FUREUR DE LA MARQUISE (Cédric de Valfrancisque)

(Poème très librement et très vaguement inspiré par « les Imprécations de Camille » de Pierre Corneille dans « Horace » (1640). J’en demande pardon aux mannes du grand tragédien…)

(Le décor : La vieille Marquise de Morveux d’Enarque – née Trogneux – fulmine en son fief du Touquet. Elle vient d’apprendre que son galopin de mari s’est entiché d’une autre vieille blonde, Ursula von der La Hyène. De fort méchante humeur, elle s’occupe en feuilletant rageusement les 80 numéros de « Paris-Match », dont elle et le jeune Marquis ont fait la couverture à l’époque de leur splendeur, et elle se remémore avec nostalgie sa gloire passée. Depuis que, contrainte et forcée, elle a du congédier son brave et fidèle mameluk, le bel Alex Ben Allah, elle n’a plus que le chien Némo pour lui tenir compagnie. En fait il n’y a plus que lui qui frétille de la queue en la voyant…).

 

 

 

Mon Dieu, quand donc verrai-je la fin de mes tourments ? 
Je suis loin de Paris, et je sais qu’on me ment,
Fort loin de l’Elysée, où mon Choupinet règne,
Moi qui suis à la fois son épouse et sa duègne.

Et que va-t-il donc faire, sans même que je le sache ?
Je savais ce gamin porté sur les radasses.
Or il ne manquait  point, au sein de sa maison,
De vieilles boucanées et autres laiderons.

Pourtant, Dieu m’est témoin, j’ai tout fait pour lui plaire :
Je me suis court vêtue, coiffée comme un cocker.
Mais, dès que je m’absente, et sans la moindre gène,
Il drague lourdement le mère von der La Hyène.

Qu’a-t-elle de plus que moi cette froide blondasse ?
Son sourire mielleux, par-dessus tout, m’agace.
Ils se voient, elle et lui, en monarques d’Europe.
Lui n’est qu’un ambitieux et elle… une salope.

J’ai si souvent cédé aux caprices de Manu,
Son mépris, ses colères, ses mœurs de parvenu.
J’aurais pu tolérer qu’il jette son dévolu,
Sur la grosse Marlène dont il lorgne le cul.

Qu’il aille à la rigueur faire « la bête à deux dos »
Avec je ne sais trop quelle autre vieille peau.
Et j’aurais accepté qu’il honore en levrette
Cette grosse négresse qu’on prénomme Sibeth (2).

Mais voir cette Ursula finir dans son lit
Ceci est impensable, c’est moi qui vous le dis !
Dussè-je pour cela remuer la terre entière,
Car rien ne calmera ma haine et ma colère.

Je serais plus méchante que l’ogre de Russie,
Et beaucoup plus teigneuse que le sieur Zob-Ensky (3),
Ou que le vieux Biden, ce dangereux sénile,
Qui appelle à la guerre pour fourguer ses missiles.

Dire que mon Choupinet  flagorne ce cinglé,
Qui affaiblit l’Europe avant que de la tuer !
Ce gamin immature veut jouer au chef de guerre ;
Il n’a même pas fait son Service Militaire.   

Et la blonde Ursula, oui je la crèverai,
Pour lui passer l’envie de me cornecufier.
Assez de ses sanctions pour aider Zob-Ensky,
L’Europe en fait les frais (surtout notre pays).

Et le courroux du Ciel, allumé par mes vœux
Fera pleuvoir sur elle un déluge de feux !
Et avec  bonheur, la vouant aux gémonies,
Ne reculant devant aucune ignominie,
Et voir cette garce, à son dernier soupir,
Moi seule en être cause et mourir de plaisir.

(La Marquise, très énervée, se lève brusquement et se dirige vers sa chambre. Elle ne voit pas le chien Némo, couché en travers du couloir. Elle le heurte et  s’étale de tout son long.
Cette histoire aura  donc une fin très morale :

Lorsque l’on est vieille catin,
Amourachée  d’un galopin,
Il ne faut point vouloir du mal
À  une éventuelle rivale. …)

Cédric de Valfrancisque

21 octobre 2022

blank

blank


1)- On se souvient que la Marquise fut la professeur(e) de Français ET de théâtre du jeune Emmanuel de Morveux d’Enarque lorsqu’il était lycéen à Amiens, et qu’elle l’a déniaisé lorsqu’il avait à peine 16 ans. De nos jours on qualifierait cela de « détournement de mineur ».

2)- (Note de l’éditeur) : L’auteur n’est pas raciste, xénophobe et encore moins « grossophobe », mais il va à la facilité pour faire rimer ses vers. Dommage et tant pis pour lui! C’est sans doute pour cela qu’il n’entrera jamais à l’Académie Française.   

3)- Rappelons que ce personnage, qui était pitre avant de diriger un état mafieux, doit son surnom à sa capacité de jouer de la musique avec son braquemart.

 470 total views,  5 views today

4.7 12 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

12 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Baudouin Delneste
Baudouin Delneste
27 octobre 2022 20 h 32 min

Joliment torché, on peut le dire…..

JeanJiji
JeanJiji
9 novembre 2022 22 h 10 min

Ce fort sympathique poeme merite d’etre edite sur parchemin et mis dans un magnifique cadre. Idee cadeau.

Anna
29 octobre 2022 18 h 13 min

Madame la Marquise ???? D’après de mauvaises langues elle aurait un kiki, à moins qu’il ne s’agisse d’une descente d’organes

Dissident
Dissident
24 octobre 2022 19 h 02 min

Régal sans égal !

Albatros
Albatros
24 octobre 2022 12 h 31 min

Pourquoi pas à l’académie ? Pour sa plume et son analyse il mériterait bien de remplacer quelques séniles inutiles …. Merci donc Seigneur ( un vrai) pour votre trait magistral sur ces gouvernants Senilman, La Hyène, et le Micron qui font tout pour cancériser l’Europe et le monde. Cela vaudrait une sortie du bel objet de notre bon Dr Guillotin pour une triple rafale à notre grand plaisir !
Merci encore pour cette lecture jouissive ..

Jeza
Jeza
24 octobre 2022 11 h 49 min

Objection concernant votre Note 1) : souvenez-vous de Gabrielle Russier (1969/1970), emprisonnée pour avoir eu une relation avec un de ses élèves mineur. Tellement persécutée qu’elle s’est donné la mort.
Sinon, mille mercis pour ce régal.

Marjan MONTI
Marjan MONTI
28 octobre 2022 17 h 01 min
Répondre à  Jeza

Alors, que penser de Macron et de sa Brigitte ? N’y avait-il pas lieu de déposer plainte pour détournement de mineur ?

Marjan MONTI
Marjan MONTI
24 octobre 2022 10 h 40 min

Magnifique poème, Cédric. Et très beau quatrain final. MERci. J’en redemande.

Chingly
Chingly
24 octobre 2022 13 h 53 min
Répondre à  Marjan MONTI

Moi aussi…

Phil2
Phil2
22 octobre 2022 4 h 48 min

Belle prose, je mets 20/20, Cédric !

Cedric de Valfrancisque
Cedric de Valfrancisque
24 octobre 2022 7 h 02 min
Répondre à  Phil2

Merci merci merci

France Laurent
France Laurent
21 octobre 2022 16 h 26 min

J’adore ! Que voilà une saine lecture (le rire est bon pour la santé que diable ‼️). Encore ‼️ Encore ‼️

12
0
Votre commentaire serait appréciéx
blank