ONU SOIT QUI MAL Y PENSE
(Cédric de Valfrancisque)

« ONU : Organisation des Nations prétendues Unies, dont l’objet est de préserver le droit des peuples à s’aligner sur les Etats-Unis ou l’URSS »
(Georges Elgozy)

« La paix, c’est ce qui reste quand on s’est partagé le gâteau. »                          
(Vincent Roca)


Le nationaliste que je suis n’accorde aucune confiance aux « usines-à-gaz » mondialistes, qui, sous couvert de bons sentiments, se mêlent de régenter la vie des nations (1). Je pense, en premier lieu, à l’ONU dont les objectifs, lors de sa création, étaient le maintien de la paix et la sécurité internationale. Quoi de plus louable, me direz-vous, que la défense de la Paix ? Qui peut être contre ?

N’a-t-on pas fabriqué cette fichue  Union Européenne au nom de la paix en Europe?

L’Organisation des Nations Unies regroupe actuellement 193 États.

Lors de l’adoption de La Charte des Nations Unies, le 26 juin 1945, l’ONU comptait  51 États.

Depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale, l’ONU envoie des contingents  chargés, sous « casque bleu », de créer une zone-tampon entre belligérants dans tous les coins du monde.

Ce rôle de « soldats de la paix », sortes d’arbitres – neutres – entre factions rivales, ne sert généralement à RIEN et n’a pas l’efficacité, tant s’en faut, des mercenaires d’antan. Au risque de subir l’opprobre des bien-pensants, pour rétablir la paix, je fais davantage confiance aux « Experts volontaires » d’un Bob Denard qu’à  Boutros Boutros-GhaliKofi Annan, ou  António Guterres.

Depuis la création de l’ONU, le monde n’a jamais connu autant de conflits de toute sa longue histoire : un peu plus d’une centaine, dont 39 au sein de notre vieille Europe (2).

L’ONU n’a pas vu venir la montée de l’Islam radical, d’ailleurs, l’ONU, telle sœur Anne, ne voit jamais rien venir ! Elle est la fille  adultérine de la « Société des Nations », fondée en 1919, avec la signature du Traité de Versailles, et dont le but, après la « Der des der »  était de… préserver la paix.

On connaît la suite, les démocraties molles, sous l’égide de la SDN, ont fermé les yeux sur le réarmement  de l’Allemagne. La première guerre mondiale, la « Der des der »,  avait fait 18,6 millions de morts, la seconde en a fait… 60 millions. Quand des irresponsables – humanistes illuminés – se targuent de favoriser la paix, il faut craindre le pire et « numéroter ses abattis » !!!

Rappelons aussi qu’après la Grande Guerre, la SDN créa un comité d’hygiène, ancêtre  de l’OMS,  pour lutter contre la « grippe espagnole ». En 1918 et 1919, cette pandémie a fait 50 millions de morts, soit 2,5 % de la population mondiale de l’époque. Elle a été la pandémie la plus mortelle de l’histoire (dans un temps aussi court), devant les 34 millions de morts supposés de la peste noire.

En matière de lutte contre la guerre ou la maladie, la SDN aura été d’une redoutable inefficacité !  

Le 10 décembre 1948, l’Assemblée Générale de l’ONU adoptait la « Déclaration universelle des droits de l’homme », laquelle a inspiré neuf  traités relatifs aux droits de l’homme :

La Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale (1965) ;

Cette énorme « usine à gaz » compte 15 agences spécialisées :

Et, comme si cela ne suffisait pas, elle compte aussi cinq agences apparentées :

Je vous ai gardé la meilleure pour la fin : la CCNUCC ou « Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques ».

C’est au  titre de cette agence que l’ONU a autorisé Greta Thunberg, cette affreuse gamine au regard de cinglée – le visage déformé par la haine – à venir insulter une assemblée d’abrutis masochistes, contents qu’on les accuse d’avoir « brisé les rêves » d’une pisseuse autiste.

Puisque l’ONU aime créer des conventions sur tous les sujets, à quand un pacte international contre la connerie ou contre la veulerie ?

Le budget ordinaire (3) des Nations Unies est de plus de cinq milliards de dollars.

Mais, depuis plusieurs années, l’ONU connait des problèmes financiers.

Ils sont principalement dus aux arriérés de paiement des États membres (parmi lesquels les États-Unis). Les contributions, pourtant  obligatoires,  ne sont pas toujours réglées par les autres États membres. En 2017, par exemple, seuls 31 États sur 193 l’ont fait.

Pourtant, rassurez-vous, braves contribuables de France : notre pays, qui n’a jamais qu’une dette de 2400 milliards d’euros (soit plus de 30 000 euros par Français) paie sa contribution à l’ONU, rubis sur l’ongle. Nous sommes des gens sérieux et crédibles. C’est pour ça que Jupiter Micron, notre « leader minimo », notre Fidel Castré, est autorisé  à saouler son monde avec ses discours-fleuves  à la tribune de l’ONU (4).

Quand on sait que l’ONU a favorisé l’enclave musulmane de Bosnie-Herzégovine ; qu’elle a reconnu le Kosovo; qu’elle nous pousse à faire entrer la Turquie dans l’Europe (80 millions de Musulmans); qu’elle  nous invite fortement à y faire entrer des pays comme l’Albanie (80% de Musulmans) ; qu’elle nous laisse nous embourber dans l’ « Opération Barkhane » au Sahel…On se dit qu’Allah, et Mahomet son prophète, pourraient  reprendre à leur compte la célèbre citation de Lénine : « Les capitalistes nous vendront la corde avec laquelle nous les pendrons ».

Cédric de Valfrancisque
30 septembre 2019

1)- Alors qu’en réalité elles œuvrent pour l’avènement d’une gouvernance mondiale.

2)- La liste est visible sur Internet.

3)- Hors interventions militaires.

4)- Son enfilade de lieux-communs du 24 septembre a duré …40 longues minutes…pour ne rien dire. 

blank

0 0 votes
Évaluation de l'article
1 Commentaire
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Claude Roland
Claude Roland
1 octobre 2019 10 h 58 min

Il y a un livre qui explique pourquoi il y a toujours des guerres quelque part dans le monde. Il a été écrit en 1958 par le chef des services de renseignement canadiens, l’amiral W.G. CARR : Des pions sur l’échiquier. Il a été traduit en français en 2014. C’est à lire car absolument passionnant. Et là on voit que l’ONU fait le contraire de ce qu’elle est sensée faire. Ce n’est que l’instrument de la grande finance internationale qui, sous prétention d’apporter la paix dans le monde (qui s’y opposerait ?) magouille pour le contraire en toute liberté et… Lire la suite »

blank