POURQUOI LE BOYCOTT DU VACCIN FRANCAIS VALNEVA ? (J. Goychman)

A la querelle des vaccins (« utiles, inefficaces, dangereux ? ») pourrait bien succéder ce qui s’apparente à un véritable scandale d’Etat, que Jean Goychman révèle au grand jour dans cet article.

Si la vaccination – comme le gouvernement le prétend – est la seule arme efficace contre le Covid, pourquoi le vaccin russe SPUTNIK (non ARN messager) n’a t’il pas été agréé par l’EMA (agence européenne du médicament) alors qu’il est déjà utilisé dans de nombreux pays ?

Et surtout, surtout, pourquoi le gouvernement français n’a t’il pas aidé à la commercialisation du vaccin français VALNEVA ?

 

 

« La Ford T est disponible en n’importe quelle couleur, pourvu qu’elle soit noire ! »
(Henry Ford)

L’approche vaccinale en France participe un peu du même principe. Il y a de par le monde un certain nombre de vaccins anti-covid qui ont vu le jour depuis 2020. Différentes technologies ont été employées dans leur conception. Cependant, celle dite de « l’ARN messager » s’est taillée la part du lion dans les médias. Nombreux également sont les organismes internationaux qui ont soutenu ce qui était présenté comme une prouesse sans précédent dans le domaine médical.
Ceci a eu pour conséquence d’orienter massivement vers l’emploi des vaccins Pfizer et Moderna.

Un autre vaccin, Astra-Zeneca, utilise la technologie du « vaccin recombinant » mais semble connaître moins de succès.

Les autres technologies, assez bizarrement, ont obtenu beaucoup moins de publicité.
On peut se demander quelle en est la raison ?

UNE APPROCHE POLITIQUE PLUS QUE SANITAIRE ?

Le premier vaccin à avoir chronologiquement émergé est Russe. Il s’appelle le « SPUTNIK V », petit clin d’œil rappelant que le 1er satellite artificiel lancé en octobre 1957, baptisé « Sputnik » qui signifie « compagnon » en russe, avait le même lieu de naissance.

Or ce vaccin, non ARN messager, pourtant utilisé depuis avec succès dans de nombreux pays, n’a pas reçu l’agrément de l’EMA  Ce n’est pas faute d’en avoir fait la demande, puisque celle-ci est pendante depuis le 19 janvier 2021.

Aujourd’hui, début 2022, ce vaccin n’est toujours pas homologué par l’EMA alors qu’il est utilisé dans beaucoup de pays, et non des moindres, parmi lesquels on trouve notamment l’Argentine, la Serbie, le Kazakhstan, le Kirghizistan, la Libye, le Venezuela, mais aussi des poids lourds comme l’Inde et la Chine.

Il y a même un pays européen, la Hongrie, qui l’a homologué au titre d’une procédure nationale autorisée par le traité de fonctionnement de l’UE dans sa version consolidée du 26/10/2012 de l’article 28 §1 et 4…

« 1. Lorsqu’une situation internationale exige une action opérationnelle de l’Union, le Conseil adopte les décisions nécessaires. Elles fixent leurs objectifs, leur portée, les moyens à mettre à la disposition de l’Union, les conditions relatives à leur mise en œuvre et, si nécessaire, leur durée. »

« 4. En cas de nécessité impérieuse liée à l’évolution de la situation et à défaut d’une révision de la décision du Conseil visée au paragraphe 1, les États membres peuvent prendre d’urgence les mesures qui s’imposent, en tenant compte des objectifs généraux de ladite décision. L’État membre qui prend de telles mesures en informe immédiatement le Conseil. »

On peut donc s’étonner de ce que ce vaccin ne soit pas disponible en France. Comment ne pas y voir une influence plus politique que scientifique liée à une réminiscence de la « guerre froide » dont les prolongements se font sentir, notamment du côté de l’Ukraine ?

On pourrait dire sensiblement la même chose avec le vaccin « SINOVAC » qui utilise la technologie pourtant classique et éprouvée du « virus désactivé » et très largement utilisée en Chine avec plus d’un milliard d’injections. Il est également curieux de voir le tropisme de la Commission Européenne qui a commandé (et continue de le faire) majoritairement des doses de vaccins ARN messager sans réellement proposer le choix du vaccin, ni de sa technologie. Or, ce choix devrait être proposé, puisqu’il est possible, lors du recueil du « consentement libre et éclairé » tel qu’il figure dans les différentes réglementations, y compris le Code de Nuremberg.

LE VACCIN FRANCAIS VALNEVA VLA 2001 EST-IL DÉLIBÉRÉMENT ÉCARTÉ ?

En 2020, l’entreprise nantaise Valneva, sise à Saint-Herblain, avait besoin, pour industrialiser son nouveau vaccin, de technologie classique à virus désactivé, d’une avance financière. Celle-ci n’est pas venue du gouvernement, ni des collectivités, malgré le fait que Christelle Morançais, présidente de la région des pays de Loire, avait alerté la ministre de l’industrie, imitée par le préfet de région Claude d’Harcourt :

« Christelle Morançais indique avoir alerté Agnès Pannier-Runacher, la ministre de l’Industrie, sur le potentiel de Valneva dès juin 2020, et ceci à plusieurs reprises. Des courriers adressés conjointement avec le préfet de l’époque, Claude d’Harcourt, qui mettaient en avant les atouts et le potentiel de l’entreprise, mais aussi
« la perspective de localisation en France d’une filière de production de vaccins »
« C’est un terrible sentiment de gâchis et d’incompréhension qui domine face à cet échec français et européen »
, conclut la présidente de Région. (Ouest France du 01/02/2021)

C’est le gouvernement britannique qui a finalement fourni les fonds nécessaires au développement industriel de ce vaccin – faut-il le rappeler, 100% français – !
Aujourd’hui, et malgré un calendrier qui prévoyait sa disponibilité en France à l’été 2021, ce vaccin pourtant très efficace au vu des résultats d’essai, n’est toujours pas proposé à nos concitoyens.

C’est d’autant plus regrettable que nombre d’entre eux, éprouvant certaines craintes envers la technologie ARN messager, sont prêts à se faire vacciner immédiatement par ce vaccin classique.

Plutôt que de forcer les gens à utiliser un produit à l’encontre duquel ils ont une certaine méfiance, pourquoi le gouvernement, après avoir, pour des raisons difficiles à comprendre, laissé passer une occasion quasi-inespérée de pouvoir figurer en tête du marché européen du vaccin anti-Covid, n’essaie-t-il pas de combler ce manque de réactivité en mettant immédiatement ce produit à disposition de nos compatriotes ?
Comment, d’ici quelques années ou quelques décennies, les observateurs de notre société, journalistes ou historiens, analyseront ils cet incroyable gâchis qui a privé les Français d’un moyen efficace pour enrayer cette épidémie tout en contribuant ainsi à un redéploiement industriel que toute la classe politique actuelle appelle de ses vœux ?

Une fois de plus, cet épisode montre la disqualification de l’Etat.
Et surtout de ceux qui sont censés le faire fonctionner, faut-il le rappeler, dans l’intérêt du peuple français et de la Nation…

Jean Goychman
4/1/2022

 549 total views,  6 views today

4.8 11 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

17 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Jeanjiji
Jeanjiji
18 janvier 2022 13 h 51 min

Vaccins pour tous contre traitement preventif existant mais interdit en France.
Vaccins a arn messager contre vaccins non arn. Quel laboratoire redistribue le plus de dividendes et a qui?

Phil2
Phil2
18 janvier 2022 6 h 13 min

Bravo pour cet article, Jean.
J’ai la rage de voir tout ce gâchis et de ne pouvoir rien faire !
Faut que ça pète !

Dorylée
Dorylée
16 janvier 2022 13 h 49 min

Il faut bien comprendre que Valneva ne dispose pas d’une trésorerie lui permettant d’acheter des professeurs de médecine télévisuelle pour faire sa pub, d’arroser les politicards susceptibles d’écouler leur produit à grande échelle tout en payant des amendes astronomiques. Les labos américains, eux, ont déjà fait preuve d’une grande générosité et, si l’on ne veut pas tarir la source, il vaut mieux rester bienveillant avec eux. Alors Valneva…..

Mac Gyver
Mac Gyver
16 janvier 2022 10 h 40 min

Apparemment Pfizer, paie mieux Macron, Véran, ….et toute cette bade de putes , que le petit fabricant français ! Et puis, avec Macron, tout ce qui est français est…pas bon, même la langue française, il la dédaigne, surtout, en déplacements, à l’étranger ! Les ennemis du peuple français, ce sont ceux que ce peuple a élu !

Dorylée
Dorylée
15 janvier 2022 23 h 11 min

les 3 questions à poser en matière de vaccin : 1°) En avons nous besoin ? La réponse est non. De nombreux traitements efficaces existent les publications scientifiques à ce sujet sont légion. 2°) Ce vaccin est-il efficace ? La réponse est non. Il ne protège pas contre la maladie, n’empêche pas de la transmettre, n’a aucun effet sur l’épidémie ni sur les cas graves (il y a des triples vaccinés en réa) 3°) Ce vaccin est-il sans danger ? La réponse est non. Il génère d’énormes problème cardiaques et a entrainé la mort de plusieurs centaines de personnes même… Lire la suite »

Marinien 06
Marinien 06
15 janvier 2022 19 h 08 min

L’article soulève un problème de fond ,toutefois il manque un développement circonstancier et muni d’éléments tangibles.
L’origine est certainement à trouver du côté de l’entropie du président et de son équipe (ignorante)pour s’orienter vers la rive gauche des USA,craignant pour son économie (cf investissement record en France).
Nous renflouons …

ARNAUDIES
ARNAUDIES
15 janvier 2022 17 h 32 min

Dans les contrats signés avec Pfizer, qui sont disponibles sur France Soir intégralement à la fois en anglais et en français, il y a des clauses scandaleuses incroyables qui imposent au gouvernement français de ne donner aux français aucun médicament ni vaccin autre que ceux de Pfizer tant qu’il restera en les mains du gouvernement français des doses achetées à Pfizer non, encore injectées aux français. Ces clauses scandaleuses s’ajoutenta ux autres clauses, plusjnconnues, qui interdisent au gouvernement français de lancer des procédures à P¨fizer pour des effets secondaires même trèsb graves (y compris le décès). Comment ce gouvernement a-t-il… Lire la suite »

lesconsçaosetout
lesconsçaosetout
11 janvier 2022 15 h 57 min

l’intérêt du peuple français contre probablement les conflits d’intérêt qui gangrènent depuis des mois les décisions sanitaires ubuesques de ce gouvernement. Suivre où
va l’argent. Comment se fait il que des députés n’arrivent toujours pas à obtenir la copie des contrats signés entre Pfizer et l’Europe ….

ARNAUDIES
ARNAUDIES
17 janvier 2022 14 h 55 min
Répondre à  lesconsçaosetout

Vous pouvez consulter sur France Soir l’intégralité des contrats signés par la France, en français aussi bien qu’en français.

Alain BLATT
Alain BLATT
10 janvier 2022 15 h 25 min

Bonjour Monsieur Goychman, Très bel article sur la mise au ban du vaccin « pasteurien » franco-autrichien VLA 2001 (Société Valnéva de Nantes), politiquement incorrect, produit et expérimenté en Écosse. A plusieurs occasions, j’ai été tenté de corriger une erreur retrouvée dans de nombreux articles concernant le vaccin russe Sputnik V (Gam-COVID-Vac de l’Institut Gamaleya de Moscou), premier « vaccin » breveté, commercialisé et largement diffusé dans le monde hors Union Européenne. Je l’ai moi-même vanté dans ma 5ème lettre du 10 octobre 2020 ; élaboré sur l’idée d’un virus porteur inactivé contenant une information de synthèse de la protéine S de SARS-Cov-2, il… Lire la suite »

Claude Roland
Claude Roland
6 janvier 2022 15 h 09 min

Disons-le clairement, la malveillance du gouvernement Macron envers le peuple Français est archi démontrée. Déjà cet anti-président méprise, insulte et divise les Français, violant ainsi son serment à la Nation.
Mais personne ne bouge à part quelques manifs « bon enfant » comme on dit, telle que celle contre les terroriste islamistes avec des marches blanches, des bougies, des fleurs et des peluches (ouuuh c’est terrifiant les peluches !!!).
Quant aux forces de l’ordre et l’armée, ils restent tous bien serviles et fidèles au pouvoir félon qui détruit la Nation.

Il va falloir qu’un jour les Français grandissent et deviennent adultes !

Dissident
Dissident
5 janvier 2022 20 h 39 min

Vous écrivez : « d’ici quelques années ou quelques décennies, les observateurs de notre société, journalistes ou historiens, analyseront ils cet incroyable gâchis … » Je ne pense pas. Dans la période de temps cité la France sera passée par la grâce des éscrolos-bobos du wokisme à l’islamisme total. Les musulmans énervés ne toléreront pas la moindre analyse historique et le premier qui bougera sera décapité. … A moins que l’année ZOZZ soit l’année du réveil et du début du grand nettoyage sanitaire et salutaire. Trois « Z » dans le nombre c’est un signe.  Peut-être que nous aurons besoin de beaucoup de… Lire la suite »

Ulysse
Ulysse
5 janvier 2022 13 h 50 min

1) il s’agit bien d’un scandale. Tout est fait pour ralentir la production de ce vaccin . Par contre l’état l’a proposé aux Antilles pour calmer la foule rebelle. Il semble donc qu’il n’y ai que le rapport de force qui fonctionne 2) Les personnels de police sont ils toujours exemptés de vaccination ? Les routiers qui font fonctionner l’approvisionnement sont ils toujours exemptés de vaccination ? 3) De plus en plus on parle d’interdire l’accès aux soins des non injectés . Les personnels de santé non injectés sont mis à la porte des hopitaux , des cliniques , oiu… Lire la suite »

ARNAUDIES
ARNAUDIES
17 janvier 2022 15 h 06 min
Répondre à  Ulysse

Cher Ulysse, d’après une remarquable étude mathématique des statistiques US parus sur TV24 déjà deux fois,la toxicité de ces  »vaccins » est la même dans les LOTS livrés aux clients. Un LOT content de 500 à 5000 doses.

Il semblerait que certaines autorités françaises connaissent la nature des lots, toxiques ou non toxiques. C’est effrayant parce que ça met la vie des gens dans la main des politiciens qui savent la nature des lots. C’est la roulette russe en vidéo inverse.

LEBLET
LEBLET
5 janvier 2022 13 h 22 min

Vaccin présenté dès le début de la « pandémie » comme l’unique solution alors que les coronavirus mutent en permanence et sont donc insaisissables, ce qui défie donc toute logique, médicaments connus depuis de nombreuses années contre les coronavirus interdits (il suffit par exemple de faire la recherche dans Google pour l’HCQ sur une période personnalisée se terminant le 30/11/2019), les seuls vaccins proposés sont des vaccins à ARN messager alors qu’il n’y en a jamais eu un seul qui a fonctionné en 30 ans que la technologie existe, mais par contre, aucun à virus inactivé en Occident alors qu’on en fabrique… Lire la suite »

Roger Galinié
Roger Galinié
4 janvier 2022 21 h 57 min

Est-ce complotiste de supposer que Valvena n’a pas les moyens de rémunérer ses « délégués médicaux » aussi avantageusement que Pfizer ou Moderna ?

ARNAUDIES
ARNAUDIES
17 janvier 2022 15 h 43 min
Répondre à  Roger Galinié

Ce qui est complotiste, c’est de dire la vérité. C’est la vérité que si VALNEVA et SPUTNIK sont autorisés ce soir même, demain matin la crise du COVID sera terminée parce que tout le monde se fera vacciner sans peur et sans reproche. Je serai le premier à me faire vacciner. En permettant aux français d’utiliser les médicaments qui fonctionnent dans l’hypothèse d’une contamination parc le COVID, et en combinantv avec VALNEVA+SPUTNIK, la crise serait terminée au plus tard demain soir. CONCLUSION : les chefs de la France le veulent pas que la crise s’achève. VCONCLUSIONN DE LA CONCLUSION Donc… Lire la suite »

17
0
Votre commentaire serait appréciéx
blank