LE PAPE FRANCOIS VEUT-IL LA FIN DU CHRISTIANISME ?
(L’Imprécateur)

Je parle rarement de religion, me considérant depuis un demi siècle comme agnostique, sans aucune confiance dans l’Église catholique bien qu’ayant parlé religion à de nombreuses reprises avec des évêques et des archevêques. Et bien que, j’avais alors dix ans, Monseigneur Angelo Roncalli, nonce apostolique en France, apprenant sur le quai de la gare d’Austerlitz où il allait prendre le train pour Rome, que mon parrain, un pêcheur portelois, venait de mourir, posa sa main sur ma tête et dit à ma grand-mère qui pleurait, « désormais, je serai son parrain ». À Rome, il fut élu pape sous le nom de Jean XXIII et m’oublia. Je ne lui en veux pas, ça m’était complètement indifférent et j’imagine qu’il avait d’autres soucis qu’un petit garçon qu’il avait croisé pendant dix minutes !


Mais depuis, m’interrogeant, comme Einstein (sans prétendre me comparer à lui), qui disait que pour inventer un Univers aussi complexe et fonctionnant finalement plutôt bien, le hasard ne pouvait être seul en cause et qu’il fallait une intelligence pour l’orienter, je suis (de loin) les affaires de l’Église.

Un synode sur le thème « église et écologie intégrale »

Depuis le 6 octobre, et jusqu’au 27, le gratin de l’Église est réuni à Rome en synode. D’habitude on y discute de l’interprétation des encycliques et de la modernisation de l’Église. C’est normal.

Mais je suis tombé sur un article (1) de maître Julie Oberti, avocat à Saint Maximin, à la Cour de Draguignan et  à la Cour d’Appel d’Aix en Provence. Un article sidérant.
Maître Oberti a lu in extenso le programme du synode.
Le sujet principal à l’ordre du jour est « Nouveau chemin pour l’Église et l’écologie intégrale« .
Ce programme s’appelle Instrumentum Laboris, Outil de Travail, en latin (car le latin est à l’Église ce que le Pidjin est aux Papous et le Bichlamar aux Vanuatais).

Résumé en quelques mots, car bien sûr, les choses sont dites en termes choisis, diplomatiques, mais suintent de chaque paragraphe, et Maître Oberti en parle en avocat sachant analyser les textes, avec elle aussi des mots choisis d’où toute violence est exclue mais pas les interrogations : Dieu, Jésus, Marie, les Prophètes, les Saints et les Saintes… tout ça aux chiottes, il n’y a de Dieu que l’Esprit de la forêt amazonienne, le seul qu’il faut prier, le Yaveh des Juifs, le Dieu des protestants et des orthodoxes sont, eux aussi, également à jeter.

Allah aussi probablement, mais Instrumentum Laboris ne le mentionne pas. Prudents les rédacteurs ! Sous l’autorité d’un vieux cardinal gâteux, Monseigneur Paulo Suess, théologien de la Libération et probablement ex-communiste, une fatwa et une « blessure circulaire au cou » sont vite arrivées.

Ce n’est pas une fake-news : détails

Fake news, pensez-vous ? Que non ! Voici les détails.

Dès les premières lignes, on bascule hors du christianisme, « Le document nous propose une nouvelle religion, un nouveau messianisme, « amazonien », néo-rousseauiste et même, carrément, d’inspiration païenne« .
En 1986 le cardinal Ratzinger, futur Benoît XVI, avait fermement condamné la théologie marxiste de la Libération ; elle revient par la porte de l’écologie terroriste de Greta Thunberg.

Dans les synodes précédents, on était dans le cadre d’une discussion sur l’évolution de l’Église et éventuellement de la critique de sa doctrine morale. Faut-il marier les prêtres et les religieuses pour éviter la pédophilie et le lesbianisme, peut-on autoriser la messe en latin, etc.
« Or rien de tel n’est possible avec l’Instrument de Travail du synode pour l’Amazonie; car une caractéristique du texte saute aux yeux dès les premières pages: il n’a absolument rien de chrétien !« 

Jésus, rarement mentionné, n’est pas le Rédempteur venu sauver l’Humanité, mais le prétexte à une argumentation pour l’écologie intégrale. La divinité de Jésus n’apparaît nulle part dans Instrumentum Laboris. Quand on parle de communion, ce n’est pas celle avec l’hostie consacrée, c’est uniquement « la communion avec la Nature« . Il n’y a, toujours dans l’Instrumentum Laboris du synode, aucune distinction entre la Création et son Créateur.

Le texte est en fait païen,  panthéiste. Dieu existe, mais Dieu c’est la Nature et il vit dans l’Esprit de la forêt amazonienne. L’Esprit saint, c’est la biodiversité,  « La sagesse amazonienne est communion avec la nature et avec un Dieu qui n’est pas distinct de cette nature« . Marie est à peine citée comme, elle aussi, un esprit de la forêt amazonienne ; Israël, peuple élu de la Bible est rayé de la carte, comme sur celle, islamiste, que présente l’Institut des Mondes Arabes à Paris. L’Amazonie est « la nouvelle source de la sagesse à laquelle doit puiser la cause de l’écologie intégrale, elle-même substitut à l’Evangile« .

Si le pape François tolère que ce sujet soit discuté en synode, c’est qu’il est païen

Voici ce qu’on lit à la « Une » de Riposte-catholique :

Cela dit, je pense que le synode rejettera cette partie hérétique du texte. Plusieurs cardinaux se sont déjà élevés avec véhémence contre l’idée même d’en discuter. Les 186 évêques dont 113 venus d’Amazonie se concentreront sur le programme hors chrétienté : environnement, colonialisme et colonisation, place des femmes dans l’Église et recrutement d’hommes mariés pour en faire des prêtres (2).
Largement de quoi satisfaire la gauche mondialiste. C’est le comportement à venir de François qui nous fera comprendre si nous avons à la tête de l’Église un pape chrétien ou un païen à forte appétence marxiste et islamique.

Après que François ait déclaré qu’il faut que l’Église « trouve un visage amazonien« , vous pouvez consulter un avis moins tranché que le mien sur Vatican-news, celui de Monseigneur Lafont, évêque de Cayenne qui ne voit dans Instrumentum Laboris qu’un remède à la misère des peuples amazoniens :
https://www.vaticannews.va/fr/eglise/news/2019-06/instrumentum-amazonie-synode-eveque-lafont-guyane-vatican.html

Ou bien tapez sur votre moteur de recherche Synode 2019, Instrumentum Laboris et vous trouverez tous les articles du Monde, de La Croix et de la presse de gauche enthousiaste pour ce pape qui va enfin faire basculer l’Église dans le Camp du Bien de l’extrême-gauche islamo-compatible. Ce qui a mis en fureur Jair Bolsonaro qui lui répond : « Écologie intégrale en Amazonie ? Mais de quoi je me mêle ? » Et de lui rappeler que les feux de forêt 2019 ont été beaucoup plus violents en Afrique Centrale qu’en Amazonie, mais quand Pygmées et gorilles crament, tout le monde s’en fout. Les présidents africains sont noirs de peau et donc non-critiquables par principe idéologique et raciste.

Objectivement, Bolsonaro n’a pas tort : prier désormais l’Esprit de la  forêt congolaise qui a connu d’énormes feux serait peut-être plus efficace que de prier l’Esprit de la forêt amazonienne après s’être grimé en « visage amazonien« .

L’Imprécateur
11 octobre 2019

1 : Dreuz-info, Synode pour l’Amazonie : quand l’Eglise catholique prend le risque de sortir du christianisme, publié par Gaia-Dreuz le 10 octobre 2019

2 : Des hommes mariés sacrés prêtres permettra d’ouvrir rapidement la porte au mariage pour tous des prêtres et des religieuses.

blank

0 0 votes
Évaluation de l'article
21 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Zglb
Zglb
24 octobre 2019 1 h 12 min

https://www.youtube.com/watch?v=6iYWknVRz2k&t=1766s

De 21 minutes à 25 minutes, l’explication du soudain amour fou de Macron et de ce Synode gauchiste pour les amérindiens, l’explication de ce pourquoi tous ces braves gens veulent « internationaliser » l’Amazonie brésilienne.

Zglb
Zglb
21 octobre 2019 14 h 55 min

https://www.youtube.com/watch?v=xoB_gjuZgf8

Les idoles Pachamama jetées dans le Tibre…lol.

Théo
Théo
21 octobre 2019 9 h 18 min

Je me pose la question du Chef de l’Eglise , qui est pro musulman, et pro écolo. DIEU créa la nature et la confia aux hommes… mais qu’en ont -ils fait? Les politiques les Etats sont la pour gérer ces abus, mais PAS LE PAPE qui a assez à faire avec ses 1,3 milliards de Chrétiens. Que fait-il de son temps en parlant de MISSIONNAIRES , de vivifier les Chrétiens , mais pas en leur parlant d’écologie et en mettant DIEU et l’Eglise de côté , donc des Chrétiens par définition. Est-il l’anti-Pape, le révolutionnaire de Rôme? Avant que cette… Lire la suite »

Lazare
Lazare
21 octobre 2019 7 h 59 min

PACE E BENE Bonjour, juste pour vous dire que le Christ et la Vierge Marie lors d’apparitions ou discussions avec des Saints Mystiques ont toujours dit que l’obéissance était due à la hiérarchie Catholique, et même Padre Pio , un SAINT s’il en est un c’est LUI, a obéi lorsque sa hiérarchie l’a puni injustement !!!! il n’a aucunement discuté et attendu !!! Alors ne jetons pas la pierre au Pape François, l’HISTOIRE lui donnera raison, j’en suis certain !!! s’il y a un antéchrist qui arrivera prochainement cherchez le ailleurs, et relisez, comprenez le récit de l’Apocalypse de Jean… Lire la suite »

Zglb
Zglb
12 octobre 2019 14 h 48 min

Très graves accusations contre le cardinal Hummes, le rapporteur du Synode. Si cet article dit la vérité, Hummes serait un des fondateurs avec Lula et Fidel Castro du « forum de Sao Paolo » qui gangrène toute l’Amérique latine et a donné naissance au « socialismo del siglo 21 » : Corruption, extorsion et détournement de fonds, assassinats, trafic de drogue, contrebande d’or et de métaux rares protégés par de la guérilla armée et plus encore. Carlos Sanchez Berzain, un ancien ministre bolivien, sur Youtube, parle de « castro-chavisme » et l’accuse de crimes contre l’humanité. Ça ne m’étonnerait pas que derrière ce Synode… Lire la suite »

Christian
Christian
12 octobre 2019 12 h 13 min

En fait, les Religions dites chrétiennes cachent la Bible, car « la Vérité Délivre » de tout servitude. Et il n’y a rien de plus gênant qu’un humain qu’il ne soit pas possible d’asservir ou d’inciter à obéir, de son plein gré

Christian
Christian
12 octobre 2019 12 h 06 min

Tout celà est attristant, mais « clairement écrit, à de multiples endroits dans l’ancienne Alliance et dans la Nouvelle ». Je plains néanmoins les nombreux chrétiens qui confessent Dieu, en et par Jésus Christ, d’être égarés à ce point (Paul, 2, Thessaloniciens : 2 : 1-17) les pauvres catholiques (depuis Constantin et son « tri politique des écrits), les protestants libéraux (à l’oecuménisme apostat) et certains groupes évangeliques (pointant de fausses doctrines). Il est urgent que ceux qui cherchent, trouvent. Il est urgent que ceux qui se disent Chrétiens se sourcent dans les 66 versets de la bible, dans une version traduite sans… Lire la suite »

Christian
Christian
12 octobre 2019 11 h 51 min

Concernant le mariage des prêtres, c’est une invention, vers l’an mille (leurs biens, après décès, ont enrichi l’église romaine. Dans les écriture (Paul), il est conseillé d’être célibataire, mais une relative hiérarchie est acceptée (diacre et évêque), mariée, à condition d’être exemplaire, selon la doctrine de la Foi (Paul, 1 Timothée, 3, 1-10)

Duhamel
Duhamel
12 octobre 2019 9 h 44 min

Le reniement de l Esprit Saint (« il est dans biodiversite » !!!) est le seul blasphème qui ne puisse être pardonné. Matthieu 12 : 32 (un exemple mais x fois ecrit)

Duhamel
Duhamel
12 octobre 2019 9 h 34 min

Pas d inquiétude, c’est écrit xxxxx fois. L Apostasie sera totale. Le faux prophète oeuvrera pour le règne de l Ante Christ.
L iniquité touchera (presque) tous les humains. Bref, ce jésuite. … roule pour le N O M.
En tout cas, son message (conversion ecologique), sa personne et son ministères sont apostats / 66 versets de la bible.

Duhamel
Duhamel
12 octobre 2019 9 h 38 min
Répondre à  Duhamel

Enfin…ce temps (tribulation) doit arriver. On ne peut rien. Aux Chrétiens donc d être plus fermes dans leur Foi. Si clairement enseignée dans la bible.

Sylviane
Sylviane
11 octobre 2019 23 h 24 min

Le cardinal Ratzinger n’est pas le futur Paul VI mais Benoît XVI ! Avant d’aller critiquer, on se documente, on vérifie ses sources.

Claude Roland
Claude Roland
11 octobre 2019 15 h 30 min

Il y a longtemps que le christianisme est trahie par ce dernier Pape socialo-communiste qui lui met une balle dans la tête. Déjà, l’église romaine est pervertie depuis aussi un bail avec des cultes douteux dans ses tréfonds. Elle pue l’hypocrisie ! Et les cathos, pour la plupart, de ne rien voir c’est à dire de se planquer dans le déni le plus naïf. Et voilà une autre lâcheté, celle des bigots. Ainsi, la pédophilie de nombreux prêtres est plus vaste qu’on le croit et la vérité se fait jour de plus en plus. Seule l’église chrétienne orthodoxe d’Orient n’a… Lire la suite »

Zglb
Zglb
11 octobre 2019 21 h 35 min
Répondre à  Claude Roland

Claude Roland, nous ne pouvons pas encore affirmer ce que vous dites et vous dites que ce pape est un anti-pape. Quand je dis « nous » je veux dire par là que certains catholiques regardent avec épouvante des miasmes pestilentiels car sulfureux sortir du Vatican. Il y a des affaires de pédophilie jusque chez certains cardinaux, le scandale de la Banque du Vatican où 500 000 000 de dollars auraient été détournés par…des cardinaux, le Synode Amazonien où l’on sent bien que l’objectif ultime poursuivis par certains – y compris parmi la hiérarchie – est carrément anticatholique, puisqu’ils finiront, si personne… Lire la suite »

Christian
Christian
12 octobre 2019 12 h 31 min
Répondre à  Zglb

Tout cela est prédit dans l’Apocalypse (Révélation). Il semble que nous soyons au début de cette grande tribulation, évoquée dans le Nouveau testament, mais, déjà, dans l’ancien. Une forte iniquité (inversion des valeurs), une apostasie quasi générale, des faux prophètes, enseignants de fausses doctrines, même chez certains évangéliques. Aux Chrétiens de revenir à la Source (Apo. 22 : 19), afin d’être sauvés. La seule Eglise est celle des chrétiens en Christ, dont Christ est le Maître, pour la gloire du Père. Prions pour que ce petit troupeau soit le plus nombreux possible, afin que la Colère de Dieu ne frappa… Lire la suite »

Zglb
Zglb
12 octobre 2019 16 h 20 min
Répondre à  Christian

C’est bien ce que je disais, « il semble » que nous soyons arrivés à un point critique, un point de basculement…mais « il semble » seulement, car qui pourrait affirmer urbi et orbi que nous y sommes ou que nous y serons ? pas grand monde en vérité.

Christian
Christian
13 octobre 2019 9 h 35 min
Répondre à  Zglb

Certes, nul de connaît ni le jour, ni l’heure.

Christian
Christian
13 octobre 2019 9 h 55 min
Répondre à  Zglb

Oui, il faut rester ferme dans foi, pour celui ou celle qui ce dit chrétien, en des temps de grande iniquité et d’apostasie. Et les armes spirituelles existent, comme les décline si clairement Paul dans Ephesiens, 6 : 13-17. Quel dommage que ce court passage ne soit pas rappelé par les prédicateurs ou lors de sermons.

Claude Roland
Claude Roland
14 octobre 2019 10 h 03 min
Répondre à  Christian

Apparemment, les catholiques cherchent à boire le mauvais vin jusqu’à la lie…avant de réagir. Dommage pour des milliers d’entre eux qui vont le payer cher.

Christian
Christian
15 octobre 2019 19 h 31 min
Répondre à  Claude Roland

Oui, d’ailleurs Constantin, au concile de Nicée, avait formaté et structuré cette religion dans un but politique (il se serait converti avant de mourir). Les dérives, au fil des siècles, ne pouvaient qu’être délétères aux humains, en tout cas, et en contradiction majeure avec la doctrine si limpide et belle de l’Eglise (Chrétiens en Christ) primitive. Quant à la réforme, « sola scriptura » a vécu. Elle est devenue « libérale », oecuménique et le fait de dire que le pape François est un Jésuite est interdit (on est repris en précisant qu’il est … franciscain). On y prêche aussi la « conversion écologique »… Certains… Lire la suite »

blank