Le G7 ? un non-événement de force 4 !
(Suricate)

Le plus vache dans la critique de la prestation de Macron au G7 est Abdelkader Messahel. Cet ancien journaliste devenu ministre des Affaire Étrangères a publié un article dans lequel il propose (sans citer Macron personnellement) des cours de rattrapage dans le domaine diplomatique :

Photo El Hayat

Les services de renseignement algériens méritent leur grande réputation d’efficacité. Pendant qu’Emmanuel Macron fanfaronnait avec son invité « surprise » iranien, Mohammed Javad Zarid, pendant que les Iraniens d’Europe manifestaient devant toutes les ambassades pour protester contre la venue en France de cet ex-terroriste criminel, Messahel, lui, savait déjà que Trump était en train de recevoir en privé Al Sissi, le président égyptien, ennemi de l’Iran. Il a su très vite aussi que Macron l’apprenant, alors qu’il était en train de bavarder avec l’iranien, pendant qu’à Téhéran l’ayatollah Roani pendait une femme en public (Macron a les amis qu’il peut), s’était levé précipitamment pour tenter d’avoir une entrevue avec Al Sissi, lequel l’a refusée : Al Sissi ne discute plus qu’avec le chef.

Peu de temps après, Trump recevait un coup de téléphone de Xi Jiping lui expliquant que la Chine souhaite reprendre les négociations pour avancer sur les problèmes commerciaux.

Rassuré sur l’efficacité de sa méthode de gouvernance internationale, Trump a dit à Macron qu’il rencontrerait les Iraniens selon le calendrier prévu : une fois qu’ils auront  cédé sur leur programme nucléaire et cessé leurs menaces permanentes de détruire Israël.

Les membres du G7 n’ont pas apprécié la « surprise » et le quai d’Orsay (Le Drian) a du faire marche arrière pour éviter un conflit et convenir d’une maladresse.

Mortifié, Macron avait encore un atout, son entrevue avec Poutine. Là encore, fiasco. Trump lui a patiemment expliqué qu’il a des relations directes avec Poutine et qu’ils sont d’accord : Poutine gère avec El Assad la sortie de Syrie et Trump gère la sortie d’Afghanistan.

Les réactions des membres du G7

Angela Merkel ? Encore un échec, Macron s’est fait remonter les  bretelles, elle lui reproche d’avoir sabordé le Mercosur pour faire plaisir au lobby céréalier français et son inepte dispute avec Bolsonaro.

Boris Johnson ? Il a expliqué à Macron qu’ayant le soutien sans faille de la reine, elle a validé l’interdiction de réunion des parlementaires britanniques jusqu’au brexit, il le priait de ne pas s’immiscer dans les affaires de la Grande Bretagne indépendante de l’Europe.

Justin Trudeau ? Le néant fait homme, un ami de Macron, c’est tout.

Shinzo Abe ? Il a profité du G7 pour conclure un accord commercial avec Trump.

La délégation de cinq Africains invités par Macron ? L’Observateur (Burkina) « la France profite de sa présidence d’un sommet international pour essayer de promouvoir ses intérêts bilatéraux qui lui paraissent importants en ce moment » Le Pays (Burkina) « Les riches ne s’intéressent aux pauvres que par acquit de conscience… tout a été ficelé pour que l’Afrique tire le diable par la queue… les cinq présidents africains invités à ce sommet l’ont été juste pour meubler le décor et permettre aux sept pays les plus industrialisés du monde capitaliste de décharger leur conscience ». Le Point (France)  « G7 de Biarritz : quand la presse africaine s’interroge« .

Jeune Afrique et La Croix n’ont retenu qu’une chose : Macron veut renforcer l’égalité hommes-femmes en Afrique et offre 251 millions… Marlène Schiappa est encore passée par là ? Bref les Africains ont eu le sentiment qu’ils n’étaient là que pour faire de la figuration et servir de faire-valoir à Macron devant ses adversaires européens et américains. Macron serait-il le colonialiste que dit Bolsonaro ?

Un non-événement

Compte-rendu du G7 ? Pas de compte-rendu, personne n’était d’accord !

Après un bon week-end au bord de l’eau ils ont fait une photo souvenir.

« À elle seule, la séance photo, moment clé de ce sommet de la vacuité, restera un morceau choisi du cinéma muet ; à deux semaines de la rentrée scolaire, elle nous aura au moins rappelé avec attendrissement le souvenir de nos classes primaires. La longueur de la séquence en dit, d’ailleurs, long sur l’absence de fond à rapporter. Ah, il fallait voir le GO Macron s’affairer fébrilement pour placer chacun au bon endroit, faire des bisous affectueux et susurrer des mots aimables aux uns, connecter ou tenter de rabibocher les autres avec un air épanoui de ravi de la crèche« .

Valère Novarina,  auteur de théâtre, essayiste, et peintre franco-suisse aurait dit : « Un non-événement de force 4 vient soudainement de ne pas avoir lieu dans un vide de première grandeur créé à leur insu par plusieurs locuteurs internationaux frappés de silence. »

Suricate
1er septembre 2019

blank

blank

0 0 votes
Évaluation de l'article
12 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Zglb
Zglb
10 septembre 2019 11 h 45 min

Au lieu de vouloir « internationaliser » l’Amazonie brésilienne afin que la planète puisse continuer à respirer en paix, au lieu de décréter Bolsonaro d’accusation mondiale pour cause d’attentat contre 20 % de l’air pur planétaire, Macron aurait du sauter à la gorge de ces criminels de communistes vénézuéliens qui pillent l’arc minier de l’Orénoque et tuent les natifs Pemones, pas vrai ? Or, diamants, Coltan et terres rares diverses sont en effet la proie des bandes lourdement armées de l’ELN et maintenant des FARC qui n’hésitent pas une seconde à pourrir et détruire la foret amazonienne pour les voler. Etat démoniaque… Lire la suite »

Pellerm
Pellerm
8 septembre 2019 16 h 13 min

Merci pour votre article . Cependant , je vous trouve assez pessimiste ! Nos beaux sondages truqués ne nous ont-ils pas appris que grâce au G7 …notre merveilleux président avait gagné 6 points ..???
Et puis ..ça lui a fait tellement plaisir au « ptit » de se croire important et surtout indispensable …!

necas
12 septembre 2019 10 h 01 min
Répondre à  Pellerm

Il n’est important que pour lui même , le Macron ! S’il était président du brésil , il faudrait qu’il s’achète une paire de testic……., car là bas , il est très dangereux de se rapprocher des foules ! Il ne sortirait plus du palais du Planalto , tellement il aurait la frousse ! Quant à l ‘Amazonie , la plus grande partie est terra do brasil , que cela lui plaise ou non ! Qu’il s’occupe d’abord du bordel en france et de ses magouiilards , Ferrand ou Goulart , voir autres ….. Quand on veut donner des leçons… Lire la suite »

BAUDOUIN
BAUDOUIN
4 septembre 2019 23 h 52 min

Il faudra bien le microniser un jour, non ?

Zglb
Zglb
3 septembre 2019 16 h 11 min

On dirait que pas mal de gens sont devenus enragés au Brésil, ils accusent Macron de vouloir s’emparer de l’Amazonie, de vouloir l’internationaliser pour mieux voler les richesses nationales du Brésil. Alors ils disent que l’armée brésilienne défendra l’Amazonie, que la France veut l’envahir, qu’aucun soldats français n’en sortira vivant s’ils osent s’y frotter etc. Je rappelle que nous avons une frontière commune avec le Brésil et que nous avons de gros intérêts dans ce pays naguère ami et allié. Alors je trouve très insensé de se mettre les brésiliens à dos en insultant leur président, en mentant sur son… Lire la suite »

Zglb
Zglb
3 septembre 2019 13 h 07 min

https://www.youtube.com/watch?v=p_U2gAQX5QM

Je ne comprends pas bien le portugais, mais je comprends quand même que Macron nous couvre de honte.

necas
12 septembre 2019 10 h 04 min
Répondre à  Zglb

Macron , nous le prenons pour un : Palhaço , comme on dit au brésil !
Ou en français = un charlot !!!!!

Zglb
Zglb
12 septembre 2019 14 h 10 min
Répondre à  necas

Payaso en espagnol : clown, bouffon, pitre, charlot etc…pauvres de nous vraiment!

Zglb
Zglb
3 septembre 2019 12 h 50 min

Un flop inouï dans l’histoire de la France et une humiliation de plus pour les français qui sont confirmés urbi et orbi par cette demi-portion comme étant des rigolos. Déjà que nous avions de par le monde une sale réputation – assassins, sales, couards, chease eating surrendering monkeys et patati et patata – voilà maintenant qu’elle est confirmée par le premier d’entre nous : nous sommes tous des minus dégénérés. C’est bien un ratage diplomatique de première grandeur, c’est bien un foutage de gueule perpétré par ce petit cancre vaniteux et nous avons bien affaire à un tout petit crétin.… Lire la suite »

Claude Roland
Claude Roland
3 septembre 2019 12 h 41 min

Un seul mot : pitoyable …

le gaulois
le gaulois
2 septembre 2019 20 h 15 min

ce qui est navrant dans tout cela c’est notre pognon dépensé et les milliards de tonnes de CO2 dépensé pour ces Journaleux sinistres et présidents qui pensent etre sorti de la cuisse de jupiter faire les beaux ! je le rappelle la démocratie est aux antipodes de c que l’on subit la démocratie veut que la politique ne soit pas un métier mais une aide personnelle a son peuple payé maxi 3 fois le smig et ou les élus payeraient de leur poche avec leur salaire de 3x le smig tous leur déplacement et payerai l’hotel avec leur deniers. vous… Lire la suite »

Widget
Widget
4 septembre 2019 8 h 52 min
Répondre à  le gaulois

Tout à fait d’accord, mais j’aurais plus volontiers écrit que le plus navrant est la soumission médiatique avec enfumage quotidien à laquelle s’ajoute la quasi impossibilité de réagir « contre » car Big Brother is watching us ! La démocratie part en lambeaux et le français est content car il sauve des migrants/envahisseurs.

blank