L’AUTRE DANGER : LA CHINE COMMUNISTE
(L’Imprécateur)

Le virus n’est pas le seul fléau qui nous menace. Il en est un autre, encore plus vicieux, qui est lui aussi déjà sur place, dans nos villes, dans nos universités, dans nos entreprises. Il est protégé et même aidé par une partie de nos dirigeants politiques qui, par naïveté ou pure trahison, lui ont ouvert la porte de la France. La France, sa première cible en Europe. Décryptage, par l’Imprécateur. 

 


LA TRÈS DANGEREUSE CHINE COMMUNISTE

Presque tout le monde connait l’existence du Dark web et du Dark net.

Le Dark web a été créé par les Services du renseignement américain pour permettre à leurs agents de communiquer sans que quiconque puisse savoir sur quoi et avec qui ils communiquent.

Le Dark net répond au même besoin, il a été créé à l’origine pour aider les dissidents chinois à communiquer entre eux sans risquer d’être identifiés. La Chine censure les personnes opposées au régime communiste en place, et bien plus si elles sont repérées ou dénoncées, elles finissent dans l’un des nombreux camps de concentration du régime où elles sont souvent torturées avant d’être exécutées.

Cela permet au Parti Communiste Chinois (PCC) de prétendre qu’il n’y a pas d’opposition en Chine alors que l’on chiffre les opposants politiques  et religieux actifs, mais très discrètement, à plus de cent millions, les inactifs (chez les paysans notamment) à environ neuf cents millions.

Les premiers utilisateurs du Dark net l’ont appelé Silk Road, (la route de la soie), car il a servi aussi à des trafics divers, notamment de drogue. Silk Road évoquant une activité commerciale innocente, la soie c’est beau et doux,  tout en étant le moyen efficace de dissimuler une activité illicite.

C’est pourquoi le dictateur à vie Xi Jinping a baptisé son réseau de conquête du monde Silk Road Economic Belt, la ceinture des routes économiques de la soie, une activité commerciale qui dissimule la pénétration culturelle, politique, diplomatique et, en dernier recours, militaire de la planète pour lui permettre d’atteindre son objectif :
Dominer le monde en 2049, centième anniversaire de la conquête de la Chine par le PCC (en 1949).
Dans moins de trente ans.

LA CONQUÊTE MILITAIRE N’EST PAS ENCORE À L’ORDRE DU JOUR

Xi Jinping est conscient de ce que l’armée chinoise n’est pas encore de taille à battre la Russie. Celle-ci la domine par son aviation. Ni les Etats-Unis, dont la marine est toujours la première du monde. Même l’Inde qui, elle aussi, progresse discrètement à grands pas, et la tient en échec au sol dans l’Himalaya.

Le seul endroit où la Chine a utilisé la menace de l’armée pour évincer un pays occidental est Djibouti, ex-colonie française. Elle y dominait la finance et l’économie à environ 70 % avec ses entreprises industrielles, Total, Colas pour le BTP…  et ses banques, BNP, Crédit Agricole, Indosuez….

La Chine y a implanté sur le port une base militaire avec accompagnement de commerçants et industriels chinois et, au fur et à mesure de la croissance de la base chinoise, la France a reculé la queue entre les jambes, comme l’avait prévu le PCC. Il a spéculé sur l’imprégnation socialiste et communiste profonde des élites gouvernementales françaises, incapables de prendre une décision hostile contre l’ami et allié communiste chinois.

Le président de la République djiboutienne, Ismaïl Omar Guelleh, en est à son cinquième mandat (depuis son indépendance en 1977, Djibouti n’a eu que deux présidents, ce qui donne une idée du niveau de la démocratie !).
Il est formel « C’est la France qui est partie« .
Son ministre des affaires étrangères précise « Nous avons saisi la main tendue par la Chine, aucun autre pays ne nous a proposé de prendre le relais pour financer nos infrastructures« .
En fait, les entreprises françaises, n’étant pas soutenues par la France, sont parties sous la pression chinoise.
Aujourd’hui c’est la Silk Road International Bank chinoise qui investit des milliards de dollars à Djibouti.

La Chine n’investit que dans ce qui lui rapporte. Comme toujours et partout, le « développement économique et social » communiste a plongé Djibouti dans une misère profonde. Le revenu moyen est tombé à 3 $/jour et le quart de la population vit dans un bidonville immonde et immense aux portes de la capitale car, comme partout et toujours (voir au Vanuatu par exemple) les ouvriers sont maintenant chinois, les rares terres cultivables appartiennent à des chinois, les chefs de gare, de la douane, et les cadres du port et de l’aéroport sont chinois.

Les jeunes et adultes djiboutiens s’affichent de nouveau nombreux avec des T-shirts de clubs de sport français, leur seul moyen pour manifester le regret de la population du départ de la France qui finançait écoles, culture et aides sociales. Cela ne trouble pas le président Guelleh converti au communisme, il s’affiche volontiers en costumes superbes et avec grosse montre et bijoux en or. Xi Jinping lui dicte maintenant sa politique économique, comme il se prépare à dicter celle de Kanaky si la Nouvelle Calédonie (voisine du Vanuatu) devient indépendante.

LA PRIORITÉ DE LA CHINE EN EUROPE EST LA CONQUÊTE DE LA FRANCE !

On le constate en France, la Chine mène sa conquête par l’économie (en y incluant les télécommunications), la culture, la politique et la diplomatie.

L’économie 

Le transfert d’une grande part de l’industrie française en Chine est toujours en cours. En partie à cause de la théorie progressiste stupide selon laquelle « le progrès c’est remplacer les emplois industriels par des emplois tertiaires ».

Mais, avec l’informatisation, la robotisation et l’intelligence artificielle, les naïfs progressistes n’ont pas compris que les emplois tertiaires ne remplaceront pas ceux de l’industrie, d’où le taux élevé du chômage dans la France socialiste et le projet absurde de revenu universel.

Ce phénomène a été facilité et aggravé par ceux qu’un ancien ambassadeur à Pékin a appelé « les pandas franco-chinois« , en tête desquels Jean-Pierre Raffarin, Alain Juppé, Édouard Philippe et des centaines de politiciens et hauts fonctionnaires. Ils ont facilité les transferts industriels en Chine et l’implantation d’entreprises commerciales chinoises en France où elles revendent aux chômeurs français les produits fabriqués par les ouvriers chinois dans des entreprises chinoises à capitaux français (avec participation chinoise), croyant que cela profiterait à l’économie française.

C’est ainsi que Raffarin et consorts l’ont ruinée. Masques, Doliprane, électronique, informatique, batteries, panneaux solaires, pièces détachées pour l’automobile et les machines,… Tout ou presque vient de Chine. Résultat : le déficit commercial français avec la Chine est abyssal : 30 milliards en 2018 !
Bravo, Messieurs Raffarin et autres ignorants des règles basiques de l’économie dont celle-ci : on ne cède pas à l’étranger les entreprises qui seront indispensables à la survie du pays en cas de crise.

Dans les télécommunications, Huaweï, dont les dirigeants ne font rien sans  l’accord du PCC, a tenté de s’approprier en totalité le marché juteux de la 5G. Heureusement, l’Australie, le Canada et les Etats-Unis ont alerté les pays occidentaux : Huaweï travaille lui aussi pour l’espionnage chinois.

blank

Le 12 février 2020, la région Grand Est a alloué une aide de 800 000 € à Huaweï pour la construction d’une usine dans le parc industriel de Brumath. Huaweï n’en avait aucun besoin et la région n’ignorait pas que cette entreprise était complice de crimes contre l’humanité – esclavage, surveillance de masse, déportation… 

Mais le pire est que Brumath se situe au milieu des unités de l’armée de Terre dédiées au renseignement.
Ce n’est pas sans raison que Huawei à été mise à l’écart de plusieurs réseaux télécoms, notamment en France, en Italie et au Royaume-Uni pour des accusations d’espionnage.

La culture

Le fer de lance de la conquête culturelle chinoise en France sont les Instituts Confucius.

Ces instituts pénètrent les universités en leur offrant des cours de chinois avec les professeurs et des aides financières qui permettent aux agents des Instituts Confucius de participer aux conseils d’administration. Les universités sont évidemment enchantées. Une seule, celle de Toulouse a découvert ce que sont réellement les Instituts Confucius : des centres d’espionnage dont les professeurs comme les étudiants et étudiantes ont pour mission de copier les travaux, de voler les projets de brevets, de découvrir sur quoi portent les études.

Si l’institut est proche d’un centre scientifique ou d’une base militaire, les étudiantes ont pour mission de draguer les chercheurs et les officiers pour en obtenir des renseignements. S’il faut aller jusqu’à coucher et épouser pour pouvoir avoir accès à la base ou aux laboratoires, c’est Pékin qui en décide. Elles sont équipées de téléphones Huaweï d’apparence anodine, mais qui ont des capacités importantes en photographies précises et enregistrement sonore de longue durée, et qui permettent à l’ambassade de les localiser à tout instant au mètre près.
L’université de Toulouse a expulsé son Institut Confucius, la Norvège les a interdits, en France la DCRI les surveille autant que faire ce peut, mais le gouvernement refuse de les expulser pour ne pas gâcher les bonnes relations amicales du naïf E. Macron avec le très rusé Xi Jinping.

Regardez à 40 secondes dans cette vidéo les embrassades affectueuses après un diner intime :

La politique

L’influence croissante de la Chine joue sur la politique extérieure française comme sur sa politique intérieure.

À l’extérieur, c’est essentiellement en demandant, ou éventuellement en faisant pression, pour que la France soutienne la Chine dans ses demandes ou prises de positions internationales. Il semble que Macron y soit assez perméable.
La Chine peut aussi exercer des pressions diplomatiques en obtenant des organismes internationaux qu’elle contrôle, avec l’aide des pays africains qu’elle tient littéralement en laisse, des décisions contraignantes pour la France (et d’autres pays).

Elle dirige entre autres l’OMS et la Commission des Droits de l’Homme où elle a récemment tenté de faire admettre qu’elle devait être dispensée de l’application des Droits de l’Homme puisqu’elle a un taux de croissance élevé lui permettant d’accroitre le niveau de vie du peuple Han chinois.
Elle considère que ses camps de concentration et les prisonniers-esclaves non payés qu’elle loue et facture à de nombreuses entreprises internationales, sont une affaire intérieure qui ne regarde personne. Rebaptisés récemment « camps de rééducation », puis « camps de formation » , on y torture un peu, bastonne beaucoup, prélève des organes à vif et exécute fréquemment sans jugement, mais cette affaire ne regarde que le Parti Communiste Chinois, dit-elle.

blank

En Chine il n’y a pas d’indépendance de la Justice, pas d’opposition autorisée, pas de presse libre (l’agence Chine nouvelle ne diffuse que la propagande du PCC), un système social raciste où les Han dominent toutes les autres ethnies, aucune liberté fondamentale et aucune des valeurs universelles de l’ONU dont elle préside pourtant la Commission des Droits de l’Homme !

À l’intérieur, elle corrompt directement, mais discrètement, des politiciens et hauts fonctionnaires français, les sommes étant souvent versées sur des comptes ouverts dans des banques chinoises pour échapper au fisc français et aux enquêtes. Ou bien elle se procure des informations compromettantes et fait chanter ses victimes en menaçant de les dénoncer.

La diplomatie

Xi Jinping a surnommé ses diplomates « Les loups guerriers ».

Le « loup » qui dirige l’ambassade de Chine à Paris s’appelle Lu Shaye. Tous ont été choisis et formés pour être rusés, agressifs et mentir effrontément. Deux films-documentaires les décrivent. Le premier (produit en 2017) les montre comme des Rambos chinois qui volent au secours des Africains maltraités par les Occidentaux. Ils désarçonnent les diplomates et gouvernants occidentaux.

Ils accusent les Américains d’avoir introduit Covid-19 dans le P4 à Wuhan, la France d’avoir sciemment assassiné ses vieux au Rivotril dans les EHPAD.

Ils se présentent partout comme les défenseurs de l’équité et de la justice sociale internationale. Mais quand on voit ce qui s’est passé à Djibouti ou au Congo où ils enrichissent l’élite au gouvernement et appauvrissent le peuple, on peut se poser des questions…

Ils accusent Le Monde et Le Figaro de faire des faux reportages sur la Chine, de mentir sur le Xinjiang, les Ouighours génocidés, les Chrétiens et les Falun Dafa (philosophie bouddhiste) persécutés, les journalistes et les opposants disparus.

Les loups guerriers de la diplomatie chinoise sont en réalité des militaires en service commandé, formés aux techniques du renseignement : mentir, dissimuler, tromper, recueilli des informations sensibles. Le tout aux ordres du PCC.

Toutes les ambassades dans le monde le font un peu, mais les Chinois le font dans un esprit de guerre pour détruire l’Occident. La Chine est d’autant plus sûre d’elle et agressive que les régimes occidentaux s’effondrent en raison de leur gestion calamiteuse de la pandémie dont elle a inspiré certaines pratiques nocives et moyenâgeuses, comme le confinement général.

En France elle y est aidée par les nombreux « pandas » qu’elle subventionne. Elle est à l’assaut de la Planète avec comme stratégie : conquérir les esprits et les cœurs, dominer l’économie mondiale, avoir l’armée la plus forte.

L’Imprécateur
1er mars 2021

blank

5 4 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

10 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Popeye
Popeye
17 mars 2021 14 h 55 min

1) impressions de Chine : j’ai eu l’occasion de passer une semaine à Shanghai pour des raisons professionnelles en octobre 2019 (et non, ce n’est pas moi qui ai rapporté le Covid dans mes bagages ou pire mon organisme!) J’y ai vu la figure terrorisée d’une simple passante à qui un policier demandait ses papiers. Pour ce que vaut cette impression fugace mais éloquente, je vous confirme que de mon point de vue la république populaire de Chine est bien une termitière totalitaire. Tant que la termite veut bien rester dans la cellule assignée et produire ce qu’elle a à… Lire la suite »

Zglb
Zglb
11 mars 2021 11 h 25 min

Diable!…c’est la cas de le dire je crois tellement tout ça pue le soufre et la fosse d’aisance.

Gloriamaris
Gloriamaris
11 mars 2021 9 h 34 min

Pour résumer, les dirigeants français successifs sont le plus grand danger qui menace la FRANCE puisqu’ils copulent outrageusement avec un de ses pires ennemis. Et quand ils sont à court d’idées pour saboter la France, l’UE leur en donne de nouvelles telle la vente (aux Chinois sans aucun doute) de nos barrages hydroélectriques…

Serge GRASS
2 mars 2021 9 h 13 min

Le danger chinois remplace le danger américain. Depuis de nombreuses années « nos amis américains » ont mené une politique semblable. Le développement de l’économie chinoise a été la volonté de « nos amis » qui ont disposé d’une main d’oeuvre à bas coût pour faire des marges énormes. Aujourd’hui la Chine a les moyens de concurrencer ceux qui les ont exploité !

lepatriote1111
lepatriote1111
1 mars 2021 13 h 06 min

En France nous avons trois dangers mortels qui nous menacent , l’islamerde l’invasion migratoire et l’infiltration des chinois sur notre sol national avec l’aide des politichiens corrompus ,sans couilles , et traîtres qui nous préparent à notre mise à mort grâce à la mise en place d’une dictature à la sauce chinoise ! Le Feu consume la maison France , REVEIL TOI PEUPLE DE FRANCE ne vois-tu pas ta disparition arrivée ?

Claude Roland
Claude Roland
2 mars 2021 9 h 31 min
Répondre à  lepatriote1111

A vrai dire, je ne sais pas si les politiciens sont sans couilles. Ils ont les couilles de magouiller et piller l’argent du con-tribuable sans vergogne se sachant protégés par les copains d’une justice corrompu à l’os. Regardez Kahuzac, il fallait oser pour faire ce qu’il a fait, non ?! Certains les disent imbéciles, je serais plus nuancé. je dirai qu’ils ont l’intelligence diabolique et malfaisante. Ils savent très bien ce qu’ils font, leur sabotage est délibéré mais le problème est que le peuple n’ose pas y croire et n’ose pas croire à quel point ils sont néfastes au pays.… Lire la suite »

Claude Roland
Claude Roland
1 mars 2021 9 h 59 min

Pour être précis, le danger est le bolchevisme.
Pour moi, Xi-jin Ping, c’est SORON dans le Seigneurs des anneaux, pour ceux qui auront vu cette saga et compris au second degré. La nuit est en train de recouvrir le monde.

L'Imprécateur
Administrateur
1 mars 2021 14 h 36 min
Répondre à  Claude Roland

SORON ! Excellente comparaison, je n’y avais pas pensé, Merci

Claude Roland
Claude Roland
1 mars 2021 9 h 52 min

« Quand la Chine s’éveillera, le monde tremblera » – Alain Peyrefitte in Le Péril jaune. La France a été un pays fort, puissant, qui dès le milieu du 20ème siècle est devenu mou et négligent comme son peuple qui n’a plus rien « dans le pantalon ». Je suis meurtri, comme beaucoup de patriotes sûrement, de voir cette lente agonie et ce sabotage de certains politiciens qui s’enrichissent et trahissent en toute impunité (impunité par la justice et le peuple). Et que pouvons-nous faire si ce n’est d’éveiller à la réalité les autres qui se vautrent dans le consumérisme athée et vide de… Lire la suite »

10
0
Votre commentaire serait appréciéx
()
x
blank