7 h 31 min

Nous le porterons jusqu’au bout de cette élection, il est notre sauveur, STOP à cette Mondialisation …

Dano
Dano
8 avril 2022 23 h 33 min

Si je vote sans hésitation Z ce n’est pas pour moi mais pour nos enfants et petits enfants. J’ai 70 ans je n’ai été aussi ému en visionnant les interventions d’Éric Zemmour. Il est vrai, sincère dans ses propos, tout est clair même s’il ne pourra tout faire ce qu’il annonce. Il y a tant à faire, les décennies, les mandats présidentiels précédents ont conduits la France au bord de la catastrophe. Mon souhait, parmi tant d’autres, serait aussi que les politiques arrêtent leurs mensonges, de draguer des mouvements, des associations anti françaises culturellement opposées à nos valeurs dans un… Lire la suite »

BITAN Micheline et Henri
BITAN Micheline et Henri
9 avril 2022 11 h 05 min
Répondre à  Dano

Tellement de votre avis, nous sommes âgés de 70 et 75 ans et pensons, bien sûr, à nos enfants, petits-enfants, arrières-petits-enfants. Quelle France allons-nous leur laisser ?

Claude Roland
Claude Roland
8 avril 2022 21 h 03 min

Cette présidentielle 2022 est absolument notre dernière chance. Elle est plus que vitale, elle est existentielle.
Entre un bond en arrière au 19ème siècle avec une gauche Pol-Pot ou stalinienne et un bond en avant dans le gouffre mondialiste dissolvant, il reste l’esquive qui permet à la France de renaître et retrouver enfin un prospérité. Un peuple a les dirigeants qu’il mérite. Nous allons voir si les Français sont encore un peuple de raison, d’intelligence et de passion.
Vive la France !

michel mre
michel mre
8 avril 2022 20 h 10 min

J’ai 62 ans ,23 passées dans l’Aéronavale ; J’ai pris pour la premiére fois ma carte d’un parti : Reconquéte !!!!!!!! Je voterai Zemmour ,le seul capable de remettre la France sur les rails de la réussite .La France mérite mieux que ces 40 derniéres années de gabegie et de laisser aller . !!!!!!!!!!!!!!

BITAN Micheline et Henri
BITAN Micheline et Henri
9 avril 2022 11 h 23 min
Répondre à  michel mre

J’étais UMP, pour Sarkozy et aujourd’hui, tellement déçue de cette droite calculatrice et sans cœur, que dès que nous avons écouté et vu Eric Zemmour, nous avons su qu’il était le seul sincère et capable de remonter la France. Il n’y a pas d’extrême-droite, surtout pour une petite-fille de résistant, un mari juif, je n’irais pas m’acoquiner, par exemple, avec Marine Le Pen, qui a renoncé, jour après jour, à ses idées, pas celles de son père, les siennes, afin d’accéder au poste suprême. Les extrêmes, ce sont Mélenchon et toute cette clique de gauche, par calcul, certains par utopie,… Lire la suite »

Martel
Martel
8 avril 2022 20 h 00 min

Puissent les forces spirituelles du Tao à travers ce combat titanesque de lutter pour vaincre l’incarnation du mal par le bien l’emporter. Quis ut Déus par st Michel et st Georges le dragon fut terrassé, donc courage enfant de noble race, la Voie est tracée suivie par la majorité en parfait soutien ; ainsi parla Zarasoustra ! Sincères cordialités

Jean-Yves Daireaux
Jean-Yves Daireaux
8 avril 2022 19 h 54 min

Oups
Sans détour …

Jean-Yves Daireaux
Jean-Yves Daireaux
8 avril 2022 19 h 52 min

Dans détour je vote E Zemmour. Que ce minable de président le pire de la Vème, Macron dégage. Il conviendra de me traduire devant la haute cour de justice pour ces magouilles.

Laparliere Monique
Laparliere Monique
8 avril 2022 19 h 02 min

Je n’ai jamais crû les mensonges des opposants qui font tout pour le discrédité. Depuis le début, mon vote est pour Eric Zemmour.

Mariette BULTEAU
Mariette BULTEAU
8 avril 2022 14 h 10 min

sans hésitation je voterai Zemmour dimanche et j’essaie de faire partager mes convictions et mes craintes –

CASTELIN Michel
CASTELIN Michel
8 avril 2022 11 h 42 min

A la fin des fins le Peuple Français saura-t-il puiser au tréfonds, à l’essentiel et à l’ultime synthèse de l’Histoire de France … ?

Charles Martel – Jeanne D’Arc – De Gaulle ! …
Ceux qui, à la dernière extrémité, ont dit NON !

C’est vrai… encore faut-il l’avoir apprise, comprise et … assimilée.
CASTELIN Michel- 08/04/2022

22
0
Votre commentaire serait appréciéx
blank